A Rennes, la vérité sort de la bouche des musulmans : « il n’y a pas d’islam de France, l’islam c’est l’islam »


A Rennes, la vérité sort de la bouche des musulmans : « il n’y a pas d’islam de France, l’islam c’est l’islam »

Nous évoquions il y a quelques jours le coup d’envoi des consultations, en Alsace.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/06/coup-denvoi-de-lislam-de-france-en-alsace-bien-sur/

Partout en France, les musulmans ont la parole…

Cela donne  des choses parfois intéressantes. Par exemple, à Rennes, où le Président du CRCM mange le morceau : « Les musulmans sont capables de s’organiser. Mais l’islam, c’est l’islam. Il n’y a pas d’islam de France ou d’autre pays. Est-ce que l’on parle du catholicisme de France ? »

Voilà, tout est dit. Il  dit exactement, sans takki-ya ce que nous répétons depuis qu’il est question d’un « islam de France ». Il n’y a qu’un islam, il ne peut pas y avoir un islam de France, et pour cause.

Ce qui est fort drôle c’est que ce type plaide pour sa paroisse ( il est président du Conseil Régional du Culte Musulman), la place est bonne il tient donc à ce que l’Etat français confirme le rôle du CFCM ( Conseil Français du Culte Musulman ) et le renforce, lui permettant, carrément de faire la loi chez les musulmans, sous prétexte de lutter contre le fanatisme.

Très imbu de lui-même, il prétend même nous donner des leçons, la laïcité ne serait pas une valeur mais un mode de fonctionnement de la société…

Il faut que le conseil français du culte musulman (CFCM) soit maintenue et renforcée. C’est une instance jeune, qui n’a ni beaucoup de moyens, ni beaucoup de pouvoir pour pourvoir imposer sa vision des choses à une mosquée ou intervenir face à un imam radicalisé.

L’Etat a donné naissance à un bébé, le CFCM, puis l’a délaissé. Un CFCM malade, c’est la porte-ouverte aux fanatiques qui considèrent comme des ’’vendus’’ les imams ouverts au dialogue et soucieux de la légalité républicaine.

Il est très drôle d’entendre un musulman qui ne jure que par l’islam et ses textes sacrés prétendre défendre la légalité républicaine… Ah, takki-ya, quand tu nous tiens…

Mais charité bien ordonnée commençant par soi-même, voici les récriminations : Mohamed-Iqbal Zaidouni veut des gros sous ! Et il demande… le financement des mosquées… apparemment il n’a pas entendu parler de la loi de 1905, à moins qu’il ne pense que l’islam pourrait avoir un statut à part accordé par Macron. Sur le coup, il a raison l’ordure Macron est tout à fait capable de piétiner nos textes fondamentaux pour offrir la lune à ses amis musulmans. Et il aimerait bien récupérer un peu du pactole généré par le halal ( qu’il se rassure, Macron y a pensé… mais ça va être la guerre avec les 3 mosquées qui, actuellement certifient halal à tour de bras).

Il demande aussi, tant qu’à faire, des carrés musulmans partout ! Il ne sait pas, sans doute, que la loi française interdit la ségrégation et la discrimination dans le vie comme dans la mort… Pourtant, ce type n’a pas peur de s’affirmer « légaliste ».

La préfecture d’Ille-et-Vilaine a réuni mardi soir une vingtaine de représentants des lieux de culte musulman du département. Une réunion de travail, organisée à la demande du ministère de l’Intérieur, pour noter les attentes sur la gestion du culte musulman en France.

Quatre questions à…Mohamed-Iqbal Zaidouni, président du conseil régional du culte musulman (CRCM) de Bretagne.

Vous avez participé mardi soir aux assises territoriales de l’Islam, une réunion de travail sur le culte musulman organisée à la préfecture d’Ille-et-Vilaine à la demande du ministre de l’Intérieur. Qu’en retenez-vous ?Je n’en retiens que des points positifs. Il y avait une vingtaine de personnes, représentant les lieux de cultes musulmans de Rennes mais aussi d’ailleurs, notamment d’Angers et des Pays de la Loire.

Nous avons été notamment reçus par le préfet délégué Patrick Dalennes, et Augustin Cellard, directeur de cabinet du préfet. Cette idée du ministre de l’Intérieur est une bonne initiative qui s’inscrit dans la continuité des instances de dialogue mises en place depuis 2015 par Bernard Cazeneuve à l’époque.

Mais c’était à Paris, pas en région. Cette rencontre était indispensable mais sera insuffisante s’il n’y a pas d’avancées concrètes.

Qu’attendez-vous ? Les musulmans sont capables de s’organiser. Mais l’Islam, c’est l’Islam. Il n’y a pas d’Islam de France ou d’autre pays. Est-ce que l’on parle du catholicisme de France ?

Il faut que le conseil français du culte musulman (CFCM) soit maintenue et renforcée. C’est une instance jeune, qui n’a ni beaucoup de moyens, ni beaucoup de pouvoir pour pourvoir imposer sa vision des choses à une mosquée ou intervenir face à un imam radicalisé.

