Espagne : les légionnaires volontaires pour patrouiller à Ceuta ? Hors de question pour les socialauds


Espagne : les légionnaires volontaires pour patrouiller à Ceuta ? Hors de question pour les socialauds

Beau cri d’amour des légionnaires, en soutien à leurs collègues attaqués et agressés à Ceuta à coups de chaux vive et autres lance-flammes.

Alors que Ceuta était prise d’assaut par des hordes de clandestins, le 2ème Tercio de la Légion étrangère espagnole « Duc d’Alba » – dont la caserne se situe dans le même secteur – s’est révolté et a demandé à Madrid d’être déployé à la frontière afin  de protéger le pays contre ceux qui s’infiltrent en Espagne avec l’appui du gouvernement socialiste.

Or, que fit le gouvernement, à votre avis ? Plusieurs soldats ont été arrêtés par les autorités…

Les officiers de cette unité n’ont pas de mots assez durs contre la vérole socialo-marxiste qui contrôle le gouvernement central et laisse, à dessein, les clandestins  pénétrer.

https://www.elconfidencialdigital.com/articulo/defensa/legion-protegiendo-valla-ceuta-veran-nuestros-ojos-legionarios/20180801174258114521.amp.html

Traduction google 

Le saut de la frontière de Ceuta effectué par 602 immigrants la semaine dernière était l’un des plus violents dont on se souvienne. Les techniques utilisées par les Africains sub-sahariens pour entrer sur le territoire espagnol ont laissé derrière eux 18 agents blessés . Plusieurs d’entre eux de considération.

La garde civile a déjà identifié devant un juge les 602 immigrants, ainsi que les dix-huit agents blessés par le lancement d’ excréments de chaux vive et l’utilisation d’ aérosols avec des briquets comme « lance-flammes» .

Maintenant, ils examinent les images capturées par les caméras installées dans le périmètre de la clôture à double bordure, pour tenter d’ identifier ceux qui ont attaqué les agents de la Garde civile.Pendant ce temps, la direction générale envoie des renforts du groupe de réserve et de sécurité pour éviter de nouveaux sauts massifs.

Cette information a été accueillie avec beaucoup d’intérêt à la station Serrallo-Recharge de la ville autonome. Là est basée l’unité 2ème Tercio de la Légion étrangère espagnole « Duc d’Alba »,  l’unité militaire la plus proche de la clôture.

« LA LÉGION EN PATROUILLE? NOS YEUX NE LE VERRONT PAS « 

Confidencial Digital a contacté les membres de cette unité pour savoir comment ils vivent cette situation. « Avec beaucoup d’incrédulité et aussi avec l’impuissance ».

Comme ils le disent, parmi les légionnaires, l’idée s’est répandue que le gouvernement devrait les utiliser pour patrouiller et protéger la frontière. Cependant, ils savent que « cela n’arrivera pas « .  » Nos yeux de  légionnaires ne le verront pas  » , disent-ils.

« Il est trop complexe quand il s’agit de recourir à l’armée, je ne vous le dis pas déjà à la Légion, en cas de crise. Il n’y a pas de bonne vente politique » , argumentent-ils. Une autre source avec plus d’une décennie de service à l’unité est plus énergique: « ceux qui dirigent n’ont pas d’arrestations pour faire quelque chose comme ça . Mais nous sommes prêts. « 

LE SYSTÈME JURIDIQUE LE PERMETTRAIT

Un déploiement militaire à la frontière de Ceuta a-t-il une réserve légale ? ECD a donc demandé à diverses sources militaires et à des experts juridiques. La réponse est complexe. Pour certains, oui. Pour d’autres, avec une interprétation littérale des missions jugées par la loi organique de la défense nationale, non.

Ceux qui défendent qu’une opération de surveillance des frontières par la Légion est possible font référence en premier lieu à la Constitution espagnole elle-même. Plus précisément, l’article 104, qui charge les forces armées « de garantir la sécurité des citoyens  » et « l’intégrité territoriale » de l’État.

Selon cette interprétation, ce mandat constitutionnel est établi dans la loi organique de la défense nationale . Dans le chapitre consacré aux missions des forces armées, il est fait mention des types d’opérations pouvant être effectuées. Et parmi eux sont cités des actions « de dissuasion « ,  » en situation de crise  » et en réponse à une agression « sur le territoire national ».

