Le Grand remplacement à l’œuvre dans les clubs de foot


Le Grand remplacement à l’œuvre dans les clubs de foot

L’équipe de foot U18 de St-Claude, dans le Jura, 100% « ottomane » et halal ?

 

Pour la gauche et ses relais médiatiques, il n’y a pas de Grand remplacement ni d’invasion migratoire : c’est une « théorie conspirationniste » issue d’un fantasme d’extrême droite.

Pourtant, dans la vie de tous les jours, dans la rue, dans les écoles, les centres commerciaux ou dans les clubs de foot, nombre de Français pourraient témoigner, à tout le moins, d’un « Grand changement » : beaucoup plus de femmes voilées et de barbus, plus de « diversité », plus de comportement « étranges » ou, disons, de mœurs exotiques.

Cette même gauche vivant dans le déni de la réalité interdit pourtant les statistiques ethniques qui pourraient valider, ou pas, cette thèse (sauf pour démontrer qu’il y a trop de blancs et pas assez de Noirs et de Maghrébins ici et là…)

En même temps, elle se dit favorable à des frontières ouvertes, à l’accueil de millions de migrants africains ou du Moyen-Orient « parce que c’est comme ça, on n’y peut rien, les peuples ont toujours migré… »

Plus prosaïquement, l’électorat ouvrier traditionnel ayant quitté la gauche acquise à la mondialisation, il fallait bien trouver des électeurs de substitution et ce sont donc les Maghrébins, les Turcs ou les albanophones qui ont remplacé les ouvriers italiens, espagnols, portugais ou polonais, complètement assimilés, eux, au substrat ethnique de la nation. Et ce changement démographique s’accélère, avec une natalité plus élevée, les effets du regroupement familial ou de politiques  migratoires sans ligne directrice, dictées par le fait accompli, des frontières-passoires et un droit d’asile dévoyé.

Obnubilés par l’islam et les revendications communautaristes, mais pas opposés au consumérisme et, surtout, faiblement attirés par le syndicalisme, ces groupes ethniques ont également la faveur du patronat et des industriels : qu’importent les prières, les mosquées, le halal, les voiles si cette main d’œuvre musulmane reste docile, flexible et pas trop exigeante sur les salaires et les conditions de travail.

Et si, en cas de crise industrielle, beaucoup rejoignent les bataillons de chômeurs, CAF et allocations chômage pourvoiront à leur situation.

Les clubs de foot des villes industrielles sont de bons indicateurs de cette présence massive de populations exogènes, par exemple dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté. L’écrire n’est pas du racisme, c’est constater la réalité en posant la question de l’intégration de ces étrangers, en grande partie musulmans et de plus en plus opposés aux valeurs de la République, car derrière chaque barbe salafiste ou chaque signe particulier (doigt d’honneur, « aigle albanais », « rabia » des Frères musulmans…), il y a un message adressé à la France et à l’Occident.

Au XIXe siècle, pendant la Révolution industrielle, certaines villes des vallées de l’Ain et du Jura se sont développées grâce au travail du bois et de la corne puis, au XXe siècle, à la plasturgie.

Ainsi, le bourg de St-Claude (9700 hab.), dans le Jura, s’est spécialisé dans la fabrication de pipes et l’industrie diamantaire ou les jouets en plastique (Smoby), Morez (5000 hab.), dans la clouterie, l’horlogerie et la lunetterie.

Plus au sud, dans l’Ain, Oyonnax (45 000 hab) est devenu la capitale de la « Plastics Vallée ». Plus loin encore, Belley (9000 hab.) et Bellegarde (12 000 hab.) constituent des pôles industriels de première importance.

 

 

Oyonnax Plastics Vallée Football Club – U17, entraineurs et arbitres

 

FC Morez – Seniors

 

Le sport est un facteur d’intégration affirme la gauche… C’est vrai, mais lorsqu’il n’y a plus que quelques Français de souche dans une équipe de foot « ottomane », musulmane ou africaine, qui doit intégrer qui ? Et gageons que les élites locales, préconisant sûrement le vivre-ensemble et la mixité sociale, préfèreront inscrire leur progéniture au rugby, au tennis ou à l’équitation.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Le Grand remplacement à l’œuvre dans les clubs de foot

  1. SarisseSarisse

    Ce qui risque de se passer c’est que les Français de souche , le terme n’est pas insultant pour les autres, n’en déplaise au socialo Le Guen, se détourneront du football pour migrer vers d’autres sports comme le rugby un petit peu comme en Afrique du Sud avec les Noirs plutôt foot et les Blancs (afrikaners surtout), plutôt rugby.
    On applaudira quand même avec hypocrisie aux exploits de joueurs de football issus du continent africain ou du Proche-Orient où il n’y aura plus que 1 ou 2 européens.
    On pourra dire que le remplacement aura été parfaitement réussi à ce niveau.

