Lettre ouverte de Patrick Jardin à Médine : si c’était vos enfants qui étaient morts au Bataclan


Lettre ouverte de Patrick Jardin à Médine : si c’était vos enfants qui étaient morts au Bataclan

LETTRE OUVERTE A MEDINE

 

Monsieur,

Nous ne nous connaissons pas.  Ce que je sais de vous, je l’ai lu sur Wikipédia puisque vous êtes un homme connu. A l’inverse, vous, vous ne me connaissez pas.

 Mon nom est Patrick Jardin. Je suis le père de Nathalie Jardin lâchement assassinée par des islamistes ce sinistre 13 novembre 2015.  Ils ont perpétré l’attentat le plus meurtrier commis sur notre sol depuis la dernière guerre mondiale !

Je suis âgé de 65 ans.  Il est important que vous sachiez que je n’appartiens à aucun parti politique et n’ai jamais été encarté, ayant bien trop d’aversion pour un monde politique qui a permis que de tels actes puissent avoir lieu en France. Regardez sur Internet, vous verrez. Sachez   que je ne regrette pas un mot de ce que j’ai alors déclaré devant les caméras de télévision à ce sujet…

Nathalie était une jeune femme de 31 ans. Elle a suivi une formation d’attaché de presse à l’EFAP après avoir obtenu brillamment un bac S, puis a entamé un doctorat de communication. Et S’étant prise d’amour pour le spectacle tout en continuant ses études, elle était l’attachée de presse d’un groupe, « Marcel et son orchestre », puis des « fatals picards ». Son amour pour le milieu du spectacle et de la musique la poussa à entamer une formation d’ingénieur lumière diplôme qu’elle décrocha sans problème. Après l’obtention de ce diplôme, elle a eu différentes propositions d’emploi dont une émanait du Bataclan.

C’est sur mes conseils qu’elle a choisi cette salle dont elle était devenue un véritable fan ne comptant ni sa peine ni ses heures. Elle ne vivait plus que pour cela.   Véritable passionnée, elle travaillait aussi pour d’autres groupes comme U2, Fatals Picards, ou bien Indochine, souvent dans des salles aussi prestigieuses que l’Olympia.

 Je sais que vous allez vous produire au Bataclan les 19 et 20 Octobre prochains. Il ne m’appartient pas de commenter vos chansons n’ayant pas qualité pour le faire, et après tout, chacun est libre de dire et de penser ce qu’il veut.

Cependant, j’ai lu vos textes. Certains, je ne vous le cache pas, m’ont profondément heurté, choqué et meurtri. Par exemple, je vous demande de comprendre ce que des paroles comme (« les blancs sont des démons, des cochons d’aucune moralité ces incestueux nous ont barricadés les blancs sont des consanguins ces porcs blancs voient loin passe-moi une arme de poing je vais faire un pédophile de moins » «  crucifions les laïcards comme à Golgotha ») peuvent signifier pour des hommes et des femmes qui comme moi, ont perdu ce soir-là ce qu’ils avaient de plus cher dans des conditions que je vous demande d’imaginer. Après de tels drames, qui peut encore croire que vos paroles sont des messages de paix…

 Mais, vos paroles vous appartiennent.  Vous êtes libre de penser ce que vous voulez et cela ne regarde que vous et votre conscience.

Comprenez-vous cependant que de telles paroles ont une portée renforcée par votre position au sein de l’islam et votre qualité d’ambassadeur de l’association « le havre de savoir ». Cette dernière ne fit-elle pas la promotion des frères musulmans et ne défend-elle pas la position d’individus tels que Mohamed Merah, rendant de ce fait votre présence au Bataclan inconcevable aux yeux des parents de victimes que nous sommes ?

Imaginez un peu.  Si un mouvement sioniste tuait Massoud, Genghis ou Mekka, un de vos enfants. Accepteriez-vous qu’un chanteur juif revendiquant haut et fort sa haine des musulmans vienne chanter sur les lieux du crime ?

Je ne le pense pas. Pourquoi ? Car vous êtes un père comme moi je l’étais et vous n’accepteriez pas une telle situation et vous auriez raison.

C’est la raison pour laquelle en tant que père, je vous demande d’annuler ce concert au bataclan sur les lieux où ma fille et 98 autres personnes ont rendu leur dernier souffle dans des conditions abominables.

Surtout, ne voyez pas dans ma demande quoique ce soit de politique ou de religieux. Tout est une question de respect pour toutes les victimes qui sont décédées ou qui continuent à souffrir dans leur chair.

Par avance je vous remercie .