Pour ceux qui estiment qu’il n’existe pas de réserve légale pour le déploiement de la Légion, il est clair qu’une agression extérieure contre «l’ intégrité territoriale » est comprise comme une attaque par un autre État ou, selon une « interprétation plus récente du texte », groupe terroriste « Le saut d’immigrants n’est pas une atteinte à l’intégrité territoriale, peu importe combien de gardes civils ont été blessés », défendez les sources juridiques consultées.

En outre, expliquent-ils, la loi sur la défense nationale elle-même établit une série de restrictions qui rendraient impossible le déploiement de la Légion. « Le texte parle explicitement de la surveillance des espaces maritimes et de l’espace aérien , mais ne mentionne pas explicitement la surveillance au sol. »

En ce qui concerne pratiquement toutes les voix consultées, il est politiquement très difficile, voire impossible, que la Légion entre dans les plans de réponse du gouvernement de Sánchez à la crise de Ceuta.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




25 thoughts on “Espagne : les légionnaires volontaires pour patrouiller à Ceuta ? Hors de question pour les socialauds

  1. claude t.a.l

    La légion étrangère espagnole ….
     » la bandera  » !

    Une bonne occasion de lire, ou de relire, le roman  » la bandera « , de Pierre Mac Orlan

    (  » La majeure partie du roman se passe au Maroc espagnol ……
    ….. Les hommes de la 4e bandera se retrouvant sous le feu de l’ennemi avec peu d’espoir d’en sortir …. )

    ou alors de voir, ou de revoir ,  » la bandera « , le film de Duvivier , avec Gabin.

    1. SarisseSarisse

      Eh oui, ceci explique cela, renvoi au golpe du général Franco montant avec la Légion Etrangère Espagnole à l’assaut de la République Espagnole.
      Mais c’était une autre époque, il y eu une dictature brune qui aurait très bien pu être rouge, pas mieux l’une que l’autre.
      Le problème, c’est que les espagnols, quels que soit le passé de leurs parents, grand-parents et arrières-grand-parents pourraient très bien se retrouver avec le retour d’une dictature plus lointaine dans le temps, une dictature verte…du genre qui met tout le monde d’accord et qui dura 7 siècles.

      C’est un peu le même problème en France entre les descendants des Sans -Culottes et ceux des Chouans, des Kléber et des Charette.
      Ils étaient ennemis mortels et ,…, français.

      Ouvrir les portes à l’islam par antifascisme ou antiracisme pour certains ou par antisémitisme ou antisionisme pour d’autres alors qu’il convient de s’unir pour ne pas subir la dictature radicale et définitive de la charia!

      C’est encore le même problème aussi dans les balkans ou croates et serbes se renvoient des oustachis et des tchetchniks à la figure pendant que le Qatar investit en Bosnie et dans les Balkans musulmans!

  2. Laurent PLaurent P

    Pour que l’armée se déploie il suffit de lui en donner l’ordre, peu importe que cet ordre soit légal ou pas. L’armée est là pour exécuter les ordres reçus de ses chefs. POINT.
    Pour que la légion se déploie à Ceuta il suffit que le président espagnol (à moins que ce soit le premier ministre ?) l’ordonne, c’est tout.
    Mais ni l’un ni l’autre ne le VEUT. Les deux VEULENT l’invasion.
    Ils VEULENT la disparition des blancs, par une absurdité idéologique poussée à son paroxysme qui édicte que TOUT CHANGEMENT (ici le changement du peuple blanc, développé, par un peuple noir, sous-développé) QUEL QU’IL SOIT APPORTE FORCEMENT DU BON à un moment ou à un autre. Eventuellement dans plus d’un siècle ou deux… ce qui permet d’expliquer que les ravages à court terme (quelques décennies) causés par l’immigration sur la population soient considérés par ces politiciens comme sans aucune espèce d’importance.
    De toute façon, pour les politiciens en général, la population est une CONTRAINTE (il faut réussir à les convaincre de voter pour soi, c’est ennuyeux…) donc sa disparition est un soulagement pour eux, voire un but pour certains.
    C’est aussi simple que cela.
    Il a fallu décapiter le roi en 1789 pour que les nobles prennent en compte qu’ils devaient être au SERVICE de la population, et non la population à eur service.
    Depuis, les politiciens ont, de toute évidence, oublié la leçon.
    Il faudra manifestement la leur inculquer de nouveau afin de les remettre en service, à coups de triques, d’abord, et de gibets ensuite, puisqu’ils ne comprennent même pas le sens des défaites électorales qu’ils ont décidé de nommer simplement « alternance »…

    1. SarisseSarisse

      Le roi de France n’a pas été décapité en 1789, ou alors disons que son pouvoir le fut symboliquement avant que trois ans après il soit réllement décapité après son arrestation à Varennes.
      Petit rappel historique.

