A défaut de s’en prendre aux égorgeurs, les Français se défoulent sur les radars…


A défaut de s’en prendre aux égorgeurs, les Français se défoulent sur les radars…

Moi ça me fait plutôt rigoler, voire jubiler… Pourtant je suis plutôt prudente, respectant les limitations de vitesse, faisant attention à ne pas trop boire quand je prends le volant… Pas du genre à dire merde au code de la Route.

Mais, en toutes choses l’excès est mauvais. Et l’automobiliste vache à lait mis en coupe réglée quand des zones entières de notre territoire sont au pouvoir des dealers et autres racailles, ça ne passe plus…

Il n’y a pas écrit « pigeon » sur nos fronts à ce point !

Alors  des petits malins en ont marre.  Et on les comprend…

Des radars de plus en plus pris pour cibles. Les appareils de mesure disposés sur les bords des routes ont récemment connu une recrudescence de faits de vandalisme, rapporte le Parisien. Des dégradations qui coïncident avec l’abaissement à 80 km/h de la vitesse sur certaines routes secondaires, entrée en vigueur le 1er juillet.

Selon le journal, 86 dégradations de radars auraient ainsi été relevées dans l’Ain depuis le début de l’année (quatre fois plus que l’an dernier sur la même période), 6 dans les Hautes-Pyrénées au cours des 15 derniers jours, ou encore 19 en Haute-Loire depuis début juillet, la délégation interministérielle à la sécurité routière se refusant cependant à communiquer un chiffre pour l’ensemble de la France. Nettoyer une vitre de radar recouverte de peinture coûterait 600 euros, précise le Parisien.

[…]

Le nombre d’automobilistes flashés sur les routes concernées par la limitation à 80 km/h a par ailleurs doublé en juillet par rapport au même mois l’année dernière, avait révélé le gouvernement fin juillet.

[…]

https://www.20minutes.fr/societe/2324287-20180823-limitation-vitesse-80-kmh-faits-vandalisme-multiplient-contre-radars

 

Oui, des petits malins en ont marre. Marre d’être des vaches à lait.

Marre d’être mis sous surveillance comme des gosses de 5 ans.

Une ceinture oubliée et hop, 3 points ! Foutage de gueule. Un demi-verre de trop, et hop, plus de permis ! Foutage de gueule. Foutage de gueule. Et que dire de la perversité des changements de vitesse sur les routes, sans arrêt ? Vous vous croyez dans une zone à 90 ( 80 ? allez savoir… ) et hop ça passe à 70 sans raison apparente… Foutage de gueule. C’est bon pour les amendes, les sociétés privées qui collectent les sous des radars… mais pas vraiment pour le bon état économique du pays… Il vaudrait mieux que le Français moyen aille au restaurant, fasse vivre une entreprise et ses salariés plutôt que cet argent permette à un ancien djihadiste de remettre les pieds chez nous, non ?

Alors, le passage aux 80 km/h, je peux comprendre que ce soit la goutte d’eau qui fait déborder le vase… et que le radar soit devenu l’animal à sacrifier…

C’est qu’ils ont de l’imagination, ceux qui peignent ou détruisent les radars… Et du courage, car le risque n’est pas mineur. Et comme ça coûte moins cher de donner des coups de couteau à nos concitoyens que de massacrer un radar :

« détériorer un radar, c’est une dégradation de bien public qui peut coûter 45 000 euros d’amende et trois ans de prison. Si vous vous y mettez à plusieurs, la peine s’alourdit jusqu’à 75 000 euros d’amende et cinq ans de prison. »

A comparer avec l’Afghan clandestin de Périgueux, 3 ans de prison pour avoir poignardé 4 personnes…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/19/que-3-ans-de-prison-pour-lafghan-de-perigueux-bourrez-vous-la-gueule-apres-avoir-tue-votre-cambrioleur/

Oui ça frémit de partout, les radars, les interdictions, les obligations, les sermons, la morale, la ré-éducation que les Français d’origine subissent à chaque heure du jour….

On en a marre. D’autant qu’en face ils ont tous les droits, eux…

Ça commence de péter avec les radars, quelle sera la prochaine étape ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

23 thoughts on “A défaut de s’en prendre aux égorgeurs, les Français se défoulent sur les radars…

  1. Yann Kempenich

    J’étais dans le Sud-Ouest et beaucoup de radars sont tagués. Je suis contre les dégradations mais là, c’est vrai que trop, c’est trop.

