Buzyn-Macron veulent dépister la drépanocytose sur tous les nouveau-nés pour ne pas stigmatiser les Aliens


Buzyn-Macron veulent dépister la drépanocytose  sur tous les nouveau-nés pour ne pas stigmatiser les Aliens

Tenez, une info passée inaperçue (facile à deviner pourquoi, la réponse est dans le titre) : Drépanocytose : Fermeture de l’agence qui en publiait les statistiques; vers un dépistage systématique pour tous les nouveaux-nés en France.

Cela va coûter cher, mais Macron-Buzyn s’en moquent, les retraités payent et vont encore payer davantage.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/06/la-cour-des-comptes-veut-imposer-davantage-les-retraites-je-men-fous-faites-comme-moi/

Cela va faire une analyse de plus imposée à nos petits, en sus des 11 vaccins obligatoires et de tout le reste, juste pour que l’on ne puisse plus mesurer le Grand Remplacement à l’aune du nombre de dépistage

L’Agence Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l’Enfant (AFDPHE), en charge depuis 1972 du dépistage néonatal de 5 maladies rares à la naissance a fermé ses portes en juillet.

Site officiel AFDPHE

Parmi les 5 dépistages qui étaient suivis par l’agence : la drépanocytose, une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : « longtemps qualifiée de « maladie des noirs », car elle a été identifiée et caractérisée en premier lieu au sein de la population afro-américaine aux États-Unis » et dont « la mutation s’est renforcée dans les populations occupant les régions du globe soumises à une forte prévalence du paludisme. C’est pourquoi la drépanocytose, surtout présente en Afrique subsaharienne, l’est également sur le pourtour méditerranéen et en Inde, mais également, héritage du commerce triangulaire et de l’esclavagisme, sur le continent américain. ».

JO Sénat du 20/06/2018 – page 6200

Les chiffres du dépistage de cette maladie (publiés par l’AFDPHE) permettaient de lever une partie du voile sur les modifications en profondeur de la population française. En effet, en raison des particularités ethniques de cette maladie, le dépistage en France métropolitaine ne concernait que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (alors qu’il est en revanche systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Les données disponibles permettent dès lors d’appréhender la réalité du bouleversement démographique en cours en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel, aussi inutile que coûteux, afin d’éviter une « stigmatisation ».

 

Bilan 2016 AFDPHE

À partir du 1er mars 2018, le programme national de dépistage néo-natal sera assuré par des centres régionaux rattachés à des hôpitaux qui ont déjà un centre de référence maladies rares labellisé pour une des cinq pathologies dépistées. Ces activités ne feront plus pour l’instant l’objet de rapports de synthèse à un niveau national.

 

Le quotidien du médecin

D’autre part, la question du dépistage systématique de la drépanocytose à tous les enfants naissant sur le sol français a fait l’objet d’échanges au Sénat en juin dernier. Mme Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé s’est prononcé favorablement à cette systématisation :

« Le Défenseur des droits (…) a préconisé de mettre en place, à titre expérimental, un dépistage généralisé dans une région de métropole où la prévalence de la drépanocytose est élevée, par exemple l’Île-de-France, avant d’envisager une généralisation dans toute la France métropolitaine. (…)
Cette préconisation a retenu toute mon attention. C’est pourquoi j’ai décidé, notamment au regard des données médicales récentes qui m’ont été apportées, de saisir de nouveau la Haute Autorité de santé (…). Il s’agira également de définir, si tel était le cas, les modalités pertinentes d’une généralisation de ce dépistage néonatal sur tout le territoire métropolitain. »

JO Sénat du 20/06/2018 – page 6200

La carte 2016 sera donc probablement le dernier témoignage de ce que certains qualifient de carte du « grand remplacement »

http://www.fdesouche.com/1068427-fermeture-de-l-afdphe-qui-publiait-les-chiffres-sur-la-drepanocytose-vers-une-systematisation-des-tests-a-tous-les-nouveaux-nes

Faut pas effrayer la populace, voyez-vous. Et il n’y a pas que le choléra, loin s’en faut :
http://www.fdesouche.com/1069427-ces-maladies-medievales-et-exotiques-qui-font-leur-retour-en-france

Ce qui me fait marrer, c’est qu’en France on découvre l’eau chaude alors que cela au moins 5 ans qu’en Allemagne, les médecins tirent la sonnette d’alarme. Sans doute ces maladies comme un certain nuage ne traversent-ils pas la frontière.

