Epidémie de rougeole battant tous les records : cadeau des migrants ?


Epidémie de rougeole battant tous les records : cadeau des migrants ?

41000 cas en Europe en 6 mois, 37 morts. La France fait partie des pays les plus touchés.

Naturellement, pour les dhimmis du Figaro, l’épidémie serait due au recul de la vaccination… ah ! ah! ah ! Et ils rappellent que le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) est devenu obligatoire à compter du 1er janvier 2018.

Or, la rubéole est une maladie anodine, inaperçue le plus souvent, pourquoi une vaccination ?

Il n’y avait pas de vaccin contre la rougeole quand les gens de ma génération étaient enfant, dans les années 50… A présent la plupart des enfants reçoivent leur première dose vaccinale ( et pas la seconde ) et pourtant l’épidémie bat son plein… Seulement nous, nous avons réduit le nombre de maladies grâce à l’hygiène, au suivi médical, à l’accès à l’eau salubre… Quand nous accueillons des milliers, des dizaines de milliers voire un million d’Exogènes  venant de pays où on ignore l’hygiène et le reste, ils nous transmettent forcément leurs miasmes, non ?

Pourquoi  ne pas dire la vérité,  et pointer du doigt le véritable responsable, l’arrivée de gens d’autres continents avec une situation sanitaire déplorable ?

L’exemple de l’Allemagne est clair, entre 2014 et 2015 ( arrivée massive des clandestins ), le nombre de cas de rougeole a augmenté de 450% !

Que dire, aussi, de la tuberculose, de l’hépatite B, du Sida ?

Hépatite B : + 300 % les trois dernières années.

En 2.015, les migrants ont contribué à 40 % de nouveaux cas de sida.

Tuberculose : 2.014 : 4.488 cas

2.015 : 5.915 cas.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/05/migrants-et-maladies-infectieuses-le-lien-est-fait-mais-il-ne-faut-pas-le-dire/

L’Europe enregistre un nombre record de cas de rougeole

Au cours des 6 premiers mois de 2018, plus de 41.000 enfants et adultes en Europe ont contracté la rougeole. C’est deux fois plus que pour l’ensemble de 2017. Un triste record dû au recul de la vaccination.

Une grave épidémie de rougeole sévit actuellement en Europe. En moins de six mois, plus de 41.000 enfants et adultes ont contracté cette maladie virale et 37 en sont morts, s’alarme le bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et il y a de quoi s’inquiéter: le nombre de cas n’a jamais été aussi élevé ces dix dernières années. L’an dernier, quelque 24.000 personnes ont été infectées par ce virus et en 2016 à peine 5.300 cas ont été recensés. La recrudescence de cette maladie infantile est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante.

Avec plus de 23.000 cas de rougeole, l’Ukraine est le pays le plus durement touché par cette flambée de grande envergure. Viennent ensuite, la Serbie, la Russie, l’Italie, la Géorgie, la Grèce, la Roumanie mais aussi la France. D’après les dernières données de Santé Publique France, 2741 cas ont été déclarés et 3 décès sont à déplorer dans notre pays au 29 juillet dernier. Près de 90% des départements métropolitains et d’Outre-mer ont recensé des malades de la rougeole. La Bretagne et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont les deux dernières régions à rapporter des foyers actifs.

» LIRE AUSSI – Rougeole: les autorités s’inquiètent de l’épidémie qui sévit en France

Le virus frappe surtout les personnes non vaccinées

En France, comme ailleurs, plus de 8 malades de la rougeole sur 10 n’ont jamais été vaccinés contre le virus, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Et environ 10% des personnes infectées ont commencé la vaccination mais n’ont jamais reçu la dose de rappel. Une couverture vaccinale inexistante ou partielle qui ne protège pas de façon optimale contre une pathologie très contagieuse qui provoque dans 30% des cas des complications pulmonaires ou neurologiques.

