Médine au Bataclan : le juge des référés saisi ?


Médine au Bataclan : le juge des référés saisi ?

Bataclan …..

Peut-être bien que nous allons réussir, ça avance :

Deux avocats de victimes du Bataclan demandent l’interdiction du concert du rappeur Médine dans la salle de spectacle.

Après tout, Dieudonné a été interdit, pour bien moins que cela…

Pas de concert au Bataclan pour Médine !

FIGAROVOX/TRIBUNE – Deux avocats de familles de victime réclament l’annulation du concert de Médine au Bataclan. Selon eux, les textes très ambigus du rappeur, qui évoquent l’islamisme, le djihad ou encore la condamnation de la laïcité, seraient une offense à la mémoire des victimes.


Maitre Caroline Wassermann et Maitre Bernard Benaïem, avocats au barreau de Paris, sont deux avocats de familles de victimes du Bataclan.


13 novembre 2015. Le Bataclan, Paris. Quatre-vingt-dix morts. Des centaines de blessés, de familles, d’amis touchés dans leur chair et dans leurs âmes.

Et trois ans plus tard, quasiment jour pour jour, ce triste anniversaire serait célébré sur les lieux même du crime par deux concerts du rappeur Médine? Par l’auteur d’un album si délicatement intitulé «Jihad», cette guerre «sainte» au nom de laquelle ces assassinats abjects ont été commis, après ceux de Charlie Hebdo et avant ceux qui continuent de frapper la France et le monde entier?

Comment a-t-on seulement pu envisager d’offrir la salle du Bataclan, marquée à tout jamais par l’infamie du terrorisme islamiste, à un homme qui chante «Taliban et banlieue donne talibanlieusard», «à la journée de la femme, j’porte un burquini ; islamo racaille c’est l’appel du muezzin» ou encore «crucifions les laïcards comme à Golgotha»?

Comment tolérer que les gens qui ont souffert dans leur chair, perdu un enfant sous les balles des Kalachnikov ou égorgé par les terroristes, voient le Bataclan à nouveau sali par de pareils textes?

L’exercice de la liberté d’expression est une condition de la démocratie, nul ne le nie. Mais il y a des limites qui ne peuvent être franchies sur le territoire de la République.

La justice, dans l’affaire Dieudonné, a eu l’occasion de poser ces limites et il est intéressant de voir que le cas Médine se rapproche assez de celui du pseudo comique dont le spectacle avait été interdit cette année-là par le Conseil d’État.

Un spectacle – ou en l’espèce un concert – contenant des propos incitant à la haine et faisant, en méconnaissance de la dignité de la personne humaine, l’apologie de comportements contraires au respect des valeurs et principes de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen et de la tradition républicaine française peut faire l’objet d’une interdiction par l’autorité administrative.

Les textes du rappeur Médine, chantés en ce lieu symbolique qu’est devenu le Bataclan, contreviennent évidemment au respect de ces valeurs républicaines et plus simplement au respect dû aux morts et aux blessés du 13 novembre 2015.

Nous ne laisserons pas souiller la mémoire des morts et le cœur des blessés et de leurs proches.

On imagine aisément que de telles chansons soient susceptibles au surplus d’entraîner des dérapages de type apologie des actes terroristes auprès d’un public dans lequel on sait, malheureusement, que les thèses djihadistes prospèrent facilement, sur fond d’antisémitisme et de complotisme.

Le risque de trouble à l’ordre public causé par les concerts de Médine au Bataclan n’est donc pas du tout théorique. Et le mouvement de protestation qui s’élève depuis quelques jours le prouve: Médine ne chantera pas au Bataclan sans que la population ne s’indigne et ne manifeste. Il est d’ailleurs consternant qu’une fois encore l’origine de l’indignation soit venue de l’extrême-droite, après qui ont couru les responsables politiques. Les républicains de toutes rives ne peuvent que se morfondre de constater que leurs porte-paroles sont aujourd’hui à la remorque des extrémistes alors que c’est justement le camp républicain qui devrait être à l’avant-garde du combat pour les valeurs de laïcité.

