La Coupe du Monde et moi…


La Coupe du Monde et moi…

Ordinairement, je ne m’intéresse pas au football. Pour moi, il y a tout à jeter là-dedans : l’affaire du stade du Heysel (39 morts, 454 blessés) les salaires indécents, les prix d’achats de joueurs entre clubs pharaoniques, le scandale en Afrique du Sud, la domination islamique dans vestiaires et repas, le Benzema qui refuse de chanter La Marseillaise, le Ribéry faisant ses courbettes au bord du stade, les déclarations venimeuses de sélectionneurs remerciés, les histoires du Nanard de Marseille… et je dois en oublier, font que je me désintéresse de la chose même si l’actualité m’en apporte les échos. Pourtant, ce noble sport du temps de Raymond Koppa, fils d’une famille de mineurs de fond polonais, chrétiens, ayant donné un prénom français à leur fils, a fait partie des attirances de mon enfance. Certains ont fait ce qu’il fallait pour m’en détourner.

Finale de la Coupe du Monde : une équipe de Bleus symbolisant la diversité comme un reportage de rue pour la télévision faisant la traque intéressée au moindre bronzé, qui, malgré toutes ses qualités professionnelles m’indispose au plus haut point, tant je suis saturé de cette prétention à nous imposer la société multiculturelle, qui est en fait une société multi-conflictuelle amenant à la disparition de notre civilisation. En face, une équipe croate homogène dans son aspect réveille en moi un plaisir oublié, celui de se retrouver entre soi. J’aime ces Croates qui sont blonds aux yeux bleus, comme moi.

Les aléas de la transmission hertzienne en zone de montagne amènent une petite anecdote : invités chez des amis dans la haute vallée de l’Hérault, nous n’avons pas prévu de regarder le match. Un restaurant situé à quelques dizaines de mètres, un peu décalé en contrebas, organise une soirée avec apéritif et repas, ayant installé deux écrans, chacun sur une terrasse. Toutes les places sont occupées. Dans la maison où nous sommes, seule une personne d’entre-nous souhaite regarder la finale et s’installe donc au salon, tandis que nous conversons à l’ombre au dehors. L’anecdote est précisément que les récepteurs du restaurant reçoivent l’émission environ dix secondes avant celui de la maison. Ainsi donc, tout en continuant nos conversations, nous pouvons accourir au salon dès qu’une clameur venant d’en-bas donne le signal d’un événement particulier du match. C’est ainsi que je vois, sans vraiment aucun plaisir, les Bleus marquer chacun de leurs buts. Lorsque les Croates manquent de peu d’en réussir un troisième vers la fin de la rencontre, je m’exclame : « dommage », ce qui surprend fort alentour.

C’est comme ça, les Bleus ont gagné. Nous allons vers la balustrade qui domine une extrémité du restaurant et entonnons La Marseillaise à l’unisson des convives survoltés. C’est une Marseillaise braillarde, chantée faux et sans discipline, privée de la gravité et la distinction dues à un hymne national. Un tireur situé dans la montagne tire plusieurs coups de feu sur des rochers, de façon telle que l’écho part en se multipliant en continu d’une façon inattendue. On entend aussi des avertisseurs de voiture. Puis les convives quittent l’endroit en brandissant des drapeaux tricolores, criant : « on a gagné » comme s’ils avaient joué le match en personne. C’est là que je retrouve ce qui m’éloigne de tout cela : demain, les drapeaux tricolores disparaîtront jusqu’au prochain événement sportif d’envergure. Seuls, les « fachos » que nous sommes les reprendront à d’autres occasions, tout comme La Marseillaise. Nous appartenons à un peuple de dégénérés même plus capables de défendre le glorieux passé de leurs Anciens, le présent civilisé, social et technologique, le futur de leurs enfants. Refusant de défendre nos frontières, ils trouvent normal d’entourer la Tour Eiffel d’une barrière illusoire. Ils se complaisent dans ce multiculturalisme tout aussi faux et prometteur de désillusions dans le sang et les larmes. Pour eux le Drapeau et La Marseillaise ne sont qu’objets exprimant un chauvinisme de foire autour desquels ils ne sont capables de se regrouper que pour les jeux nourris d’un mauvais pain. Pour le reste, c’est à dire pour l’essentiel, ils l’abandonnent à la mondialisation apatride et suicidaire. Ainsi va la France aujourd’hui.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