    Entre Bergerac et Périgueux, par exemple, il y a encore des panneaux « 90 ». Puis, parfois, on tombe sur du « 80 » voire « 70 ». Un virage un peu serré : hop, « 50 ». Une agglomération : paf, « 30 », « 40 » ou « 20 ». Et plein de panneaux clignotants, de signalement d’un danger à gauche, à droite, en haut, en bas, à 100m ou 150m… Ras-le-bol de cette incontinence de signalisation !

    Avant, on apprenait qu’il fallait adapter sa conduite à la route : on doit l’adapter désormais aux panneaux et aux radars, l’œil rivé au compteur.

    Rouler est devenu une corvée.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Tu as tout résumé avec cette belle métaphore : « incontinence de signalisation », à conserver et réutiliser !

    2. Jo le fou

      En espagne (j’ai vu ça en Catalogne cet été), ils ont même des panneaux pour dire aux gens « comment ralentir » : par exemple, avant d’arriver vers un rond point vous trouverez succesivement des panneaux 80 , 60 , 40 , 20 tous les trente mètres ! Ridicule ! Bientôt en France …

    3. claude t.a.l

      Yann, vous avez entièrement raison
      C’est même une diarrhée de panneaux !

      Et vous avez oublié les ralentisseurs, les chicanes, les ronds points tous les 20 mètres.

      Par exemple, j’habite un coin un peu paumé ( avant, c’était vraiment un coin paumé ).
      Ils ont trouvé le moyen de mettre des  » passages piétons « , avec la peinture sur le goudron, et les panneaux correspondants ( + les panneaux qui préviennent qu’il va y avoir des panneaux ! ), sur la rue où j’habite , une rue où, les jours d’affluence, il y a 20 voitures par jour ! ( il y a 15 ans je jouais au badminton avec mes enfants sur cette rue ! )
      Bien sûr , personne n’a jamais utilisé ces passages pour piétons : il faudrait être vraiment con de marcher 300 mètres pour aller voir un voisin qui habite à 50.

      Pire encore, cette rue est prioritaire sur la route principale où elle se termine.

      Une route principale qui est, de plus, bardée de chicanes.

      Résultat : depuis que ces  » aménagements  » ont été effectués sur cette route
      ( il y a 1 ou 2 ans ) : 5 accidents . Il n’y en avait jamais eu avant.

      Mais la chiasse de panneaux n’est pas récente :

      Quand ma fille apprenait à compter, on lui faisait compter les panneaux, pour rigoler, quand nous allions chez des amis .
      Après, quand on allait quelque part et qu’ elle nous demandait  » où ?  » , on lui répondait  » à 86 panneaux !  » Elle répondait :  » ah, on va chez …. « .
      Celui là habitait à à peine 5 kilomètres !

      C’était il y a 15 ans , maintenant, il habite à 208 panneaux , 3 ralentisseurs , et 4 ronds points . El n’a pas déménagé !

      1. Yann Kempenich

        Je me demande parfois s’il n’y a pas quelques sommités politiques actionnaires de fabricants de panneaux et de radars…

    4. Samia

      Tout à fait ! Samedi tard dans la nuit après avoir roulé pendant des heures, retour de vacances oblige, on s’est fait flasher on ne sait même pas pourquoi. On roulait normalement, à la bonne vitesse croyait-on. Non apparemment, mon mari n’a rien compris quelle était la limitation de vitesse, là où on se situait. On verra bien à la réception de la belle prune !

  2. berger

    Faut-il rouler à 70 au lieu de 80 genre grève du zèle et emmerder ainsi le verbaliseur ou rouler à une vitesse adaptée en se disant qu’on ne paiera pas l’amende. Mais en Fance il y a le truc astucieux avec les points…Tiens à propos, à quand un permis à points pour les médias? Poutine chasse le tigre, 1 point en moins. Le contestataire est aux travaux forcés en Sibérie, un point en moins, etc….je me marre !

  3. Christian Jour

    Ouai ça coûte cher, de détruire un radar, MAIS, je serais curieux de savoir combien ont payé les racailles qui ont brûlé des voitures, détruit des vitrines, des magasins et des arrêts de bus, pendant leur très violente opposition au force de l’ordre pour un contrôle qui tourne mal.

  4. Tzel

    J’ai trouvé mon nouveau job :nettoyeur de vitres de radars.
    600 € les 50 Cm2 carré. C’est t’y pas du foutage de gueule ça madame ??

  5. Amélie Poulain

    Sans compter qu’avec les limitations multiples de vitesse cela encrasse les véhicule et pollue….

  6. Amélie Poulain

    Juste signaler que l’on ne voit plus son message une fois écrit, auparavant il fallait cocher une petite case pour enregistrer mais elle ne figure plus et il faut remettre les pseudos et mail à chaque fois aussi.