«Ce revers partiel montre que toute personne qui n’est pas vaccinée reste vulnérable, où qu’elle vive, et que tous les pays doivent maintenir la pression pour élargir la couverture et remédier aux lacunes immunitaires, même après avoir obtenu un statut d’interruption ou d’élimination de la maladie», explique le docteur Nedret Emiroglu, directrice de la division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles au Bureau régional de l’OMS pour l’Europe.

» LIRE AUSSI – New York: comment un seul patient a entraîné une épidémie de rougeole

De fait, pour lutter efficacement contre la propagation du virus et espérer l’éliminer, il faut qu’au moins 95% de la population des jeunes enfants et jeunes adultes nés depuis 1980 aient reçu les deux doses de vaccin. Cette couverture vaccinale très élevée permet de se protéger soi-même mais aussi les personnes les plus fragiles ne pouvant être elles-mêmes vaccinées comme les nourrissons ou les personnes immunodéprimées. Or en France, plus de 90% des enfants ont reçu la première dose, mais seulement deux tiers ont fait leur rappel. C’est pour cette raison que le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) est devenu obligatoire à compter du 1er janvier 2018. Une première dose doit être administrée à l’âge de 12 mois, et la seconde entre 16 et 18 mois. Sans cette immunisation complète, les enfants ne pourront pas être inscrits en crèche ou à l’école.

http://sante.lefigaro.fr/article/l-europe-enregistre-un-nombre-record-de-cas-de-rougeole/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


24 thoughts on “Epidémie de rougeole battant tous les records : cadeau des migrants ?

    1. necas

      Et peut être y aura -t – il d’autres  » surprises paquets cadeaux  » ???
      Du style : Ébola , Fièvre Jaune , Tiffus , etc …….
      Que du « bonheur  » !!!!
      Merci qui ? Non , pas Professeur Choron , non !
      Professeur Macron , oui .

  1. Brocard

    Sur tous les sujets on se rend compte des bienfaits de l’immigration massive … Le volet sanitaire en est un exemple, mais le volet sociétal, économique, sécuritaire en sont d’autres et pas des moindre. Une richesse pour l’Europe qu’on vous dit … Il faut être naïf ou de mauvaise foi pour y croire !

  2. Machinchose

    faut dire que chez ces gens là, j’ ai connu l’ époque ou la prophylaxie contre la rougeole consistait a nouer un foulard rouge autour du cou du mome et lui faire bouffer des fruits rouges

    une vague sorte de « signatures »
    le rouge étant bénéfique pour vaincre cette maladie rouge…

    un peu d’ encens ( benjoin) sous les psalmodies d’ un « religieux » et c’était bon !!

  3. Charles Martel 02

    il n’y a aucun doute, ces maladies étaient éradiquées, mais grâce à nos connards de bobos et toutes ces associations de merde complices de l’invasion migratoire de notre terre on ne fait que commencer a revoir toutes ces saloperies. Aujourd’hui on parle de rougeole, demain ce sera variole, tuberculose,paludisme etc et on retrouvera des cas de lèpre, de peste au fur et à mesure de notre invasion programmée. Petit je n’ai jamais entendu parler de poux à l’école, aujourd’hui on parle de poux, punaises, galle bref toutes les belles saloperies que ces CPF nous apportent. C’est ça le vivre ensemble et le métissage culturel à la con : eux ils viennent profiter de nos hôpitaux gratuitement et de toutes les aides si généreusement dispensées avec notre fric et nous on profite de leurs maladies, de leurs parasites et de toutes leurs merdes et non contents de ça après ils nous égorgent dans la rue en toute impunité sous le regard bienveillant de Maconnard 1er et de toute la bande de connards qui nous gouvernent et livrent la France à ces déchets humains

    1. Victoire de Tourtour

      Les salauds qui nous gouvernent , vivant dans des quartiers où ne traînent guère les cpf, sont protégés de l’égorgement.Mais pas des virus…

    2. cayssials

      Bravo Charles martel
      je suis tout à fait d’accord
      Ce sont bien des parasites ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes

  4. claude t.a.l

    Moi, je suis pour les vaccins!