Patrick Jardin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Lettre ouverte de Patrick Jardin à Médine : si c’était vos enfants qui étaient morts au Bataclan

  1. Pascal

    Si en lisant cette lettre Médine ne renonce pas à ces concerts, les choses seront très claires. Il pourra prétendre n’en avoir pas eu connaissance…Mais qui pourrait croire cela ?

  2. Machinchose

    Bah! les « Médinois » faisant de 8 a 14 enfants….un de plus un de moins ….un gravier de plus ou de moins

    et en face un diamant solitaire….

  3. Danielle Moulins

    On apprend ici les prénoms des enfants de Médine, ce qui ne peut que nous conforter dans notre opinion sur le rappeur islamiste.

  4. dmarie

    Machinchose, sans compter que pour la plupart d’entre eux,
    les filles ne sont que des marchandises échangeables contre de la monnaie à défaut de troupeau….
    Quant aux garçons, dès qu’ils se débrouillent, on les met à la rue pour qu’ils fassent leur apprentissage. Et on n’oublie pas de leur farcir le crâne avec la supériorité de l’hisse lame sur le reste du monde !

  5. Amélie Poulain

    Cet homme, Patrick Jardin, est touchant et trouve les mots justes parce qu’ils viennent du coeur. Ce juste combat qui l’aide à tenir très certainement face à cet abominable drame, est très courageux,

    Je ne sais pas si quelqu’un comme Médine avec tout ce qu’il professe (on se demande quand même comment ces paroles peuvent être acceptées en France, en public en plus, alors qu’un mot jugé de travers conduit quelqu’un comme Christine au tribunal…) et avec ceux qu’il fréquente pourra être accessible à cette souffrance, on verra, mais j’en doute.

  6. Laurent PLaurent P

    Lettre parfaitement inutile, à peu près aussi efficace que si un Juif dans un camp de concentration faisait appel à l’humanité du sonderkommando qui lui ferme au nez les portes des douches.
    En fait, quand on en appelle à l’humanité d’un jihadiste ça lui confirme la faiblesse de l’infidèle donc la justesse du coran et la légalité du jihad.

    1. Boronlub

      Tout à fait, cette lettre ne peut que le réjouir, c’est lui-même un islamiste, les assassinats de koufars c’est ce qu’il réclame, et s’il voit la souffrance que cela inflige aux familles, c’est tout bonus.

      1. Simone GUTTIERREZ

        à Laurent P.

        Monsieur Jardin a eu raison d’ écrire cette lettre , mais hélas , elle n’ aura aucun effet salutaire sur Médine et ses acolytes ….. au contraire .

        Pourquoi ?

        Parce que Médine partage avec les assassins sociopathes islamistes le fait qu’ il JOUIT non seulement des crimes commis par ses coreligionnaires djihadistes , mais qu’ il jouit davantage encore de l’ onde de choc que produisent sur les esprits toutes ces abominations .
        En gros , pour Médine et ses amis , voir les mécréants meurtris par le drame du Bataclan les remplit d’ aise et décuple leur joie .
        Rappelez-vous la liesse dans les banlieues après les attentats de Charlie Hebdo .

        Les textes de ce fumier sont absolument hallucinants , mais lui , il peut les vociférer en toute impunité au nom de la  » liberté d’ expression  » ! …. laquelle ne s’ applique ni à Eric Zemmour ni à Mme Tasin ( pour ne parler que d’ eux ) quand ils critiquent à juste titre l’ islam ou même simplement le Système .

        Mais comment donc tout cela va-t-il se terminer ?

  7. Christian Jour

    Désolé mais quand on entend le genre de parole comme celle de la chanson de ce connard, on n’a pas le droit de laisser faire ça . Justice et expulsion. La raclure merdine dehors. Ce sont des insultes et laissez faire c’est ce laissez cracher dessus. Ordure dégage.

  8. TEMPLIERTEMPLIER

    10 septembre 2018
    Publié par CHRYSIPPE
    BATACLAN − Lettre de Renaud Camus à Marine Le Pen

    Jeudi 6 septembre 2018

    Renaud Camus
    Président du CNRE
    3, rue de l’Arrivée
    BP 205
    75749 Paris cedex 15

    À Madame Marine Le Pen
    Présidente du Rassemblement National
    76/78, rue des Suisses
    92000 Nanterre