25 thoughts on “La Coupe du Monde et moi…

  1. MaximeMaxime

    L’équipe de France est multiethnique et je trouve que c’est une bonne chose car cela montre des hommes unis dans un même dessein sans obstacle idéologique et la possibilité pour des gens qui ne se ressemblent pas de coopérer, même si cela reste hautement intéressé. Comment pourrait-on vouloir empêcher cette coopération heureuse, sachant qu’une guerre ethnique conduit toujours à l’injustice car la violence est toujours au moins en partie aveugle ?
    Pourquoi combattre l’islam si c’est pour promouvoir d’autres formes d’obscurantisme ?
    Cette équipe, ce n’est pas la France, on ne l’a pas choisie… donc exit les « grand remplacement », « multiculturalisme » et autres. On ne parle pas d’une cohabitation de cultures quand ce sont des différences de couleur, d’ethnie qui sont en jeu. On ne connaît pas sauf exception les opinions des joueurs, qui en général ne sont pas des intellectuels d’ailleurs.
    Il y a bien quelque cas où il en va autrement comme pour le musulman Ribery qui, lui, est bien blanc !
    Une équipe recrutée par une structure privée aura beau porter le nom « France », elle ne représente en rien notre pays. Mettre du patriotisme là-dedans, évoquer l’immigration à ce sujet, c’est dévoyer le débat politique.
    De même que Johnny, pratiquant l’optimisation fiscale contre la France, ce n’était pas la France…
    Johnny choisissant la loi américaine contre la réserve successorale française, ce n’était pas la France…
    Mais c’était pourtant davantage la Déclaration de 1789 que l’Ancien régime car la réserve successorale est issue de l’ancien droit et peu compatible avec l’esprit de 1789 qui met l’individu au premier rang.
    Or de ce point de vue, le libéralisme fait partie de l’esprit de 1789 et il était difficile de se dire choqué du choix de Johnny tout en se disant inspiré de ce texte…
    Comment encore se dire de gauche donc favorable au jeu de l’équité contre les traditions et la rigueur juridique pure et dure (« dura lex, sed lex ») tout en prescrivant qu’un migrant ayant mis sa vie en danger pour sauver un enfant soit expulsé ? (affaire Mamoudou Gassama)
    Pourquoi encore ne pas dénoncer le double jeu de la Hongrie, qui refuse l’harmonisation fiscale en Europe et permet donc la concurrence malsaine en ce domaine ?
    Ce n’est pas ça, le patriotisme. Que d’incohérences, et de déceptions, pour ma part, à propos d’opinions lues sur tous ces sujets sur RL et RR… sur le plan idéologique ça ne tient pas debout et on ne construit pas une victoire politique sur le sable.
    Je suis d’accord cependant avec une grande partie de cet article, notamment à propos du fait que les drapeaux tricolores sortis pour les Bleus l’ont été par des gens qui n’ont pas fait la même chose aux lendemains des attentats, à une époque où ça avait pourtant beaucoup plus de sens. Mais comme hélas, on n’a sûrement pas mis le point final dans ce domaine, on verra la prochaine fois s’ils le ressortent, leur drapeau.
    Quant à la Marseillaise, j’ai vraiment eu l’impression que c’était devenu une « chanson à boire » ces derniers jours. J’aurais aussi aimé l’entendre autant aux lendemains des attentats.