    La rubéole, par exemple, est une maladie bénigne, mais seulement pour les enfants qui la chopent . Une femme enceinte qui chope la rubéole, parce que non vaccinée, son gamin, il est daubé. Définitif !

    La tuberculose :
    Dans les années 50 et 60, la vaccination n’était pas systématique.
    Combien d’enfants se sont retrouvés dans des sanatoriums ?

    La variole :
    Demandez aux Indiens d’Amérique du Sud .

    La poliomyélite :
    Demandez à la fille de ma voisine la plus proche .
    10 ans dans des institutions spécialisées. Appareillée de partout. Incapable de se grouiller maintenant, à à peine 55 ans !

    La rougeole :
    Pas de vaccin à l’époque. 2 de mon âge ( dont un copain ) en étaient morts, à
    l’époque. ( années 60 ).
    Avec la rougeole, t’avais le choix entre 2 trucs : tu meurs ou tu restes idiot !
    ( j’avais aussi chopé la rougeole à cette époque ! )

    Les  » migrants  » nous ramènent toutes ces chtouilles, encore plus virulentes qu’avant, et il faudrait renoncer aux vaccins ?

    Mes enfants ont été vaccinés de tout !
    Ils se portent très bien , autant le physique que le cigare !

    Vive les vaccins !

    M’en fous si y’a de l’aluminium dedans, ou du sifflard, ou du calendos, ou de la gnôle, ou n’importe quoi, même du glyphosate !

    Vive les vaccins !

    ( parfois, je ne suis pas d’accord avec notre Christine )

      1. Gally

        PS auquel vient de me faire penser ma femme : elle fait partie des cas relativement rares de femmes non immunisée malgré le fait qu’elle ait été vacciné (cela fait partie des tests fait sur les futures mamans). Si notre première enfant avait été non vaccinée et avait contaminé sa mère, je vous laisse imaginer ce que nous aurions ressenti à avoir céder aux sirènes des anti-vaccins…

    1. Gally

      Pour compléter vos infos :
      * Rubéole, épidémie de 1962-1963 en Europe et aux USA, plus de 20 000 cas de rubéole congénitale, dont des milliers de mort fœtale ou d’enfants nés sourds, aveugles ou retardés mentaux. C’est suite à cette épidémie que les vaccins anti-rubéole furent lancés.

      * Rougeole, en réaction au « nous avons réduit le nombre de maladies grâce à l’hygiène, au suivi médical, à l’accès à l’eau salubre ». La rougeole est une maladie virale ultra contagieuse (c’est l’une des pires pour l’être humain) qui se propage uniquement d’humain (son seul réservoir) à humain par des gouttelettes de salive. Ni l’hygiène, ni le suivi médical (la période contaminante sans symptôme dure minimum 2 jours, jusqu’à une dizaine) ni l’eau salubre n’auront aucun effet sur une épidémie de rougeole.
      Ses complications sont de trois ordres : cécité (mais l’Europe n’est pas concerné, il faut une carence préexistante en vitamine A pour déclencher cette complication), pulmonaires (sur-infection par une bactérie, là encore dans l’ensemble gérable par une médecine moderne mais qui peut malgré tout entraîner des morts) et cérébrale : dans un cas pour 1 000, une encéphalite auto-immune (ce n’est pas le virus qui attaque mais l’organisme qui pète un plomb) se produit, mortelle dans 10% des cas.
      Rappelons que comme pour pratiquement tous les virus, il n’existe aucun traitement contre la rougeole.
      Si tout ceci, ajouté à une découverte récente (2015 : il a été constaté que les enfants ayant eu une rougeole sont plus sensibles à toutes les autres maladies pendant 2 ans) ne suffit pas pour comprendre l’intérêt du vaccin, je ne comprends plus…

      (PS : nous parlons des vaccins « historiques », la question de l’hépatite B ne se pose évidemment pas, stupidité sans nom de vacciner des enfants contre une maladie qu’ils ne croiseront pas, et ce avec une certitude quasi absolue, avant l’âge adulte et le début de la sexualité…)

