A Nantes ils cuisinent bio, gratuitement, pour les migrants… Et pour nos gosses, alors ? Bordel !


A Nantes ils cuisinent bio, gratuitement, pour les migrants… Et pour nos gosses, alors ? Bordel !

La préférence étrangère, ce n’est pas un vain mot, n’est-ce pas ?

Nantes Près de 15 000 repas cuisinés par des bénévoles pour les migrants

« Ce vendredi 3 août ça fait 1mois que l’Autre Cantine a ouvert ses portes pour répondre à l’urgence alimentaire de la trêve estivale. Plusieurs cantines et des bénévoles de tous âges et toutes conditions sont venus rejoindre cette cuisine réquisitionnée », explique le collectif. Bilan : « Ce samedi soir, l’Autre Cantine aura passé la barre des 15 000 repas servis en un mois, grâce à la solidarité des Nantais, des forces militantes, et sans un centime d’argent public, puisque la mairie reste sourde à nos demandes! », souligne Christophe, de l’Autre cantine.

15 000 « repas chauds, équilibrés et avec des légumes bio ! Et encore, on n’a pas compté les repas servis en juin par les bénévoles et les cantines de Nos amis venus de loin et Un Bout de Chemin, de l’équipe du squat Wilson, du squat La Carterie par exemple … »

https://www.presseocean.fr/actualite/nantes-pres-de-15-000-repas-cuisines-par-des-benevoles-pour-les-migrants-04-08-2018-278727

Pendant ce temps nos enfants mangent des steacks halal dans les cantines, au risque d’en mourir. Et tout le monde le sait, y compris le gouvernement qui a donné comme consigne de traiter tous les steacks hachés à très haute température, histoire de tuer e-coli et autres gentillesses…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/23/le-halal-un-bataclan-denfants-quinquennal-laisserez-vous-faire-a-saint-laurent-du-var-06/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/10/nolan-7-ans-en-fauteuil-roulant-pour-avoir-consomme-de-la-viande-halal/

Pendant ce temps, nos enfants mangent des oeufs lyophilisés, reconstitués à la cantine.

Pendant ce temps, nos enfants mangent des tomates, des pommes et des bananes tellement traités qu’ils développent des allergies en attendant un prochain cancer ou une autre maladie dégénérative.

Vous avez vu combien de bobos, de Nantes ou d’ailleurs, donner de leur temps, de leur argent, réquisitionner des cantines… pour faire manger sainement nos petits ?

C’est beau la générosité. Quand elle ne coûte rien, quand elle ne remet rien en question, quand elle vous fait croire que vous pouvez vous regarder dans une glace… Enfin, pas trop longtemps et pas trop souvent, parce que… les Nantais qui ont participé à l’opération « l’Autre Cantine »n’ont pas de quoi être fiers.

Ils font croire à des illégaux, venus chez nous sans autorisation que ce serait normal.

Ils leur font croire que nourriture, hébergement et plus si affinités serait normal, bien qu’ils n’aient pas travaillé, pas cotisé… et qu’ils ne soient pas français. Ça c’est la cerise sur le gâteau…

Et ils abandonnent nos enfants à leur triste sort, à la cantine, dans leurs écoles où on n’apprend rien, où ils se font agresser par des Aliens…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


41 thoughts on “A Nantes ils cuisinent bio, gratuitement, pour les migrants… Et pour nos gosses, alors ? Bordel !

  1. Marco de france

    Ne plus rien donner aux banques alimentaires à l’entrée des supermarchés ou à d’autres associations (Croix rouge, secours catholique…) À l’époque, nos dons allaient à nos malheureux bien de chez nous et cela était normal d’être solidaire avec nos compatriotes dans le besoin. Maintenant, l intégralité de nos dons vont aux migrants. Sans notre générosité (vêtements, aliments, argent, couvertures…), plus de ressources, donc disparition des associations.

    1. Chardon26

      Exact çes assoçiations sont de véritables fléaux en France.
      Pour ma part je ne donne plus riennnnn depuis pas mal de temps.
      Et j’ai toujours près de chez moi des FDS à qui je donne.

