Le seul musulman modéré que je reconnaisse est l’apostat qui s’ignore


Le seul musulman modéré que je reconnaisse est l’apostat qui s’ignore

Modéré, oui, mais pas à n’importe quel prix…

De nos jours, on voudrait conjuguer l’islam à tout prix avec la modération, modération mot répété sans cesse comme dans les slogans publicitaires vantant les mérites d’un alcool quelconque. Voilà à quoi, mine de rien, on est amené à comparer l’islam, à un produit potentiellement dangereux. Comme l’alcool, l’islam a besoin d’être modéré car sinon consommé en excès, il risque de vous faire basculer dans la folie. Què ! Como ! Comment !

Non ! Je veux vous parler, pour ma part, des musulmans dits modérés et non pas de l’islam modéré car lui, il est comme le fantôme, un personnage imaginaire. On connaît maintenant plus facilement ses méfaits grâce à la diffusion plus large de ses textes, coran, hadiths, écrits de ses « savants » comme Boukhari par exemple…

Il y a encore quelques années, nous connaissions le musulman, sans supplétif. Nous connaissions le musulman point barre. Pas de catégorisation, pas de précision, nous connaissions le musulman tout simplement.

Mais voilà qu’aujourd’hui, on a à faire à moult qualificatif. D’abord, il y a le musulman non pratiquant, le musulman pratiquant simple, le musulman pratiquant rigoriste et enfin le radicalisé, celui que l’on nomme par ailleurs islamiste.

Que s’est-il passé pour que l’on en vienne à toute cette différenciation ? Une accélération de faits touchant les adeptes de l’islam.

Ainsi, avant la vague effroyable d’attentats que vit actuellement le monde occidental dont la France, personne n’aurait pensé à catégoriser les musulmans. Rien n’indiquait de différence entre eux. On les voyait depuis toujours ne pas manger de porc, faire le ramadan, fêter l’aïd… en somme une espèce de folklore croyait-on tant cela se faisait dans la discrétion du chez soi. C’était leur problème, personne n’aurait eu l’idée de se mêler de leurs croyances dans un pays comme la France, pays laïque, où la liberté de conscience est un principe reconnu. Leurs pratiques, même si différentes de celles d’une société à ascendance judéo-chrétienne, n’entraient pas alors encore en continuelle confrontation avec les valeurs françaises.

En outre, les attentats n’expliquent pas à eux seuls cette différenciation. Il y a eu également cette montée insensée de revendications confessionnelles prenant une place de plus en plus importante. Ainsi, le port du voile, le halal dans les cantines, les horaires de piscine spécifiques pour les femmes musulmanes et d’autres choses encore ont crispé le débat en ce qui concerne l’intégration des musulmans dans la société française.

Avec tout cela, il a bien fallu inventer un nouveau concept, celui du musulman modéré pour protéger, croyait-on, le musulman lambda de l’autre, le méchant islamiste celui qui assassine, qui impose sa vision du monde, qui ramène vers l’islam des origines, du tyran mahomet. Il est vrai que les musulmans installés depuis des décennies en France prenaient petit à petit des distances avec l’islam originel, ils n’en avaient gardé pour certains que des pratiques pas trop compliquées à accomplir, cela s’apparentait plus à une tradition n’empêchant pas dès lors de vivre à la française.

L’article de Dom intitulé « La vie en HLM ? Le vivre ensemble ? Témoignage que vous ne lirez jamais dans Libé ! » est une parfaite illustration justement de ces musulmans d’autrefois quand il dit : « J’ai vécu mon enfance à 90% avec des Maghrébins, pas des musulmans, des Maghrébins. On était bien, on vivait ensemble sans problème, jamais de voile ni de halal, bref des gens intégrés quoi ! Et voilà… depuis plus de 30 ans maintenant des musulmans ont remplacé mes amis qui ont déménagés et le quotidien est infernal avec ces gens qui s’imposent trop souvent et imposent en même temps leur mode de vie !».

