Pour contrer Marine Le Pen, J.L. Debré souhaite à nouveau la victoire de la France « black-blanc-beur »


Pour contrer Marine Le Pen, J.L. Debré souhaite à nouveau la victoire de la France « black-blanc-beur »

Illustration : KENZO TRIBOUILLARD / AFP

 

Ce matin, sur France Info, le duo Toussaint-Aphatie recevait le VRP multicartes de la politique, Jean-Louis Debré.

Ancien président du Conseil constitutionnel, ancien président de l’Assemblée nationale et ex-ministre de l’Intérieur, il fut également magistrat, député, maire et l’un des grands maîtres de feu le RPR : c’est dire qu’il a été un acteur du « système ».

Désormais muni d’un énième hochet républicain, le désormais président du Conseil supérieur des archives nous gratifie de ses doctes sentences au micro d’un Jean-Michel Aphatie, étonnamment soucieux de l’avenir du Rassemblement national de Marine Le Pen mais aussi du sort de François Fillon.

Sur le foot (il avoue n’y rien comprendre)

Il a estimé que « l’équipe de France avait donné une leçon, en montrant sa solidarité […] Les Bleus gagnent parce qu’ils jouent tous ensemble. Si la politique pouvait s’inspirer de ça », tout en taclant un plus loin Laurent Wauquiez qui défendait la lèpre populiste contre l’immigration de masse.

Solidaire avec son camp, mais pas trop tout de même…

« Je suis très frappé que des partis souvent extrémistes […] fustigent des gens venus d’ailleurs. Là, ils ne le peuvent pas : c’est, comme dirait Chirac, la France « black-blanc-beur ». Et tout le monde est content. Qu’y-a-t-il derrière ? De l’espérance ! […] Et les Français en ont assez de désespérer. »

Et hop, une petite pique pour le Front national (désormais renommé « Rassemblement national »), porteur, lui, de « désespérance ». C’est bien connu, l’ennemi des tontons macoute de la droite libérale n’est pas la gauche mais l’extrême droite.

Sur la constitution (qu’Emmanuel Macron souhaite faire évoluer)

« Petit à petit, sans réflexion générale, on est en train de transformer nos institutions en régime complètement présidentiel, avec la disparition progressive de la fonction de Premier ministre […] C’est un vieux travers français de modifier nos règles constitutionnelles régulièrement [La République glisse vers] un système où la concentration du pouvoir est terrible […] Cela me fait penser à la monarchie, où Richelieu était le principal ministre. »

Effectivement, comment ne pas s’inquiéter, par exemple, de l’adoption à l’Assemblée nationale, de deux propositions de loi contre « la manipulation de l’information » en période électorale ? Mais de cela, il n’en parlera pas.

Sur Emmanuel Macron

« [J’ai] Un doute sur sa personnalité et une interrogation sur sa politique. On n’a pas le sentiment qu’il écoute les Français, du moins qu’il les entende […] La politique est devenue un métier du spectacle et on est dans un spectacle. Vous ne pouvez pas demander à certains des efforts légitimes, justifiés, et d’autre part avoir, entre guillemets, des caprices. Un demi-million, pour une vaisselle ! »

Évidemment, il n’a pas tort et s’amuse à rappeler les travers de… Nicolas Sarkozy !

Sur Marine Le Pen et le Rassemblement national

Une décision de justice fait débat : des juges d’instruction viennent de suspendre une partie du financement public du Rassemblement national : 14 mises en examen soit la totalité quasiment de l’état-major de l’ancien Front national. « N’est-ce pas abusif ? Les juges ne vont-ils pas un peu loin alors qu’aucune décision de justice n’a été rendue » demande Jean-Michel Aphatie qui rappelle l’affaire Fillon il y a un an : « début janvier 2017, la justice appuie sur l’accélérateur pour mettre François Fillon dans une procédure qui est toujours en cours et on se demande pourquoi il y avait autant d’urgence […] si le dossier en juillet 2018 n’a toujours abouti. »

« [pour le Rassemblement national] Je ne connais pas le dossier. On peut prendre des mesures provisoires […] La justice est indépendante […] laissons la justice juger […] Le juge applique la loi […] Ne faisons pas de toute affaire qui concerne des politiques une affaire politique. »

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-aphatie/les-bleus-gagnent-parce-quils-jouent-tous-ensemble-si-la-politique-pouvait-sinspirer-de-ca-souhaite-jean-louis-debre_2819779.html

Bref, comme Benjamin Griveaux, la veille, au même micro de France Info, J.L. Debré botte en touche et nous ressort la fameuse antienne de « l’indépendance de la justice », à laquelle plus personne ne croit.  Peut-être un peu rancunier de ne pas s’assoir à un poste plus prestigieux qu’un « machin » consultatif, il n’ira pas jusqu’à critiquer la politique migratoire d’Emmanuel Macron ou d’autres sujets « qui fâchent ».

