Pas encore assez de migrants et de violences en Suède, les Suédois sont des veaux


Pas encore assez de migrants et de violences en Suède, les Suédois sont des veaux

Voici donc la suite de nos articles sur les enjeux des élections et les mille raisons qu’auraient eu les Suédois de voter pour les Démocrates de Suède de Jimmie Akesson.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/08/450-000-migrants-en-suede-y-aura-t-il-une-montee-des-populistes-aux-elections-de-dimanche/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/09/elections-en-suede-la-presse-aux-ordres-reconnait-enfin-quil-y-a-un-probleme-avec-limmigration/

Mais, comme en France, les manipulations médiatiques, les accusations « extrême droite », « parti nazi » etc ont été efficaces.

Les Suédois n’ont pas les couilles des Italiens. Ou pas leur lucidité.

Avant ( en 2014 )

Après, septembre 2018

Certes, les deux premiers partis ( le Parti social Démocrat et les Modérés ) ont perdu des points, obtenant respectivement

28,3% des voix ( résultats provisoires )  et 19,8% de voix  pendant que les Démocrates de Suède continuent leur « ascension  » ( pente douce, très douce… ) et obtiennent 17,6% des voix et 63 sièges.

Cela signifie que le parti de Jimmie Akesson va devenir le « faiseur de rois »… et que la Suède va devenir difficile à gouverner.

De son côté l’extrême droite, alors qu’elle espérait renverser la table, est loin de réaliser la percée annoncée par son président, Jimmie Åkesson, qui disait encore dimanche miser sur entre « 20 et 30% » des voix. Les Démocrates de Suède (SD), formation anti-immigration, nationaliste et europhobe obtiendrait 17,7% des votes, après 12,9% en 2014, échouant à devenir le deuxième plus grand parti de Suède.

Mais s’ils progressent moins qu’entre 2010 et 2014, les Démocrates de Suède se sont durablement imposés dans le débat politique et émergent en faiseur de rois entre les deux blocs. « Nous sommes les grands gagnants de cette élection (…). Nous allons exercer une véritable influence sur la politique suédoise », a lancé un Jimmie Åkesson triomphant à ses partisans réunis dans un restaurant de la capitale. « Je suis prêt à parler, à coopérer, à négocier avec tous les partis, mais je veux surtout inviter Ulf Kristersson à négocier », a-t-il ajouté.

L’opposition est déterminée à déloger les sociaux-démocrates mais pour construire une majorité solide, il lui faudrait dynamiter le cordon sanitaire qui, jusqu’ici, tenait les Démocrates de Suède à distance d’une influence politique directe. Un pas qui pourrait s’avérer risqué, tant centristes et libéraux ont dit et redit leur refus d’un « pacte avec le diable ». Et sept sympathisants conservateurs sur dix ne veulent pas entendre parler d’une main tendue à l’extrême droite.

Si pourtant la droite veut jouer l’alternance, « son gouvernement sera dépendant des Démocrates de Suède et ce ne sera pas gratuit. Les Démocrates de Suède vont présenter leurs exigences », analyse pour l’AFP Lisa Pelling du centre d’études Arena Ide.

Alors que le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven présentait ces législatives comme un « référendum pour l’Etat-providence », l’extrême droite en avait fait un plébiscite contre sa politique migratoire. En septembre 2015, il justifiait l’ouverture aux réfugiés de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan au nom d’« une Europe qui n’édifie pas de murs ». Deux mois plus tard, il annonçait un tour de vis migratoire et le rétablissement des contrôles aux frontières.

Une volte-face insuffisante pour l’extrême droite. A l’image du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD), les Démocrates de Suède dénoncent l’immigration comme une menace « culturelle » et réclament le renvoi de centaines de milliers de personnes. Ancien métallo de 61 ans, le Premier ministre a perdu des électeurs sur sa gauche et sur sa droite, les uns lui reprochant d’avoir laissé grand ouvertes les portes du pays aux demandeurs d’asile, les autres de les avoir aussitôt refermées.

Et ses chances de reformer une coalition – de toute façon minoritaire – sont d’autant plus compromises que la poussée du Parti de gauche qui le soutient au parlement n’a pas compensé le recul des écologistes – membres du gouvernement – qui frôlent le seuil des 4% requis pour envoyer des députés sur les bancs du Riksdag, le parlement suédois. En l’absence d’une claire légitimité issue des urnes, « nous sommes prêts à collaborer au-delà des blocs », à l’exception de l’extrême droite, s’est avancé le patron des sociaux-démocrates au parlement, Anders Ygeman.

