Chef de la diplomatie russe : la loi contre les « fake news », si ce n’est pas de la censure…


Chef de la diplomatie russe : la loi contre les « fake news », si ce n’est pas de la censure…

«Si ce n’est pas de la censure…» : Lavrov s’inquiète de la loi française contre les fake news
https://francais.rt.com/international/52508-si-nest-pas-censure-lavrov-sinquiete-loi-francaise-contre-les-fake-news
16/07/2018

La loi française contre les fake news, qui doit encore être examinée par les sénateurs, prévoit notamment d’accorder au CSA des pouvoirs élargis à internet. Le chef de la diplomatie russe dénonce une mise sous tutelle de l’information en France.

Interviewé par Larry King sur l’antenne de RT, quelques jours avant la rencontre de Donald Trump et Vladimir Poutine ce 16 juillet à Helsinki, a fait part de ses critiques à l’égard de la loi française contre les «fake news». «Nous sommes préoccupés par le fait que RT […] soit qualifiée, par exemple par le gouvernement français, d’agent d’influence», a-t-il déclaré. Le gouvernement français a en effet laissé entendre à plusieurs reprises que RT France était spécifiquement ciblée par cette future loi.

Si ce n’est pas de la censure, […] une tentative de limiter l’espace de libre expression, alors je ne comprends pas grand-chose à la vie

«Le même gouvernement a soumis au Parlement un projet de loi visant à dresser une liste noire des médias soupçonnés de diffuser des « fake news »», a poursuivi le ministre russe, ajoutant que cette liste serait doublée par une autre, comprenant des médias recommandés «aux régulateurs nationaux». «Si ce n’est pas de la censure, […] une tentative de limiter l’espace de libre expression, alors je ne comprends pas grand-chose à la vie», a-t-il lancé.

Dans une relative discrétion, dans la nuit du 3 au 4 juillet, l’Assemblée nationale a voté les deux propositions de loi controversées contre la «manipulation de l’information» en période électorale. Le texte doit désormais être examiné par le Sénat, peut-être avant la trève estivale.

La loi prévoit, entre autres, d’accorder des compétences élargies à internet au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), jusque-là cantonné au tube cathodique. L’article 9, en particulier, permettrait de placer les plateformes numériques sous la censure du gendarme de l’audiovisuel. Son président Olivier Schrameck s’en est félicité, qualifiant le dispositif de «novateur» et «important», d’autant qu’il correspondrait «aux souhaits du CSA».

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a en outre récemment invoqué comme modèle, poursuivi à travers ces propositions de loi, l’Ofcom, le CSA britannique… qui est prêt à envisager un retrait de la licence attribuée à la chaîne télévisée RT, en cas d’«utilisation illégale de la force par l’Etat russe».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


11 thoughts on “Chef de la diplomatie russe : la loi contre les « fake news », si ce n’est pas de la censure…

  1. Catherine Terrillon

    Et qui va décider de ce qui est une « fake new » de ce qui n’en est pas ? Combien d’informations authentiques vont tomber sous la censure ? Les dictatures commencent toujours comme ça, en s’attaquant aux média, à la presse, et pourquoi pas internet. Etrangement, les sites musulmans extrémistes ne sont pas censurés, eux ! Et pourtant, il y en a qui prônent le jihad !
    Le comble est qu’ils se servent des lois de la république pour imposer leur charia … au nom de la liberté d’opinion et de religion ! La démocratie n’est jamais acquise, si on ne la défend pas, elle va s’effondrer.

  2. pikachu

    Question et non commentaire : comment sera appliquée cette loi sur les fake news ?
    Les sites catalogués comme tels deviendront-ils inaccessibles depuis la France (comme dans la censure chinoise de l’internet) ? Les internautes qui feraient référence à de tels sites, tomberaient-ils sous le coup de la loi ?

  3. Christian

    est ce que Dieu est une fake news puisque personne ne l’a jamais rencontré ?? si c’est le cas Allah et toutes ces conneries iront à la poubelle si la loi est respectée.

  4. frejusien

    ça leur permettra de bloquer des sites qui dérangent, parce qu’ils diffusent la réalité des évènements

    1. durandurand

      il y a toujours moyen de contourner la censure , et il y a la possibilité pour les sites patriotiques et de ré-informations de s’expatriés et d’être héberger vers l’Est .Hongrie ,Russie etc.
      Nous savons tous que nous sommes sous fausse démocratie donc sous dictature.

      1. Yann Kempenich

        Effectivement, c’est flagrant !

        La loi contre les « fake news », c’est la réaction allergique causée par l’arrivée de RT dans le paysage audiovisuel français. Macron et Schrameck du CSA nous en ont fait un prurit nerveux !

        A choisir entre les médias français formatés et soumis à l’Élysée et une RT idéologiquement liée à Poutine, je préfère la seconde qui devra délivrer une information exacte pour subsister dans le PAF.

        Ce sera chaud pour 2022 !

  5. patito

    nous ne serons pas concerné mais le troupeau bêlant qui suit aveuglément son petit berger n’y verra que du feu

Comments are closed.