Migrants : à Nantes on refuse les vêtements de femmes et d’enfants, pourquoi donc ?


Migrants : à Nantes on refuse les vêtements de femmes et d’enfants, pourquoi donc ?

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/06/a-nantes-ils-cuisinent-bio-gratuitement-pour-les-migrants-et-pour-nos-gosses-alors-bordel/

Fin juillet, ils ont fait un appel aux dons, voir la capture d’écran ci-dessus.
https://nantes.indymedia.org/articles/42217

A noter : « Nous ne prenons plus les pâtes, les vêtements femme et enfants »… comme quoi d’une part ils ne cherchent pas à nourrir des affamés (sans quoi ils accepteraient les pâtes…) et d’autre part il n’y a majoritairement que des hommes (les « familles de réfugiés affamés qui fuient la guerre » c’est un mythe complet).

Ce qui est intéressant c’est qu’à cette occasion ils donnent l’adresse postale de leur fumeuse « L’Autre Cantine » (il n’y manque que le code postal de Nantes, qui est 44000) ce qui va donc permettre de leur faire un « don », par la poste : le présent article, imprimé, et mis dans une enveloppe.

Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article
(ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/W8eA5B )
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 75%
Cliquer sur l’icône PDF.
Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les deux pages de la version PDF que vous venez de créer, au choix, en une feuille imprimée recto-verso ou bien en deux feuilles imprimées chacune recto seulement.

Optionnellement, si vous avez imprimé l’article en deux feuilles, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville au dos resté blanc de l’une des deux feuilles (inutile de risquer des représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça de narguer les gôchistes. S’ils pleurnichent dans les médias contre « les fachos de Résistance Républicaine qui envoient des lettres anonymes », d’une part c’est faux puisque l’article est signé par son auteur (voire de son expéditeur) et d’autre part ça fera de la pub à la résistance ce qui permettra à de futurs volontaires de réaliser qu’ils ne sont pas seuls, et de nous rejoindre.

Tout ça pour le prix d’un simple timbre…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Migrants : à Nantes on refuse les vêtements de femmes et d’enfants, pourquoi donc ?

    1. necas

      Et tous ceux là viennent du démantèlement de la Jungle de Calais . Le Collomb est devenu aphone depuis un certain temps , bizarre , non ?…….

        1. Amélie Poulain

          « associations qui menacent d’installer un nouveau camp humanitaire. »

          Ah bon ? Et ils peuvent s’opposer et braver la Loi impunément ?

          1. necas

            Il faudra demander à ces assoces , comment se fait il , que , certains migrants , raccontent qu’ils ont dû débourser 5000, à 6000 € , pour arriver par kayak et bateau ONG ‘s , jusqu’en France , alors qu’un billet d’avion , de par example : Bamako >> Paris , est très très loin de coûter 5000 € !!!!??????
            Donc , ce qui est la preuve Flagrante , que la plupart de ces migrants sont des farceurs , et que tout ce cirque n’est qu’une grosse supercherie organisée ! Après , ils jouent les malheureux ? Moi si je suis pauvre , je ne vais pas payer une traversée en bateau 5000 euros , alors que je pourrai ne débourser que 600, 800 euros : faut être logique . Tout ce traffic cache autre chose ……Macron et la grosse Bertha Merkel , doivent en savoir des choses . …..

          2. Amélie Poulain

            @necas

            Ce que vous dites est évident, vous avez raison. A un moment, je sais qu’il y avait des sites spécialisés pour donner les ficelles à raconter aux sans-papiers, il y avait des avocats etc… Cela n’a pas dû changer, les « migrants » racontent tous la même chose et personne ne ne veut ou ne peut vérifier…. mais on les croit dur comme fer (enfin les imbéciles).

    1. Adalbert le Grand

      Avant je donnais aux restos du cœur et à la banque alimentaire, depuis qu’ils nourrissent quasi-exclusivement les « réfugiés » (délinquants clandestins et illégaux) et les musulmans, je ne donne plus rien.

    2. Chardon26

      Pour moi depuis pas mal de temps, je ne donne pas un centimes à aucune association.
      Des vêtements j’ai assez de personnes autour de moi et les EHPAD où il y a tant de personnes qui après avoir payé leur hébergement n’ont plus un radis pour s’acheter un vêtement.
      En éliminant toutes ces assoçiations de traîtres qui s’en foutent plein les fouilles, il y aurai un grand pas de fait !!!!
      RIEN RIEN RIEN !!!f PEU DE ZÉBI !!!

      1. Machinchose

        quoi !!! « PEU DE ZÉBI !!! »

        tu es folle mon trésor! tu sais ce que tu viens d’ écrire en pensant « peau de zébi »

        en somme tu réclames une petite bite!! Zébi c’est « ma bite » en arabe !!

        bon je pense qu il est temps que je m’ occupe de toi! transmets photo et mail a RR qui fera suivre

        comme ça tu auras beaucoup de zéb….coquine và!!

  1. GAVIVA

    couches pour enfant de 6 à 8 ans?? Ah ben si c’est pour empêcher leurs petits mineurs isolés de chier partout…..

  2. Louis

    Je suis catastrophé de voir tous ces campements d’illégaux en plein centre ville de jeunes Africains,qui pour la plupart n’ont rien à faire ici.Mais ça ne durera qu’un temps,je crains que le réveil ne soit difficile,à défaut de renvoyer ces clandestins d’ou

  3. louis

    Je suis catastrophé de voir tous ces campements d’illégaux en plein centre ville de jeunes Africains,qui pour la plupart n’ont rien à faire ici.Mais ça ne durera qu’un temps,je crains que le réveil ne soit difficile,à défaut de renvoyer ces clandestins d’ou ils viennent.

Comments are closed.