Nous, avocats de familles de victimes du Bataclan, ne laisserons pas souiller la mémoire des morts et le cœur des blessés et de leurs proches par la tenue de ces concerts sans réagir. Nous saisirons le préfet de police afin qu’il interdise ces concerts de Médine au Bataclan, comme le spectacle antisémite de Dieudonné a été interdit il y a quatre ans. Nous refusons d’y laisser chanter le «Djihad», célébrer les «Talibans» et «crucifier les laïcards»! Nous ne tendrons pas l’autre joue en ce lieu symbolique!

Si le préfet de police ne nous répond pas ou refuse d’interdire les concerts de Médine au Bataclan, le juge des référés du tribunal administratif de Paris sera évidemment saisi et nous sommes prêts à aller jusque devant le Conseil d’État. Pour l’honneur des victimes du Bataclan. Et pour la République.

http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2018/06/11/31006-20180611ARTFIG00093-pas-de-concert-au-bataclan-pour-medine.php

Tous les jours, tous les jours, dire, faire ce qu’on peut, même si on peut peu !

Au fond, c’est une question de survie pour notre pays.
Pas de médine au Bataclan !

On va y arriver !

Il suffit que chacun fasse ce qu’il peut !

Tous les jours !

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “Médine au Bataclan : le juge des référés saisi ?

  1. dmarie

    « Nous refusons d’y laisser chanter le «Djihad», célébrer les «Talibans» et «crucifier les laïcards»! Nous ne tendrons pas l’autre joue en ce lieu symbolique! »

    NI LA NI AILLEURS !!!

    POURQUOI DEVRIONS TENDRE L’AUTRE JOUE ?

    CES MONSTRES N’ONT PAS DE LIMITE. ILS BAFOUENT LA LOI OUVERTEMENT ET LA LOI LAISSE FAIRE .

    FAISONS COMME EUX ! FRANCHISSONS LES LIMITES ET DEFENDONS-NOUS CONTRE CES PERVERS QUI NE REVENT QUE DE NOUS ANEANTIR !

    POUR UN MORT CHEZ NOUS DIX MORTS CHEZ EUX ! ! !

    ORGANISONS-NOUS COMME ILS LE SONT ET FAISONS CHANGER LA PEUR DE CAMP.

    NOTRE SALUT ET CELUI DE NOS FAMILLES EST A CE PRIX !

    NOUS NE POUVONS RIEN ATTENDRE DES POURRIS QUI GOUVERNENT NOTRE PAYS.

  2. Amélie Poulain

    Si la cause est entendue par la Justice (je l’espère de tout coeur), en plus du respect dû aux victimes et à leur famille, cette interdiction aurait aussi une portée symbolique forte et serait un message clair et puissant à l’adresse de ceux qui veulent nous détruire .

    Le contraire est impensable…..

  3. Laurent PLaurent P

    > On va y arriver !
    > Il suffit que chacun fasse ce qu’il peut !
    VOICI CE QUE CHACUN PEUT FAIRE afin qu’on y arrive tous ensemble, en complément de ce que d’autres
    ( http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/30/medine-au-bataclan-silence-de-nyssen-lagardere-et-poubelle-interpelles-par-un-pere-ayant-perdu-sa-fille/#comment-702813 )
    ont déjà fait seuls.
    Imprimer une version raccourcie du présent article, en deux exemplaires, puis envoyer un exemplaire à chacun des deux avocats dont il est question dans l’article EN AJOUTANT la mention manuscrite suivante :
    « Puis-je vous faire un don afin de contribuer financièrement à votre action pour l’annulation des concerts de Médine au Bataclan, en soutien aux familles de victimes que vous représentez ? »
    et signer avec, cette fois, vos coordonnées complètes, dont notamment votre courrier électronique.
    Ces avocats contacteront les familles qu’ils représentent puis vous contacteront le cas échéant pour vous dire exactement comment les aider en accord avec les familles, que ce soit financièrement ou autre.
    Vous trouverez les adresses des deux avocats en question sur les pages suivantes :
    Maitre Caroline Wassermann
    https://www.doctrine.fr/p/avocat/paris/caroline-wassermann/L879C8CF64C628D87A0D9
    Maitre Bernard Benaïem
    https://www.doctrine.fr/p/avocat/paris/bernard-benaiem/L7501B9177B22E7950AB4
    (ils exercent à la même adresse)
    Pour imprimer une version raccourcie de l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/4r9Nzm )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 100% et la taille d’image 75%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « raccourcie », en n’imprimant QUE la PREMIERE page de la version PDF que vous venez de créer (les avocats connaissent déjà le reste puisque c’est une reproduction du texte dont ils sont les auteurs).
    C’est AU DOS, resté vierge, de cette unique page que vous pouvez rajouter la mention suggérée en début de ce commentaire, et vos coordonnées complètes.
    Voilà soutenir concrètement des avocats qui se démènent pour faire interdire le concert jihadiste de Médine au Bataclan, ça ne coûte qu’un timbre !
    (au début.. ensuite toute participation, même la plus modeste, sera utile : les ridicules gouttes de pluies font les petits ruisseaux qui font les grandes rivières qui font les dévastatrices crûes détruisant tout sur leur passage, y compris les ambitions jihadistes de profanation du Bataclan !)