Effectivement, les Maghrébins d’alors ne mettaient pas systématiquement leur islamité en avant, les valeurs de l’occident leur plaisant car les libérant du carcan de leur société d’origine. Mais que s’est-il passé ? Pour ma part, je ne crois pas que cela soit dû à une crispation communautaire comme le suggère le traditionnel discours, celui incriminant le racisme subi qui  les aurait poussés dans cette voie.

Je pense plutôt que cette réislamisation incroyablement intense vient du côté de nos « amis » du royaume des saoudites. Ceux-ci, j’en suis convaincue, veillent au grain dans l’ombre depuis un petit moment déjà. Leur dessein a toujours été clairement de renforcer l’oumma, de ne pas la laisser se disperser, se déliter dans la mécréance de l’Occident dit décadent. L’islam n’étant pas très attractif pour ses adeptes, il a fallu mettre le paquet à coup de bons dollars. Les sommes trébuchantes et le laxisme des personnels politiques français, ont permis d’installer tranquillement en France, leurs pions par le biais des mosquées, des imams qui avaient pour seule mission de ramener les ouailles égarées dans le troupeau islamique. Les chaînes satellitaires ont fini d’asseoir un climat islamique permanent. Les musulmans, il faut le dire, ont un terreau fertile inconscient pour accueillir cette idéologie. C’est la culture de la peur de la punition dans l’au-delà. Ils avaient eu tendance à l’oublier au contact de la libre France mais les émissaires wahhabites se sont bien chargés de le leur rappeler. Ils ont mis le paquet pour cela ! La perméabilité de la France a fait le reste…

Voilà.  Au lieu de dénoncer cette ignominie, de l’empêcher, on s’est appliqué à défendre le pauvre petit musulman d’un prétendu racisme. Par cette attitude, au lieu d’être protégé, il a été livré finalement au diable de l’orient. On en voit aujourd’hui le résultat, une société agitée par la haine des musulmans envers tout ce qui n’est pas musulman. Une vraie désolation dans certains endroits de France…

En définitive, le groupe des vrais modérés se réduit de jour en jour en peau de chagrin car ces derniers font face à un prosélytisme forcené venant de toutes parts. Cependant, je veux bien croire qu’il en reste encore sachant qu’ils ont bien du mal à faire entendre leur voix. Il n’est pas de bon ton de nos jours pour tout Maghrébin qui se respecte de s’affirmer comme tel. Les femmes notamment originaires du Maghreb, vivant dans les zones islamisées, risquent à tout moment l’agression dès qu’elles osent se promener tout simplement avec une jupe, un jean bien ajusté. Elles font profil bas, il en va pour certaines de leur survie. Je me souviens, enfant, les jeunes femmes issues du Maghreb ne craignaient pas de revendiquer leur émancipation, de braver les interdits. Cela c’était avant la police de la charia sévissant dans les rues de France et de Navarre. Pour éviter d’attirer l’attention sur soi et vivre selon ses envies, le meilleur moyen d’y arriver c’est de se fondre dans la masse en ne faisant pas de vague. C’est ce que croient les modérés. Pas sûr que cela soit la bonne solution !

Cet article de libération par exemple donne la parole à des femmes devant subir la dictature de la charia. Il y en a d’autres notamment sur Atlantico, Riposte laïque, Résistance républicaine…

http://www.liberation.fr/france/2003/12/10/leur-voile-j-ai-envie-de-l-arracher_454783

Il pourrait y en avoir bien plus mais la peur est là palpable. Elle muselle celles qui ne sont pas d’accord avec le dogme islamique. Les modérés, les apostats se cachent car l’insécurité gagne du terrain dans un pays où on est censé être libre de ses opinions, de son mode de vie…

Pour finir, je voudrais rendre à César ce qui appartient à César. D’où vient la modération de ces « musulmans de naissance » peu pratiquants, refusant de se jeter dans la barbarie ? Je ne parle pas des « takyistes », c’est un autre débat. Ce n’est pas l’islam, non ça nous le savons. Eh bien ce sont précisément, les valeurs occidentales qui les ont prémunis de la violence, de l’intolérance, du manque de civisme. Ce sont bien ces valeurs que l’on dit décadentes qui les ont sauvés, ce n’est sûrement pas le borborygme servi incessamment de  la  religion de paix et d’amour. Ceux que je connais curieusement ont tous à peu près les mêmes caractéristiques, l’amour de la littérature française (Guy de Maupassant, Victor Hugo, Honoré de Balzac…), la passion du cinéma, les voyages… Leur fort intérêt pour ces choses là a eu pour effet, celui d’antidote à l’endoctrinement, à l’ensauvagement.

