Pas de permis pour avoir le droit de conduire un pays de 60 millions d’habitants…


Pas de permis pour avoir le droit de conduire un pays de 60 millions d’habitants…

Suite de nos réflexions amorcées lors de l’article ci-dessous :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/09/la-dictature-cest-ferme-ta-gueule-la-democratie-cest-cause-toujours/

Un permis de gouverner pour le Président

Contrairement aux animaux qui, eux, sont absolument ancrés dans le réel (danger/ pas danger, mangeable/ pas mangeable…), nous, les humains, avons la capacité à imaginer. Ceci peut avoir des effets positifs (Poèmes, sonates, cathédrales…) ou négatifs (racisme, bulles financières, guerres de religions…). Cette tendance à fantasmer n’est pas mauvaise en soi. Les problèmes commencent lorsque nous confondons nos fantasmes avec la réalité et, pire encore, lorsque nous refusons d’accepter les faits. En psychologie on appelle cela la « dissonance cognitive ». Les méfaits des croyances, idéologies et interprétations sont innombrables, surtout lorsque la “dissonance cognitive  » nous empêche d’accepter les faits qui les contredisent. Chacun de nous peut, en faisant un peu d’introspection et en activant sa mémoire, se souvenir d’épisodes dans sa vie où des faits furent ignorés, écartés, réprimés, ce qui eut des conséquences négatives sur nos vies et nos relations. Aujourd’hui, je veux souligner les conséquences catastrophiques de la “dissonance cognitive“ chez nos « élites » : Présidents, Chanceliers, Ministres, Députés, Experts, PDG, Banquiers, Politiciens, Managers, etc…et ce que nous pourrions faire à ce sujet.

—————————————

Ne pensez-vous pas qu’il est absurde que nous devions passer un examen de conduite (en théorie et en pratique) pour avoir le droit de conduire une voiture, mais aucun examen pour conduire un pays entier?  Un pays de 60 millions d’habitants, qui seront tous affectés par des  décisions catastrophiques?

Et Dieu sait que nous avons connu !

En voici un florilège:

– George W. Bush envahit l’Iraq, qui n’a rien à voir avec les attentats du 11 Septembre 2001, et débute ainsi la mise à feu et à sang du Moyen-Orient, qui n’est pas près de s’éteindre

– Paul Bremer, le proconsul de Bush démobilise d’un trait de plume l’armée iraquienne qui est désormais sans ressources mais avec des armes. Les officiers encadreront la rébellion sunnite ce qui fera naitre Daesh, le sinistre Etat islamique.

– Barack Obama retirera prématurément les troupes américaines d’Iraq laissant le champ libre à Daesh…

– Bill Clinton signe un accord avec la Corée du Nord afin de la dénucléariser sans se donner la possibilité de verifier que cet accord est respecté. Il ne l’est pas et de plus Kim Jong Um aide l’Iran dans ses efforts pour avoir une bombe nucléaire.

– Barack Obama, à nouveau lui, pousse les Européens à signer avec lui un accord nucléaire avec l’Iran où les contrôles seront fait par les Iraniens eux-mêmes, eux qui n’ont cessé de tromper la communauté internationale dans leurs efforts d’avoir l’arme nucléaire.

– Le président Valery Giscard d’Estaing et son premier ministre Jacques Chirac instaurent le regroupement familial pour les musulmans immigrés ce qui fait exploser leur nombre et préfigure les NO GO zones ou zones de NON-DROIT.

– Sarkozy pousse à la roue pour éliminer Kadhafi qui bloquait la route aux migrants, d’ou un afflux incontrolé d’Africains en France, en Italie, en Espagne…

– Angela Merkel ouvre illégalement les frontières et laisse 1 à 2 millions de migrants submerger l’Allemagne. Résultat: Violences, crimes et viols dont l’information sera censurée.

Je pourrais ainsi continuer pendant des heures tant les exemples de stupidité, d’aveuglement et d’autisme dans notre personnel politique

abondent. Le même constat peut être fait dans les étages supérieurs des managers.

Or la possibilité d’une meilleure sélection de nos dirigeants existe: un  permis de gouverner pour les politiciens et les gestionnaires !

