Charia UK: Pour la première fois, un juge reconnaît la validité du mariage islamique


Charia UK: Pour la première fois, un juge reconnaît la validité du mariage islamique

Certains pourraient se réjouir de cette décision du juge britannique, mais à l’inverse d’autres « religions » l’adepte de l’islam ne peut pas être sélectif. Il doit tout accepter ou tout rejeter en bloc car l’idéologie totalitaire islamique n’autorise aucune remise en question.

Le 2 août 2018  par Robert Spencer

Reconnaître légalement la charia peut avoir des conséquences bien bien plus importantes que la validation du mariage musulman. Cette décision ouvre la voie à une plus grande reconnaissance de la jurisprudence islamique par le droit britannique, jusqu’à ce que la charia soit le seul système juridique accepté en Grande Bretagne. 

« Lors d’un procès qui fera date, un tribunal du Royaume-Uni a validé la charia pour la première fois, le juge a reconnu le mariage islamique permettant à la femme de réclamer les biens de son mari conformément au droit britannique », par Cheyenne Roundtree, Mailonline, 2 août 2018:

Un tribunal britannique a reconnu la charia pour la première fois lors d’un jugement historique, car le magistrat a jugé sur le fond qu’une femme ayant contracté un mariage islamique peut réclamer une part des biens de son mari lors du divorce.

Cette décision fait suite à la demande de Nasreen Akhte, désirant se séparer de son compagnon Mohammed Shabaz Khan. Le couple a été marié conformément à la tradition islamique en 1998.

Khan voulait que la demande de divorce de Mme Akhter soit refusée par les tribunaux britanniques au prétexte qu’ils ne sont « pas légalement mariés » selon la loi anglaise, mais « uniquement en vertu de la charia ».

Mercredi, la cour suprême a déclaré que leur union doit être validée et reconnue, parce que les conventions matrimoniales islamiques sont similaires aux clauses du contrat de mariage britannique.

Cela signifie que les femmes mariées dans la tradition islamique pourront divorcer dans de meilleures conditions au Royaume Uni du fait qu’elles pourront réclamer la moitié des biens de leur mari.

Le juge savait que le couple, d’origine pakistanaise, avait été marié selon le rite musulman « nikah » dans un restaurant de Southall, Londres Ouest, il y a près de 20 ans et vivait à Pinner, Middlesex.

En fait le mariage musulman ou Nikah relevait déjà bel et bien du « Prenuptial agreement » [NDT: Le « prenuptial agreement » est une convention d’inspiration de Common Law par laquelle les époux vont organiser leur régime matrimonial, dans la limite des conséquences liées au divorce.] Avant cette décision historique, cependant, le mariage islamique n’était pas légalement valide au Royaume-Uni … 

L’avocat Paula Rhône-Adrien, qui dirigeait l’équipe juridique de M. Khan, a déclaré que les problèmes soulevés ont été traités en tenant compte de l’essence même de la loi sur le mariage et le divorce dans la société britannique.

Elle a dit que la décision du juge était susceptible d’être « très attentivement étudiée dans son intégralité » par les musulmans …

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source :

https://www.jihadwatch.org/2018/08/sharia-uk-court-recognizes-validity-of-sharia-marriage-for-the-first-time

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


14 thoughts on “Charia UK: Pour la première fois, un juge reconnaît la validité du mariage islamique

  1. Amélie Poulain

    Grave…. Jusqu’à présent j’aimais bien l’originalité des Anglais, mais là….. je me demande vraiment ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent,et ce qui se passe dans leur tête…

  2. Vindicta

    Le Droit musulman ( le Fiqh et ses Fuqaha ( juges coraniques ) demandent à ses adeptes de harceler le pouvoir mécréant jusqu’à ce qu’il leur attribue le  » Statut personnel  » ( affaires familiales , héritage etc… ) quand la population du pays à atteint les 20 % d’adeptes du culte musulman . C’est obligatoire et fondamental . Quand la population a atteint les 50 % la Constitution doit être d’essence islamique , le Président de la République musulman , l’Islam devient ainsi religion d’Etat .Droit musulman , Henri de Waël , 100 pages .