PS : Par mesure de sécurité en raison du climat délétère actuel, le statut de modéré n’est délivré qu’après enquête approfondi. Autre petite précision : le vrai modéré pour ma part est l’apostat qui s’ignore…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Samia

Apostate de l'islam, islamophobe et fière de l'être,je me sens comme Dihya, la reine des Berbères, qui a combattu l'envahisseur musulman sans jamais faiblir. Bien sûr, je ne combats pas par l'épée mais par les mots que l'on peut parfois, quand ils sont bien choisis, comparer à des flèches bien aiguisées.


35 thoughts on “Le seul musulman modéré que je reconnaisse est l’apostat qui s’ignore

  1. YKempenich

    Ce qui est paradoxal, c’est que le pouvoir algérien s’est battu contre les islamistes du FIS puis du GIA et de l’AIS au prix de plus de 200 000 morts tout en ré-islamisant petit à petit la société…

    Pour la France, le constat est connu mais la question est : que faire ? Quelle est la solution ?

    1. Samia

      Le pouvoir algérien, un pouvoir assassin, dictatorial a utilisé le FIS, GIA et autres pour se maintenir au pouvoir. Une fois son dessein atteint, rebelote on ré islamise pour contrer les velléités des opposants. La Kabylie subit des assauts en ce sens grandissante, je n’ai jamais vu cela. Pas de voiles, de barbus ou peu, pas de massacres des populations pendant la décennie noire et maintenant par le biais de l’école, on voit apparaître ce phénomène (voilées, barbus) dans cette région. Dans les montagnes loin du pouvoir fleurissent encore les belles robes kabyles colorées, les bijoux berbères…Dès que l’on s’approche des villes, le mal reprend, le virus islamique reprend des forces. Dans la montagne, c’est encore de nos jours chasse du sanglier très apprécié, rites païens…mais jusqu’à quand ? Résistance, résistance, pas d’autres solutions.

  2. Christian

    Opium du peuple. En Algérie la religion permet à une poignée de pussant de capter les richesses en abreuvant les moutons de Coran. Concept génial pour tenir ces cons « sois malheureux sur terre et tu seras heureux au paradis » ! Un musulman c’est un musulman et dés qu’il est pratiquant on peut dire qu’il est rigoriste donc avec une peur bleue de l’apostasie qui lui interdirait les portes du paradis et avec un haine du mécréant que l’on doit islamiser (leur djihad)
    Donc pas d’islam de France ou de ceci ou cela, pas de graduation dans la pratique… cette religion est dangereuse car sectaire et il faut le dire aux gens qui pourraient penser qu’on peut-être ami avec un musulman.

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bonjour @Samia, merci pour cette article et je vous félicite pour le courage dont vous faites preuve. C’est difficile d’être apostats de l’islam même en France ; c’est extrêmement dur par rapport aux ex-coreligionnaires et dans nos pays européens malmenés et TRAHIS de TOUTES PARTS plus encore d’être perçu comme un dissident de la secte mahométane et plus encore faire partie de la grosse mêlée des patriotes qui défendent becs et ongles leur liberté, dont la liberté de penser, la liberté spirituelle, celle de croire ou pas, d’être athée…

    Il faut être vaillant pour subir les pressions de toutes parts ; que la force continue de vous habiter et gardez votre vaillance.

    Bravo @Samia ; force, courage, tenacité et au-delà, le succès, la libération pleines et entières.