  2. Jean marc

    je pense aux enfants français interdits de cantine parce-que leurs parents trop pauvres ne pouvaient plus assumer le paiement de la cantine, et à côté je vois des clandos manger gatis à leurs fin avec les aide financières de l’état et de bénévoles, j’ai de la haine, vivement que cela pète, que je m’amuse.

    1. Amélie Poulain

      « je pense aux enfants français interdits de cantine parce-que leurs parents trop pauvres ne pouvaient plus assumer le paiement de la cantine »

      Ca c’est le bla bla de la Gauche, si la Gauche n’avait pas inventé le quotient familial les gens paieraient des prix corrects et c’est une honte qu’un enfant paie le double pour strictement le même repas parce que ses parents travaillent et ont un peu plus d’argent.

      Ceux qui ne travaillent pas on la cantine gratuite y compris des femmes seules qui sont à la maison et qui devraient normalement assumer les repas de leur progéniture (j’en connais).

      Et si on met ses enfants à la cantine c’est, normalement, que l’on a un salaire et qu’on travaille à l’heure de midi.Si l’on ne paie pas (souvent ils laissent les factures et ne peuvent plus assumer c’est comme les loyers) c’est normal qu’ils ne soient plus acceptés, ce sont les parents qui sont responsables et non la Société.

      1. Jean marc

        Bonsoir , déjà je ne suis pas une de ses racaille de gauchiasses je suis un jean marie le Pen, maintenant est-ce que vous pensez aux petits salaires qui ont du mal à finir leurs fin de mois, est qui en plus ont de grosses emmerdes qui leurs tombent sur la gueules, qui roule avec de vieilles bagnoles pour aller aux boulots et qui vont perdre leurs jobs à cause des lois de merdes du contrôle thermique, et s’il n’y avait que ça, il y a toute les autre charge que, comme tout bon citoyens vous payez aussi, maintenant comment fait une mère de famille qui habite en pleine campagne dont les enfants sont obligés de prendre le train le matin de bonheur pour aller à l’école dans une grande ville, un enfants qui ne peu pas rentrer chez lui pour manger, et qui ne peut pas aller à la cantine parce-que maman est trop pauvre pour la payer, vous parlez comme quelqu’un qui n’a jamais été dans la merde, j’ose espérer que vous n’êtes pas une saloperie de bobos, ci oui vous n’ avez rien à foute sur notre site, faite très attention, car vous être en train d’insulter et détruire des patriotes, ceux qui subissent parce qu’ il non plus le droit à la parole, des aides qui sont en droit de recevoir en tant que vrais français, faite très attention car le jour de la révolte, il ne l’a feront pas en tant que patriotes , mais en tant que communistes, et ce jour là nous perdront notre pays définitivement et mélenchon aura gagné. ne craché pas sur les patriotes car parmis nous ils y a des pauvres, qui sont dans une merde impossible

      2. Rabarabé

        C’est vrai ce que vous dites, pour les plus modestes c’est gratuit. Pour les familles où une personne est à la maison et a tout le temps, c’est gratuit aussi. Comme beaucoup de famille immigrées…Cinq ou six enfants à la cantine ça fait du boulot en moins pour la moukère. Pas normal.
        Mais le pire, c’est que ce repas pris à la cantine reste souvent le plus équilibré de la journée!

        1. Amélie Poulain

          @Rabarabé

          « Mais le pire, c’est que ce repas pris à la cantine reste souvent le plus équilibré de la journée! »

          Oui, merci de confirmer, cependant dans ces cas-là, il faudrait interroger au niveau de la famille et voir comment les allocations familiales sont utilisées voire la prise en charge de l’enfant par les parents qui ont quand même des obligations, ce n’est pas à la Société de gérer leur parentalité sauf s’il y a des manques graves et là, il y a des procédures de prévues.

          Je peux en témoigner car j’ai toujours eu de très petits revenus (j’ai d’ailleurs toujours refusé les crédits qui grèvent les budgets) et quand je ne travaillais pas je trouvais normal de m’occuper de mes enfants à la maison et de leur préparer un repas.

