Saintes : on fête les 2000 ans de l’arc de Germanicus ; où sont les qamis, hidjabs, tchadors et autres djellabas ?


Saintes : on fête les 2000 ans de l’arc de Germanicus ; où sont les qamis, hidjabs, tchadors et autres djellabas ?

Photo : JONATHAN – Fotolia

Oui, où sont-ils les porteurs de ces vêtements islamiques qui pullulent dans les supermarchés, les rues, les transports en communs… lorsque la petite cité charentaise vibre au souvenir de son passé antique, célèbre son identité, son héritage patrimonial ?

Bref il est où l’islam de France sur ces photos ? Dans le c** de Macron ?

Certains demanderont peut-être où sont aussi les kippas. Sauf que les kippas sont extrêmement rares dans l’espace public et ce n’est pas un hasard. Cela en dit beaucoup sur l’état de notre pays.

Y avait-il beaucoup de soutiens de Théo, Adama Traoré dans le public enthousiaste qui s’est rendu aux festivités en pays de Saintonge cet été ?

Où sont-ils les islamogauchistes locaux, ceux qui manifestaient contre Bachar Al Assad et Poutine par exemple ?

Rassemblement de soutien aux victimes d’Alep à La Rochelle en 2016 (France 3/ Yann Salaun)

Difficile voire impossible de trouver ne serait-ce qu’une photo de voilée ou de barbu islamique sur les clichés disponibles sur le web, malgré des dizaines de milliers de visiteurs. Ça ne les intéresse pas, l’histoire de France ?

En vacances au pays peut-être ?

Certains se préparent peut-être pour aller faire le djihad, ils ont mieux à faire ?

Allons, Mohamed, ne nous fais pas croire que c’est ton assignation à résidence qui t’empêche d’y aller !

Pendant ce temps-là, de courageux artisans cherchent à innover pour profiter de l’occasion afin de s’en sortir. Ils portent des prénoms bien français, peut-être certains trouveront-ils que ça manque de « diversité » ?

La chocolatière Marjorie Réaud et le journaliste Didier Catineau s’associent pour mettre le patrimoine en valeur (Sud-Ouest/C. E.)

Pas de tenues islamiques sur les photos des « Folles nuits antiques »:
https://www.sudouest.fr/2018/08/15/saintes-plonge-dans-ses-folles-nuits-antiques-5311983-1531.php

Pas de « allah abkar » côté gladiateurs

Les gladiateurs de la compagnie Acta ont assuré le spectacle (Sud-Ouest/ photo : Laurent Jahier)

Pas de halal semble-t-il à la boutique romaine qui propose des vins inspirés de ceux de l’époque antique…
https://www.sudouest.fr/2018/07/24/taberna-santonica-boutique-romaine-5257940-1531.php

Pas de prière de rue pendant le jeu de pistes géant à travers la ville.
Le CCIF va-t-il dénoncer les manifestations saintaises comme étant islamophobes ?
https://www.sudouest.fr/2018/08/03/saintes-city-game-le-jeu-de-piste-a-travers-la-ville-5283025-1531.php

On ne voit pas trop de monde sur les précédentes photos, mais sur celle-ci on dispose d’un bel échantillon pour faire un test :

Les légions VI et VIII ont livré les secrets de l’art militaire romain à un public venu nombreux (photo Laurent Jahier)

Bref, où sont-ils, toutes et tous ? en burkini à la plage ?

 

« L’Arc de Germanicus est un arc de l’Antiquité romaine érigé à Saintes en l’an 18 ou 19 pour l’empereur Tibère, son fils Drusus et son neveu et fils adoptif Germanicus. L’arc de Germanicus fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 5 juillet 1905

Il ne s’agit donc pas d’un arc de triomphe. Sa construction a été financée par un riche et illustre citoyen de Saintes, C. Julius Rufus.

Il s’agit d’un arc routier à deux baies initialement bâti à l’arrivée de la voie romaine Lyon-Saintes (Lugdunum – Mediolanum Santonum), au niveau du pont romain sur la Charente. Il fut restauré en 1666 puis, sur proposition de Prosper Mérimée en 1843 l’arc fut déplacé à quinze mètres de son emplacement pour des travaux sur les quais de la Charente. L’arc fut restauré en 1851. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arc_de_Germanicus

Aquarelle de Jean-Claude Golvin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


21 thoughts on “Saintes : on fête les 2000 ans de l’arc de Germanicus ; où sont les qamis, hidjabs, tchadors et autres djellabas ?

  1. Rabarabé

    Les musulmans ne sont pas en France pour admirer notre culture, mais pour détruire notre civilisation : c’est ma certitude!

    1. Machinchose

      tout en touchant des quantités de gros flousse, et toutes le gâteries qui vont avec

      Quand a Germanicus, c’est une sorte de Racine de la France,

  2. palimola

    Vous ne risquez pas de les rencontrer là ou l’on célèbre l’histoire de France ni dans les manifestations célébrant nos coutumes et traditions , ils n’en ont rien a foutre ils ne sont pas là pour ça , Je ne parle même pas d’un évènement culturel ça leur passe au dessus !

