En bon Sherlock Holmes, moi, j’ai trouvé qui avait vandalisé la statue de Morestel…


En bon Sherlock Holmes, moi, j’ai trouvé qui avait vandalisé la statue de Morestel…

Le Dauphiné s’est fait l’écho, il y a quelques jours, d’un vandalisme irrémédiable sur une statue en pierre représentant un buste de femme portant, en pendentif, une croix chrétienne. Ce buste, enchassé au bas d’un rempart, avait récemment été mis au jour lors de travaux pour la pose d’une passerelle.
https://www.ledauphine.com/isere-nord/2018/08/25/vandalisme-une-statuette-defiguree

L’article ne donne aucun nom de rue permettant de situer rapidement le lieu sur un plan de la ville, contrairement à un autre article pour un autre vandalisme similaire sur une autre statue d’une autre femme pareillement (très) chrétienne (une vierge Marie à l’enfant Jésus) mais dans une autre ville, à Noirmoutier :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/noirmoutier-en-lile-85330/noirmoutier-vandalisme-decapitation-d-une-statue-de-la-vierge-l-enfant-5929677

Pourquoi ce manque de précision dans la localisation de la statue vandalisée de Morestel ?
Incompétence journalistique ?
Ou plutôt volonté journaleuse délibérée de cacher une information pouvant mener à un indice sur le(s) coupable(s) ?
Assumant totalement mon islamophobie irrationnelle de patriote lépreux moisi, raciste et partisan complotiste de la théorie du Grand-Remplacement-Qui N’existe-Pas, j’ai décidé de mener l’enquête depuis mon clavier.

De nos jours, on trouve (presque) TOUT sur internet, il suffit de chercher.

Pas la peine d’être Sherlock Holmes pour déduire que si la statue a été vandalisée c’est qu’elle énervait le vandale.
Donc que le vandale passait par là de manière plus ou moins régulière. Il est rare que quelque chose énerve à ce point un vandale qu’il passe instantanément à l’acte, et d’autant plus concernant une statue en pierre pour la destruction de laquelle il faut se munir au bas mot d’un gros et lourd marteau, le type d’outil que l’on n’a pas couramment en poche pour se promener en ville.
Donc le vandale passait par là plus ou moins régulièrement, était systématiquement offensé par la statue et a fini par décidé de la vandaliser. Il a prémédité son acte en se munissant d’un gros et lourd marteau (ou équivalent : massette de maçon, masse de carrier, merlin…).
Il a choisi l’heure de son forfait : de nuit, quand le lieu est désert (donc sans doute entre 1h et 4h du matin).

S’il passe régulièrement par la passerelle, il n’est pas pour autant venu forcément à pied. Il a très bien pu aussi venir en voiture pour son forfait afin de transporter une masse sans se faire repérer.
A moins qu’il n’habite tout simplement les parages.
A pied ou en voiture, il est à l’oeuvre de nuit et assène un grand coup, précis, sur le visage. Si vous observez bien la statue détruite, vous remarquerez que non seulement le visage a éclaté mais surtout que la totalité de la pierre dans laquelle la statue est sculptée s’est lézardée en plusieurs endroits. La seule chose pour maintenir encore tous les morceaux en place est le fait que la pierre soit enchâssée dans le mur.

Pour s’attaquer à une statue DE FEMME, avec suffisamment de force pour exploser toute la pierre, il faut être un homme.
Vu la violence de l’impact, je pencherai pour l’utilisation d’une masse ou d’un merlin, plutôt que d’un marteau.

Nous recherchons donc un homme en colère et à la psychologie très particulière : il se sent agressé par les statues, et manifestement aussi par les femmes, donc il est TRES offensé par une statue de femme. Il est peut-être aussi remonté contre les chrétiens. Or la statue porte une croix chrétienne en pendentif… Statue, femme, chrétienne : c’en est trop, il craque et ne peut faire autrement que recourir à violence pour détruire cette statue honnie. C’est un lâche : il ne s’attaque qu’aux femmes qui ne peuvent pas se défendre. Il dispose d’un gros marteau ou d’une masse, donc un homme bricoleur ou travaillant dans le bâtiment. Sans doute célibataire, ou alors en couple avec une femme totalement soumise au point qu’elle ne se pose pas la question de savoir où il va en pleine nuit emportant une masse avec lui.