    Pour appuyer votre sujet, pas pour vous parce que vous en connaissez tous les tenants et aboutissants mais à titre d’énième témoignage sur la question de l’islam et des femmes. Voici trois titres relevés sur un site internet très bien fourni et agréable à consulter, dont les textes sont riches d’enseignements, écrits par un érudit de l’islam je suppose, lesquels semble de prime abord fort respectables. Je dis bien de prime abords et pour ceux qui baignent dans l’islam. Quant aux autres, les kouffar, ils pourront découvrir à quel point le musulman est « muselé » ; infantilisé, incapable de raisonner, de discerner et de décider par lui même sur les choses les plus simples et ordinaires de la vie.
    _________________________________________________

    I.- Des principes et des règles (donc des Umûr Ta’abbudiyya) concernant la présence d’hommes et de femmes dans un même lieu
    :::: https://www.maison-islam.com/articles/?p=103

    II.- Est-il interdit à la musulmane de se rendre près d’une tombe ? -[REMARQUE de @Marcher sur des oeufs : Le saviez-vous ? Le pompon.]-
    :::: https://www.maison-islam.com/articles/?p=211

    III.- La femme dans la société
    :::: https://www.maison-islam.com/articles/?cat=220

    IV.- femme
    :::: https://www.maison-islam.com/articles/?tag=femme

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Alors ce qui est assez curieux c’est le constat qu’aucune règle en réalité prévaut ; ce qui prouve bien que l’islam est basé sur des dictats humains. Et c’est pour cela qu’il y a des tonnes et des tonnes de volumes de règles islamiques qui sont censées dire « aux bons musulmans » : « fais pas ci, fais pas ça, ou comme ceci et comme cela » ; mais ce sera couleur locale imamesque.

      1. Samia

        Tout d’abord merci pour vos encouragements. Enfant, on disait de moi que j’étais pénible parce que je passais mon temps à remettre en cause toutes les âneries qu’on me sortait. Ça c’est haram, et ça et ça…à l’infini, tout en fait. Le summum de l’insolence pour certains, c’était quand je leur disais et respirer c’est haram ou pas ? Tout ça était d’un ennui, je levais les yeux au ciel. Et je disais déjà comment vous faites pour croire à tous ces trucs à dormir debout ?
        Je pense être bien vaccinée quant à la bêtise islam, comme je l’ai déjà dit, le virus n’a pas réussi à me contaminer car j’ai plein de passions antidotes, la lecture des grands auteurs, le chant c’est ma raison de vivre (je chante en chorale), la randonnée, la nature… Je suis très enthousiaste de tout, c’est ce qui à mon sens a dû me prémunir de cette horreur.

    2. Samia

      J’ai eu un choc, je n’ai pas pu accompagner ma grand-mère adorée au cimetière le jour de son enterrement car les femmes y sont personæ non gratæ.

      1. frejusien

        tu nous en apprend de belles, @Samia, ainsi, la grand mère, qui est une femme, n’a pas le droit d’être honorée par les femmes de sa famille, pour son dernier départ !!
        j’en tombe à la renverse !!

        1. Samia

          Eh oui malheureusement c’est ainsi, je l’ai appris d’une manière brutale. Voilà pourquoi j’ai une haine viscérale de l’islam, c’est comment est considérée la femme ou plutôt déconsidérée !

  4. UN GAULOIS

    @SAMIA
    Quelle serait alors la solution pour transformer ce terreau fertile enclin à la manipulation et la retourner contre l’envoyeur?
    Ca permettrait d’accepter enfin nos compatriotes arabes sans arrière pensées.
    Le bon sens finira t’il par prévaloir?

    1. Samia

      Ah ! Si je savais, je serais moins inquiète. Le bon sens va t-il prévaloir ? Je l’espère en tout cas même si j’ai des doutes légitimes.
      En tout cas, dès que je rencontre un musulman que je sens « mou », réinformation à coup de verset du coran, hadiths pour bien faire mesurer l’horreur que véhicule cette daube islamique.
      L’école républicaine pourrait être une bonne arme pour combattre l’obscurantisme idéologique si elle jouait vraiment son rôle mais de nos jours, c’est heu…loin d’être le cas.