  2. PUGNACITÉ

    Aucun étonnement à cet égard…la loi du nombre populaire et populeuse prévaut…qui est majoritaire ?
    Bien évidemment les nouveaux Français qui sont amenés voire invités financièrement via les allocs et autres réseaux à nous remplacer…
    De quoi sommes nous amenés à nous étonner sans aucune once d’erévolte

  3. Christian Jour

    Il y a un grand moment que je ne regarde plus le foot. Les équipes d’afrique du nord ne m’intéressent pas. On verra, plus tard, si un jour elles deviennent Française (de souche). Oui c’est le grand remplacement annoncé par Renaud CAMUS.

  4. Celtillos

    il suffit de voir l’équipe soit disant de France qui est en réalité l’équipe d’afrique.
    une équipe dont on a honte tellement elle est étrangère, peuplées de merdes haïssant la France……

    1. David

      Vous oubliez de préciser. D’Afrique du Nord ou d’Afrique Sub Saharienne?
      Remarquez, en bas ou en haut çà pue l’urine de camélidés!!!!

  5. alf77

    Quand l’équipe de France gagne , c’est l’afrique qui gagne , quand l’équipe de France perd , c’est la France qui perd .

  6. JC.P.

    Suffit juste de regarder l’équipe (dite) de France de foot. Vous savez, celle qui aurait remporté la coupe de monde et pour laquelle le freluquet hautain et insultant, avait exhibé son « magnifique » corps, devant les caméras du monde entier, en montant sur une table. QUEL CON, MAIS QUEL CON!!!

  7. palimola

    Il n’y a qu’a se promener dans certains centre commerciaux pour constater que le grand remplacement est sacrément bien entamé ! Et personne ou presque ne bosse ……par contre beaucoup de marmaille ……….

    1. Boronlub

      David Vincent, les envahisseurs : « le cauchemar a déjà commencé ».
      2 milliards en Afrique Noire à l’horizon 2050 … ça va déménager …

  8. bm77

    Je vais un peu relativiser mais il y avait aussi quelques équipes communautaires en IDF notamment de Portugais, les clubs lusitaniens.
    Mais ce que je ne supporte pas c’est qu’une équipe de jeunes uniquement Turc ou Africaine se présente comme représentative d’une ville ou d’une région.
    On a tellement favorisé les » discriminés » que les équipes de sport se retrouvent complètement confisquées par les représentants de l’immigration qui eux pratiquent le favoritisme communautaire et l’éviction de celui qui serait différent et celui qui se trouve être différent est de plus en plus le Français blanc!
    Je le constate en me promenant dans ma ville où je vois que les stades sont prêtées à des équipes unicolores ou communautaires.
    Ce réflexe communautaire ne se limite pas au stade mais dans la vie de tout les jours fréquentant tout le monde sans distinction de races , j’ai pu constater que chez les maghrébins il y a une hiérarchie de fait dans la confiance qu’ils accordent à tel ou tel personne. Une personne de leur communauté sera toujours mieux vue qu’un céfran comme ils disent.
    IL y a d’abord le « cousin » puis celui qui est mélangé Franco arabe puis le karlouche le céfran venant en dernier.
    Quand je vois des « petits cons de blancs » qui s’imaginent être considérés parce que l’autre lui en tape cinq, ils me font pitié tellement je vois que la propagandes a fait d’eux des gens sans » jugeotte » d’une naïveté déconcertante, lessivés par la lobotomisation de la bien pensance.
    Sachant que pour beaucoup les relations intercommunataires ne se font que par l’échange d’un biffeton et d’un joint

  9. Diogène

    Ce n’est plus : « la grande évasion » mais « la grande invasion »…
    Ce grand Film se déroule en permanence sous nos yeux de sales blancs méchants et aigris…Il suffit d’observer.

    Mais…Chut…. : tout va bien et ce qui préoccupe, prioritairement, l’ami Macron c’est de placer « ses mignons », qui remuent du derrière comme des toutous soumis, à des postes clés financés par « nos » impôts…
    Les « mignons » adorent les viriles « migrants » et s’enduisent de vaseline, à un endroit bien précis, pour être plus « accueillants » :

    « S’enfonce le titanic
    Mais pas de panique !
    Pour tous les migrants
    On a la trique
    Soyons accueillants…
    Vive l’Afrique. »

Comments are closed.