Constance, et si tu exhibais tes gros nichons à Trappes, plutôt qu’à France Inter ?


Constance, et si tu exhibais tes gros nichons à Trappes, plutôt qu’à France Inter ?

Élisabeth Lévy, dans un jour de grande forme, avait ironisé sur les humoristes de France Inter. Elle avait même parlé de consanguinité, et manifestement, ce jour-là, Ardisson, dans un bon jour, approuvait, contrairement à l’ineffable Baffie qui ne paraissait pas avoir bien compris de quoi l’on parlait…

Élisabeth Lévy remarquait qu’ils gloussaient tous ensemble, et toujours contre les mêmes. Comment ne pas penser à cette diatribe, quand on écoute les quatre minutes d’une nommée Constance qui, de retour de vacances, croit bon de s’indigner contre le retour de l’ordre moral sous le prétexte qu’on ne montrerait plus sa poitrine sur les plages et qu’on se couvrirait de plus en plus dans notre pays.

Elle croit discerner le retour d’un puritanisme moralisateur forcément catholique (une connerie sur Jésus-Christ au début de son sketch, et bien sûr rien sur Mahomet). Et c’est vrai que c’est facile d’être humoriste à France Inter, Élisabeth Lévy avait raison : quoi que vous disiez, tous les deux mots, vos dix complices autour de la table éclatent bêtement de rire.

Ayant manifestement préparé son coup, la bougresse finit donc son sketch, dans la dernière minute, en retirant d’abord son pull-over, puis son soutien-gorge, laissant donc apparaître sa poitrine généreuse (elle se revendique d’un 90) sur le plateau.

Bien sûr, tout le monde pouffe, et la présentatrice se permet même de dire qu’elle a des couilles, cette Constance. Et pourtant, se déshabiller sur un plateau de télévision, c’est d’une banalité consternante. Il faut passer à une autre chose pour dénoncer le puritanisme de notre société, chère Constance, de l’audace, que diable ! Pourquoi devrait-on se cacher quand on fait l’amour, dans ce pays de coincés qu’est devenue la France ? Pourquoi ne devrait-on pas montrer aux Français comment une femme peut caresser la poitrine d’une autre femme, ou comment elle peut tailler une pipe en direct, à un homme, pour libérer de leurs inhibitions ces pauvres Français constipés ? Et se faire prendre (tu préfères tringler, Constance ?) sur la table, sauvagement, par toute la troupe ! Petite joueuse, Constance, avec tes nibards à l’air !

Donc, quitte à décevoir les admirateurs de la prétendue humoriste, il n’y a plus aucun mérite à retirer, dans la France de 2018, son soutien-gorge sur une chaîne de télévision publique. D’abord tout le monde s’en fout, la poitrine des femmes n’est plus, depuis longtemps, avec les publicités, les films et les images qu’on trouve partout, un espace que les hommes sont prêts à tout pour découvrir, une zone inconnue et cachée. Et d’autre part, on ne risque aucune sanction, aucun responsable d’émission ne va avoir envie de passer pour le puritain de service catho en sanctionnant une telle attitude.

Quitte à décevoir Constance et ses groupies, je ne suis pas catholique, je ne suis pas puritaine, j’avais 20 ans dans les années 1975 et j’ai sur la question de l’émancipation sexuelle un vécu qui ferait sans doute rougir les prétendues gourgandines de la nouvelle génération.

Mais, n’en déplaise à ces donneuses de leçons qui traquent le moralisateur, forcément catholique, ce n’est absolument pas par puritanisme que les femmes ne se mettent plus poitrine nue sur les plages, à de très rares exceptions. C’est tout simplement parce que ce n’est plus un combat à mener (à supposer que cela l’ait été un jour) et qu’une poitrine de femme est devenue une chose d’une grande banalité. De même, ce n’est pas par puritanisme que les hommes gardent leur maillot de bain, c’est par respect pour celles et ceux qui n’ont envie de voir un sexe masculin sur une plage, quand ils y vont en compagnie de leur famille. Ajoutons qu’il y a des clubs naturistes, des clubs échangistes, où chacun a la possibilité de vivre les aventures qu’il désire.

Cela n’empêche pas de constater, sauf chez les gourdes de France Inter, que les femmes françaises, loin de tomber dans le puritanisme que croit avoir détecté Constance, sont plus ravissantes que jamais, exhibent leurs jambes de manière très suggestive, une partie de leur poitrine (ce qui émoustille davantage ces messieurs que la montrer totalement, stupide Constance) et portent des tenues d’une grande élégance. Elles sont autrement plus attirantes et sensuelles, ainsi, qu’en montrant, sans la moindre finesse, ses roberts (pour reprendre les expressions de l’humoriste) à tout le monde.

Par contre, j’attends avec impatience que la colère contre le nouveau puritanisme des Françaises de la fine équipe de France Inter s’exprime contre les voilées, contre les Belphégor, contre les bâchées, contre les emburquinées, contre les tchadorisées qui polluent notre paysage, de plus en plus, dans nos villes de France. Parce que elles, amie Constance, ce ne sont pas seulement leurs tétons qu’elles cachent, c’est l’ensemble du corps humain, certaines en arrivent même à se ganter, pour qu’on ne voie pas leurs mains. Et il n’y a qu’elles, amie Constance, qui refusent souvent de serrer la main aux hommes, au nom d’une prétendue pudeur.

Alors, que Constance et ses glousseuses arrêtent de donner des leçons d’émancipation aux Françaises et aux cathos (qui sont souvent beaucoup moins coincés qu’on ne le dit), la vraie régression, chez les femmes, est due à la religion musulmane et donc à l’islam.