          Je n’ai jamais eu d’aides sociales hormis les allocations familiales qui étaient loin d’être aussi conséquentes que maintenant. J’aurais trouvé de toute façon la cantine trop onéreuse pour mon budget et donc ne l’utilisais jamais car je n’aurais pas imaginé ne pas la payer. Il faut faire des choix dans la vie et ne pas vivre au-dessus de ses moyens même si c’est difficile, question de bon sens.

          Et même avec des revenus très très limités (périodes de chômage) j’ai toujours assumé mes factures (loyer payé dès le 1er du mois malgré pratiquement pas d’allocation logement) sachant que le moindre écart et le moindre cumul de factures impayées risquaient de me mettre dans des situations intenables car je savais ne pas pouvoir, et ne le voulant pas, n’ayant pas une mentalité d’assistée, compter sur la Société pour gérer mes difficultés (c’est devenu une mode…).

          Croyez-moi de toute façon, quand on n’est pas dans la bonne « case sociale » (à aider) vous pouvez toujours demander, personne au bout du fil surtout si vous donnez l’impression d’être quelqu’un qui tient la route et se comporte en personne responsable.

          Alors si vous avez fait l’effort d’acheter une maison (ce qui a bien profité à la Société quand même), vous pouvez manger ou mourir entre vos murs…. on vous répondra de vous débrouiller (cas vécu où j’habite que je n’ai jamais oublié tant c’était douloureux).

          Expérience personnelle vécue, même dans des situations intenables (sans en être responsable) et pourtant en ne demandant qu’un soutien temporaire ne voulant surtout pas être assistée et profiter des contribuables.

          Je sais que je ne suis pas la seule, j’ai des cas inadmissibles autour de moi alors que les personnes étaient dans une situation dramatique brutale, non de leur fait. Ce n’est absolument pas normal, surtout que ces personnes participent à la Société avec leurs impôts et que l’on couvre d’aides d’autres qui ne font rien pour faire autre chose que profiter du Système ou rien pour se sortir de leur situation difficile.

          1. GAVIVA

            la prime de rentrée scolaire va tomber le 16, attendez le 17 dans les rayons tv hifi, vous allez voir ou ça va rebondir…

  3. Christian Jour

    C’est à vomir. Avec moi ils pourraient se faire à bouffer tout seul, si ils veulent manger. Tu gratte pas, tu mange pas. Voilà comment l’envahissement de notre pays se fait, à cause de connes et de connards.

  4. Celtillos

    les gens qui cuisinent ou nourrissent ces sous merdes méritent juste une bonne corde d’une toise, ce sont des traîtres qui aident nos ennemis envahisseurs,
    la seule cuisine valables pour ces porteurs de germes en tous genre c’est une cuisine au plombs ou a la strychnine.

    quant au halal il devrait etre bannis du territoire, on nous emmerde avec des mesures sanitaires et des normes d’hygiène et on nous sert de la merde musulmane empoisonnée, servir du halal devrait etre passible d’une peine de 10 ans de travaux forcés pour empoisonnement.

  5. Amélie Poulain

    Et le bio qui est très cher et inaccessible pour beaucoup même pour des gens qui ont des salaires corrects mais une famille conséquente.

    Ces gens-là me donnent envie de vomir…. Ils me dégoûtent.

    1. necas

      Quand ces bénévoles verront leur enfants n’avoir rien à bouffer , on verra si les migrants leur rendront la politesse ? À voir ….

  6. claude t.a.l

    Le label  » bio  » est-il un label crédible ?

    Interdire le halal, c’est ça l’urgence.

  7. Dunois

    La première chose à faire et de se donner le mot pour ne plus donner la moindre chose aux associations. Plus rien du tout. A ce niveau, les portes se fermeront toutes l’une après l’autre pour les (faux) migrants. A coté de ça, les pauvres cons qui cuisinent gratuit pour les profiteurs assassins, heu… migrants, ne savent même pas qu’ils seront assassinés par leurs protégés tellement ils sont aveuglés par leur connerie. Pauvres tarés !