    Madame la Présidente,
    Comme vous le savez certainement, le rappeur islamisant Médine, qui estime qu’il faut “Crucifer les laïcards comme au Golgotha”, qui se targue de mettre des fatwas sur la tête des personnalités politiques qui n’ont pas sa faveur, et qui est lié, comme en attestent son accoutrement ordinaire, ses relations d’amitié et toute l’imagerie qu’il promeut, à tout l’islam le plus conquérant, est programmé pour se produire au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains. Le Bataclan appartient indirectement au Qatar mais est surtout tristement fameux, inutile de vous le rappeler, pour avoir été le principal théâtre des attentats du 13 novembre 2015 où des dizaines de personnes ont perdu la vie, plus d’une centaine d’autres y ont été blessées, souvent très grièvement.
    Après un été marqué par des attaques au couteau et des égorgements presque quotidiens, et tandis que le prétendu “vivre ensemble” imposé sans consultation aux Français étale chaque jour un peu davantage son caractère de sanglante et menteuse chimère, la programmation de Médine au Bataclan est une provocation de plus, la plus retentissante de toutes. Pour Médine et les siens il s’agit toujours de voir jusqu’où ils peuvent aller trop loin, et encore plus loin, et si les Français, qui ont déjà cédé sans réagir tant des attributs et des territoires de leur patrie, sont disposés à abandonner aussi ce qui leur reste d’honneur, de dignité humaine et de respect pour les morts. S’ils consentent à cela – Médine au Bataclan – ils consentiront à tout, et ils seront perdus.
    Cette profanation ne doit pas avoir lieu. Il est de notre devoir absolu de l’empêcher, soit en obtenant son interdiction, soit en prévenant son accomplissement. Il ne s’agit pas seulement de la mémoire des victimes et de la douleur de leurs proches, il s’agit de la France et des Français, saoulés d’humiliations incessantes. La liberté d’expression n’est ici nullement en cause. Le rappeur Médine dispose à Paris et dans le reste de la France de dizaines de salles où il peut se produire à loisir. Mais bien entendu c’est le Bataclan qui l’intéresse seul, il ne s’en est même pas caché. Ailleurs il n’y aurait pas provocation, il n’y aurait pas gifle aux Français.
    Votre influence est grande, Madame la Présidente, votre responsabilité non moindre. Auprès de tous ceux qui vous écoutent, de tous ceux qui vous suivent et au-delà, un appel de votre part, lancé ou relayé par la Rassemblement National, et invitant nos compatriotes à se réunir devant le Bataclan le 19 octobre prochain, et s’il le faut le 20 aussi, pour empêcher par leur seule présence pacifique un véritable sacrilège laïque, serait d’un poids considérable. Il ne s’agit pas là d’un geste politique, partisan, mais véritablement national, historique ; et d’ailleurs le Conseil National de la Résistance Européenne et moi-même adressons une lettre de semblable teneur à tous les dirigeants politiques. Ils prendront une décision devant notre peuple, devant les Français qui viendront après nous et devant le monde éberlué de ce que notre patrie a déjà subi sans regimber. Il est encore temps.
    Espérant que vous voudrez bien donner une suite favorable à mon appel, ou peut-être avez l’intention d’en lancer un vous-même de toute façon (et nous serons alors à vos côtés), je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Présidente, l’assurance de ma vive considération.

    Renaud Camus

    1. SarisseSarisse

      Incroyable je viens de voir cette vidéo sur RTL direct comme d’habitude on nous sortira une histoire de déséquilibré.

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Les délicatesses des facho auto-proclamés avec orgueil et autorité : « anti-fas »
    ____________________________________
    Un Allemand raconte le meurtre de son fils par un demandeur d’asile : des militants de gauche et des migrants le huent et le traitent de « nazi »
    :::: http://www.fdesouche.com/1071237-un-allemand-raconte-le-meurtre-de-son-fils-par-un-demandeur-dasile-des-militants-de-gauche-et-des-migrants-le-huent-et-le-traitent-de-nazi

    Le père de Marcus H., tué par un demandeur d’asile syrien, a fait état samedi de ses souffrances à Schweinfurt. Lors de la manifestation, « Kandel is Everywhere », les contre-manifestants de gauche et les migrants ont crié sur lui, l’ont hué et l’ont traité de « nazi ».

    VIDEO n° 1
    :::: https://www.facebook.com/khdoberneck/videos/1792794137435974/

  10. Dunois

    Je trouve que Monsieur Jardin est très digne et poli avec cette vermine islamique. Il a un courage exemplaire mais ça ne suffit pas. La justice humaine doit dépasser la justice politique. Ce concert doit être annulé et merdine doit être arrêté et jugé pour apologie du terrorisme islamique.

  11. frejusien

    monsieur Jardin est très poli, mais Merdine, ne l’est pas, lui,

    La petite raclûre islamique ne connait pas la politesse, et de plus, il a un mal fou à comprendre le français,
    c’est le genre d’animal à qui il faut causer à coups de trique

Comments are closed.