    1. claude t.a.l

      oui,

      Et puis aussi les maires, les députés, les sénateurs,

      Il faut le dire à tout le monde, même, et peut-être surtout, à  » ceux qui ne sont rien » .
      Notre peuple !

      Si on nous objecte :  » liberté d’expression « , la réponse doit être :

      Il peut aller brailler ses saloperies partout ailleurs ( même si ça ne me plaît guère ).

      Mais pas là, jamais là !

      1. Cril17

         » oui, Et puis aussi les maires » a écrit claude t.a.l
        7 septembre 2018 at 19 h 27 min

        Dans l’attente de connaître la suite des événements et de savoir ce que les tribunaux et Macron vont décider, peut-être est-il possible, dès la semaine prochaine, à chaque lecteur de RR de demander à rencontrer personnellement, le maire de sa commune pour le mettre simplement en état d’alerte ?

  4. David

    Cette engeance crache sur les tombes des victimes, mais se recueille volontiers , tel un pélérinage, sur celle de mérah!!!
    A vomir!
    Tu es né en France et tu lui craches au visage!
    Would la h’aram!
    Honte sur toi et sur celle qui t’a chié!!!

  5. David

    En fait, c’est un grand menteur ce médine! Lorsqu’il parle de combat contre soi-même et qu’à côté est représenté un glaive!!! Tu es démasqué, tu t’es trahi! Ce combat c’est celui contre la France qui t’a donné la vie! Ce combat c’est celui contre l’Occident! Contre tous ceux qui ne sont pas musulmans comme vous!!! Tu peux pratiquer la taqqya, le double langage autant que tu voudras, on sait aujourd’hui qui tu es! Une ordure de première classe!

  6. Fomalo

    Nouvelle encourageante.. J »espère que beaucoup d’autres avocats et familles (y compris celles qui disent :Vous n’aurez pas ma haine) vont faire chorus. Merci en plus de Claude t.a l à la persistance remarquable de Laurent P et de ses conseils, pour le soutien par le biais des avocats. Oui les petits ruisseaux font les grandes rivières, et là ce n’est pas comme donner son obole à une mosquée salafiste, c’est encourager la solidarité bien en berne!

  7. maury

    Le Qatar cad l’islam est derrière tout ça!Si on laisse faire ils auront gagné !car pour eux c’est comme si ils dansaient sur nos tombes médine est dangereux et devrait déjà être interdit DEHORS LES ENNEMIS DE LA FRANCE !

  8. Gladius

    Cette saisine de la justice est une bonne chose certes. Espérons même qu’elle aboutisse à l’interdiction de cette merde-in-chiottes. Mais ce n’est pas gagné, loin s’en faut.

    Et surtout, ne baissons pas la garde. Rien n’est joué !
    Restons sur le pied de guerre. Pas de relâche de notre mobilisation
    _____
    Bonne journée qui commence avec l’annonce de la percée des « populistes » anti migrants en Suède. Et un pays de plus, un !

    Macron, avec ton boudin teuton, tu es mal parti

  9. Pierre Malak

    Maîtres,

    Bravo à vous et surtout, un immense merci pour cet acte on ne peux plus motivé et légitime.

    Vous êtes des Justes et je vous admire très sincèrement.

    Pierre Malak.

Comments are closed.