 

 A lire et relire, nos anciens articles sur la drépanocytose :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/10/21/la-carte-du-grand-remplacement-cest-celle-de-la-drepanocytose-madame-le-ministre-de-lecologie/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/06/05/marisol-touraine-vous-faites-quoi-contre-la-drepanocytose-la-gale-et-les-insectes-pathogenes-venus-dailleurs-par-jeanlg75/

 

Question de Christine Tasin

 

La prochaine étape sera-t-elle l’interdiction de publication des prénoms donnés aux nouveau-nés ? Là aussi, c’est un sacré indice du nombre de musulmans présents en France, bien que les statistiques ethniques soient interdites…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/15/1-enfant-sur-5-est-musulman-6-des-naissances-en-1997-20-en-2016-pourquoi/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Buzyn-Macron veulent dépister la drépanocytose sur tous les nouveau-nés pour ne pas stigmatiser les Aliens

    1. J-Louis

      Nan, la « myxomatose n’goun’goulou », c’est lié plutôt à la aux Lapins Crétins de la négritude … et à la basanitude, aussi … pour bientôt à la blanchitude, par l’opération du sain métissage ethno-culturel pour l’advenue – inch’Moncul – du Nouvel Homme Nouveau égalitairement couleur « caca d’oie » et universellement posturé « cul en l’air ».

      1. Machinchose

        joli!

        je crois que Guillaume Appolinaire fut aussi atteint de cette Trépanocytose……

        qu il réussit a soigner a coups de onze mille verges !! 😆

  1. Laurent PLaurent P

    Faites savoir concrètement à la visiteuse médicale gouvernementale Agnès Buzyn que vous partagez pleinement les vues exprimées dans cet article : imprimer l’article et le lui envoyer par la poste à son adresse postale publique que vous trouverez sur la page
    https://www.gouvernement.fr/ministre/agnes-buzyn
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/5ZmdJk )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 100%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pages de la version PDF que vous venez de créer en deux feuilles imprimées chacune recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville au bas de l’article, dans la zone restée blanche (inutile de risquer des représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Si vous avez un commentaire personnel à faire, c’est aussi là que vous pouvez l’écrire.
    Vous pouvez aussi recopier un commentaire de l’article si vous approuvez tout particulièrement l’un d’entre eux.
    Voilà, dire ses quatre vérités à une lobbyiste médico-légale, ça ne coûte qu’un timbre !

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Où ne va-t-on pas descendre ?

    Bientôt dépistage du cancer de la prostate chez les femmes et du cancer de l’utérus chez les hommes.

    L’état actuel du dispositif des dépistages nuisant à l’égalité homme-femme, pardon femme-homme …

    1. valkyrie

      Super ! oui mais pour ceux et celles qui se sentent homme un matin et femme le lendemain ou l’inverse, ils vont faire quoi afin de ne stigmatiser personne ?
      Ha ha .

  3. Laurence-Antigone

    Bon et bien cette fois-ci je me ferai l’avocat du diable: cette pathologie est dépistée depuis des décennies sur notre territoire. Mes enfants y ont eu droit et mes petites soeurs également.
    Nous sommes pourtant bien blancs.
    Si elle est très fréquente en Afrique subsaharienne, en Inde, au Moyen-Orient et au Maghreb, elle existe aussi chez les blancs. De façon plus rare, mais.
    Donc, mieux vaut savoir.
    Et puis c’est un bon moyen d’avoir des statistiques de populations sans contrevenir à la loi…. C’est un bonne occasion

Comments are closed.