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/elections-en-suede-comment-l-extreme-droite-s-est-peu-a-peu-imposee-dans-le-paysage_2932221.html

Il n’empêche que les Suédois sont des veaux…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Pas encore assez de migrants et de violences en Suède, les Suédois sont des veaux

  1. SarisseSarisse

    Comme pour l’Espagne les Suédois ont leur Pedro Gonzalez, tant pis pour eux si dans quelques mois et années les violences continuent les viols les voitures incendiées voir peut-être pire avec des insurrections localisées accrues. Ily a déjà 470000 étrangers recensés pour un pays de 10 millionsd’habitants essentiellement musulman originaire de pays de documenter pour leur violence pour leur archaïsme terrorisme djihadisme et bien tant pis pour eux les veaux suédois finiront à l’abattoir!

    Il ne méritent ni de descendre des Vikings ni d’avoir eu un Bernadotte comme roi.

    1. Yann Kempenich

      Pire que cela !

      450 000 « migrants » ont été accueillis en Suède de 2015 à aujourd’hui. Il faudrait comptabiliser également ceux qui sont arrivés avant et devenus « Suédois ». On estime à presque 2 millions le nombre d’individus nés hors des frontières, soit 20% de la population.
      Alors certes, il y a beaucoup de Finlandais, de Polonais et de Norvégiens mais il y a désormais une population énorme de Syriens (172 000 actuellement!), d’Irakiens (141 000 !), d’Iraniens (72 000), de Somaliens (66 000 !), de Bosniaques (60 000 !), de Turcs (48 000), d’Afghans (44 000 !), d’Erythréens (38 000) etc. Enfin, des gens connus pour leur amour des mécréants et de la civilisation occidentale. Un chiffre à multiplier par 2, par 3 ou 4 d’ici une décennie à trente ans…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_Suède

    2. dd

      L ‘Espagne ce n’est pas Pedro Gonzalez , c’est Pedro Sanchez…
      Ceci dit, les suedois ( sans majuscule) sont comme les belges, les canadiens , les français ( et quelques autres ),des couilles molles justes capables de livrer leur pays à un ennemi mortel.

      1. SarisseSarisse

        Désolé pour ce lapsus qui m’est venu en cours de réaction et de rédaction Pedro Sanchez en effet épargnons je me fais vieux je devais être bloqué encore sur Felipe Gonzalez?
        Ça ne change rien d’ailleurs à mon allergie aux socialistes comme au sociaux-démocrates qui ont planté complètement la civilisation européenne.

  2. Amélie Poulain

    En fait, c’est exactement ce qui s’est passé en France, pas mieux les Suédois, j’ai vraiment du mal à comprendre.

    Mais on peut aussi peut-être trouver une autre raison, la Suède est tellement étendue avec une densité d’habitants très éparpillée et inégale que certains ne doivent pas vivre les mêmes choses (au nord par exemple, près de la Laponie, il ne doit pas y avoir beaucoup de migrants..).

  3. Machinchose

    il est chouette le type en train d’ agiter une botte de cresson

    il doit vouloir dire « par içi la bonne soupe !!  »
    ça serait donc reparti en Suède pour 5 ans ? je ne sais rien du système electoral suédois

    ce sera juste le temps pour qu ils apprennent a construire des mosquées, introduire la Chahada dans l’ hymne national suédois, autoriser la Multi-gamie, enseigner l’ arabe obligatoire a l’ école, reviser l’ habillement homme-femmes, et………….crever!
    Amen !

  4. dmarie

    Il faut dire que, comme en France et tous les pays européens, la presse fait tout pour leur laver le cerveau et les inciter à voter comme il faut.
    Beaucoup d’entre eux n’ont pas osé sauté le pas comme chez nous.
    Il faudra attendre le prochain vote pour une nouvelle poussée…
    Cela est bien dommage car pendant ce temps, l’invasion et ses méfaits continuent …

  5. Christian Jour

    Et voilà, finalement c’est comme en France, on livre le pays sur un plateau aux envahisseurs qui vont bien leur rappeler aux suédois qu’ils sont là uniquement pour imposer par la charia leur islam de merde. Il faudrait qu’ils enlèvent leur lunettes en peau de saucisson et qu’ils aillent se faire greffer une paire de vrai couilles nos amis suédois.
    Mais allez faire comprendre à des veaux que l’islam est comme le nazisme, ils détestent tout les deux les juifs.
    Pauvre cons.

  6. Jean-Louis

    La Suède de 2018 c’est la France de 1995. Pour leurs partis démocratiques, le but va être de récupérer les voix de l’extrême droite sans intégrer une once de leur programme, comme chirac à l’époque. Il suffira de balancer quelques promesses bidons du genre renforcer la sécurité et les frontières, sans que rien ne soit fait réellement… Ca y est, ils sont enfin européens !

  7. Simon Cussonet

    Ce n’est rien d’autre que le résultat de dizaines d’années de féminisation gauchistes…le mâle suédois c’est fait « castrer » par le féminisme de toutes ces bécasses qui, comme on le sait trop bien, sont totalement incompétentes et deviennent complètement fébriles devant tous ces étrons « exotiques »….une femme (qui sont à 80% de fibre gauchiste) fonctionne à l’émotionnel, l’humanisme et le sentimentalisme mais non AUCUN pragmatisme sur le long terme et de plus, fera TOUT pour obtenir gain de cause et faire passer CES idées….fusse t elles débiles et destructrice pour son pays !…..Donc, bien fait pour tous ces couillons et couillonnes et surtout ne venez pas pleurer dans quelques années !

