Le cannabis rapporterait un milliard d’euros par an, 100 000 salariés… C’est ça le 93 !


Le cannabis rapporterait un milliard d’euros par an, 100 000 salariés… C’est ça le 93 !

Je recommande «Complément d’enquête : 93 : l’indispensable industrie du shit» à voir sur l’application  Replay sur M6 (date d’émission Vend 24.08 à 00:35 ou sur youtube ( voir ci-dessous )!

Le business du cannabis en Seine-Saint-Denis rapporterait un milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et emploierait 100 000 «salariés». A l’ombre des barres d’immeubles, cette économie parallèle s’est imposée, avec ses bons ou mauvais patrons, ses employés modèles, ses smicards et son «code du travail» très particulier. Aujourd’hui elle perfuse l’économie réelle : petits dealers et gros bonnets, avocats, hommes politiques et habitants, tous profitent directement ou indirectement de cette industrie devenue indispensable. Comment les narcotrafiquants blanchissent-ils cette manne ? L’Etat a-t-il vraiment intérêt à voir disparaître la vente de stupéfiants ? Sur Twitter via @Cdenquete.
Bon visionnage !

A voir ou revoir : 

Complément d’enquête 93,  l’indispensable industrie du shit France 2. Enquête sur le business du cannabis en Seine-Saint-Denis, qui rapporterait un milliard d’euros.

ENQUETES D ACTION 90 ZSP ZONE CHAUDE.

Reportage de Pascal Dupont tourné au coeur des Compagnies de Sécurisation et dIntervention du 93. Pendant deux mois, Pascal Dupont a suivi …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Le cannabis rapporterait un milliard d’euros par an, 100 000 salariés… C’est ça le 93 !

  1. Christian

    et tout ce pognon on le retrouve aussi dans le porte monnaie des mamans voilées qui vont faire les courses à Leclerc avec de beaux billets de 50 euros pliés en 8, l’argent n’a pas d’odeur et nous les pov cons on paie en chèque sous l’œil méfiant d’un vigile musulman qui nous demande deux pièces d’identités car avec nos sales têtes de mécréants ils se méfient de nous !! vive la France

    1. necas

      On trouv ‘ pas d’travail , msiou !!?? Wallah ! Tu parles ! Vous voulez et les bobos pensent encore que les gadjos dealers cherchent du taf , à gagner 1200 € / mois ? Les bobos , vous planez grave !
      Les racs des quartiers se font une maille énorme à revendre de la chnouf ! C’est un secret de polichinelle! Ils se gavent à presque rien branler . La journée , ils restent au pieu . Le soir , ils dealent jusqu’à 4 , 5 h du mat , et font la teuf . Et les mecs se font un paquet de blé . Donc , ils ont raison de ne pas courir après des tafs et des salaires bidons ! En à côté , maman touche les aides sociales , et remplit le caddy à Auchan . Et ils touchent des chèques vacances pour aller au bled , au mois d’aout , pour visiter papi et mamie , là bas .
      Pas plus Belle la Vie !? Ils ont raison : ils ne se prennent pas la tête .
      Quand on prend la situation dans leur sens , finalement , ce sont eux les moins cons . Obligé d’en convenir .

  2. butterworth

    avec la guerre POLISARIO MAROC ALGERIE ET INSURECTION KABYLE FINANCEE ET ARMEE lplus attaques ISLAMISTES L IMPORTATION MAROC FRANCE va en prendre un bon coup ALLAH LA LA CI LA DECHE

  3. palimola

    Bonjour j’ai vu ça hier soir , ça en dit long sur l’état dans lequel se trouve ce pauvre pays car ce fléau ne se limite pas au 93 et la classe politique ne donne pas l’exemple c’est le moins que l’on puisse dire ! que les merdias arrêtent de nous parler des cartels du Mexique ou de Colombie nous avons ça ici !

  4. claude t.a.l

     » Le cannabis rapporterait un milliard d’euros par an, 100 000 salariés… »

    C’est bon pour le PIB !

    Le PIB de la France va augmenter, grâce à Macron, puisque maintenant
    l’ argent provenant du trafic de drogue y est inclus.