 

Dietrich Dörner, professeur émérite à l’Université Otto-Friedrich-Université de Bamberg, en Allemagne, et auteur de „Die Logik des Mißlingens. Strategisches Denken in komplexen Situationen“,rororo Taschenbücher ( « La logique de l’échec: Réflexion stratégique dans des situations complexes » (rororo paperbacks), a créé deux simulations informatiques avec son équipe :

 

1) « Lohhausen » est une ville virtuelle où vous pouvez vous entraîner à résoudre des problèmes complexes tels que la circulation, l’approvisionnement énergétique, les besoins alimentaires et le degré de satisfaction des citoyens.

« (« http://www.digitalistbesser.org/die-logik-des-misslingens-den-blick-fur-zusammenhange-scharfen« )

 

2) « Tanaland » est un pays virtuel en développement où votre tâche est d’améliorer le niveau de vie de la population (« Tanaland est partout » : http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-41496567.html).

 

Ce qui est vraiment intéressant dans cette histoire, c’est que les meilleurs gestionnaires ont échoué lamentablement dans cette tâche : soit les troupeaux de bétail sont morts, soit le niveau de la nappe phréatique a chuté de façon dramatique, soit la population est morte de faim….. Les raisons en sont: pensée linéaire, comportement autoritaire, « vision- tunnel » et manque de flexibilité, entre autres…..

 

Dans « Spiegel » No 21/1975 du 19.05.1975 l’article « Überall Tanaland » (Tanaland est partout) pose la question: « L’ esprit humain est-il capable de résoudre les problèmes de l’humanité ? De nouveaux tests psychologiques à l’Université de Giessen amènent à penser que ce n’est pas le cas!  La raison principale en est que nous avons appris à penser linéairement (A est la cause de B, qui cause C, qui cause D, etc…) et que nous n’avons pas appris à penser en systèmes… ».

 

Penser en systèmes signifie par exemple que si nous avons 6 facteurs d’influence A, B, C, D, D, E et F,  A influence alors B, C, D, D, E et F,  B influence à son tour A, C, D, E et F,  C influence A, B, D, E et F,  etc… etc… etc… etc… etc..

Dans une telle situation complexe, que l’on retrouve partout, notre pensée logique et linéaire ne sert plus à rien.

 

La seule façon pour nous d’apprendre à gérer des systèmes aussi complexes est d’utiliser des simulations informatiques et d’apprendre de nos erreurs jusqu’à ce que:

 

  1. a) l’on devienne plus modeste et plus prudent
  2. b) l’onaborde les problèmes avec plus d’humilité
  3. c) l’on essaie prudemment des mesures dans des essais-pilotes d) l’on soit attentif et prenne au sérieux les premiers signes négatifs
  4. e) l’on élimine tout entêtement dans l’erreur
  5. f) l’on sollicite et apprécie les opinions contraires.
  6. g) l’ons’efforce d’anticiper et de prendre en compte les échecs, voire les catastrophes, éventuels (un certain « pessimisme » est souhaitable)
  7. h) l’on acquiert peu à peu une sorte de compréhension intuitive des situations complexes.

Ces huit conditions nécessaires à la gestion de situations complexes (rappelons qu’ELLES SONT LA RÈGLE) montrent à quel point nos dirigeants sont décalés et impuissants à leur trouver des solutions valables.

 

Pour vous donner une idée de ce qu’est par exemple une croissance exponentielle (plutôt que linéaire), voici un petit exercice :

Imaginez que vous avez une feuille de papier de 0,1 millimètre d’épaisseur. Vous pliez en deux, donc épaisseur de 0,2 millimètres, puis en quatre (épaisseur: 0,4 millimètres) et ainsi de suite. Supposons que vous pliez ce morceau de papier 50 fois. Quelle serait la hauteur de cette pile ?

Vous trouverez la réponse à la fin de l’article. Ne regardez pas tout de suite S.V.P.

 

Je reviens maintenant à notre société et à notre système politique.

 

Comment cela marche-t-il ?