  2. Machinchose

    entre autres et nombreuses baffes fulgurantes assénées par Daniel

    «  »tant je suis saturé de cette prétention à nous imposer la société multiculturelle, qui est en fait une société multi-conflictuelle amenant à la disparition de notre civilisation » » »

    merci a toi Daniel pour cette charge qui regroupe tout le haïssable de ces manifestations de pseudo-patriotisme!!
    un chauvinisme de mauvais aloi, plutot, et, arborer l’ emblème tricolore pour manifester son contentement de primiitif n’ a rien de noble…
    surtout quand ce sont ces « Kivoussavé » qui en profitent pour narguer tous les interdits, comme s’ asseoir au bords des portières, vitres baissées, ou assis sur les toits de bagnoles en agitant ce pauvre drapeau tricolore qui doit se demander ce qu il est venu faire dans cette galère (barbaresque….)

  3. Jean. marc

    ce que j’ai vue, c’est qu’il donné la main à la presidende de Croatie, très belle pépé la présidente de la croatie vous ne trouvez pas, c’est sûrement la première fois de sa vie de minable qu’il donne la main à une jeune et vraie jolie femme, cela change de sa vieille rombiere qui tracte derrière lui partout ou il va, il doit regretter, à moins qu’il n’aime pas les femmes, il y a quelques rumeurs qui le concerne sur ce sujet, mais ce ne sont que des ragots colporter pas des mauvaises langues.

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Daniel, merci pour cette mise au point, très saine à mon avis.

    Toute cette population en « liesse » hier, et qui ne se soucie pas si sa viande dans son assiette est halal ou pas, qui était majoritairement de gauche – donc favorable à l’immigration – qui crie « Vive la France », tout en acceptant implicitement, que son pays devienne celui de la terre entière, ne correspond vraiment pas à l’idée que je me fais du patriotisme. Il en est même l’exemple opposé.

    Où sont les drapeaux quand nos jeunes se font massacrer par les racailles ?

    1. necas

      Quand on voit l’insurrection partout , dans la plupart des grandes villes de France , après la fin de cette finale tronquée ; même dans des pays africains , dès le lendemain , vous auriez droit au Couvre Feu , avec des militaires partout , et tirs à vue , la nuit envers les rebelles !
      En France : on tourne la page , on fait marcher les assurances et on fait tout pour que les gens oublient les saccages ……
      Signé : Macron , alias , Mr CATIMINI ……

    2. necas

      Et Dieu sait que beaucoup de nos jeunes se sont fait emmerder par la racaille !
      Beaucoup de commentaires de jeunes filles qui ont eu droit à des mains basses sur le séant !!!
      Il ne commente pas beaucoup là dessus le Collombo sénil ! Il reste terriblement silencieux : si c’étaient ses filles ou ses nièces , il apprécierait nettement moins ! Mais là , ce sont les enfants des autres , donc …..

  5. claude t.a.l

    Quand j’ai lu l’ article de Daniel Pollett, je me suis dit : je suis 100/100 d’accord !
    Enfin, presque : je ne suis jamais entièrement d’accord avec personne, heureusement !
    Et là, je viens de lire le commentaire de mon pote Machinchose.

    Plus aucun doute alors : 100/100 d’accord avec Daniel Pollett !. Et même un peu plus.

    Un petit mot pour Maxime , que j’aime bien.

    Il dit :
     » …… le double jeu de la Hongrie, qui refuse l’harmonisation fiscale en Europe et permet donc la concurrence malsaine en ce domaine ?  »

    Parce que la Hongrie considère ( à tort ou à raison, peu importe ) que c’est là son intérêt en tant que pays. Tout simplement. Et elle a raison .

    C’est bien joli, la Justice Universelle. Sauf que ça n’existe pas et n’existera jamais.
    Heureusement d’ailleurs. Sinon, c’est  » le Meilleur des Mondes « .
    Le pire, quoi .

    Je disais, il y a quelques jours, que je venais d’  » avoir des nouvelles de Roumanie « .
    Tout s’est sacrément amélioré. Les routes, les bâtiments, la propreté, tout.

    Timișoara, que je connais bien depuis longtemps est devenu 100 fois plus nickel que la plupart des villes françaises.
    ( Ce matin, je m’étais retrouvé bloqué à un passage à niveau, en France .
    Tous les wagons tagués ! ).