  7. skull

    Grillon, vaucluse, a coté de Valreas. Ce pauvre petit racketteur de radar « vidé » pour la seconde fois en 3 mois…
    La plaque arriere est enlevee, les cables pendent, il est VIDE!!!
    Adieu le radar, le contrôleur de vitesse, le modem, le bloc alimentation et le coffret calculateur, Meme le coffret alarme dedans n’a servi a rien……

    Le peuple a marre de se faire escroquer sur la route et commence a se venger…

  8. embryon

    Il y a quelques jours, est passée, sur France 2, une petite info qui fait réfléchir. Sur un ton humoristique, le reportage montrait un radar automatique, quelque part du côté de Clermont-Ferrand, qui avait été hors service pendant 3 semaines Pourquoi ?
    Parce qu’EDF avait coupé le courant pour facture impayée !
    Drôle, non ?
    Mais ce n’est pas tout, le vraiment intéressant est ailleurs.
    En effet, le journaliste nous expliqua que la société qui gère ce radar n’avait pas payé en temps sa facture d’électricité.
    La société qui gère le radar ???
    Quoi ???
    Une société privée gère le radar ? Je croyais que les radars dépendaient de l’état.
    Mais alors, si on réfléchit, cela veut dire qu’au passage il y a des gens qui se sucrent sur les infractions des automobilistes et que l’argent des amendes, loin d’aller entièrement dans les caisses de l’état (ce qui serait un moindre mal), va en partie dans des poches privées !

    Et on peut supposer (car aucune entreprise privée n’est une oeuvre philanthropique) que ces entreprises sont intéressées proportionnellement à la rentabilité des radars.
    > > > > > > > > > La spéculation sur la sécurité routière, voilà la dernière trouvaille…
    > On ne nous avait pas dit ça quand le gouvernement a lancé sa campagne. Il n’y a pas que la sécurité routière dans l’histoire, mais aussi (et surtout )… une affaire de profit !

    Et bien sûr, pour couronner le tout, le PDG de cette entreprise n’est autre que le frère de l’ex Ministre Gilles de Robien

    ON ne nous dit pas TOUT !!!
    Si cette petite info. vous choque autant que moi, faites-la circuler; ça mérite d’être connu !!!

    1. Yann Kempenich

      Ce serait intéressant en effet mais il faudrait un lien pour vérifier la source : une vidéo YouTube avec le reportage de France2 par exemple.

  9. Fortunino

    Le pouvoir totalitaire en place a beaucoup de mal à appréhender ceux qui vandalisent les radars. En effet, ceux-ci savent que nous sommes tous suivis en permanence, via les smartphones notamment alors, ils se garent à bonne distance, se rendent à pied au radar et arrivent dans son dos pour ne pas êtres identifiés. Tout cela après avoir laissé leur smartphone à la maison, bien sûr.
    En prenant de telles précautions, ils rendent la tâche difficile à ceux qui voudraient les épingler.

    1. frejusien

      Haaaaaa ! le pot aux roses est découvert !!!
      merci pour cette info,
      encore des magouilles des h. politiques qui touchent sur tout, et toujours en nous expliquant que c’est pour notre bien !!!!

      1. CUPIDONNET

        Du vécu

        Je faisais du stop à la sortie de Cahors vers Agen sur une route prioritaire.
        Et je  »tombe » sur un responsable de la D.D.E. !
        Je lui dis que les virages du Cluzel sont dangereux, car deux semi-remorques dans deux virages ne peuvent se croiser… Et qu’en voiture il faut rouler entre 45 et 50km / h à ces deux endroits pour être en sécurité mais qu’il n’y a aucune limitation de vitesse…
        Quelques mois après je vis des petits panneaux bleu et blanc installés dans les deux virages, puis après des glissières pour éviter aux motards de se couper aux poteaux. Puis en montant comme en descente, deux grands panneaux indiquant 500 m avant : virages dangereux en montant et ralentissez dans le sens de la descente.
        Et ce qui aurait été plus économiques : mettre une limitation à 50 km/h sur seulement 500 mètres !… Donc nous pouvons rouler à 80 km/h en principe sur 1500 m de virages et courbes.

        J’ai vu au radar de Pradines (à 1 km de Cahors) la gendarmerie arrivant au ralenti en face de moi et faire demi-tour et me suivre… Ces messieurs n’étaient pas sortis de leur véhicule pour visiter le radar. Donc il ne faut pas mettre quelque chose de visible sur le radar, mais une feuille vaguement transparente ou gel décomposant la lumière, et invisible à un regard pressé. Ce  »conseil » n’étant pas fait pour incitation à une dégradation du radar mais une économie à la remise en état…

  10. Mateo

    De toute façon vu le nombre de radars il est impossible de les surveiller tous .
    Ils doivent commencer à paniquer en haut lieu car ça commence par les radars entre autres et après !!!
    Derrière ces actes c’est le premier ministre qui est visé et son mentor

  11. Alexis

    Rouler est devenu une punition.