Un premier portrait se dessine…
Qui déteste les statues, les femmes, les chrétiens ? Qui est enclin à la violence ? Qui utilise couramment des outils primitifs ? Qui apprécie les femmes en permanence totalement soumises ?
Réponse : Un adepte de Mahomet.
Parce que Mahomet a détruit les statues qui étaient dans la Kaaba, et toutes les idoles de toutes les tribus arabes.
Parce que Mahomet a édicté, entre autre, que le témoignage d’une femme ne vaut que la moitié du témoignage d’un homme, et plus généralement qu’une femme ne vaut pas grand chose.
Parce que Mahomet a fait massacrer les chrétiens qui refusaient de se convertir à l’islam ou d’être rackettés pour avoir le « droit » de conserver leurs croyances tout en devenant des sous-citoyens.
Parce que Mahomet ordonne, via le coran, d’égorger (« frapper au cou ») les infidèles et que ses fidèles ne s’en privent pas, s’y entrainant allègrement avec des moutons et de simples couteaux bien primitifs, s’en donnant ensuite à coeur joie lors de travaux pratiques sur les infidèles.
Mahomet est « le beau modèle » des mahométans alors ils font comme lui : si une statue passe à leur portée, ils la détruisent à grand coup de masse (voire de marteau-piqueur, comme les couillons-en-chef de l’état islamique, ou à la dynamite comme les enturbannés crasseux d’Al Qaïda avec les bouddhas de Bahmians).
https://sitamnesty.wordpress.com/2013/02/28/a-strasbourg-le-journalope-le-keuf-le-mitre-le-politocard-le-maure-et-le-cureton-prennent-les-francais-pour-des-cons/ (paragraphe « Le vandalisme iconoclaste des mahométans est consubstantiel à l’islam »)
Et si en plus c’est une statue de femme avec circonstance aggravante de symbole chrétien ostentatoire, ils font d’une pierre deux lapidations !

 

Reste maintenant à savoir pourquoi ce Mahométan passe par la passerelle. Manifestement c’est qu’il habite d’un côté mais doit aller plus ou moins régulièrement de l’autre pour une certaine raison.
Ou bien il habite juste à côté, avec vue sur les remparts, donc sur la statue, de quoi l’énerver en permanence et le pousser inexorablement à passer à l’acte.
De quel côté habite-t-il ou pour quelle raison pourrait-il être amené à régulièrement passer d’un côté à l’autre ?

Il nous faut d’abord déterminer un nom de rue à proximité du bas des remparts, après quoi on pourra consulter un plan et progresser dans l’enquête.
Le seul indice exploitable est donné dans la première phrase de l’article :
« En avril dernier, lors de la pose d’une passerelle d’accès à la vieille ville ».
On peut supposer qu’il y a eu précédemment au moins un article publié sur la fin et/ou le début de ce chantier, en espérant que l’on y trouve cette fois un nom de rue.
On cherche donc sur un moteur de recherche « passerelle, Morestel » et on trouve :
https://www.lessor38.fr/morestel-une-passerelle-entre-passe-et-present-22323.html
qui, Alleluia!, nous donne l’information requise :
« Jardin des remparts et place des halles ont été réaménagés pour une meilleure circulation piétonne. Un chemin s’élève à présent pour rejoindre la vieille ville grâce à l’installation qui court le long du rempart ».

La statue se situe donc JARDIN DES REMPARTS ou PLACE DES HALLES à MORESTEL.
La tour carrée flanquée de pseudo-tourelles sur trois de ses angles, en illustration de l’article, est caractéristique : il s’agit de la tour de l’église Saint Symphorien :
http://www.morestel.com/fr/patrimoine/eglise-st-symphorien
ce qui permet de localiser précisement les lieux sur GoogleMaps :
https://www.google.com/maps/search/place+des+halles,+morestel/@45.6764262,5.4694725,128m/data=!3m1!1e3
On peut voir, sur la droite de la tour, les remparts (sans la passerelle, pas encore installée à la date de prise de vue aérienne).
La photo qui illustre l’article sur la pose de la passerelle a donc été prise tout simplement depuis le parking au bas du rempart que l’on peut voir sur la droite de l’église.