    Pour ce qui est de l’amélioration en Roumanie, c’est clair, ils ont pris tout ce qu’ils ont pu de  » l’ UE » en donnant le moins possible en échange.
    Ils ont eu 1000 fois raison !

    1. Machinchose

      j’ ai un drapeau tricolore….orphelin……balancé par son agitateur cette nuit devant ma porte…
      je l’ ai adopté bien sur avant que les clébs ne viennent pisser dessus
      il est fixé a ma fenêtre le pauvret

      reconnaissant, il claque au vent qui souffle en ce moment, précurseur d’ orage

  6. DURADUPIF

    Ah ils ont sorti les drapeaux tricolores….on en a jamais tant vu. Y a t’il que la connotation de la victoire sportive nationale de l’objet rebondissant.? Espérons que non. Que nos compatriotes ont aussi et enfin compris et pris d’autres considérations pour notre Pays et TOUTES les valeurs humanistes qu’il incarne.A savoir sa défense bec et ongles maintenant et demain.

    1. necas

      Que du pipeau ces drapeaux ! Seulement sortis pour le foot ! Le restant de l’année , on voit plus les drapeaux rouges dans les manifs , brandis par des gens qui , après coup , se rendent compte qu’ils se sont fait bernés aux élections ….
      Peuple de moutons idiots .

  7. Verdammt

    Pour moi le foot c est de la merde.
    Le pays va mal et il ne reste que le foot et l islam.
    Rien n est fait pour redresser le pays.
    On est très mal.

  8. guiĺlotin

    Macron et le pognon
    Des français
    C est dingue ce que la coupe du monde va coûter aux français
    Rien que la réception pas moins de 3000 invités à l elysee
    Enflure de macron facile avec l argent des autres

    1. necas

      Et c’est pas fini ! Un français va finir 1er du Tour de France !!?? Tout ce que le Macron touche , se transforme en victoire !!!?????
      Bizarre ? Vous avez dit bizarre ???……

  9. patriote42patriote42

    je n’aime pas le foot mais cela ne regarde que moi !

    et comme disait Jules César dans la Rome antique  » Panem et circenses  » ..!

    « du pain et des jeux » pour la traduction et pour résumer en gros… une distributions de pain et d’organisation de jeux dans le but de flatter et de d’endormir le peuple afin de s’attirer la bienveillance de l’opinion populaire !!

    bref un gros cirque ! dans lequel je ne rentre pas !!

  10. Jolly Rodgers

    alors que le tour de France est le seul sport digne de ce nom , car il faut être sacrément courageux et endurant , pour parcourir des kilomètre , monter des pics sous un soleil de plomb . les coureurs du tour de France sont de vrais sportifs , mais personnes n’en parlent car ils sont blancs eux !

    1. necas

      Jolly , ne pleurez pas ! Cette année , un bon french va gagner le Tour de France !
      Vous pourrez jubiler , comme les footeux ! Car avec Macron , la France gagne toujours . Aucunes magouilles , aucune , on vous le jure ……..

      1. Jolly Rodgers

        Bonsoir @Necas,
        vous n’avez pas compris le sens de ma sympathie envers le tour de France, c’est pas une histoire de vainqueur qui va gagner une coupe (je déteste la compétition ,car c’est une vision capitaliste) . ce qui me plais dans le tour de France , c’est le courage et le dépassement de soi , l’effort sur-humains des ces cyclistes , peux importe qui est premier ou dernier , c’est l’effort d’avoir fait le tour de France qui compte et terminer cette épreuve est une preuve de courage et de persévérance ,même pour celui qui arrive dernier .

    1. Jolly Rodgers

      Bonsoir @ jean. marc ,
      oui c’est exact , cela nous donnent l’occasion dans les étapes de retrouver notre belle France , revoir nos villages et régions qui sont les plus belles du monde . une raison de plus d’aimer le tour de France .

Comments are closed.