  5. La moutarde me monte au nez

    Oui, Samia, je suis complètement d’accord avec votre analyse, car j’ai vécu cette évolution.
    Dans ma jeunesse l’arabe était la plupart du temps un pauvre hére qui occupait les sales boulots sur les chantiers.
    Plus tard, j’en ai eu quelques un dans ma clientèle, je pense à l’un deux qui tenait à ce qu’on l’apelle : «  Monsieur Jean » un autre que je croisais quelque fois en ville le samedi habillé chic en blaser bleu marine et qui ne manquait pas de venir me serrer la main en m’appelant « Msiou » il avait épousé une française, ses enfants portait des prénoms français.
    J’avais également une cliente qui était femme de service, durant près de trente ans, rien ne la distinguait particulièrement, ce n’est qu’en 2010 qu’elle a commencé à se présenter voilée.
    Cette brusque transformation qui est devenue flagrante à partir des années 1990/2000 ne s’est certainement pas réalisé toute seule,.
    Il y a très certainement, la dessous, une volonté d’hègémonie geo-politique.
    Je crois qu’à cette occasion, il est bon de rappeler haut et fort que ce n’est pas l’arabe notre problème, mais son islam.
    Pour ma part un arabe non pratiquant aimant la France et honnête ne me gêne absolument pas.
    Je me souviens avoir vu à la télévision un arabe enroulé dans le drapeau français, champion de je ne sais plus quelle discipline boxe ou judo qui disait à ces intervieweurs, j’aime la France, je sais trop ce que je lui doit.
    En l’écoutant J’avais les larmes aux yeux et la gorge qui se nouait et j’était fier de lui.
    Il faut le dire et le répéter : combattre l’islam n’est pas du racisme, ce n’est qu’un réflexe de survie,
    Félicitations pour votre article.
    Amitiés résistantes et républicaines.

    1. Samia

      Merci la moutarde me monte au nez. C’est clair point de racisme à critiquer l’islam au contraire c’est salutaire, cela veut dire que notre cerveau n’a pas été lessivé par cette horreur. Petit point au Maghreb, les gens sont berbères mais certains sont arabisés et d’autres comme pour mes origines (kabyles) le sont restés.
      Amitiés résistantes et républicaines.

    1. Fomalo

      Je connaissais la vidéo pour l’avoir vue il y a deux ans et demi sur Youtube. Anne Marie Delcambre est une remarquable islamologue, comme Jacques Berque est un traducteur hors pair.
      Mais je trouve l’article plutôt bidouillé. Hors l’Arabie saoudienne et ses princes au petit pied, c’est depuis des décennies le Maghreb, Algérie, Tunisie, Maroc et son roi « chef des croyants »(Quid du croissant de lune visible ou pas visible, quid du diktat de la gde mosquée de Fez ou de Ryad, du vrai début de l’aïd ou du ramadan, Lyon rattaché à qui, Paris rattachée à quel autre.. « royaume »., Et la taqya permanente (kabyles ou pas, berbères ou pas) qui empoisonne sciemment la France avec la complicité de nombreux pays européens depuis 1973.
      « Faudrait pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ».. Vous vous faites enfumer,@ Marcher sur des Oeufs, comme d’autres rédacteurs de R.R!

      1. Samia

        Vous revoilà cher Fomalo, vous êtes très intelligent, vous êtes le seul à ne pas vous laissez enfumer sur RR. Bravo !

      2. Samia

        Je rajoute à votre attention monsieur Fomalo que vous faites le jeu des islamistes, ceux que vous prétendez combattre, détester, en refusant d’admettre que l’apostasie existe bel et bien. Comme eux, vous la dénigrez, comme eux vous la méprisez. Entre vous, finalement il n’y a pas tant que cela de différence.
        Une petite précision pour vous, mes amis, mes collègues non musulmans qui me font confiance, sont tous selon vous des canards sauvages, ils seront contents de l’apprendre !

      3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @Fomalo ;
        D’enfumage, que nenni !

        Cette vidéo, ne pas plu du tout, j’ai simplement voulu porter à la connaissance des lecteurs de RR ce que même des personnes versées sur la question de l’Islam pouvaient dire sur le sujet.