      1. Asma de Souche

        En vaccinant les enfants contre l’hépatite B,on est sûr de les vacciner car c’est une population facile à atteindre.Les ado, c’est plus compliqué.Alors autant le faire jeune.Pour la rougeole,je ne pense pas que l’immigration soit responsable des épidémies mais plutôt la mentalité des bobos-écolos qui se croient intelligents en refusant la science (et en acceptant l’islam).Dans mon cabinet,j’ai observé des tuberculoses et des hépatites B uniquement chez des patients d’origine étrangère et l’apparition régulière de gales chez un peu tout le monde,mais seulement depuis une dizaine d’années.Jamais vu de gale au début de ma pratique il y a 30 ans.
        Beaucoup beaucoup de diabètes aussi chez les Maghrébins,ce qui va peser pas mal sur le budget de la Sécu dans le futur.Les pays arabes ont les plus forts taux de diabète dans le monde.Encore une bénédiction d’Allah??

        1. Gally

          « En vaccinant les enfants contre l’hépatite B,on est sûr de les vacciner car c’est une population facile à atteindre »
          Je connais l’argument, il est tenable (quoi qu’on pourrait faire le vaccin plus tard lors de la scolarité) mais je reste sceptique de l’intérêt d’une vaccination de masse pour une maladie qui ne se transmet pas de façon épidémique. Vacciner les professions de santé, les individus à comportement à risque, les pratiquants des sports de contact pouvant être en contact du sang de leur adversaire sur un ring, …, OK, mais toute la population ?
          Vous noterez que c’est le seul vaccin sur les 11 qui me fait réagir, et ce alors que je suis moi même vacciné contre l’hépatite B.

    2. Laurence-Antigone

      Ouf je ne suis pas seule. Oui, chère Christine les vaccins sont utiles. Et la rougeole n’est pas bénigne. Loin de là. Saviez vous que ses complications sont dramatiques et que l’une d’elles peut survenir plus de huit ans après: la pan encéphalite subaigüe sclérosante.

      Pour plus d’infos, ayez l’honnêteté de regarder cette vidéo jusqu’au bout. Oui elle est longue, mais au moins remet-elle les pendules à l’heure.
      https://www.youtube.com/watch?v=1CifyVPCZ10

      J’aime bien le purpura fulminans aussi.

  5. claude t.a.l

    J’aurais pu ajouter 2 ou 3 mots ( très vulgaires ) à propos des oreillons :

    Un mec qui chope les oreillons quand il a plus de 17 ans , ses burnes, elles sont nazes, foutues.
    Il peut les foutre à la poubelle : ça vaut plus un clou .

    Tous les Français ont-ils chopé les oreillons à l’âge adulte ?

    Leurs couilles, elles n’existent plus !

  6. durandurand

    Que font nos dirigeants du principe de précaution sanitaire ? La mise en quarantaine n’est pas appliquée pourquoi? Que font nos tordus de corrompus avec les principes de précautions sanitaires et sécuritaires ?

  7. Machinchose

    depuis que les Nazes a raies pointées vers le ciel ont remplacé les Lazarets….faut s’ attendre a tout!

  8. David 1

    Dans le noble 9 3 en matière de cour des miracles et de haut lieu de la migration islamique , on détecté des cas de rage , de lèpre , de tuberculose et autres horreurs .

    L’abattage massif du mouton , ces prochains jours , va amener son lot de nouvelles bactéries issues du soufisme ou d’un islam salafisé quelque part entre Aulnay et Bobigny

  9. Joël

    Ben oui, quand ils nous ont foutu dehors il y a environ 60 ans, ils ont aussi foutu dehors les médecins qui les vaccinaient et qui les soignaient.
    En fait, c’est une épidémie de clandestins qui propagent toutes les maladies qui étaient éradiquées en Europe depuis des dizaines d’années.
    Mais ça va, ils sont vaccinés contre la grippe, cadeau de la bachelot avec ses 20 millions de vaccins en excédent par rapport à la population française de l’époque.

Comments are closed.