Qui habite « place des halles » à Morestel ?
Il suffit de le demander à l’annuaire :
https://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/recherche?ou=Place%20des%20Halles%2C%20Morestel%20%2838510%29
Il n’y a que 4 résultats :
1- Petit Casino (alimentation)
2- ZINA MARKET (alimentation)
3- L’informatique De L’isère
4- Bureau d’Information Touristique de Morestel

Ce qui attire l’attention de tout lépreux, c’est le ZINA MARKET parce que « zina » c’est un nom… pas très catholique.
Alors on cherche sur un moteur de recherche à en savoir un peu plus et on trouve :
https://www.verif.com/societe/ZINA-MARKET-837639228/
qui indique « Mohamed BEN HAJ est président de la société ZINA MARKET. »
Mohamed BEN HAJ, littéralement « mahomet, fils du pélerinage à la Mecque ».
Si on peut se promener au pied des remparts sur la place des halles de Morestel via Google Street View :
https://www.google.com/maps/@45.6766909,5.470599,3a,60y,214.8h,109.24t/data=!3m6!1e1!3m4!1sOMF8pSqYHMj957AETzgiig!2e0!7i13312!8i6656
on ne peut toutefois pas déterminer exactement où se trouve le ZINA MARKET : les photos datent de 2014 alors que ZINA MARKET a débuté son activité en janvier 2018.
————————
AVERTISSEMENT aux Mrapistes, sos-racistes et autres LDHistes :
NE NOUS FAITES PAS DIRE CE QUE NOUS N’ECRIVONS PAS !
————————

Nous n’accusons absolument PAS le propriétaire du zina market d’être le vandale, d’autant que la page
https://dirigeants.bfmtv.com/Mohamed-BEN-HAJ-5623018/
indique qu’il possède trois autres supérettes dans d’autres villes, à Vénissieux par exemple, ce qui n’est pas la porte à côté (60km, une heure de voiture).
Par contre une supérette « orientale » c’est une bonne raison pour un client qui habiterait de l’autre côté des remparts de passer régulièrement par la passerelle, d’y être régulièrement agressé par cette statue de femme chrétienne, jusqu’à devoir venir de nuit, avec une masse, lui exploser sa sale face de calcaire pour apprendre à cette sa..pe le respect qu’elle doit aux mahométans, non mais !
Donc allons voir mignonne si ça sent la rose de l’autre côté des remparts par rapport à la place de la halle.

On voit sur le plan que la rue symétrique à la place des halles, par rapport aux remparts, est la rue Auguste Ravier.
Donc rebelotte sur l’annuaire :
https://www.pagesjaunes.fr/annuaire/rue-auguste-ravier-morestel-38/-
et on trouve, en numéro deux :
2- Restaurant Le Bosphore, 4 rue Auguste Ravier
Type de cuisine : kebab, turc, halal, végétarien

Un KEBAB TURC HALAL d’un côté des remparts et une supérette ORIENTALE de l’autre. Entre les deux une STATUE (sacrilège pour les mahométans) de FEMME (qui ne vaut pas grand chose pour les mahométans) CHRETIENNE (donc chienne d’infidèle pour les mahométans) qui offense tous les mahométans allant et venant entre le kebab halal et la supérette orientale.
Qui sera étonné qu’elle ait été explosée d’un pacifique coup de masse tolérante ?

Notons que la municipalité n’était pas totalement naïve concernant un éventuel problème potentiel n’ayant rien à voir avec la densité des adeptes de la religion de paix et de tolérance vis à vis des statues de femmes chrétiennes puisqu’elle avait commandé une protection anti-vandalisme pour cette statue, protection arrivée hélas le jour même de la découverte du vandalisme…
Les mahométans ont-ils atteint la « masse critique » au delà de laquelle explosent en chaine les « incivilités » à coups de masse, de couteau, de machette ou de tournevis ?
Si on consulte le trombinoscope des élus
https://www.morestel.fr/trombinoscope-des-elus/
on constate qu’il n’y a bien déjà un représentant (potentiel, si on se base sur son seul nom) des mahométans (mais c’est une représentante, ce qui l’exclu des suspects).