L’Etat a donné naissance à un bébé, le CFCM, puis l’a délaissé. Un CFCM malade, c’est la porte-ouverte aux fanatiques qui considèrent comme des ’’vendus’’ les imams ouverts au dialogue et soucieux de la légalité républicaine. Nous devrions nous inspirer de l’expérience de nos frères catholiques pour développer des instances.

Quelles sont les priorités ?Le financement des lieux de culte, la formation des imams ou des questions du quotidien comme la problématique des carrés musulmans dans les cimetières. Nous avons mis en garde contre toute forme d’ingérences extérieures, car les lieux de culte musulmans sont pauvres en France.

À part trois mosquées à Paris, Marseille et Ivry qui délivrent les cartes de sacrificateurs, les autres mosquées ne touchent rien de l’argent généré par le commerce de la viande hallal. Nous ne bénéficions pas non plus d’un système de défiscalisation de donateurs, via un organisme comme la Fondation du patrimoine par exemple. Les seules ressources sont les quêtes ! La taxation des agences de voyage qui organisent des pèlerinages à la Mecque est aussi une piste.

Quelle est la problématique des carrés musulmans dans les cimetières ?Au nom d’une interprétation dévoyée de la laïcité ou par méconnaissance, nombre de communes refusent la création de carrés musulmans dans les cimetières.

Autrefois, beaucoup de musulmans arrivés en France repartaient au pays pour les funérailles. Aujourd’hui, nous parlons de Français musulmans qui sont nés et ont toujours vécu en France.

Au nom de la laïcité qui n’est pas une valeur, ni l’anticléricalisme, mais un mode de fonctionnement de la société, un cadre qui permet la libre pratique d’un culte, les pouvoirs publics doivent exiger des maires la création de carrés confessionnaux. Les Français musulmans sont des citoyens à part entière, qui payent leurs impôts, qui doivent être entendus.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-assises-territoriales-de-l-islam-l-espoir-d-etre-entendus-5951754

Et c’est à ce genre d’islamos anti-laïcité, anti-France, piétinant nos lois, que Macron va donner la France…

Parce que, n’ayons pas peur des mots, le prétendu « islam de France » c’est la fin de la France, de la laïcité et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. .

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/13/les-9-terrifiantes-propositions-de-hakim-el-karoui-conseiller-de-macron-pour-lislam-de-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/15/macron-vouloir-un-islam-de-france-cest-avouer-que-lislam-par-nature-ne-peut-trouver-place-chez-nous/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/07/macron-obeit-il-a-tariq-ramadan-en-installant-lislam-de-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/11/macron-va-organiser-lislam-de-france-avec-linstitut-montaigne-voila-ce-qui-est-decide/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “A Rennes, la vérité sort de la bouche des musulmans : « il n’y a pas d’islam de France, l’islam c’est l’islam »

  1. Christian Jour

    Va y avoir un sacré coup de balai à donner, pour nettoyer notre belle France de toute cette saleté islamique. L’islam pue la haine à des kilomètres mais notre gouvernement collabo à le nez bouché.

  2. Amélie Poulain

    Merci Christine pour cet article que j’approuve totalement.

    C’est même l’une des premières choses que j’avais reprochée à Sarkosy qui avait lancé cette idée lors de son quinquennat.

    Mais finalement, cela met les musulmans face à leurs contradictions et ils prouvent par là qu’ils veulent adapter la société Française à leurs désirs et non l’inverse.

    Les Français sont si remontés contre leur idéologie contraire à nos valeurs (il n’y a que les politiques et leurs soutiens qui ne « voient » pas ça) que s’ils continuent sur cette lancée je me dis que ce n’est pas possible qu’il n’y ait pas de réactions.

    Si les politiques ne comprennent pas alors ce sera clair aussi pour nous et je crois qu’ils provoqueront enfin les réactions des Français.

    Je ne sais pas (j’espère que non) qu’ils pourraient à ce point-là, légalement, violer la Loi de 1905 ? De toute façon, là je pense, si le pire avait lieu, que les Français exigeraient aussi alors la réfection de nos églises qui tombent en ruines… et ce serait le tonneau des Danaïdes menant à des conflits voire à une guerre de religions (au secours, j’espère que non !)…. Ce ne serait pas sans remous en tous les cas.

    Mais j’espère que nous n’en arriverons pas là car là, ce serait la fin de la France si personne ne réagit.

  3. Keren

    « Mais l’Islam, c’est l’Islam. Il n’y a pas d’Islam de France ou d’autre pays. Est-ce que l’on parle du catholicisme de France ? »

    Il semble que ce chamelier arrogant ne connaisse rien à l’histoire de France (qui l’eut cru ?) et n’a jamais entendu parler du gallicanisme.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gallicanisme

    Les rois bien que catholiques n’ont jamais tolérés l’ingérence de l’église dans leurs affaires intérieures, vu qu’après avoir été contrôlée par la France (à Avignon), la papauté passe plus tard sous la coupe de l’empire.
    Richelieu était un cardinal mais également un patriote et un stratège qui n’a pas hésité à risquer l’excommunication en finançant les pouvoirs protestants opposés aux Habsbourg, comme la Holande et la Suède.