  3. agathe

    Jamais vus ni dans les musées (sauf planqués de surveillants parlant arabe à haute voix, musée Fabre de Montpellier)), ni dans les fêtes des plantes, ni dans les concerts autres que rap, ni aux conférences autres qu’islamiques, ni dans les bibliothèques sauf devant les ordinateurs à disposition pour voir des sites islamiques (ex. Bibliothèque de l’alcazar, Marseille), ni dans les visites culturelles…

  4. J

    Je suis sûre que beaucoup de personnes de confession juive vont à cet anniversaire, car c’est aussi une question de culture et que, de toute façon, eux sont intégrés.

  5. La moutarde me monte au nez

    C’est clair qu’il n’y a que leurs fêtes à la con qui les intéresse.
    Non seulement ils n’assistent pas aux nôtres, mais ils militent pour les faires disparaître.
    Et en même temps on essaye de nous vendre le vivre ensemble et l’intégration républicaine.
    C’est de la foutaise, si ce processus à parfaitement fonctionné avec les italiens, les espagnols, les portugais, les polonais et même les russes blancs,c’est parce que ces populations étaient d’origine judéo-chrétienne.
    Avec les musulmans ce ne sera jamais possible.
    Ce n’est pas faute d’avoir tout essayé et tout donné,
    CE SONT EUX QUI NE VEULENT PAS.
    quand est ce que les connards que nous persistons à élire vont essayer de le comprendre.
    Il n’y aura jamais de musulmans dans la république, mais si nous continuons comme çà, une république islamique de France, nous avons de grandes chances de la voir advenir.

  6. frejusien

    En ce temps là, on savait joindre l’utile à l’agréable, quel bel ouvrage ! et qui a bien résisté au temps

  7. Jean-Louis

    Je suis bénévole dans un important site patrimonial en Alsace où nous avons restauré, mis en valeur et ouvert au public un grand fort de la ligne Maginot. Des touristes de tous les pays du monde viennent le découvrir et, à ce jour, plus d’un million de personnes ont parcouru ses longues galerie souterraines et ses impressionnantes installations.

    Parmi ce million de visiteurs (et tous les collègues ont fait le même constat), nous avons recensé UNE seule enfoulardée et sa famille musulmane.
    Peu de noirs, où alors ce sont des noirs étrangers visiblement cultivés.

    C’est bien la preuve qu’ils n’ont rien à cirer de notre patrimoine, de notre culture, de notre passé.

    1. Yann Kempenich

      Bravo et tous mes encouragements à ces bénévoles qui font un formidable travail !

      J’avais visité le fort de Mutzig (Feste Kaiser Wilhelm II) qui, lui, était allemand, puis intégré à la ligne Maginot. Il y a de très beaux ouvrages en Alsace-Lorraine.
      Dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur le fort de Joux (Doubs) – système Séré de Rivières/ casemate Mougins et canons de Bange. Pour la petite histoire, Toussaint Louverture y mourut…

      1. Jean-Louis

        Merci Yann.
        Dire que des gens viennent d’Amérique du Sud, de Chine, d’Australie, des pays nordiques, de Russie, etc, pour visiter (entre autres) la ligne Maginot m’a toujours épaté.
        Les copains du magnifique fort de Mutzig ou celui de Joux vous diront la même chose. Mais, dans le fond, souhaitons-nous vraiment que les incultes adeptes d’une religion criminelle viennent se mêler à eux ?
        D’ailleurs, ces derniers seraient sans doute effarouchés par les crucifix visibles dans certains locaux, dont la chapelle, et les porcs factices (très belles répliques, en attente d’être débités dans la cuisine du fort ?
        Ceraient-ce les seules armes qui nous restent ?

  8. frejusien

    S’ils en avaient la possibilité, ils feraient tout sauter comme à Palmyre et ailleurs, partout où cette engeance a les coudées libres grâce à la lâcheté des occidentaux

  9. Céquiça

    Il y a des fêtes qui les intéressent, St Nicolas pour la distribution éventuelle de cadeaux, la fête de quartier pour la broquante et essayer d’avoir l’objet pour rien (une foulard m’en amoche un pour l’avoir gratos), les soldes de Noël pour les rubans au rabais, et bien entendu, ils aiment aussi Pâques pour la chasse aux Oeufs ( gratuits évidemment!). Ils adorent aussi les distributions du Secours catholique….

  10. patito

    j’ai eu le même choc aux fêtes médiévales comme celles d’Entrevaux ou d’ Eze : pas un seul torchon .
    Quel dépaysement !
    on se croit en voyage dans le temps .

  11. palimola

    Il existe dans le sud un grand évènement auto anciennes et modernes et jusqu’à cette année pas le moindre représentant de la religion d’amour et de paix , bref tout se passait a merveille . Cette année les premières hordes se sont présentées a ce festival ………….devinez …..il ont foutu le bordel ! On peut rien en faire …rien !

Comments are closed.