Y’a-t-il des adeptes du pacifisme au couteau à Morestel ?
Bah, oui, ça a déjà commencé : braquage au couteau pour faire ouvrir un coffre
https://www.ledauphine.com/isere-nord/2013/03/21/morestel
Combien de boucheries halal à Morestel ? Deux…
https://www.kelest.fr/boucheries-halal/morestel/
Combien de mosquées à Morestel ? Deux !
https://muzulmania.wordpress.com/2014/12/16/mosquees-salles-de-priere-et-etablissements-cultuels-islamiques-de-lisere-38/
DONT UNE APPARTENANT AU MILLI GORÜS : 437 rue DU VOUET MORESTEL 38510
A 4 min en voiture des remparts :
https://www.google.com/maps/dir/Bureau+d’information+touristique+de+Morestel,+100+Place+des+Halles,+38510+Morestel/437+Rue+du+Vouet,+38510+Morestel/

Bref, comme chacun le comprend, à Morestel comme un peu partout le Grand-Remplacement-Qui-N’existe-Pas n’est qu’un fantasme moisi de néo-nazi lépreux.

Au fait, ça s’est passé QUEL JOUR DE LA SEMAINE, ce vandalisme ?
« Ce sont des habitants qui ont donné l’alerte ce vendredi »
nous indique l’article du Dauphiné.
Hé oui, un vendredi (tôt dans la nuit du vendredi matin), un jour qui n’a rien à voir avec le pacifisme mahométan fan des statues puisque le vendredi est leur jour de prière.

Ce qui n’est pas un fantasme moisi par contre c’est que selon toute vraisemblance le vandale est :
– un habitué de la passerelle
– un adepte de Mahomet,
– client du Zina Market,
– fidèle d’une des deux mosquées, probablement celle du Milli Gorüs.

Si le vandale a été assez « déséquilibré » (et on peut avoir bon espoir sur ce point) pour laisser son portable allumé et se promener sous l’oeil goguenard des caméras de surveillance, la gendarmerie de MORESTEL
https://www.pagesjaunes.fr/pros/12047703
devrait réussir à lui mettre la main à la capuche du burnous.

 

Note de Christine Tasin

Toutes nos félicitations à Laurent pour ce travail extraordinaire de journaliste que les journaleux grassement payés par le système se refusent à faire et en sont, de toutes manières, incapables.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “En bon Sherlock Holmes, moi, j’ai trouvé qui avait vandalisé la statue de Morestel…

  1. AvatarChristian Jour

    Ouais bon, c’est clair c’est un muzz.
    Pour pouvoir remettre de l’ordre dans notre pays, faut virer avec perte et fracas, tout ces connards qui ne respectent rien.

  2. AvatarFomalo

    Rien à ajouter aux félicitations de Christine sinon les nôtres, pour le fabuleux travail d’investigation de Laurent P. alias Sherlock Holmes!

  3. la moutarde me monte au nezla moutarde me monte au nez

    super!
    mais croyez vous que les autorités de polices et judiciaires se préoccuperont de ce problème?
    que nenni, elles sont déjà trop occupées à chasser les islamophobes.

  4. AvatarJulien

    Imaginez ce que sera la France dans dix ans et à quoi elle ressemblera !! les chrétiens ont du souci à se faire.

  5. Avatarereduverseau

    Mais non, ce n’est pas un muz, c’est la réincarnation de Polyeucte !!!
    Waf, waf, waf,

    Rire, avant d’en pleurer, puisque rire est le propre de l’homme.

    1. Laurent PLaurent P Post author

      L’impact d’une masse sur un bloc de pierre qui éclate et se fissure fait un bruit qui, dans une nuit totalement silence, surprend même celui qui tient la masse, lui donnant l’irrépressible envie de déguerpir illico pour ne pas tomber sur un improbable noctambule attiré par cet étrange son (surtout que la source du son étant à la base d’un rempart celui-ci fait « haut-parleur »). Du coup, l’essentiel du forfait étant accompli, l’accessoire (éclater la croix) devient superflu et le vandale s’empresse de s’éloigner.