Nous élisons nos députés tous les 4 ou 5 ans et sommes influencés par l’ aspect physique, la voix, la rhétorique, les promesses excessives, les programmes irréalistes et les campagnes publicitaires à hauteur de centaines de millions d’euros….. Ceux qui sont élus ont alors carte blanche pendant 4 ans ou 5 ans: déclarations stupides (les pensions de retraite sont assurées), corruptions (Panama Papers) et lobbying (compagnies pharmaceutiques, industrie automobile, géants agro-industriels….) se développent et se répandent sans aucun contrôle sérieux……

 

Ne serait- il pas plus sérieux si tous ceux qui se disputent nos voix devaient D’ABORD PROUVER dans des simulations informatiques qu’ils sont capables de résoudre des problèmes complexes ? (Faire des simulations informatiques de pays développés ne pose pas de problèmes)

Dans un monde en proie à des problèmes globaux (changement climatique, pénurie de pétrole, armes nucléaires, pauvreté, guerres, croissance démographique, migration….), nous ne pouvons plus nous permettre de choisir des dirigeants incompétents, juste parce qu’ils sont riches et puissants, parce que leur campagne de publicité est la meilleure, leurs promesses irréalisables et leur apparence juvénile et dynamique.

———————————————————————————————————————-

Aimeriez-vous des exemples ?

 

– Angela Merkel ouvre à elle seule les frontières et permet à des centaines de milliers de migrants sans même vérifier leur origine, leur éducation, leur loyauté, leur attitude à l’égard de la charia, des femmes et des non-musulmans. Devise : « Nous pouvons le faire ».

Aujourd’hui, quand elle veut se faire élire pour la 4ème fois, elle est soudainement contre la burka !

 

Barak Obama a réussi en 8 ans à répandre les flammes allumées par George W. Bush en Irak dans tout le Moyen-Orient, contrariant ses alliés et récompensant ses ennemis.

 

François Hollande doit admettre après 5 ans qu’il n’a pas réussi à endiguer le chômage massif, que la France est au bord de l’explosion et que sa popularité est inférieure à 5%. Cependant, il n’a pas réussi seul la chute de la France : Mitterand, Chirac et Sarkosy ont joué un rôle majeur.

 

– L’Angleterre n’est pas mieux avec John Major, Tony Blair (qui a participé à la catastrophe en Irak), Gordon Brown et David Cameron (avec son référendum sur le Brexit).

 

L’Espagne ne peut pas sortir de son trou économique

 

L’Italie souffre encore de la mauvaise préparation du référendum de Matteo Renzi et craint une nouvelle crise financière due au surendettement des banques.

 

Ce que j’écris ici ne s’applique pas seulement aux politiciens : pensez à la crise financière de 2008 et qu’aucun banquier n’a été inculpé. Pensez aux entreprises qui échouent lamentablement (Schlecker, Real, Kodak, Telekom et Deutsche Post aux Etats-Unis, MyParfum, Wal-Mart en Allemagne, Thyssen-Krupp au Brésil, Daimler et Chrysler ?

 

Toute personne intéressée par la débâcle de la Deutsche Bank et de Volkswagen peut lire la chronique de Jörges dans le Spiegel du 13.10.2016 : « Der Fluch der Autokraten » (très instructif, fortement recommandé).

 

Un résumé du travail de Dietrich Dörner se trouve dans Psychologie Heute Nr. 08/2015 : « Pourquoi les politiciens prennent souvent de mauvaises décisions » (excellent !).

 

Si vous êtes intéressé par des exemples humoristiques de fantasmes et de dissonances cognitives dans l’histoire, lisez Ari Turunen’Can someone please give me give a hand ? (Brève histoire de l’arrogance, Verlag Nagel und Kimche Verlag).

 

J’ai écrit au professeur Dietrich Dörner pour lui demander de créer une simulation informatique pour l’Allemagne afin que les politiciens puissent prouver ou améliorer leurs compétences en leadership. Malheureusement, je n’ai pas reçu de réponse. Je vais lui écrire à nouveau et essayer de le joindre par téléphone. Si plusieurs personnes lui écrivent, lui envoient des courriels ou lui téléphonent, il pourrait faire quelque chose !