    Je rappelle cet article du  » figaro  » paru en janvier :  » Le trafic de drogue va bientôt entrer dans le calcul du PIB français  » .

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/01/30/20002-20180130ARTFIG00342-le-trafic-de-drogue-va-bientot-entrer-dans-le-calcul-du-pib-francais.php

    1. Machinchose

      salut Amigo
      j’ étonne mes petits enfants quand je leur raconte que dans le village de collines carhaginoises ou se passa mon enfance, le « cannabis ?  » se vendait librement au débit de Tabac, sous les noms deHachich, ou encore de takrouri, lequel se fumait par ses amateurs dans une jolie pipe style calumet…
      l’ autre se fumait dans un attirail nommé Sebssi

      le Sebssi était plus « populaire » même auprés des princes

      d’ailleurs l’ actuel Président de la République Tunisienne ne se nomme pas Béji Caïd SEBSSI pour rien

      son ancêtre, un matelot sicilien fut capturé a l’ époque de la course barbaresque, jeune homme dégourdi, débrouillard, il dut servir trés probablement de « mignon » a un quelconque potentat, et se convertit a l’ Islam, circonçis, instruit , sodomisé, plus rien ne s’ opposait a sa promotion
      il entra au service du Bey Turc de l’ époque et devint vite le « Caïd Sebssi » en gros une sorte d’ échanson, chargé de bourrer la fumette beylicale -se faire bourrer aussi, peut-être ..-
      charge héréditaire, la descendance du matelot crève la faim se multiplia, profita des largesses beylicales et trés vite ce devint une grande famille de notables riches, puissants, influents….a partir du 19 eme siècle ils devinrent les plus gros propriétaires immobiliers des villes tunisiennes…tout en étant d’ impitoyables latifundiaires
      je crois vous l’ avoir dit, mais, enfant j’ ai connu l’ actuel président tunisien, faisant le tour de ses immeubles pour encaisser les loyers accompagné de son homme a tout faire, un italien, nommé Antoine…chauffeur au volant de la Frégate Renault couleur grenat, comptable, garde du corps,encaisseur en tapant au portes au terme du mois….ses immeubles étaient connus sous le nom de « Bni el Guayide » (construction du Caïd…….sous entendu Sebssi)

      détail qui a son importance: il ne louait qu aux juifs et aux chrétiens…sachant qu ‘ eux payaient leurs loyers) je n’ ai connu qu une seule famille musulmane locataire, celle de mon camarade d’ enfance Ridha Belghit….qui finira général d’ un corps d’ armée tunisienne…..qui n’ eut a se battre que contre son amour invétéré de la dive bouteille ;; toute sa vie 😆

  5. palimola

    Dans ce reportage on voit que les zones commerciales incluant magasins de luxe et galeries marchandes chic se multiplient et sont remplies de monde , la plupart des achats se fait en liquide ….avec l’argent de la came….Ceux qui construisent et ont des intérêts dans ces commerces savent bien que la majorité de la population dans ce coin ne travaille pas et que beaucoup trempent dans divers trafics et c’est là qu’ils décident de construire ces commerces ….l’argent n’a pas d’odeur !

