Djamel Beghal, le mentor des Kouachis et de Coulibaly, bientôt expulsé vers l’Algérie ?


Djamel Beghal, le mentor des Kouachis et de Coulibaly, bientôt expulsé vers l’Algérie ?

Bénéficiant d’une remise de peine, Djamel Beghal doit être libéré le 16 juillet, mais il sera aussitôt expulsé vers son pays d’origine : l’Algérie. Il devrait y purger une peine 20 ans de réclusion.

Ce 16 juillet, la justice française va libérer Djamel Beghal, le mentor des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, responsables des attentats islamistes à la rédaction de Charlie Hebdo et dans le magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes en janvier 2015.

Il avait été condamné à dix ans de prison en 2005 pour association de malfaiteurs terroristes, puis de nouveau à dix ans de prison en 2013 pour avoir planifié l’évasion de Smaïn Aït Belkacem, du Groupe islamique armé (GIA) algérien.

D’après les informations du Figaro, le ministère des Affaires étrangères a «travaillé d’arrache-pied» avec Alger pour que le détenu soit directement expulsé de la maison d’arrêt de Vézin près de Rennes vers son pays d’origine, l’Algérie, à la fin de sa peine française.

Déchu de la nationalité française en 2007, il doit purger 20 ans de réclusion en Algérie. Il s’agit d’une petite victoire pour Paris, car l’Algérie avait dans un premier temps signifié son refus de récupérer le terroriste.

https://francais.rt.com/france/52320-terrorisme-djamel-beghal-mentor-kouachis-coulibaly-sortira-prison-juillet

 

Note de Yann Kempenich

« Petite victoire pour Paris » ? Quand le Quai d’Orsay quémande un accord auprès de l’Algérie (quelle contrepartie ?) et l’avis de Djamel Beghal ? Car, sans accord, l’islamiste aurait été assigné à résidence comme l’avait indiqué en juin, la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet. (Europe1)

Et derrière ce « coup de com' » pour le Ministère des Affaires étrangères, il ne faut pas oublier que près de 450 détenus radicalisés sortiront des prisons françaises d’ici fin 2019, parmi lesquels une cinquantaine de « terroristes islamistes ». Heureusement, Nicole Belloubet rassure tout le monde : « Le gouvernement est arc-bouté sur le suivi de ces personnes […] quand ils sortent de prison, il y a deux mots clés: nous anticipons leur sortie et nous les suivons de manière extrêmement précise. »

Djamel Beghal, assigné à résidence à Murat (Cantal) et Amedy Coulibaly en 2010 (Sipa)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


13 thoughts on “Djamel Beghal, le mentor des Kouachis et de Coulibaly, bientôt expulsé vers l’Algérie ?

  1. Jean-Paul Saint-Marc

    Expulsé vers l’Algérie !
    Quelle contrepartie ? Je partage la question !
    M’est d’avis que le refus de reprendre ses nationaux délinquants, voire pire, par un pays quelconque, devrait immédiatement se traduire par la suspension des visas !

    Reply
  2. dahier

    Ira-t-il réellement en prison en algérie ? ou sera-t-il discrètement relâché dans la nature de façon qu’il puisse revenir tranquillement en Europe pour continuer ses saloperies ?
    J’opterai plutôt pour la 2e solution.

    Reply
    1. Chardon26

      Qu’ils en fassent de la chair à Merguez.
      Et il n’intéressera plus personne une fois qu’ils seront payer pour accepter de reprendre leur t’as de merde.

      Reply
  3. Ubersender

    Ne nous réjouissons pas trop vite car il n’y a vraiment pas de quoi ! Ce criminel islamiste, combattant farouche de nos idéaux et de notre civilisation, « cerveau » des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher, bénéficie de la grande mansuétude de l’ Etat français qui lui reconnaît, sans doute au titre des « Droits de l’ Homme », le bénéfice des remises de peine. 3 ans après ses forfaits, ce triste sbire est susceptible de retrouver la liberté ….. ! Magnifique, non ? Au sujet de son « expulsion directe » en Algérie, je me permets de rappeler que la France a été condamnée par le Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) pour avoir expulsé un imam radical parce que sa sécurité pouvait être compromise dans son pays d’origine (en l’occurrence, l’ Algérie).

    Reply
    1. frejusien

      Je crois d’ailleurs qu’elle n’a pas pu l’expulser suite à la décision de la CEDH,

      quand bien même il serait expulsé, c’est en échange de combien de visas pour des centaines d’autres entrées ?

      Reply
  4. Joël

    Il ne faut pas oublier qu’en principe, la France n’expulse pas en particulier vers l’Algérie. Les centaines d’assignés à résidence sont là pour le prouver.

    Reply
  5. DURADUPIF

    A quel prix, à quels échanges ? La France a la double peine, celle de payer bien sûr et celle de le revoir rentrer comme dans un moulin dans notre Pays passoire.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *