Coup d’envoi de « l’islam de France »… en Alsace, bien sûr !


Coup d’envoi de « l’islam de France »… en Alsace, bien sûr !

Des « assises territoriales pour l’islam de France » organisées par Macron ( ou son préfet-caniche c’est tout comme ), là où le régime du Concordat offre quelques aménagements avec la loi de 1905.

Tout cela afin d’en finir avec la dite loi de 1905 en installant l’islam comme religion officielle en France, en lui donnant dans toute la France les avantages du catholicisme, du protestantisme et du judaïsme en Alsace.

Simple comme bonjour.

Et comme à Strasbourg les politiques dhimmis sont légion, que les musulmans sont très nombreux, au point que l’on pourrait dire que Strasbourg est devenu un Territoire perdu de la République… admirez le tableau.

Ci-dessous extraits de l’article de Oumma.com dans les encadrés bleus et mes commentaires dessous.

 

Voulues par le président de la République et placées sous l’égide du ministère de l’Intérieur, les assises territoriales de l’islam qui se sont tenues hier, mardi 4 septembre, dans le Bas-Rhin, ont fait salle comble, pour la plus grande satisfaction de Jean-Luc Marx, le préfet de la région Grand Est et du Bas-Rhin, chargé de les organiser.

Salle comble… en effet. Avec plein de voilées !

Quand il s’agit de l’intérêt de l’islam, de le développer, de l’imposer… Les musulmans bougent leurs fesses. Par contre pour suivre leurs enfants en classe, rencontrer les profs qui demandent des rendez-vous, les aider à gérer leurs gosses ingérables… Il n’y a plus personne. Là, ils ont même tendance à oublier qu’ils comprennent le français.

Quant à aller visiter notre patrimoine qu’ils prétendent être le leur, puisqu’ils agitent leur carte d’identité française… c’est encore autre chose.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/18/saintes-on-fete-les-2000-ans-de-larc-de-germanicus-ou-sont-les-qamis-hidjabs-tchadors-et-autres-djellabas/

Islam de France, qu’il dit le Macro-con ! Rire ou pleurer ?

 

Dans un communiqué officiel, ce haut fonctionnaire de l’Etat s’est félicité que cette initiative, s’inscrivant dans les réflexions nationales et locales sur la « place, l’organisation et le financement de l’islam », ait démontré son bien-fondé en attirant un large public, avec au premier chef, les responsables du culte musulman, auxquels se sont joints de nombreux parlementaires ou leurs suppléants, ainsi que des représentants des collectivités territoriales.

[…]

Trois thèmes majeurs ont été abordés :

la gouvernance des lieux de culte et le financement de l’islam ;
la formation des cadres religieux et la formation des acteurs publics du territoire dans les domaines éducatifs, sociaux, culturels et sportifs, tant pour les agents du terrain que pour les cadres des administrations publiques et des associations ;
l’organisation et la représentation du culte musulman dans les territoires avec une préférence marquée pour une représentation au niveau départemental.

12
C’est sur une note positive, conforté par le caractère constructif et le succès de fréquentation de cette grande concertation sur la deuxième religion de France, que le préfet a conclu son compte-rendu : « Ces assises sont un jalon dans les efforts d’organisation de l’islam bas-rhinois. Elles constituent aussi un point de départ pour des groupes de travail qui poursuivront les débats et formuleront des propositions pour contribuer « au cadre et aux règles » demandés par le Président de la République ».

Bah ! A partir des demandes des musulmans de Strasbourg, on va proposer une trame aux autres musulmans qui participeront, eux aussi, sans nous, aux groupes de travail. Gageons qu’il n’y aura là-bas que des représentants associatifs et politiques enthousiastes à l’idée d’installer l’islam et ses prérogatives partout en France. Aux dépens de la laïcité, de la République, de l’égalité hommes-femmes, de la liberté d’expression, de la liberté tout court.

 

Chronique des portes de la Cité ouvertes à l’ennemi qui n’a même pas besoin d’un Cheval en bois pour l’investir.

 

Macron, c’est Hippias, tyran d’Athènes, réfugié chez les Perses, mettant toute son énergie au service de Darius, afin que disparaisse la Cité honnie qui avait osé dire non à sa dictature…

 

Hippias a fort mal fini…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “Coup d’envoi de « l’islam de France »… en Alsace, bien sûr !