Et contrairement à la présentatrice qui lui attribue des couilles qu’elle n’a pas, elle commencera à être une femme courageuse quand elle dénoncera cela, dans ses chroniques, et seulement cela, sans ouvrir le parapluie en renvoyant dos à dos les trois religions puritaines.

Charlotte d’Ornellas, dans une émission chez Pascal Praud, avait cloué le bec à tout le monde en disant qu’elle s’habillait en mini-jupe, à Paris, dans le 16earrondissement mais certainement pas dans le 18e.

Donc, si vraiment Constance veut mener une action d’éclat contre le puritanisme et qu’elle veut faire preuve d’héroïsme, qu’elle aille à Trappes, simplement avec son équipe de télévision, sans les quatre-vingts policiers dont avait eu besoin Marlène Schiappa pour aller faire un numéro de vivre-ensemble. Qu’elle vienne voilée, dans la tenue que j’expose sur ma présentation d’auteur. Et qu’elle renouvelle son strip-tease à deux balles de France Inter, avec sa tenue de musulmane. Ou bien porte de la Chapelle, là où, malgré les demandes de Caroline de Haas, les trottoirs n’ont pas été élargis. Là, je dirais, peut-être à titre posthume, que la Constance, elle en avait…

Mais c’est tellement plus facile de jouer les libertines de bac à sable sur France Inter…

https://ripostelaique.com/constance-et-si-tu-exhibais-tes-nichons-a-trappes-plutot-qua-france-inter.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Constance, et si tu exhibais tes gros nichons à Trappes, plutôt qu’à France Inter ?

  1. AvatarLorcy

    Ridicule !!! les seins nus sur les plages, ont totalement banalisés l’intérêt qu’ils étaient censés susciter, pauvre femme…

  2. AvatarStephane

    Je suis désolé Martine mais moi je réagis en homme.
    Je suis entièrement d’accord vous.
    Mais cette Constance a de très beau seins.
    Du coup j’ai pas retenu ce qu’elle a dit ….. 🙂

  3. AvatarYann Kempenich

    D’accord avec Stéphane, j’ai été hypnotisé par le discours de Constance… même si je n’ai rien compris.

    C’est vrai que l’on voit moins de femmes seins nus sur les plages : peur de croiser un mahométan ? Transgression démodée ?

    Une fois seulement, j’ai vu une Femen manifester dans un salon consacré à l’islam… Mais cela reste exceptionnel : la rebellitude de gauche a des limites…

  4. Avatardenise

    en tous cas très bel article , et l’idée mise à jour que les humoristes gloussent et font glousser avec les mêmes idées ( de gauche, immigrationnistes ..etc ) , avec la même  » constance « , contre les mêmes , est totalement appropriée, car je l’ai remarqué, m’en suis lassée et ne les écoute plus depuis un moment ! A part L.Gérra ( RTL).. qui est moins obsessionnel, et plus diversifié dans ses sujets ! et surtout on se marre ! mais au juste , n’était ce pas le but ?

  5. gammagamma

    Affligeant personnage. D’abord si elle s’était ne serait-ce un peu renseignée, le Christ a bien dit qu’il était serviteur et non le boss. Par ailleurs, il est de bon temps de choquer « faire le buzz » comme ils disent de nos jours. Plus c’est bête, ignoble et plus ça passe. Comme dit dans le texte, si elle est si courageuse, que ses tétons – comme elle le précise – la devancent à trappe ou devant une mosquée. Allez, qu’elle nous montre son courage ! Facile, trop facile…
    Certes les seins d’une femme c’est très beau, mais dans ce contexte c’est que vulgarité.

  6. POLLETTPOLLETT

    Il n’y a rien à comprendre dans le discours de cette Constance (dans la sottise ?). Il n’y a rien de particulièrement drôle non plus, en tout cas pas de quoi faire s’esclaffer comme le font sottement les participants. L’auditeur serait-il invité de façon subliminale à penser que s’il ne rit pas, c’est qu’il est con ? Quant à ses seins, gros et beaux ne riment pas souvent, et même si là il y en a pour deux, je les préfère davantage dessinés, profilés, et non pas disposés en vrac. Je partage avec l’auteur de l’article d’avoir eu aussi vingt ans dans les années 70 et d’avoir bien profité de ma jeunesse -le vécu sur l’émancipation sexuelle- comme il est écrit. En ce temps-là, des jeunes filles avaient parfois les seins nus sur des plages, mais j’ignore si c’était revendicatif ou s’il s’agissait d’un simple agrément. Je ne pense pas que ces jeunes filles appréciant l’aisance que procure le peu vêtu auraient eu l’idée de montrer leurs seins dans un studio de média, ce qui s’apparente à une exhibition sans risque, et non pas à la désinvolture de bon aloi à laquelle appellent la nature, le bain de mer et les vacances. Dans cette émission, on confond sensuel et vulgaire, drôle et stupide, rire et ricanements incontrôlés, divertissement et manipulation.

  7. Avatarjacotte

    J’espère au moins que vous êtes capable messieurs d’observer qu’ils sont refaits, cela n’enlève rien à la beauté de Lactalis.

  8. AvatarPolo

    C’est sa façon à elle d’exister! Remarque, elle pourrait avantageusement remplacer Brigitte Lahaie qui commence à devenir ultra-kilométrée et vieillissante!!!

  9. Avatarf

    Un peu trop gros les bonnets E, on croirait des flans en passe d’être renversés,

    Le ricanement globalisé des participants montrent qu’ils étaient au courant de la chute,
    Comme c’est facile de se montrer nue, dans un environnement protégé !
    Elle a voulu jouer à la playmate du samedi soir, ça date pas d’hier !!

    1. AvatarJoël

      C’est pas pire que les gants de toilette qu’on voit pendouiller jusque sur les cuisses sur les plages.

Comments are closed.