    1. Amélie Poulain

      « La première chose à faire et de se donner le mot pour ne plus donner la moindre chose aux associations. »

      Oui mais il y en aura toujours qui ne comprennent rien à rien et ne voient que par le petit bout de leur lorgnette incapables ou refusant le recul nécessaire tellement c’est plus simple de se lamenter sur son sort et du même coup, sur le sort des autres qui revient en fait à s’occuper de soi-même (projection).

    2. frejusien

      c’est surtout les artistes, chanteurs, etc, bobos le cul vernis, qui versent à ces assos, ils en du fric à revendre, donc, ça ne leur coute rien

        1. necas

          Ils dminuent leur impôts , tout en donnant l’impression d’avoir un coeur en or ! Par contre , ces mêmes artistes se gardent bien de prendre les migrants chez eux . En plus , en donnant , ils se font une Belle pub gratos .

  8. Samia

    Les bénévoles vont même réquisitionner les magasins bio maintenant. Au prix où ça coûte ! Il y a 2 semaines des étudiants sont venus à l’entrée du magasin bio où je fais mes courses pour récupérer de la nourriture pour les migrants. C’est ce que disait leur prospectus. Je les ai trouvés quand même pas gênés. Pas grand monde leur a donné quelque chose. On fait des sacrifices pour se nourrir correctement et en plus il faudrait donner aux migrants des produits bio !!!

  9. Victoire de Turtour

    Narcissisme, auto-satisfaction,ego caressé dans le sens du poil, camp du bien, moraline. Ah !Les cons !

  10. hathoriti

    Il y a déjà longtemps que je ne donne pas aux assos pro migrants ! rien aux restos du coeur, rien à la croix rouge, au secours catholique, etc…RIEN ! NADA !

    1. necas

      Hélas , vous avez raison . Ces assoces prennent les gens pour des truffes , de nos jours . Dans le passé , ce n’était pas aussi flagrant , la préférence étrangère . De nos jours , ça fait chic et bien élevé de s’occuper des derniers arrivants . C’est un peu comme un style de vie . Se donner bonne conscience . Un Must !
      En fait , on se demande vraiment si , ces bénévoles aiment vraiment leur pays ? D’abord , tu aides tes compatriotes dans la mouise , et les autres , si tu peux .
      C’est Simple et c’est la logique. La France n’a pas vocation à accueillir Toute l’Afrique , ça c’est un fait .

  11. Adalbert le Grand

    Je rectifie vos propos : vous dites « C’est beau la générosité, quand elle ne coûte rien ».

    Il faut être plus précis: la générosité ne coûte pas rien. Elle ne coûte rien aux gauchistes, car le gauchiste exige toujours la générosité des autres. Je dirais même que c’est ce qui définit le gauchiste: il a une mentalité de curé, toujours à admonester et tancer les autres, leur faire la morale, et à leur dire ce qu’ils doivent faire, sans jamais le faire lui-même. Surtout quand il faut passer à la caisse

    (Le gauchiste a plutôt tendance à passer pour y toucher sa part, comme la case départ au Monopoly, car il a une mentalité de parasite – raison pour laquelle il se sent aussi solidaire de tous les parasites de la Terre)

    C’est toujours à « l’Etat » (ou la mairie) de payer et sortir les sous, comme si les ressources de l’État tombaient d’une mystérieuse source miraculeuse inépuisable, une corne d’abondance. La « source magique », ce sont les poches du contribuable, – donc les nôtres – que le gauchiste est toujours disposé à faire. A condition qu’on ne touche bien sûr pas aux siennes.

    Il faut donc dire « c’est beau la générosité avec l’argent des autres et quand elle ne vous coûte rien personnellement »

    1. Marvin

      @Adalbert le Grand :

      « Je dirais même que c’est ce qui définit le gauchiste : il a une mentalité de curé , toujours à admonester et tancer les autres , leur faire la morale , et à leur dire ce qu’ils doivent faire , sans jamais le faire lui-même . Surtout quand il faut passer à la caisse . »

      C’est aussi ce que je pense .
      Chaque fois qu’il m’arrive de discuter avec un gaucho , je n’oublie pas que ces gens sont dans le dogmatisme absolu .
      Il ne faut pas chercher la cohérence , la raison ou le rationnel avec eux .
      C’est comme avec les fondamentalistes religieux : Ils vivent hors de la réalité et veulent imposer leur vision aux autres .
      Ils sont dans l’interdit , les reproches , les règles , la morale en permanence .