  3. sitting bull

    grave c est très grave c est une islamisation du pays , les musulmans arabe sont entrain de conquérir l Angleterre par les .. propres lois du royaume , avec ce genre de jugement surréaliste sa va enhardir davantage les arabes pour chariatiser le pays un peu plus jusqu’à la conquête finale , demain nous aurons des décapitations au sabre comme en Arabie sur les places des grandes villes comme a Birmingham

  4. Rabarabé

    Est ce que ça ne va pas plutôt géner les muzz cette mesure? Ils font plein de mariages bidons, sans compter la polygamie: du coup, ça les coincera peut être un peu. Enfin, je l’espère!

  5. denisdenis

    Les anglais ne reconnaissent pas le mariage musulman. Ils confirment seulement qu’une personne mariée et qui réclame cette qualité de fait et de droit, quand elle divorce, elle doit bénéficier de droits que garantit l’État comme il le fait pour toutes divorcée. Donc, la femme, contrairement au « droit » musulman qui ne lui reconnaît rien du tout, divorcera avec pension alimentaire et la moitié du patrimoine du ménage. Considérant que, même par héritage, la femme vaut la moitié d’un homme, cette « reconnaissance » est une sacrée épine dans le pied du coraniquement marié : il réfléchira à deux fois maintenant avant de divorcer, et, dans leur culture on devrait parler plutôt de répudiation, tout comme il réfléchira à deux fois à se marier 4 fois et devoir payer 4 pensions alimentaires.

    Pour ce coup là, les anglais ont raison et on espère que ce n’est que le début d’une contre attaque …

    Bien à vous.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Pas d’accord Denis, en donnant à la femme qui n’est pas mariée légalement en angleterre les même droits qu’une Anglaise mariée légalement les juges mettent à égalité le mariage religieux musulman et le mariage officiel anglais, ils reconnaissent donc le premier c’est un scandale

  6. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    @butterworth,

    Le mariage religieux n’est reconnu en Angleterre que sous certaines conditions http://le-tour-du-monde-en-80-mariages.com/se-marier-en-angleterre/.
    Il ne semble pas que ces conditions aient été réunies lors de la conclusion du mariage de ce couple.
    L’islam est une idéologie totalitaire et si on applique à la lettre la charia, le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme, elle hérite de la moitié, elle peut être battue …

  7. Joël

    Ils vont bientôt comprendre, malgré la situation de leur pays déjà pas brillante : ils viennent d’ouvrir les portes de l’enfer. Les musulmans vont désormais s’engouffrer dans la brèche et plus rien ne pourra les arrêter.
    Bon, c’est leur merde après tout, mais ce que je crains au plus haut point, c’est que les collabos de toute l’Europe, y compris chez nous, suivent l’exemple de l’Angleterre. Parce que là, on ne nous parlera certainement pas de Brexit.

  8. frejusien

    D’accord avec @Denis et @Butterworth,

    le juge a niqué le pakistanais, qui s’imaginait qu’avec son mariage coranique , il pourrait échapper à la loi britannique et il l’a eu dans l’os, il sera obligé de partager ses biens, comme on le fait en occident,

    de ce fait, la femme échappe à la charia, sa charia ne vaut plus rien, et j’imagine comme il doit fulminer le bougre ! la loi prend le pas sur ses obscures croyances,

    je pense que c’est ça le plus important, le fond prime la forme, peu importe que cela implique la reconnaissance d’un mariage bidon

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      @frejusien,

      De par la loi britannique, ils n’étaient pas mariés. Le mariage religieux n’est reconnu en Grande-Bretagne que sous certaines conditions.

  9. frejusien

    oui, c’est un fait, officiellement ils n’étaient pas mariés, mais j’apprécie que le pakistanais se soit fait avoir, pris à son propre jeu : il était marié dans sa tête de nœud, et il a dû se plier à la loi occidentale et sa charia a été foulée aux pieds

Comments are closed.