  1. Stephane

    L’islam ne sera jamais compatible avec la liberté de penser !
    C’est une secte.
    A bannir !
    A virer également, les politiques traitres à la nation.

    1. Amélie Poulain

      « A virer également, les politiques traitres à la nation. »

      Lorsqu’ils ne seront plus là de toute façon, tout ce qui a été fait peut être défait;

      Et comme l’Islam, religion orientale, ne sera jamais une religion occidentale donc de France, vu les incompatibilités de valeurs (sinon, il faudrait carrément refaire la France, donc impossible), il faudra remettre les pendules à l’heure via la Loi de 1905 qui, même si elle est modifiée, pourra être remise au goût des Français (ils l’ont bien fait en 1905).

      Ce que la majorité des Français approuvera, cela c’est sûr, comme ils le font déjà dans les chaumières, n’en déplaise aux politiques qui peuvent toujours s’ébaudir dans le temps présent ….mais ils rêvent….

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Remi Brague dans « la voie romaine » fait remarquer que l’Europe, strictement occidentale, est toujours allée rechercher hors d’elle-même ses fondements religieux, philosophiques etc …

        Ainsi le Christianisme est une « religion orientale ».

        Mais l’Europe s’est toujours tenue, jusqu’à une date très récente, à distance de l’islam : car c’est une peste totalitaire dont rien de bon ne peut sortir.

        1. Amélie Poulain

          « Ainsi le Christianisme est une « religion orientale ». »

          A la base oui mais cela fait un bout de temps que le Christianisme s’est démarqué de ses racines orientales (VIIIe siècle selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_christianisme) pour s’autonomiser et fonder le Christianisme européen.

          Le Christianisme actuel, on peut le penser tel qu’il est, se rapproche plus de la « mentalité » occidentale qu’orientale.

  2. claude t.a.l

     » Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine
    Et malgré vous nous resterons Français
    Vous avez pu islamiser la plaine
    Mais notre cœur vous ne l’aurez jamais!

    Et quoi ! nos fils quitteraient leur chaumière
    Et s’en iraient grossir vos régiments
    Pour égorger la France, notre mère
    Vous armeriez le bras de ses enfants!
    Ah vous pouvez leur confier des armes
    C’est contre vous qu’elles leur serviront  »

    1871

    ( j’ai modifié un seul mot )

    1. Amélie Poulain

      Il y a à ce sujet, l’image que veut renvoyer les médias, tronquée et manipulée bien sûr, mais dans la réalité il semble qu’il n’en est rien et que l’ambiance est plutôt tendue….

      Mon fils y est allé en vacances et lui, d’un naturel calme, s’est fortement énervé lors d’une visite de musée (s) devant l’extrême rigidité rencontrée avec d’incroyables et exigeantes réglementations jamais rencontrées ailleurs, lui qui est un adepte de ce genre d’activité.

      Exigences incroyables donc, et cette ambiance rigidifiée par des règles absurdes n’est certainement pas là pour rien…

    2. Karl der Hammer

      La République Française a toujours voulu franciser l’Alsace, ce qui revient de fait à détruire son identité propre.
      On parlait jadis de « particularisme alsacien », comme s’il s’agissait d’une anomalie à corriger…
      Pour y remédier, rien de tel que le nettoyage ethnique: certains révolutionnaires jacobins voulaient remplacer les Alsaciens par de « vrais » Français et les déporter vers le sud-ouest de la France (notamment la Dordogne) – ce qui fut en partie expérimenté lors de la drôle de guerre en 1940 avec l’évacuation de Strasbourg et sa région.
      La guerre de 39-45 et ses conséquences ont mis les Alsaciens dans l’impossibilité de défendre leur identité après 1945 (épuration, reductio ad hitlerum, refus d’être associé à une nation vaincue et ayant commis des crimes de guerre).
      Outre l’interdiction faite à la jeunesse alsacienne de parler sa langue par l’Ecole, beaucoup de parents ont alors volontairement renoncé à la transmission à leurs enfants de leur langue.
      Mais comme si cela ne suffisait pas, la France giscardienne a initié le remplacement des autochtones grâce à l’immigration massive, notamment des arabo-musulmans. Politique activement poursuivie par les Mitterrand, Hollande et autre Vals. Pour Vals, le peuple alsacien n’existe pas, et Hollande pouvait claironner récemment que l’Alsace n’existait plus – dissoute qu’elle est maintenant dans le « Grand Est »!