      Avez vous déjà vu la vidéo à propos de la mixité à l’école ? Parce qu’elle illustre parfaitement cette belle description que vous nous faites ici .

      https://www.youtube.com/watch?v=dnIzfUyeSOQ

      1. frejusien

        oui, la gauchiste qui dit franco, » j’aurais du mal à scolariser mes enfants dans une école où les enfants ne parlent pas français, « ,
        donc, c’est très bien pour les autres, ceux qui ne peuvent que subir, mais pas pour elle, celle qui a contribué à créer cette situation,

        ces tarés se regardent dans une glace sans y voir un dédoublement ?

  12. Yann Kempenich

    Ouf, j’ai eu peur, heureusement que vous précisez ! 😉

    Nous ne sommes pas tous marins… et les juges non plus…

  13. SarisseSarisse

    Le bio c’est un peu le halal des bobos, certes, plus sûr quand il est bien tracé, mais cher.
    Achetez local d’abord et, bien entendu d’exploitations tenues par des personnes que vous connaissez.
    Quant aux migrants, pourquoi n’ont -ils pas été capables après les indépendances de développer des agricultures locales, saines et digne de ce nom chez eux.
    Ah oui, c’est sûr avec des Mugabe (qui a chassé les fermiers blancs sans compromis )on voit très vite le résultat, et il rendent ensuite l’Occident responsable de leur propre incompétence!
    Leur continent est l’un des plus riches du monde, si ce n’est le plus riche qu’en font-il?à part le quitter pour semer le chaos chez les autres!
    Ces adeptes du bio et de la permaculture seraient plus utiles à partager leur savoir-faire dans les pays d’où partent ces migrants économiques puisqu’ils tiennent tant à les aider, cela les fixerait.
    Aidons nous d’abord entre voisins avant de nous occuper de lointains souvent très hautains.

    1. Marvin

      @Sarisse

      « Quant aux migrants , pourquoi n’ont -ils pas été capables après les indépendances de développer des agricultures locales , saines et digne de ce nom chez eux ? »

      (***)
      – Parce que l’agriculture exige de se projeter sur le long terme et d’être prévoyant et qu’ils vivent dans l’instant présent en permanence comme de grands enfants .
      – Parce qu’ils se foutent de la qualité de ce qu’ils mangent .
      – Parce que le bio c’est la préoccupation de ceux qui en ont quelque chose à faire de l’état de la planéte , et qu’eux s’en tapent royalement .
      – Parce que l’idée de se bouger les fesses et de travailler dans un champ – tout comme l’idée de travailler tout court – leur donne des cauchemars .
      – Parce que si ils se mettaient un jour à se débrouiller par eux-mêmes ça signifirait que le temps ou il leur suffisait de chialer chez les blancs et de prononcer le mot magique que le blanc de gauche lui a enseigné
      (« RACIIIIIIIISME !!! ») pour obtenir absolument tout ce qu’ils veulent serait fini et ça c’est tout à fait inenvisageable pour eux .

      C’est pas les raisons qui manquent .

      1. frejusien

        très belle réponse,
        là, on imagine le fossé qui sépare ces bobos écolos bios de ceux qu’ils nourrissent,
        les africains se foutent comme d’une beigne de leur nourriture bio, ils adorent les cubes maggi et les mettent dans tous leurs plats,

        ça donne du goût qu’ils disent, parce qu’ils sont incapables d’avoir un goût au niveau du palais européen, un palais qui aime le raffinement et capable de distinguer les grands crus les yeux fermés, capables de goûter les eaux, ou les différentes catégories de beurre,
        les africains préfèrent la graisse de coco, ça aussi , ça a du goût,

        comme je disais, dans un autre post, ils en sont au stade UN de l’évolution, ils sont encore très très loin derrière l’européen, n’en déplaise aux anti-racistes (bien sûr, il y a toujours des exceptions)

        Les écolos nourrisseurs ne font plaisir qu’à eux-mêmes

        1. Marvin

          @frejusien :

          « les africains se foutent comme d’une beigne de leur nourriture bio »

          De la nourriture bio , mais aussi de tout ce qui traite d’écologie en général .