      En Espagne l’exécutif est détenu par le Premier Ministre Sanchez et le monarque est constitutionnel, bien malheureusement pour les espagnols en cette circonstance le Président du gouvernement , c’est ainsi que l’on nomme le Premier Ministre est plus pour des raisons historiques pro-migrants que pro armée.
      Les socialistes ont effectivement un problème avec l’armée en Espagne, comme en France.
      En Espagne il y a le passé, la guerre civile, le coup d’Etat raté du colonel Tejero.
      Cela dit je pense que l’armée espagnole, plus homogène est plus au service du peuple est moins gangrénée par des influences allogènes ou centrifuges que l’armée française actuelle.
      Si ça tourne mal elle se battra pour protéger le territoire(on notera qu’elle n’est pas intervenue pendant la crise catalane qui s’est réglée politiquement), surtout en cas de menace islamique avérée.

    2. Angoulafre.

      TOUT CHANGEMENT (ici le changement du peuple blanc, développé, par un peuple noir, sous-développé) QUEL QU’IL SOIT APPORTE FORCEMENT DU BON à un moment ou à un autre. Eventuellement dans plus d’un siècle ou deux…

      C’est le principe des vases communicants: étant donné que nous ne pourrons jamais les hisser, nous pratiquons l’inverse en nous descendant.

    1. Kiki

      Y a bien que la Légion Étrangère faite d’étrangers qui payent l’impôt du sang pour être Français avec leur descendance, qui pourra bouter pour nous hors de France les étrangers clandestins : en somme une Légion de bons Étrangers pour chasser cent et mille légions de mauvais étrangers pour le compte d’autochtones émasculés par des Droits de l’Homme, de la Femme, de l’Homo et du Genre. Décadence!

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    @poum, bonjour ;

    Si ça vous dit vous pouvez changer : « le saut » par l’assaut ».

  4. dd

    Il est clair que ces salopards de socialos veulent que l’Espagne devienne, comme la France, une banlieue de Bamako ou du Maghreb…Si on pouvait laisser les mains libres à la légion , le problème serait résolu très vite….

  5. denise

    quelle connerie abyssale ! les airs et la mer oui , mais pas le sol ! cela ressemble étrangement à Calais où les soldats pouvaient agir , ils n’attendaient que cela mais ils n’en ont pas reçu l’ordre !!

    1. durandurand

      Que voulez-vous nous sommes dirigés par de sinistres couilles molles , traîtres et corrompus jusqu’au trou du cul ,Ces salopards du gouvernement ainsi que les députailles préfèrent lancer la chasse aux patriotes et aux sites de ré-informations , que de faire appliquer les lois de la ripoublique .et d’expulsés tous ces clandestins et faux réfugiés qui sont hors la loi . Et comme à son habitude une grande majorité de français, toujours les mêmes sont dans le déni de réalité , tant ils est vrai qu’ils ont le cerveau formaté à la boboïtude du politiquement correct . Ils se réveilleront quant il sera trop tard , il est déjà minuit moins deux à l’horloge du grand remplacement !

  6. lacata

    Il y a quelques jours,j’ai entendu à la radio un entrepreneur de valence( Espagne) attendre avec impatience les migrants pour les embaucher. Et rebelotte à la radio à l’occasion du décès de paul bocuse,un bel enfoiré, ce type là, qui faisait venir ses employés une heure à l’avance pour « montrer » combien ils aimaient leur travail..Eh bien,un restaurateur attend aussi les immigrés car il ne trouve plus personne pour travailler dans ses cuisines surchauffées.
    ça, c’est la France qu’aime macron, les premiers de cordée, avec leur chapelet de travailleurs -esclaves pour ne plus avoir à embaucher les sans-dents revendiqueurs.

  7. Joël

    Z’ont pas encore compris qu’en élisant un socialiste, le seul droit qui leur restait c’était de fermer leur gueule et de payer.
    Je croyais que les Espagnols avaient ouvert les yeux, je me suis planté sur toute la ligne.

  8. frejusien

    je n’ai pas bien suivi ce qui s’est passé, mais le parti socialiste n’a pas été élu, il me semble qu’il a pris le pouvoir par défaut, suite à des embrouilles législatives

Comments are closed.