Bilan de l’été d’une mère inquiète  » je vois de plus en plus d’hommes seuls arpenter les rues « 


Bilan de l’été d’une mère inquiète  » je vois de plus en plus d’hommes seuls arpenter les rues « 

Les congés d’Eté sont bientôt en passe d’être terminés et durant ces dits congés de nombreuses réflexions m’ont assaillie. Je vous les livre en vrac.

Il fait beau et chaud. Habitant en bord de mer je profite des différentes plages de notre littoral avec mes grands enfants. Nous profitons de la chaleur de l’astre solaire qui brille dans le bleu profond du ciel, nous brûlant les pieds sur le sable trop chaud pour courir vers l’eau fraîche et claire.

De retour sur nos serviettes, nous admirons les beaux garçons et les jolies filles qui déambulent autour. Car il y a de fort jolies filles, de toutes corpulences, dans de  très seyants maillots.  Et personne pour les regarder avec lubricité, personne pour se jeter dessus en hurlant, personne pour les agresser. Non, parfois un regard appréciateur et un sourire, cela ne va pas plus loin.  Tous les gens présents sur la plage sont entre gens de bonne compagnie, quand bien même ils ne se connaissent pas. Les petits enfants jouent au bord de l’eau, construisent des châteaux de sable contre la marée montante et apprennent sans le savoir que cette presque nudité est normale.

Mon fils de 20 ans  apprécie beaucoup la vue de toutes ces jolies filles, mais comme tout homme bien EDUQUE, admire et c’est tout. Tout comme j’admire la beauté du dessin des muscles sur un jeune homme.  J’admire comme j’admire la statuaire grecque.

Je me dis qu’un de ces imbéciles ( litote) de barbus et voilées en avaleraient leur coran de travers à la vue de tous ces corps quasiment dénudés sans que rien ne se passe.

Dans les rues c’est un festival de jupes qui s’envolent dans la brise, de chemisiers légers. Les filles sont jolies. Les garçons sont en shorts, bermudas laissant voir de belles gambettes halées.

Mais, car il y a un mais, je vois de plus en plus d’hommes seuls arpenter ces mêmes rues. Ils sont parfois en groupes et leur simple vue m’inquiète, car je sais qu’il s’agit de  » migrants ».  Ils regardent nos filles avec concupiscence, nos garçons avec mépris et jalousie.  Ils ne comprennent pas nos moeurs car ils ne le veulent pas. Ils sont ici pour conquérir. J’ai peur pour mon fils qui comme Adrien se portera au secours de la victime. J’ai peur pour mes filles qui bientôt ne pourront plus se promener sans être importunées, comme ailleurs en France. Et comme cela est arrivé une ou deux fois.

Départ pour Paris, une petite semaine dans la capitale.  Nous partons en balade, malgré une étouffante chaleur. Nos pas nous portent au Père Lachaise, où nous déposons une fleur sur la tombe de ma grand-mère. Je note que les trottoirs du cimetière sont envahis de mauvaises herbes, que certaines vieilles tombes tombent en décrépitude.  Si pour les tombes je conçois que ce soit à la famille de faire le nécessaire, je m’interroge en ce qui concerne le cimetière lui-même. Nous déambulons sous l’ombre des platanes et nous arrêtons pour lire une inscription, admirer l’architecture d’un caveau, lire les noms.  Par le plus grand des hasards, nous tombons sur la tombe de Tignous et  le saluons. Plusieurs noms et inscriptions m’interpellent. Les confessions sont mélangées. L’étoile juive côtoie la croix chrétienne.

Aparté: à la vue de ces tombes portant l’étoile juive, ma dernière commence à nous parler de ce qu’elle vit parfois en classe. Je tombe des nues sans pourtant au fond de moi en être étonnée plus que cela. Elle nous raconte que certains de ces camarades ayant appris qu’elle avait des ascendances juives, ne se gênent pas/plus pour lancer des réflexions antisémites. Elle comprend soudain pourquoi sa meilleure copine ne peut plus venir aussi souvent à la maison et pourquoi elle ne peut plus aller chez elle. Le père veille. Les camarades de confession musulmane y vont des préjugés classiques et râlent dès qu’on leur fait remarquer qu’elles se permettent des propos qui leur font pousser des cris d’orfraie quand on les leur adresse,  tandis que de rares  » souchiens » sont carrément ignobles.  Ma fille est restée calme. J’ose le dire, avec moi la baffe serait partie. Et tant pis pour le conseil de discipline. Ma fille fait front en compagnie d’une camarade dont les parents cumulent, si j’ose ce trait d’humour noir, tziganes et juifs.