          Je me souviens d’une étude d’un chercheur qui se passionnait pour la faune et la flore africaine , et qui racontait avec amertume que les habitants du village ne comprenaient pas sa volonté de défendre la vie des différentes espèces de la savane et d’interdire le braconnage .

          Une femme l’a accosté en lui disant que les bêtes de la brousse ne servent à rien et qu’il valait mieux laisser les chasseurs venir les tuer car ça rapporte de l’argent … Avant d’ajouter que celles qui n’attirent pas les chasseurs peuvent toujours être mangées ou utilisées pour des potions traditionnelles .

          La nature , les animaux , la planète … Ils n’en ont rien à faire .

          Le peu d’efforts mis en place pour protéger les espaces naturels en afrique viennent d’associations occidentales et/ou sont financés par les occidentaux .

          Je pourrais parier que depuis la décolonisation si les occidentaux n’avaient pas mis la main au portefeuille , un nombre effroyablement élevé d’espèces sauvages africaines auraient disparu depuis très longtemps .

          1. frejusien

            et moi, je suis tout à fait d’accord avec @Marvin,
            c’est une honte écologique, le mépris des africains pour leur environnement,

            aucun respect de la nature contrairement aux amérindiens,
            aucun amour des espèces animales et de la biodiversité
            des destructeurs, des profiteurs, mentalité de suceurs irresponsables

    2. necas

      L’Afrique est très riche en ressources : peut être , mal exploitées , mais très riche ! Beaucoup de dirigeants de là bas , sont à virer, et éloigner du pouvoir . Choisir de bons dirigeants, et aller dans le même sens .
      En installant des usines de désalinisation de l’eau de mer :
      L’afrique deviendrait fertile , car cette terre orangée , irriguée devient fertile , et tous les africains pourraient manger à leur faim et avoir un niveau de vie stable . Après il faudrait diminuer la démographie gallopante : c’est un gros problème . Mais des solutions , il y en a : encore faut il avoir envie de se bouger .

  14. SarisseSarisse

    Ce n’est pas faux on voit beaucoup de produits qui ne se vendent même plus en Europe, dans les pays africains ou même dans nos DOM-TOM, comme le fameux Tang où ces soupes lyophilisées.
    Le bio ou la permaculture ils s’en tapent, trop fatigant.
    Les espèces menacées il s’en tapent aussi et je pense que si le parc Kruger ne rapportait pas d’argent ( grâce à site où ces touristes blancs!) , il finirait en marécage ou en friche informe.
    Bien sûr il y a quelques exceptions, mais dans l’ensemble la conscience écologique n’a pas l’air de beaucoup préoccuper les pays d’Afrique noire où les pays arabo-musulmans avec des villes surchargées de petit taxi jaunes polluants.
    À mon avis ces migrants se fichent pas mal du bio et de leur environnement (faune et flore)et ces bobos-écolos-gauchos sont en fait bien plus racistes parce qu’il s’imaginent qu’ils ont à faire à de « bon sauvages  » restés à l’état de nature comme dans leurs rêves rousseauistes.
    Pour le reste je préfère ne pas trop entrer dans la gastronomie, mais je préfère encore la purée, d’un Robuchon de préférence qui fait du goût avec du simple.

    L’écologie vraie mériterait un article car on ne peut pas dire qu’Afrique et pays d’Islam soient en pointe dans le domaine: sauf dans quelques territoires protégés réservés aux élites, ce sont pollutions, bruit, métaux lourds, villes surpeuplées et sales…nous sommes très loin des standards helvétique ou de Singapour!

    1. necas

      Dans les pays asiatiques , on apprend le travail aux enfants , très tôt ! On ne les laisse pas à trainer à droite et à gauche . La mentalité est différente. D’ailleurs , quand on voit des asiatiques faire des routes en Afrique : il y a tout de même quelque chose qui cloche , non ????

Comments are closed.