      1. SwanOne

        Comme je l’ai dit dans un précédent message, je suis allé récemment passer une journée à Ribeauvillé et une autre à Dambach. Les paysages y sont magnifiques, l’identité alsacienne bien visible et en plus je n’y ai croisé aucun muzz.
        Alors c’est vrai que dans certains coins de Strasbourg ça pue le niqab et le barbu fourbe, mais l’Alsace reste l’Alsace ! Restez comme vous êtes.

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En France, pour lui l’Injustice assurée, condamnation, banissement politique, emprisonnement, mort sociale, mort bancaire ; conamnné à payer es inemnités…

    Un maire italien neutralise un migrant armé s’en prenant à l’un de ses administrés

    #Sindacoeroe Il s’appelle Ermesto Alecci et a fait les gros titres pour sauver un homme de 40 ans de l’agression d’un immigré. Il voit la scène, intervient et avec un coup de poing. Normale! Bref, Alecci est le maire de Soverato PD (Cz). #ops 1 sur mille le fait!
    https://twitter.com/albegiorvalanga/status/1037380502418800641/photo/1

  4. Christian

    L islam c’est l’islam et il n’y aura jamais un islam de France, Macron veut nous enfumer car il sait que ces voilées et barbus seront sont électorat en 2022. Si on ouvre les vannes, c’est fini car ils mettront leurs hauts potentiels à la tête de nos institutions et au lieu d’un garde du corps on aura un autre barbu 1er ministre (et ce ne sera pas E.Philippe mais Rachid ben allah) et là cela partira en couille car ils n’ont pas de limites pour faire leur djihad qui est d’islamiiser le monde Bref tout cela sent mauvais.

    1. Alexcendre 62

      La France a plus de 2400 milliards de dettes et quelle est la religion de nos principaux créanciers ? devinez ! alors en face il y a un peuple qui ne veut pas savoir et des politiques incompétents qui se couchent . Je ne vois pas comment on peu s’en sortir le système élimine automatiquement les gens qui serraient capables de redresser la situation et d’apporter l’espoir au peuple .

  5. Simone GUTTIERREZ

    Quelle monstruosité !!
    Quelle pitoyable tartufferie !!
    Comment nos politicards osent-ils officialiser et donner ses lettres de noblesse à une théocratie guerrière et sanglante , qui incite ses membres à tuer , voler , mutiler et spolier tous ceux qui ne partagent pas leur vision du monde !
    Comment osent-ils ne serait-ce que dialoguer avec des individus dont les textes sacrés reprennent à chaque page les pires incitations au meurtre !
    Les seuls gagnants , dans cette affaire , sont évidemment les mahométans qui , sournoisement , poussent leurs pions sur l’ échiquier de la décomposition de ce qui fut jadis la  » Civilisation Occidentale  » .
    On peut les comprendre , EUX , ils sont dans leur rôle de destruction de cet Occident , qu’ ils haïssent tant .
    Mais que dire de nos larves de politicards macroniens et autres , censés êtres nourris de culture gréco romaine et chrétienne ?
    Honte à ces salopards qui , par intérêt et lâcheté , trahissent 1 500 ans de culture européenne et bafouent les intérêts les plus élémentaires de leurs électeurs !
    Ils me rappellent ces Munichois de 1 938 qui affirmaient sans rire qu’ on pouvait s’ entendre avec Hitler ( mieux : certains pensaient qu’ ils allaient le rouler dans la farine ) .
    Les  » Munichois  » de 2 018 sont convaincus qu’ on peut s’ entendre avec l’ islam …. et qu’ on peut le rouler dans la farine .

    1. Amélie Poulain

      « Ils me rappellent ces Munichois de 1 938 qui affirmaient sans rire qu’ on pouvait s’ entendre avec Hitler  »

      Et il parait même qu’en France il y aurait eu des gens emprisonnés pour avoir critiqué Hitler (vu dans un documentaire dont je n’ai plus les précisions). On voit qu’aussi noire cette époque a-t-elle été, que le fascisme a été vaincu..