 De nombreux caveaux portent les noms de serviteurs de la France lors des colonies. Ces noms sont ceux des indigènes de ces pays. Ma grand-mère repose non loin d’un conseiller de la cour des comptes, au nom on ne peut plus indochinois! Et nos édiles et leurs idiots utiles répètent à l’envie que la France est raciste.

Lors de ce séjour parisien, nous faisons une petite folie et allons voir l’exposition sur Gustave Klimt et en ressortons émerveillés. L’association des tableaux projetés en grande dimension sur les murs et le sol et de la musique, prennent les sens d’assaut et comme tous les autres visiteurs présents, nous nous asseyons au sol et ouvrons nos yeux et nos oreilles, absorbons les couleurs par la peau. Un rêve pour les synesthètes que nous sommes.

De nouveau la pensée que l’islam qui refuse toutes ces beautés est une idéologie mortifère m’assaille.

Montmartre. Malheureusement, la promenade est gâchée par la saleté qui envahit tous les coins et recoins, des odeurs d’urine qui en émanent.

Détour par une enseigne vestimentaire, afin de nous fournir en sous-vêtements. Nous faisons vite, outrés par toutes ces fatmas  voilées et leurs bonshommes qui nous bousculent: on ne s’excuse pas devant un kouffar.

Nous sautons dans le bus et sommes secoués comme jamais: Madame le maire a de l’argent pour beaucoup de choses, mais pas pour entretenir les rues, boulevards et avenues parisiens. Le bitume qui recouvre les pavés part par plaques, laissant les dits pavés à nu, pavés qui manquent par endroit, laissant de nombreuses ornières. Par les fenêtres du bus, nous ne pouvons que constater les ordures qui jonchent les trottoirs parisiens, les SDF étrangers qui cuvent leur alcool dans les coins ou les abribus. Pas de clochards à l’ancienne si je puis dire.

Retour en faisant un détour pour saluer Belle-Maman. Lors d’un après-midi un peu gris, nous décidons de prendre le train pour la grande ville voir une expo et nous promener.  Le tramway est en travaux générant de nombreuses nuisances. Bruit, poussière, rues détournées. J’observe de nombreux hommes étrangers seuls qui arpentent désoeuvrés les rues de la ville. Certains ont des regards inquiétants., habillés pauvrement mais avec le dernier smartphone en poche?! La balade n’est pas si agréable, tant nous faisons attention à nos affaires, plutôt qu’à l’architecture des bâtiments, à l’histoire de la ville.

D’aucuns diront que je suis parano…..

Aux infos j’apprends que nous allons encore accueillir des « migrants ».   Pourquoi faire? Nous ne pouvons déjà pas loger et donner du travail à nos concitoyens.

Des 25 pays les plus pauvres, 21 sont africains.  Le Moyen-Orient est à feu et à sang.

Certains disent que nous devons les aider à se développer. Certes, mais comment faire évoluer des personnes qui s’enferrent dans leurs coutumes archaïques? Comment développer une agriculture dans le désert? Le Niger, La Mauritanie, le Burkina Faso sont des déserts….Même nos carottes des sables ont droit à un minimum de terre et d’eau….

Leurs populations sont en perpétuelle augmentation, mais sans agriculture, impossible de nourrir tout le monde.