    Les libertés individuelles sont réduites année après année.

    Au point que la France vient de reculer au 29ème rang des démocraties dans le classement de The Economics.

    Vivement la retraite pour pouvoir quitter ce pays.

  12. bm77

    Par contre nous sommes livrés pieds et poings liés de fait à la délinquance de masse de l’immigration de masse qui envahie le pays.
    Toutes les petites incivilités que sont les insultes et autres menaces de mort ou harcèlement que peuvent subir les Français par ces gens ne sont pas punis .Même les insultes aux forces publiques sont passibles de poursuite mais après c’est dans l’application de la loi que l’on va voir poindre des disfonctionnements puisque les juges vont se voir confrontés à la réalité des politiques pénales qui font que la France n’a pas construit de prison en assez grand nombre et que les gens qui agressent et insultent le plus sont des immigrés ou fils de qui sont pour la plupart considérés comme insolvables donc ils échappent de fait à toute une partie des peines passibles d’amendes et de petits séjours en prison
    C’est cela qui génère ce sentiment d’insécurité car ce sont justement ces rapports quotidiens entre les populations qui sont les plus impactées par ce phénomène .
    L’immigré a prit de plus en plus avec l’impunité dont il bénéficie le parti de l’insulte et des menaces par l’intermédiaire des jeunes derrière les quels les familles souvent islamisées se cachent.
    Si je vous fait le scénario d’une personne quelque soit son âge dans une banlieue qui oserait répliquer à une racaille qui l’insulterait quelle serait la réponse de la société?
    Au mieux il pourrait bénéficier de l’intervention des policier qui se limiterait à une séparation des protagoniste sans prendre en compte la gravité des insultes proférées, au pire si il est un peu virulent avec ses agresseurs et si ceux ci voient qu’ils ne l’impressionnent pas ils pourraient utiliser le prétexte du racisme.
    Quand au politique locaux ce n’est même pas la peine de parler de ces « couilles molles » qui accuseraient la personne insultée de créer des problèmes pour rien et s’il n’est pas content il lui proposeraient de déménager pour ne pas entacher une telle » harmonie » et une paix sociale si durement acquise par toutes ces compromissions!
    De plus on a mis dans les mains de ces gens même les plus « vicelards » a à travers ces lois antiracistes des outils qui se transforment en armes contre le Français.
    Tout cela éloigne le nouvel arrivant de l’autochtone et je le constate dans ma banlieue , il y a de moins en moins de relation avec les populations immigrés comme dans les années 80et jusqu’à la fin 90 le communautarisme devient un fait avéré.
    Dans ces conditions le « vivre ensemble  » est une chimère, surtout que les gens qui arrivent n’ont plus besoin du contact avec le Français se trouvant accueilli par des semblables, il n’aura aucune chance d’être intégré à la communauté nationale et encore moins assimilé puisqu’il sera happé par sa communauté qui n’accepte des lois Françaises que celles qui lui sont favorables .
    A ce titre les immigrés sont de plus en plus perçus non seulement comme des envahisseurs par le nombre mais désormais comme des occupants puisque imposant leurs coutumes et leurs religion qui sont elles même des lois
    Dans ce conditions l’islam se voit conforté par la délinquance et la défiance envers nos lois qui sont caduques comme je le démontre plus haut et se présente comme une solution qui s’impose d’elle même par le fait que le Coran est un code social qui se substituerait facilement à notre code civil
    La délinquance et l’Islam se nourrissent l’un de l’autre.

  13. Pierre Malak

    A 20 H 00, soleil couchant dans le dos ; ce qui me rendait quasi invisible par le radar du fait du contre-jour, et, muni d’une cagoule style « crapule de banlieue », je me suis positionné à 20 mètres du radar. Bien droit dans mes bottes.

    J’ai levé mon calibre 12 chargé de chevrotines pour sanglier et ajusté calmement le radar…

    Blam ! Blam ! Le radar c’est comme plié sur lui-même dans un crissement qui ressemblait à un dernier soupir…

    Pour en finir, je me suis avancé vers lui tout en rechargeant mon arme. Arrivé à 2 mètres Blam ! Blam ! Je l’ai achevé dans un crépitement d’étincelles bleues et rouges. C’était beau comme un feu d’artifice !

    Soudain, j’ai entendu une série de bip’s ; c’était mon réveil qui me sortait du sommeil. J’avais rêvé…

    Dommage…

Comments are closed.