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      HS mon précédent commentaire…
      Le point « positif », si j’ose dire, est que les Suédois sont probablement déjà au courant de ce nouveau fait, certes hors de leurs frontières, mais que ces mêmes clandestins envahiront tôt ou tard leur espace déjà menacé et se répandre comme une légion de criquets dans toute l’Europe.
      Une des dix plaies de l’Égypte.
      Espérons que ces sauvages incarnent à eux seuls plusieurs plaies à la fois, qu’importe l’ordre, ce qui nous éviterait de subir pendant sept ans chacune de ces plaies.
      À Dieu ne plaise, ayez pitié de nous !

  8. Stephane

    Si les partis français patriotes ne s’unissent pas pour les élections européennes de 2019, il se passera la même chose en France.

    1. Chardon26

      Très juste il faudrait vraiment qu’ils ne pensent pas qu’à leur gueule chacun, mais qu’ils réussissent à s’unir.

  9. Philippe

    Permettez-moi de signaler de nombreuses irrégularités électorales! Facile pour ces malotrus quand tout est permis à ces foutus immigrationnistes. À signaler aussi l’enfumage complet contre Jimmy Åkersson, le leader des Démocrates de Suède, un raciste, un nazi et tout ce qui s’en suit. À propos de fake news, on est servi. Cela ne vous rappelle rien ce qui se passe en France? En Suède, c’est presque pire. Le jour des élections, il y avait 8 partis en tout, parmi lesquels le SD. Sept partis, c’est à dire tous les autres partis en compétition, sont prêts à se coaliser ensemble pour empêcher Jimmy Åkersson de s’exprimer au parlement. On ne lui adresse d’ailleurs pas la parole. Ces sept partis pourraient même former à eux un cabinet et mener une espèce de politique qui n’entraverait pas leur bienpensance. C’est un peu mieux en France où certains partis n’excluent tout de même pas une union des droites et accepteraient bien un dialogue, même s’il a du mal à voir le jour. Impensable en Suède! Le politiquement correct est écœurant!

    1. Jean-Louis

      En france, le FN qui fait environ 30% n’a que quelques sièges à l’assemblée. De plus aucun parti (sauf Dupont-Aignan) ne s’allie avec le FN. La droite ne s’allie jamais, elle fait mine d’intégrer des idées du FN afin de faire venir l’électeur mais elle ne les applique pas, généralement elle fait même le contraire… C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

      1. Philippe

        Jean-Louis a tout à fait raison. La droite récupèrent des voix sur le dos du FN. Je pensais pour ma part à Éric Tegnér, candidat à une éventuelle élection pour la présidence des jeunes Républicains. Ce jeune homme semble honnête, mais il faut voir. La proportionnelle en Suède vaut également mieux que le système électoral des Français! 30% des voix pour Marine Le Pen et que quelques sièges à l’Assemblée Nationale, c’est une honte! La Suède avec ses fraudes et son politiquement correct à vomir font toutefois d’elle une véritable république bananière. Et comme Trump je dis: « Even in Sweden ». Il voulait parler de la criminalité liée à l’invasion…

  10. SarisseSarisse

    Finalement les Scandinaves sont bien décevants quand on pense que ce sont les pays des sagas, que leurs descendants ont conquis la Sicile, sur les musulmans justement, des musulmans qu’ils terrifiaient d’ailleurs quand il était encore un peu païens; il y a de quoi être vraiment vraiment, vraiment effondré:le marteau de Thor est en caoutchouc et la foudre d’Odin ne vaut même pas un laser en chocolat ou une guirlande de sapin de Noël!
    Seuls les Islandais font exceptions ils sont 300000 et n’ont, d’après le dernier recensement en ce moment 389 musulmans répartis dans la banlieue de Reykjavik.
    Il suffira d’une alternance avec un guignol social-démocrate qui voudra sans doute à cueillir quelques réfugiés pour que cette proportion change encore que un peuple qui a montré son courage face à la finance et qui a été capable d’envoyer des banquiers et des politiciens pourris en prison n’est pas complètement perdu.

  11. J

    Attendez, il paraît que les étrangers ont le droit de vote en Suède et les imams ont appelé leurs légions à aller voter massivement. Ces résultats ne sont donc pas surprenants et reflètent fort bien ce qui arrivera chez nous quand ces salopards seront en surnombre.

  12. dmarie

    J , c’est bien pour cela que le mac cron fait rentrer des africains et les régularise le plus rapidement possible et leur donnera la nationalité française au plus vite dans le but de les faire voter dans son sens !
    Il est plus qu’urgent de foutre tout ce beau monde dehors ! Le plus vite sera le mieux !

Comments are closed.