Je sais, ces propos sont très pessimistes en cette fin estivale. Cependant, malgré un incurable optimisme, je me crois très réaliste.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




20 thoughts on “Bilan de l’été d’une mère inquiète  » je vois de plus en plus d’hommes seuls arpenter les rues « 

  1. palimola

    Triste constat mais espérons que les européens se réveillent et a temps , vous écrivez dans la dernière partie de votre article que l’Afrique reste enfermée dans des coutumes archaïques et ne cesse d’augmenter sa population , et bien le commandant Cousteau disais la même chose il y a quarante ans . Il avait dit que nous ne devrions pas aider ce continent car cela faussait l’équilibre naturel , que nous maintenions en vie « artificiellement  » des générations avec toutes les aides de l’Europe et que la sélection naturelle ne jouait plus sur ce continent qui double sa population tous les 23 ans et ne fait pas grand chose pour évoluer . Il avait aussi parlé des joyeuses coutumes pratiquées là bas comme par exemple ces enfants qui avaient survécu grâce aux aides européennes et qui devenaient des esclaves sexuels et domestiques au service de chefs de village ou du petit caïd du coin . Evidemment même a l’époque ces déclarations ont créé un tollé général et pourtant………………….

  2. Machinchose

    « je vois de plus en plus d’hommes seuls arpenter ces mêmes rues. »

    ah bon ? parce que ces Homo Erectus dont la fonction essentielle est calmer l’ erection par n’ importe quel moyen sont des « hommes ??  »

    sympa ton indulgence, on voit que tu n’ es pas née ni grandi parmi eux….

    nous n’ avons absolument rien de commun avec ces prédateurs et leurs comportements Hyéneux (comme dirait Paco) face a la proie que représente toute femme seule!

    «  » » » » » » » » » » » » » » » avec le dernier smartphone en poche?! «  » » » » » » » tu vois, ça c’est depuis longtemps le « Grand Mystère » pour moi.. sans doutedes assoces irresponsbles qui les offrent allant jusqu a donner leur adresse pour bénéficier d un abonnement qu ils paieront pour leurs protégés, futurs assassins, violeurs, abatardisseurs de l’ Europe……..

    «  » » » » » » » » »
    outrés par toutes ces fatmas voilées et leurs bonshommes qui nous bousculent: on ne s’excuse pas devant un kouffar.

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
    a la caisse du supermarché, je me fais bousculer par une voilée qui veut me passer devant , je l’ insulte vertement en Arabe (je suis un homme, moi, merde alors !! 😆 ) et aussitot elle s’ efface, s’ excuse, me demande pardon,
    je ne réponds même pas et je lui envoie un regard méprisant…..non mais !! si même une Kahloucha se permet de bousculer un imposteur comme moi….y a de quoi la fouetter 😆

    celà dit, y a pas que les bronzés, les « blancs » aussi sont de plus en plus nombreux a se conduire de même… tropisme ? influence néfaste ?éducation absente ?

    1. necas

      Ben des descendus des Kayaks : je confirme ; on en voit de plus en plus ! Ils se réunissent par grappes de 3 ou 5 mioches . Ils parlent , regardent leur portables , et évident que les assoces leur dénichent des abonnements prix camarade, c’est a dire : pas cher ! Et depuis un certain temps , on peut constater qu’ils regardent nos filles qui passent , dans les rues , avec une certaine « attention  » ….
      C’est que , rester 2 ou 3 mois sans vider le sac : ça doit commencer à peser en marchant , surtout en revenant des LIDL , avec des sacs de courses lourds ! Il y a les 2 petits sacs scrotumiens , et il y a les sacs Carrefour ! Tout ça fait beaucoup de sacs à porter . ….
      Planquez vos filles , les coqs sont sortis , comme on dit dans ma région de naissance !!!!
      Sauf que cette plaisanterie finira Très mal , très très mal !
      Quand des viols se produiront comme , en Allemagne et en Suède , les politicards riront jaune , très jaune , car ils auront des comptes à rendre devant les tribunaux .

      1. Michel

        Les politicards auront des comptes à rendre devant les tribunaux ? Non, mais vous ne parlez pas sérieusement, j’espère ?

