Les Thénardier en rêvaient, Macron l’a fait : loi passée en douce (1), le droit d’exploiter les enfants


Les Thénardier en rêvaient, Macron l’a fait : loi passée en douce (1), le droit d’exploiter les enfants

Dans la série « les lois que Macron fait passer en douce cet été« …  la loi dite « Avenir professionnel »…

Numéro 1 de la série : travail des enfants et pseudo-égalité homme-femmes… 

I L’article 8 de la nouvelle loi prévoit que les jeunes travailleurs pourront désormais être employés à un travail effectif excédant huit heures par jour et trente-cinq heures par semaine ».

Ils travailleront alors jusqu’à 40 heures par semaine et 10 heures par jour !

Les « Thénardier » en rêvaient, LREM l’a fait.

Et vu la dernière jurisprudence du Conseil constitutionnel fabiusien, on peut douter que la censure s’exerce à ce niveau…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/06/coup-detat-il-est-interdit-de-penaliser-laide-au-sejour-irregulier-salaud-de-fabius-herrou-a-gagne/

Cette loi prévoit aussi le travail des enfants dans des conditions régressives qui nous ramènent au XIXème siècle ultralibéral sur ce point, doucement mais sûrement.

http://tnhistoirexix.tableau-noir.net/travailenfant.html

 

II Par ailleurs,  les « néoféministes » ont obtenu de la dernière folie de Pénicaud, la loi « Avenir professionnel », le droit pour les femmes de ne plus se fouler au travail.

Elles auront, garanti, le même salaire que les hommes au nom d’une pseudo-égalité.

https://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/loi-avenir-professionnel-les-grands-changements-a-retenir_2028473.html: «

Ce texte fixe le principe d’une obligation de résultats en matière d’égalité salariale entre les hommes et les femmes avec la mise en place d’un logiciel permettant de mesurer les écarts de rémunération dans les entreprises de plus de 50 salariés ».

Cette loi n’est pas encore en vigueur car déférée au Conseil constitutionnel sur saisine parlementaire

Mais elle semble bien poursuivre la pente dangereuse anti-républicaine chère à Macron et sa prétendue « République » en marche.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/23/droit-du-travail-notre-civilisation-regresse-de-2300-ans-a-cause-de-macron/

Désormais, l’entreprise aura une obligation de résultat de payer ses salariées aussi bien – ou mal ! – que les hommes qu’elle emploie.

On peut déjà deviner qu’une femme aura ipso facto le droit de se la couler douce, se reposer sur ses lauriers ou glander : elle aura droit au même salaire que l’affreux mâle coupable d’avoir dans son pantalon deux boules et une tige érectile.

A suivre …

Note d’Antiislam

Je ne suis pas totalement d’accord avec Maxime.

L’égalité salariale homme/femme me semble un but vraiment  légitime du féminisme.

Bien loin des dérives des néo-féministes, justement, des « Femen » et autres dérangés …

Maintenant a-t-on besoin d’encadrer les entreprises   par un tel dispositif  pour arriver à ce but?

Par ailleurs, déréguler totalement les horaires de travail des jeunes travailleurs  est une honte, typiquement macronienne.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


17 thoughts on “Les Thénardier en rêvaient, Macron l’a fait : loi passée en douce (1), le droit d’exploiter les enfants

    1. MaximeMaxime

      Je comprends votre réaction Jacotte. J’ai dû écrire l’article rapidement et si c’était à refaire, je développerais davantage. Il y a, à mon avis, une dérive puisqu’un logiciel sera mis en place pour comparer l’ensemble des rémunérations. On n’est plus sur du cas pas cas comme c’était le cas auparavant avec la règle « à travail égal, salaire égal ». Du coup, on peut penser que si la moyenne des rémunérations féminines est inférieur aux masculines (ce qui serait apparemment le plus souvent le cas), l’augmentation sera automatique pour les membres du sexe discriminé sans qu’on ait à rechercher si la différence de salaire a une justification objective (notamment le mérite au sein de l’entreprise, conformément à l’art. 6 DDHC).

  1. Avatarpier

    l ‘ état veut tout régenter
    suis farouchement anti mikron et toute sa bande de lrem
    mais même avant 18 ans je bossais 11h30 par jour
    et avant 20 ans parfois même le samedi et dimanche , tout en ayant bossé 11h toute la semaine
    MAIS j ‘était payé à l ‘heure , mes collègues aussi
    et nous n ‘étions pas fonctionnaires , mais ouvriers d ‘état aux Ponts & Chaussées
    Pour ma part j ‘ai donc gagné du FRIC
    j ‘ai continué après jusqu’à 59 ans dans le TP ( total 43 ans de cotises sans 1 jour de chômage )
    je me suis donc constitué 1 pécule immobilier
    et maintenant je suis bien content de l ‘avoir , car cela fait au moins 5 ans que les retraites régressent et que les prix s ‘envolent
    & que les loyers encaissés sont ponctionnés au max

    alors si 1 jeune veut bosser , qu ‘en ne l ’emmerde pas avec des limites d ‘horaires