    2. Fomalo

      Cela fait presque quarante ans que le Bas Rhin, le Haut Rhin, la Moselle , la Meurthe et Moselle , Vosges y compris, Meuse je ne sais pas, représentent les départements les plus « aidés » de France. L’argent y coule à flot, et bien avant le parlement de Strasbourg! L’immigration turque ou maghrébine, toujours musulmane y est majoritaire depuis plus de vingt cinq ans. Les dotations à cette région ont toujours été mirifiques. Alors les » munichois de 2018″ devraient se souvenir d’un anniversaire, celui des 46 ans hier de l’attentat des J.O, précisément à Munich, où le célèbre Comité a donné ordre de continuer les J.O au motif de ne pas baisser les bras devant les terroristes! Ce qui fait que les locaux se paient depuis lors tous les pro-palestiniens les pro- islam et les pro -migrants clandestins installés dans les logements sociaux conçus et financés par le PS et ses affidés.Attendons de voir les Bavarois; si jamais ils voulaient se bouger.Mais ne pas oublier qu’à cette époque, c’étaient les colonels en Grèce, qu’Enver Hodja était en Albanie, Tito en « Yougoslavie » et que la Bosnie et ses mosquées n’existaient pas comme furoncles de la Serbie. Je partage votre écoeurement.

  6. SarisseSarisse

    L’Islande 300000 habitants et seulement 389 musulmans dans la banlieue de Reykjavik on dirait une image du paradis.
    Mais chut il ne faudrait pas leur donner des idées.

  7. Machinchose

    avec l’ islam, c’est sur, on irait vers Deux France ……….

    un Pays pour deux Peuples !! (je rigole, mais ça correspond aux voeux d’ un Macron, d’ un Quai d’ orsay, d’ une Mogherini, d’ une vieille pute dite Europe….

    un jour toutes ces avanies qu on fait subir un en pays de 18 kmde large sur 600 de long, se payeront….cher trés cher!

    conseils et presque ordres d’ un pays, assujetti aux Arabes, qui lui fait 700 km de large sur 1200 de long…………

    vous verrez! tout se paye!! tot au tard……

    la question sera alors ou loger ces « deux peuples pour un état »

    ou , qui sait? deux peuples pour deux états….

    i zont beau jeu tous ces enculés qui viennent se mêmer des affaires d’ Israel!
    occupez vous de ce tsunami merdeux qui couvre la France de ses taches de léopard….ce serait davantage utile pour le Pays…

  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La coopération Union européenne/Afrique : l’externalisation des politiques migratoires européennes
    :::: https://www.robert-schuman.eu/fr/questions-d-europe/0472-la-cooperation-union-europeenne-afrique-l-externalisation-des-politiques-migratoires
    30/04/2018
    Au sommet Union européenne-Afrique de la Valette en 2015, la question migratoire a réuni les chefs d’Etat et de gouvernement des deux continents, préoccupés par l’urgence de la crise humanitaire. *****Une conscience partagée des défis à long-terme de la bonne gestion des migrations a également émergé, en raison de la pression appelée à perdurer aux frontières de l’Union.*****

    Au Sud de l’Europe, la mer Méditerranée est une véritable ‘ligne de fracture'[1]. La présence des questions migratoires dans les relations de l’Union européenne avec les pays africains s’étend progressivement aux pays d’origine et de transit dans l’ensemble du continent africain. A l’origine cantonnée à la politique interne, le volet extérieur des politiques migratoires européennes devient graduellement un pilier indispensable. A tel point, que l’on en vient à parler d’externalisation, c’est à dire d’un processus consistant pour l’Union européenne à effectuer ou sous-traiter hors de son territoire une partie du contrôle de ses frontières.

    *****L’enjeu de cohérence, entre compétence communautaire et inter gouvernementale, est un véritable défi tant les questions migratoires sont présentes au sein des politiques européennes à l’extérieur que ce soit en matière de défense, de développement ou encore de politique commerciale. D’autant plus que l’Union se doit au titre de ses engagements en faveur des droits de l’Homme, de veiller à leur respect dans la mise en œuvre de ses politiques.*****

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La situation migratoire de l’Union européenne: enjeux et perspectives,
    ::::: https://www.diploweb.com/forum/janus05112.htm
    par le Chef d’escadron Christian Janus – (Gendarmerie nationale, France, 12 e promotion du CID)
    Mis en ligne: novembre ****2005****