    Ce quémandeur qui rêve de transformer la Bretagne en 93 démontre bien que les musulmans n’ont aucune loyauté envers l’Etat ni aucune sorte de patriotisme, ce dont se sont rendu compte les chefs d’état laïques de pays à majorité musulmanes comme Kemal ou Naser Shah.
    Seule compte la oumma, il n’y a donc pas d’évolution possible pour les muz.

    1. Simone GUTTIERREZ

      Des gens comme Eric Zemmour ou Mme Tasin croisent le fer depuis des lustres pour dire exactement la même chose : l’ islam est monolithique et irréformable !
      Toutefois , les choses ne sont pas aussi simples qu’ il y paraît .
      Au même titre qu’ il existe une infinité de dialectes de la langue arabe , il existe une infinité de réalités politiques au sein de l’ islam , et les mahométans ne se serrent vraiment les coudes que lorsqu’ il s’ agit de haïr l’ Occident .
      Ils sont rendus méchants par le fait qu’ ils ont parfaitement conscience que , sans les Occidentaux …. ils ne seraient RIEN , ils leur doivent tout , à commencer par ce PETROLE qu’ ils auraient été bien été incapables de découvrir par eux-mêmes …

      1. Keren

        « il existe une infinité de réalités politiques au sein de l’ islam », donc ce n’est pas une idéologie monolithique, mais en effet leur seul point commun est la haine de l’occident mais aussi de tout ce qui n’est pas musulman, voir les rohingya en Birmanie, les « réfugiés » yemenites envahissant la Corée.

        Pour ce qui est de la réforme de l’islam, si on part du principe que le très malsain Coran est un livré incréé, la parole de Satan directement retranscrite, oui c’est irréformable. Mais les qataris et les saoudiens, avec leurs milliards de milliards, pourraient graisser la patte de tout les muftis, mollah, oulémas et imams de la planète pour leur faire réécrire cette saloperie, et ça passerait vu que la plupart des muz sont illetrés.
        .
        Pareillement les états musulmiques pourraient interdire le mariage entre cousins, vu que la plupart des musulmans vivent de divers aides sociales dans les pays pétroliers. Ils n’ont aucune volonté de le faire cela dit, un peuple d’arriérés congénitales qui obéissent sans broncher une idéologie stupide qui règle le moindre aspect de leur vie, c’est le rêve de tout dirigeant.

  4. clairement

    Comme le déclarait le recteur BOUBLAGUEUR de la grande Mosquée du Facteur Cheval de Paris que je cite :

     » LA NATIONAMLITE MUSULMANE EST UNE SUPRA NATIONALITE …ELLE EST AU DESSUS DE TOUTES LES NATIONALITES … »

    Donc : L’ISLAM DE FRANCE N’EXISTE PAS , IL N’Y A QUE L’ISLAM EN FRANCE car l’ISLAM se moque bien du régime politique du pays dans lequel viennent squatter ses ressortissants parce que la seule chose qui compte pour tout musulman c’est l’islam, la oumma et son projet messianique TOTALITAIRE

  5. Danielle Moulins

    Quant à la proposition de taxer le halal, c’est une abomination : c’est officialiser une dérogation scandaleuse et accepter définitivement la souffrance animale infligée par l’abattage rituel. J’aimerais savoir comment cela pourrait tenir au niveau juridique puisque, au terme de la loi, l’étourdissement est obligatoire.

  6. Robertr

    Il n’y à que les cons pour croire qu’il peut y avoir un autres islam ,
    Islam=soumission a dieux et point bars le reste n’est que fouttage de gueule !

  7. Fomalo

    Le mohamed iqbal zaidouni il est pakistanais? pakistano algérien? pakistano marocain? En tous les cas il sévit à Rennes qouq manteau islamiste; la Bretagne le centre chrétien de la France avec la Vendée! Il ne fait que ressasser ce que disait Hassan II à Anne Sinclair à propos des moricauds : il n’y aura jamais d’intégration.https://voixdupeuple.wordpress.com/2012/09/25/hassan-ii-et-limmigration/
    Cela fait plus de trente ans que nous le savons, alors les citoyens français, on fait quelque chose et vite? Au printemps prochain, ce sera trop tard.

  8. durandurand

    Bonsoir Christine ,voilà de quoi faire taire les juges rouges qui veulent vous clouée au piloris , l’aveu d’un allogène qui soutient qu’il n’y a pas d’islam de France , qu’il y a qu’un seul islam , vous avez de quoi mettre les juges coc hors jeu .
    Cordialement Christine .

  9. David

    Une babouche reste une babouche, qu’elle soit confectionnée à base de cuir de chameau ou bien de serpent!
    Putain de traîne-savates!!!

Comments are closed.