 

Voici ses coordonnées :

Dietrich Dörner Dietrich Dörner

Institut de Psychologie Théorique

A l’atelier de tissage 5

Salle 04.109

96047 Bamberg

téléphone +49(0)951-863-3068

fax +49(0)951-60151111

eMail dietrich.doerner@uni-bamberg.de

 

Heure de bureau Nous 12-13 heures

 

 

Résolution pour l’exercice « Plier des feuilles 50 fois :

S’il était possible de plier 50 fois une feuille de papier d’une épaisseur de 0,1 millimètre, la pile atteindrait une altitude de 112 millions de kilomètres. A titre de comparaison : La distance entre la terre et le soleil est de 150 millions de kilomètres.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

9 thoughts on “Pas de permis pour avoir le droit de conduire un pays de 60 millions d’habitants…

  1. frejusien

    Très intéressant !
    ce qui marche pour l’Allemagne, pourrait s’appliquer à tous les pays,
    un permis de conduire un pays, ou plutôt un brevet d’aptitude,

    La façon dont on choisit actuellement les personnalités qui dirigent le pays est essentiellement sentimentale et subjective,

    L’émotionnel y joue une grande part, ce qui donne des résultats catastrophiques, et induit de graves erreurs de jugement,
    Le choix par examen de conduite serait plus objectif , on passerait au niveau supérieur,
    de l’émotionnel au rationnel,
    il faudra bien qu’on y arrive, d’ailleurs certains y ont déjà pensé,
    merci pour cet article

  2. claude

    oui un permis de conduire mais à points! telle connerie faite tant de points en moins et si plus de points= éjecté

  3. Luc Pharand

    Ce qui m’interpelle ici c’est la notion de temps, ou du rapport volume de décisions par intervalle précis et répété. Les situations tendent vers un accroissement infini de décisions en peu de temps. Ça en devient inhumain. Les simulations aident à la gestion des décisions. Mais les décisions elles-mêmes, celles portant sur des enjeux fondamentaux, auraient davantage de probabilité de réalisation si elles étaient prises par référendum. C’est le modèle politique qui doit évoluer et çà les ordis n’y peuvent rien.

  4. palimola

    Ouais …..mais c’est surtout la carte d’électeur qui devrait être attribuée après un petit examen …..comme ça pour voir si la personne qui va l’utiliser sait ce qu’elle fait parce que moi j’ai entendu des trucs sur la façon de voter c’est a se taper la tête contre un mur en hurlant tout en se mordant les burnes !!! après faut pas s’étonner qu’on se fasse empapaouter par les zouaves qui ont eu accès au pouvoir avec le vote de ces couillons !!

    1. Amélie Poulain

      Oui surtout qu’il parait que les personnes handicapées auront le droit de voter.

      La notion de handicap n’est pas un veto bien sûr quand il est physique et je ne n’espère pas que c’était le cas, mais quand il y a un trouble psychique qui ne fait pas bon ménage avec les capacités de jugement… pas très recommandé, d’autant qu’il y a de ces personnes qui ont l’esprit très influençable…

  5. palimola

    j’ai connu deux personnes qui votaient communiste car leurs parents respectifs avaient toujours voté ainsi , d’autres a la tête du client ( il présente bien ) et quand je vois les mêmes gens voter en bloc pour macron afin de faire barrage a Marine ça me dégoute ! je me demande ( pas vraiment ) s’il sont bien dans leur tête !

  6. frejusien

    offrir le droit de vote aux handicapés mentaux, c’est dire aux français  » vous voyez, vous êtes dans le même bateau, votre vote ne vaut pas plus que celui d’un type privé de discernement,
    pour certains , ce n’est pas tout à fait faux,

    Mais il faut reconnaitre que c’est encore une sacrée gifle qu’on nous envoie dans la tronche,
    encore du mépris, toujours du mépris,
    ils finiront par payer un jour

  7. dahier

    ils sont à dégueuler tous ces politicards pourris qui n’ont d’autre intérêt que le pouvoir et le pognon ! le pays, leurs concitoyens ou plutôt cons citoyens, ils n’en ont rien à secouer !

  8. butterworth

    il manque les dimensions de la feuille je fais des plis en accordeon sur une feuille d un metre sur un metre probleme RESOLU ET VOTRE FEUILLE FAIT TOUJOURS 0, 1 D EPAISSEUR sans de bonnes donnees impossible de resoudre tout type de problemes

Comments are closed.