    1. AvatarHollender

      Dans l’Arctique canadien, à 14 ans je dechargeais des wagons après l’école…. De 19 h à 02 h.
      A 18 ans je suis entré chez Shell et après 10 ans je suis sorti Ingénieur maison.
      Bossé dans 35 pays, et pris ma retraite à 70 ans.
      Le français est un  » ponctionnaire  » feignant, c’est pas nouveau, ils sont des millions à teter la mamelle de l’état providence. C’est dans leur ADN. Ils comptent les minutes devant la pointeuse…..
      Les indépendants, les cultivateurs etc. Eux ne comptent pas les minutes ni les heures, merci à eux qui mettent le grain en silos pour que les feignasses puissent se goinfrer

  2. AvatarGAVIVA

    Pour avoir travaillé tous les week end, vacances scolaires et vacances d’été de 16 à 21 ans, un temps partiel en plus des cours c’est très dur, et la loi interdisait à l’époque de faire ,travailler pendant le temps scolaire. A mon avis ça va changer. Macrouille est une ordure mais bon là tu parles d’un scoop

  3. Avatarneo

    L’HAREM DE MACRONCON, COMPOSÉE : MI HOMME,MI FEMME EST EN TRANCE…LOL;;;;TRANCE (SPECTACLE BOBO) est une invitation à transcender nos perceptions et nos points de vue pour nous reconnecter à l’essentiel…. LBGT BIEN VENUS.

  4. Avataralf

    Bienvenue cher les misérables , Victor Hugo doit se retourner dans sa tombe . Micron a inventé la machine à retourner vers le passé , si cette machine pouvait nous ramener en 1789 .

  5. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Est il encore nécessaire de rappeler que Macron est un sale connard au service exclusif des banques, des riches, des multinationales et des esclavagistes. Pour être compétitif avec des pays qui font bosser des gamins :
    1) soit on ne passe aucun marché avec eux tant qu’ils emploieront des enfants et pratiqueront l’esclavagisme,on les exclu de tout marché.

    2) soit on se met à leur niveau en employant des gamins et en traitant les travailleurs comme des esclaves.
    Macron a choisi….. les « sans dents » il s’en tape et les méprises au plus haut point!

  6. AvatarGAVIVA

    « enfants trouvés enfants ouvriers » de Jean Sandrin
    « les enfants esclaves » de Martin Monestier
    « enfants et jeunes ouvriers en France » de Pierre Pierrard
    « toinou » d’Antoine Silvère
    Ces trois livres montrent à la fois le cynisme patronal, gouvernemental ( d’hier et d’aujourd’hui) et l’évolution de la condition ouvrière au 19ème siècle.
    Viendra de nouveau le beau temps des patrons, quand des gamins de moins de 10 ans travaillaient 12, 14, 16 heures par jour pour une paie misérable.
    La majorité des gens ignorent ceci et s’en contrefoutent. Ils rigoleront MOINS.
    Cela n’est jamais enseigné dans les écoles, ignorer son histoire rend encore plus vulnérable. Ils le savent bien.

  7. Avatarneo

    J’AI DÉCODÉ L’E.N.I.G.M.A./C.R.O.N…C’EST CAMUSIEN DONC L’ABSURDE « où l’on démontre la vérité d’une proposition en soulignant les conséquences fausses auxquelles la proposition contradictoire aboutit » DIXIT LA DEMONSTRATION DE BUZYN SUR LA VAP….C’EST VRAI QU’UN PRODUIT QUI TUE, C’EST MIEUX POUR LA SECU COMME L’ALCOOL, LE TABAC, LE GLYPHOSATE, ETC.

  8. AvatarJoël

    Article 8 – Art. L. 3121-18 du code du travail
    Objet : La durée quotidienne de travail effectif par salarié ne peut excéder dix heures, sauf :
    « 1° En cas de dérogation accordée par l’inspecteur du travail dans des conditions déterminées par décret ;
    « 2° En cas d’urgence, dans des conditions déterminées par décret.

    Article 8 – Art. L. 3121-24 du code du travail
    Objet : A défaut d’accord prévu à l’article L. 3121-23, le dépassement de la durée maximale hebdomadaire prévue à l’article L. 3121-22 est autorisé par l’autorité administrative dans des conditions déterminées par décret en Conseil d’Etat, dans la limite d’une durée totale maximale de quarante-six heures.

    Je n’ai rien trouvé qui parle des « enfants ». Faut pas exagérer.

Comments are closed.