    2. necas

      Ne vous en faites pas ! J’ai déjà remarqué que certaines , filles , ou femmes zélées , des assoces , faisaient beaucoup de risettes à ces migrants ! D’ailleurs , je suis presque sûr que , certaines se « dévouent  » pour calmer l’ardeur de ces jeunes africains …… Meuh meuh meuh ! Je ne voudrais pas être le mari de ces femmes : avec une belle paire de cornes , pas facile de rentrer chez soi la tête tranquille ……

      1. Moktar

        @necas; toutà fait d’accord; j’avais cette discussion aujourd’hui et j’affirmais que les midinettes particulièrement faisaient le choix de cette race à poux car, ayant la partie sensible de leur anatomie en effervescence et les petits français préférant jouer avec leur smarphone et autre, choisissaient les bons migrants qui leur apportaient ce qu’elles souhaitaient? Je sais nombre d’entre vous réagiront négativement MAIS c’est un constat. Ca ne concerne pas seulement les minettes car sachez bien que nombre de femmes « mures » font des voyages d’agrément, qui au Maroc, qui au Sénégal. Je sais de quoi je parle puisque j’ai eu des agences de voyages et je puis vous affirmer que le chiffre de ces voyages d’agrément était non négligeable.

  3. Durandal

    A la cadence des « espérons » que nous égrenons depuis trente ans les mots arrivent à se toucher…
    Alors ? Des « espérons » il ne restera plus, très bientôt, que « désespérons » !…

  4. jojo

    des spray de defense devraient etre distributes par l’etat a toutes les filles, jeunes filles et femmes du pays

    1. Friendly

      Plutôt des fusils à pompes, car le jour où un où une présidente qui aura des couilles interdira, comme en Italie la construction de mosquées, dingos comme ils sont ils deviendront violents, mais il faudra en passez par là avant que l’armée fasse le grand nettoyage !

  5. Lorrain 88

    Pour Jojo.Les sprays de défense sont soumis à déclaration depuis le 1 er aoùt..Ben oui,des fois qu une personne àgée ou une femme seule agressée ai l idée de se défendre..

    1. durandurand

      Et oui le peuple de France ,du moins une grande partie sont des autruches ou plutôt des lâches et des débiles qui continuent de voter pour des politichiards corrompus et traîtres qui nous soumettent par leur volonté à cette invasion de barbare , qu’ils nous faudra combattre sans répit pour libérer notre Sol Sacré et flingué tous ces traîtres et collabos 12 balles dans leurs paillasses de pourris .

    2. bm77

      Il faut bien se dire que le spray de défense est juste là pour fuir. C’est une façon de paralyser momentanément un agresseur éventuel pour pouvoir faire fissa fissa .
      Il faut en plus savoir s’en servir déjà en cas de grand vent contraire c’est la personne qui sen sert qui peut être incommodé, il faut aussi être à un mêtre de l’agresseur, c’est là qu’elle est le plus efficace car trop près c’est pareil on peut être autant atteint que l’autre.
      J’ai utilisé déjà ce spray contre un chien qui venait chercher querelle contre le mien qui était en laisse et je peux vous garantir que c’est efficace , il n’a pas insisté .

      Moi je préconise quelque chose d’important pour ne pas être surpris dans la rue c’est de ne pas regarder ses pompes, et encore moins son portable mais être au contraire observateur de ce qui se passe autour de soit sans paranoîa bien sûr mais attentif quand même .

  6. Friendly

    Il faut définir cette pathologie religieuse comme il se doit, même si cela fait bondir les petits pervers, où les mal baisés de la bien pensance, l’Islam n’est que l’institutionnalisation de la razzia, du viol et de la pédophilie !!!

  7. Grincheux

    Même en Provence intérieur ces putains de merde sur patte passent leur temps à mater nos filles nos femmes et même les petites a l’ecole .
    Un site avoir islam.info a mourrir de rire car les questions posées sont vraiment debile ,une race de retardés mentaux.