  6. Laurent PLaurent P Post author

    Ne soyons pas égoïstes, partageons ces quelques modestes réflexions avec les gendarmes de Morestel chargés de l’enquête, au cas où ils ne seraient pas déjà arrivés aux mêmes conclusions : imprimer l’article et leur envoyer par la poste à l’adresse postale publique donnée sur le tout dernier lien, en fin d’article.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/ESMzps )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 80% et la taille d’image100%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées chacune recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville au bas de l’article, dans la zone restée blanche (inutile d’être « connu des services de gendarmerie » en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Faire acte militant de citoyenneté active et solidaire envers des gendarmes pour les aider du mieux que l’on peut à retrouver un vandale contre lequel une mairie a déposé plainte, ça ne coûte qu’un timbre.

    1. AvatarPatriot54

      Je viens de lire l’article et de faire l’édition. Un petit mot au bas de la page pour nos fins limiers, s’ils ont le temps entre 2 contrôles du 80km/h, puis j’expédie le tout cet après-midi. Ne plus se contenter de s’exprimer mais, AGIR, AGIR.

  7. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Admirable article fait à partir d’une logique cartésienne et de déductions implacables, chose que la police aurait pu faire avec encore plus de précisions avec une forte probabilité de mettre la main au collet du salopard qui a détruit une œuvre d’art au nom de sa religion de merde. Mais je peux comprendre que les flics ne soient pas allés s’empoisonner à faire ces investigations car l’ordure mahométane qui a fait ça aurait vite été traitée comme un « déséquilibré », terme cher à nos magistrats du mur des cons, et relaxée et peut être même avec des excuses… Pauvre France trahie jusqu’au bout et vendue a ces ordures de muzz..

  8. AvatarJoël

    Oui mais voilà, ça n’a pas été couvert par l’AFP, seul organisme de référence des journalistes.

  9. AvatarYann Kempenich

    Ha ha ha, quelle enquête ! Vous avez dû y passer du temps quand les gendarmes et les juges hausseront les épaules en soupirant : « bof, ce n’est qu’une statue en pierre… affaire suivante ! »

    Mais il faut bien voir que c’est l’accumulation de milliers « d’incivilités » de ce genre (dont le but est, en fait, d’attaquer gravement notre culture) qui fait que nombre de Français de la « périphérie » vote FN. Mais les médias préfèreront dénoncer leur prétendu racisme…

    Enfin, l’article ne fait que souligner la présence importante des Turcs (et des musulmans en général) dans cette région. C’est particulièrement vrai pour le Bugey et ses industries de la « Plastic vallée ». Pour s’en convaincre, il suffit de scruter le trombinoscope des équipes de foot locales et les noms des joueurs et responsables sportifs :

    https://www.pvfcoyonnax.com/foot11

    La communauté turque est désormais estimée à 800 000 personnes alors que nous n’avons jamais colonisé ce pays (la gauche utilise souvent ce prétexte pour justifier l’immigration). A celle-ci s’ajoutent les centaines de milliers d’albanophones (Albanie, Kosovo…) proches, culturellement, des Turcs.

    1. AvatarFomalo

      Comment peut-on « estimer » seulement une communauté?
      A Oyonnax, en 1985, Les Turcs représentaient déjà environ 15% de la population, on entendait les pompes hydrauliques couiner toute la journée et le soir pour fabriquer dans chaque famille allogène divers récipients en matière plastique écoulés vers l’Allemagne, la Turquie et autres pays sans doute les albanophones dont parle Yann K et sans doute même les marchés locaux français. Les FDS de cette époque se promenaient déjà avec des chiens-loups pour parer le coup en cas d’attaque. Maintenant les émigrés et étrangers représentent près de 29 % de la population soit le double en trente ans et près du TIERS de la population! http://www.linternaute.com/ville/oyonnax/ville-01283/demographie
      (sources 2014).Mais la population vieillit, et nul doute que les somaliens, érythréens, soudanais et autres maghrébins vont s’ y accorder dans les mosquées ou bien s’étriper, le rêve. ..Philippe de Villers dénonçait il y a un peu plus de deux ans ce scandale. Mais aujourd’hui , combien de mosquées? (je n’ai pas trouvé).

  10. frejusienfrejusien

    Pour l’instant, c’est nous qui sommes colonisés, et colonisés par l’islam de toutes nationalités

Comments are closed.