        Sur le plateau apparemment il n’y avait pas de contradiction et l’émission était plutôt ennuyeuse à dire vrai je ne l’ai pas regardée jusqu’au bout.

        Cette vidéo était accompagnée d’autres et de commentaires qui mettaient à mal précisément ce que semblent défendre les intervenants.

        En postant cette vidéo j’espérais des réactions et des éclairages par des lecteurs entendus de RR.

        J’espérais, oui aussi un commentaire de @Samia pour savoir ce que elle pouvait en dire.

        Vous avez réagi, @Samia aussi ; peut-être y aura-t-il d’autres réactions, ce serait intéressant ; ceci sans chercher la polémique, simplement connaître les divergences et avoir des éléments contradictoires pour une meilleure compréhension (en ce qui me concerne).

  6. La moutarde me monte au nez

    Oui Samia, certains pensent que les kabyles seraient probablement des descendants des mercenaires gaulois de Carthage, d’autres vont encore plus loin en prétendant qu’il s’agit d’origines celtes encore bien plus lointaines
    Il y a quelques années j’avais rencontré des berbères dans le sud marocain et ceux-ci insistaient tout particulièrement sur le distinguo qu’ils faisaient entre arabes et berbères.
    Par ailleurs je m’enorgueillis d’avoir parmi mes amies une femme magnifique aux yeux d’un bleu limpide,dont je pense être un de ses rares proches à savoir qu’à l’ État Civil, elle se prénomme Ourida.
    Mais, tout cela est encore des considérations ethniques et je crois que ce qu’il faut retenir d’une personne c’est ce qu’elle a en réalité au fond du cœur et ses convictions.

    1. Samia

      Je suis tout a fait d’accord, la valeur d’une personne se mesure à ce qu’elle a dans le cœur. Le distinguo je le fais seulement pour ne pas nier l’existence de cette ethnie car elle est trop souvent occultée. Je ne dis pas que c’est bien ou pas, j’ai juste un fait.

  7. Marie ange Bouillot

    Islam égal religion de haine. Voila ce que nous ressentons tous. On n a jamais vu un blanc égorger un musulman. Eux ils naissent avec un couteau collé a la main et les responsables ce sont les parents qui ne leur ont pas donné d’éducation.

  8. bm77

    Votre commentaire est très touchant et quand je vous lis, je reconnais, là, les amis Algériens , Marocains ou Tunisiens que j’ai pu connaître dans mon existence qui n’ont rien à voir avec ceux qui insèrent désormais l’Islam dans tous les rapports qu’ils peuvent avoir avec la société Française ce qui les éloignent de fait de nous . Je vous compte bien sûr parmi les nous, Samia!

  9. frejusien

    Très étonnant cet article de Libération, seraient-ils en train d’ouvrir les vannes de décennies d’hypocrisie ?
    voient-ils enfin, ce que nous voyons depuis un sacré bout de temps ?

    c’est bon signe, si la gauche officielle prend enfin le parti de ceux qui ne veulent pas se faire embrigader dans les rets puants islamiques

    1. Samia

      C’est ce que je me suis dit, il y a peut être de l’espoir. À force que la France soit frappée, tabassée, humiliée, le sursaut salutaire de tout un chacun finira par venir.

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @Samia ;

        – » Très étonnant cet article de Libération, seraient-ils en train d’ouvrir les vannes de décennies d’hypocrisie ? « –

        – » le sursaut salutaire de tout un chacun finira par venir. »-

        Je pense qu’il y a autre chose derrière.

        Une bonne majorité des médias semblent se retourner ; ils obéissent à une ligne politique qui n’est pas forcément celle de Macron.

        Je crois que son arrêt de mort à Macron a été signée ; par ailleurs des mouvements ou pseudo-partis sont en action ; mais in fine, le but est le même. Il suffit de connaître l’objectif pour identifier les ficelles de la stratégie politique.

  10. frejusien

    oui,  » allez savoir ce qu’ils ont derrière la tête  »
    macron ne plait pas aux insoumis et autres gauchistes, vont-ils sonner l’hallali ?
    de quel côté vont se placer les media ? on va le savoir prochainement

Comments are closed.