  8. Moktar

    Je vais rejoindre « machinchose » dans son commentaire.
    Demain vous en verrez aussi des hommes beaux, grands, forts, jeunes, bronzés..bien bronzés, mais ils ne se satisfairont pas de mirer les jupons; ils iront en dessous et au-dessus. Vous même avez une chance d’en faire expérience.
    1/ tout d’abord VIRER sans forme de procès tous les ressortissants des pays « non industrialisés ».
    2/ les pays que vous citez, s’ils le veulent, peuvent cultiver des carottes, des tomates et autres agrumes. Exemple Israël; mais pas qu’eux.
    3/ comme machin chose je viens d’un pays qui n’existe plus. en 1830 il n’y avait strictement rien dans ce pays; à peine un demi-siècle après le pays devenait un immense verger.
    J’ai moi-même habité aux fins fonds de ce pays, à la lisère du sahara. Toutes les cultures poussaient grâce à des moyens d’irrigation adaptés au climat.
    Alors cessons de trouver des prétextes. En plein Sahara il y a des Oasis avec diverses cultures.
    Quant aux pays que vous citez; une solution: leur apporter une aide CHEZ EUX avec un contrôle très strict; mais surtout PAS D’ARGENT.
    Ou alors la solution à laquelle personne ne songe et qui, pourtant, a fait ses preuves: recoloniser. Pourquoi?
    La colonisation, malgré ses défauts, avait tout de même réussi à sortir tous les pays de la misère, avait réussi à endiguer les guerres tribales. Discutez donc avec des vieux immigrés qui ont connu la colonisation: tous vous diront qu’ils regrettent l’époque coloniale.
    Prenons l’exemple de l’Algérie: le peuple algérien crève de faim alors que l’Algérie regorge de ressources; l’Algérie importe des nombreuses denrées alimentaires alors qu’il y a un peu plus d’un demi-siècle c’est elle qui exportait ces même denrées.
    Le Sénégal qui était gros exportateur de fruits est réduit à néant.
    Et ainsi va des autres pays. La Tunisie le plus gros exportateur d’olives a chuté par l’hérésie à l’indépendance d’avoir coupé des MILLIONS d’oliviers pour effacer la présence française; il en fût de même en Algérie.
    Il n’y a que le Maroc qui a su se gérer et continue à se gérer.
    Ainsi il y aurait fort à dire sur votre article, au demeurant intéressant.
    D’ailleurs l’on pourrait en dire autant de notre beau pays qui décroit d’année en année.

    1. PacoPaco

      A Yaoundé, j’ai séjourné une petite période, chez « les riches ». A Bastos. J’ai connu un avocat très sympathique. Nous parlions poésie, littérature en buvant du vin en cubi…Oui, oui.. Peut importe le picrate, c’est avec qui on le boit qui compte. Il me fit une confidence qui m’a marqué. « Nous ommes nombreux a regretter le départ des Français. Vous aviez fait de nous un peuple. Les Camerounais. Maintenant, c’est fini nous en sommes revenus à nous regarder en chiens de faïence, d’une tribu à l’autre. J’ai toujours mes armes avec moi et le plein d’essence fait pour pouvoir rejoindre man ethnie… quand ça va péter ! Même dans ma profession. Nous ne sommes collègues que de facade. Nous sommes Beti ou Douala ou Bamilékés… Ça va péter !  » Véridique !
      Aux dernières nouvelles, les « coutures lâchent » au Cameroun. Dans le sang bien sur ! Les invectives sont toujours le début sanglant là bas !

  9. pauledesbaux

    Hier, ma fille 56 ans les cheveux déjà blancs, se fait abordée par un melon dans une ville du sud de la FRANCE non seulement elle lui dit : « tu t’es vu ? je peux te dire que tu ne fais pas le poids, et je pourrais être ta mère vu mon âge! » et elle renchérit : »la canette que tu as posé sur la fen^tre de ta voisine, tu vas l’enlever fissa et la mettre à la poubelle tout de suite! » elle continue : » ce Pays est le mien et pas le tien, ce village est le mien et pas le tien et moi je veux que MON VILLAGE soit propre tu ne l’est pas, tu es bon à rentrer au bled.. » non seulement il s’est exécuté en mettant la canette dans la poubelle mais encore il a fait ce signe de demande de pardon la main sur sa poitrine, si tous les FRANCAIS SE FAISAIENT RESPECTER la peur changerait de camp Et toute cette conversation avec calme et détermination, sans une ombre de peur avis ….

  10. Céquiça

    Je trouve aussi que les femmes sont de plus en plus jolies et je me confirme quand je regarde des photos publiques des années avant 1965….
    Pour l’autre sujet, l’agriculture, je constate qu’en Israël on sait cultiver dans le sable du désert. Saisissant sur google maps, la frontière d’Israël vue par satellite !

Comments are closed.