  6. bm77

    Je suis d’accord avec les commentaires concernant les trafics de drogues tout est dit mais au delà du côté sociologique et des nuisances liés à ce phénomène quid de l’autre partie du commerce que l’ont omet toujours de citer que sont les demandeurs de drogue et qui participe nt à leur façon de cette mafia?
    Qui sont ils ces consommateurs, pour qui votent ils ,que pensent ils des effets de leur participation à ce commerce illicite. Il y aurait à redire de leur responsabilité et du prolongement dans la société de leur démarche qui est tout sauf anodine.
    Ces gens profitant confortablement de l’omerta entourant le trafic de drogue.
    Pourquoi omerta parce que le personnel politique a toujours voulu nous vendre l’immigration comme une chance et en fin de compte on se rend compte à nos dépend qu’elle est génératrice de chaos et de délinquance endémique et on ne parle pas beaucoup des consommateurs parce que eux mêmes sont à compter parmi les gens qui nous ont vendus ce marché de dupe.
    Ce que je ne supporte pas dans ces traffics c’est que les acteurs se créent un alibi avec une situation sociale sur le dos de la société et par société je pense surtout à ceux qui souffrent pour s’en sortir, pas aux gagnant de la crise bien sûr!
    Ces délinquants sont souvent chômeurs avant d’être trafiquant ils perçoivent au moins le RSA les parents touchent les allocs et toute les aides tout en profitant de l’argent de la drogue sans être contribuables , et les politiques locaux font semblant de ne pas le savoir alors que le maire, 1er flic de la ville, est parfaitement informé par la Police nationale du « blase » de chacun des trafiquants mais continue doctement de donner des aides des logements y compris locales à des familles de délinquants en toute connaissance de chose!
    De plus les banlieues à fortes densité de familles d’immigrés et donc de trafic de drogue voient converger vers elles 4 sources de financement: L’argent de la drogue , celle des aides sociales , les subventions et l’argent des politiques de la ville qui se sont succédé avec les résultats que l’on connaît! et il est fortement probable en plus que de l’argent serait injecté à travers la religion par le commerce Hallal et les financement par les pays du moyen orient .
    Sans parler des structures sportives et culturelles
    A mettre en parallèle avec l’état de la province des régions rurales et des petite ville de province complètement abandonnées ou on décentralise les plateformes de soins ou les services publiques sont supprimés un à un ou les gens vivent avec des retraites de misère d’anciens ouvriers agricoles qui ont crevé au boulot ou maintenant on s’attaque aux pensions de reversions qui permettaient de survivre à des femmes seules dont la retraite est trop faible, les CSG qui rognent le budget des vieux , l’augmentation du diésel qui est plus utilisé en région rurale les 80 KMH qui va toucher plus les routes secondaires utilisée par les gens qui vivent e province .
    Sans parler des travailleurs pauvres qui logent dans des caravanes ou des voitures mais ne sont pas exemptés de cotiser pour les caisses sociales et ces couples de jeunes travailleurs qui démarrent dans la vie et dont on ne met pas de logements à hauteur de leur budget qui sont condamnés à vivre en couple chez papa maman et voient médusés des familles arrivant direct d’Afrique emménager dans les logements auxquels ils n’ont pas le droit eux et dont les rejetons vont former plus tard si rien est fait jusque là le gros du bataillon des vendeurs de drogue!
    Tout cela est la démonstration d’une injustice sociale incroyable doublée d’un profond cynisme !
    Quand j’étais jeunes dans les années 70 à 80, je me félicitais que notre pays et son système républicain nous épargne des problèmes liés à ces trafics que l’on pouvait constater en Italie du Sud , au Brésil dans les favélas dans certains ghettos des USA et des secteurs d’Amérique du sud et d’Afrique.
    Quarante ans après on les a rattrapé! Quel progrès!!! Encore un petit effort!
    Les gens n’ont-ils pas l’impression que touts les » élites » qui se succédés, pour nous imposer cette immigration et pour nous vendre ce modèle de société se sont légèrement foutus de leur gueules au sens propre comme figuré ?Déjà en les « kitchisant » puis en les stigmatisant et les affublant de termes les plus méprisants les uns que les autres comme franchouillards beaufs blaireaux losers et autres. Il fallait bien conditionner psychologiquement le « populo »pour faire accepter que eux se gavent en lapidant nos richesses en bradant notre pays au plus offrant tout en se donnant le beau rôle et les meilleurs attributs par des communiquant et des médias au service de cette enrichissement qui fait que les écarts entre plus riches et plus pauvres s’est largement creusé depuis ces dernières décennies quand l’ascenseur social lui est resté bloqué au RDC l’ouvrier n’ayant plus aucune chance d’accéder à l’excellence.

  7. Verdammt

    On vit dans une société malade.
    Rien ne va s arranger si le Français reste passif:
    Nous avons nos libertés confisques au profit des crapauds.
    Que devenons devenirs nos enfants.
    Des esclaves comme a Alger en d autres temps.
    Un esclave a Alger coûtait le prix d un oignon.
    Le temps des barbaresques.

Comments are closed.