    L’avenir de l’UE dépend en grande partie de la gestion de sa situation migratoire. Par conséquent, toutes les mesures qui concourent à l’optimiser revêtent un caractère essentiel. Il importe de finaliser la politique communautaire en matière d’immigration. Cette politique est élaborée conformément aux dispositions du Traité d’Amsterdam et s’appuie sur les conclusions du Conseil européen de Tampere (1999). Elle doit s’attacher à trouver un équilibre entre les aspects humanitaires et économiques des flux migratoires des pays tiers. Son efficacité repose sur un traitement équitable des ressortissants des pays tiers. En particulier, il importe de leur accorder des droits et des obligations comparables à ceux des ressortissants locaux. La maîtrise des flux passe également par une politique équitable de partenariat et de coopération avec les pays de départ des migrants. Ces ambitions nécessitent l’engagement de moyens financiers conséquents ainsi que l’élaboration d’un cadre juridique adapté. La réussite de cette politique communautaire dépendra de la capacité des Etats membres à transcender leurs intérêts (politique du chacun pour soi) et à remettre en cause le principe de souveraineté nationale.

    Ce mémoire de géopolitique a été rédigé au Collège Interarmées de Défense dans le cadre du séminaire « Géopolitique de l’Europe », dirigé par Pierre Verluise.

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ARTICLE : Les « brûleurs de frontières », « les harraga », vus par la presse algérienne
    :::: https://orientxxi.info/magazine/les-bruleurs-de-frontieres-vus-par-la-presse-algerienne,1682
    AUTEUR : Farida Souiah
    DATE : 31 janvier ****2017****

    Les harraga sont ceux qui tentent de quitter leur pays, sans passeport ni visa, sur des embarcations de fortune, au péril de leur vie. Au Maghreb, on nomme ces candidats à l’émigration harraga, « les brûleurs », car ils « brûlent » les frontières ainsi que les étapes nécessaires à un départ qui respecterait les contraintes imposées par les États. En outre, s’ils arrivent en Europe, ils détruisent, « brûlent » leurs papiers d’identité, pour échapper à l’expulsion.

    ****Les départs par barques et chalutiers depuis l’Algérie n’ont pris de l’ampleur qu’au milieu des années 2000**** et, pour lutter contre ceux-ci, les autorités algériennes ont mis en place des mesures principalement répressives. L’une des plus symboliques est l’introduction du délit de sortie « illégale » dans le Code pénal en 2009 (Journal officiel de la République algérienne, n° 15, 8 mars 2009.)


    Notre analyse se fonde sur un corpus d’articles publiés dans l’un des quatre quotidiens nationaux, El Watan (privé, francophone), El Khabar (privé, arabophone), El Moudjahid (public, francophone) et Ech-Chaab (public, arabophone). Ces quotidiens reflètent, au moins partiellement, la diversité du paysage médiatique algérien. Ils accordent une attention très différente à ce phénomène migratoire. Les journaux publics ne lui consacrent que quelques articles isolés, alors que les quotidiens privés tels que El Watan par exemple ont pu leur consacrer près de deux cents articles par an en *****2008-2009, au plus fort de la médiatisation de ce phénomène migratoire*****.

    —–Criminels ou héros—–

    —–Victimes aux multiples bourreaux—–

    En parallèle à ces figures de l’aventurier qui brave tous les dangers et du criminel, la presse algérienne fait émerger la figure de la victime aux multiples bourreaux. Les harraga sont décrits comme victimes d’eux-mêmes, de leurs désirs migratoires qui tournent à l’obnubilation et de leur naïveté.

    —–Symboles d’échec—–

    Enfin, les harraga apparaissent également comme des symboles. Les causes invoquées afin d’expliquer ce phénomène migratoire sont de plus en plus politiques dans El Watan. La harga est considérée comme une preuve des dysfonctionnements qui touchent l’Algérie. Le phénomène serait un « révélateur » de l’« échec du système »3. Il renseignerait sur « le profond malaise » qui touche la société algérienne et témoignerait de « l’échec de l’action gouvernementale »4. Le phénomène aurait « mis à nu l’incapacité des pouvoirs publics à prendre en charge les préoccupations de la jeunesse ».

    …./….

  11. frejusien

    Voilà comment ils officialisent l’invasion qu’ils ont organisée pendant 40 ans,

    On est en train de se faire bananer bien bien, et avec tout l’appui des connards socialos et cocos, jean Luc Marx, un nom prédestiné ?

    Je me demande comment on va se sortir de tout ça, ça devient de plus en plus compliqué

Comments are closed.