Tous contre Marine Le Pen pour une France « black-blanc-beur » reste, en revanche, le sempiternel crédo des vieux renards de la politique qui nous ressortent toujours les mêmes grosses ficelles usées.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Pour contrer Marine Le Pen, J.L. Debré souhaite à nouveau la victoire de la France « black-blanc-beur »

  1. dahier

    C’est qu’elle leur fait encore peur….
    Pour qui roule ce personnage en fin de compte ?
    N’y a-t-il pas un média pour s’occuper de lui, de la fortune qu’il a engrangé sur le dos des français qui travaillent pendant que les politiques démolissent la France… à leur profit ?

  2. dahier

    Tous les grands acteurs de la République responsables du fiasco actuels doivent être « épluchés » comme l’a été François Fillon afin de l’empêcher d’être élu, au profit de microminus. On aurait probablement beaucoup de surprises…. Probablement beaucoup plus que ce qui concerne la famille Le Pen .
    Alors messieurs les journaleux, faîtes votre boulot correctement et dans le bon sens, celui de la France, et pas celui des profiteurs.

    1. Joël

      C’est lui qui, en tant que président de l’Assemblée, a fait voter le passage du salaire des députés de 6 mois à 5 ans en cas de non réélection.
      5 ans de mandat = payé 10 ans. Elle pas belle la vie ?

  3. SCHNEITER

    Debré, de la famille de l’homme à l’entonnoir…. Liquide et inutile, immonde chiraquien, un des précurseurs de la fusion UMPS !

    Les obsèques auront lieu le 13 juillet 2018 à 10h00….

  4. Olivier de V

    Un seul mot pour JLD : abruti.
    Il est subjugué par quelqu’un, comme son père l’a été par le général ? Ce qui était au moins plus compréhensible.

  5. Albatros

    Je n’ai jamais pu encaisser ce débris (débris-debré…debré-débris ??). Sans son papa, chien-chien du grand traître, c’est vraiment la famille des politicards caricaturaux ! jamais un de ces débris n’arrivera à la cheville d’un Trump !! Homme d’affaires réussi, et maintenant le seul Président depuis Regan à s’occuper de son pays !! il tient ses promesses, il arrête de payer pour les autres et met au pas les tordus (Iran…Corée de nord…Mexique et….Cette vielle Europe de putes ou… cette Europe de vieilles putes !! Que n’avons nous pas un Chef comme lui; il n’est pas énarque (donc logique) et ne vient pas là pour le prestige ou se gaver !
    jl Debré l’anti Trump !!! une sous-merde comme nous en avons beaucoup avec le modèle suprême Cohn bandit !

  6. Alexcendre 62

    Ils en sont réduit a ce genre de déclaration ! ils n’ont plus rien a espérer d’autre que je sache ? les voitures qui brulerons ce sera la France comment ? lui ne risque rien comme beaucoup d’autres ce ne sont pas leurs voitures qui flamberont .

  7. Machinchose

    souvenirs……souvenirs de l’ Amer Michel et du Canard ….. 😆

    «  » » » » » » » » » » » » »Ensuite parce qu’il est le petit-fils de Robert Debré qui a révolutionné la pédiatrie moderne et le fils de Michel Debré qui a rédigé la Ve République. … A.J. Comment Jean-Louis Debré vit-il son ascendance juive ? … Il a également gardé tous les livres de prières de son arrière-grand-père, le rabin Alsacien Simon Debré. » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    c’est son grand-père le pédiatre Robert, qui pour faire un « beau mariage » avec une catholique de la haute bourgeoisie, se convertira a la chrétienneté, ce qui lui permettra de se propulser a ces sommets du mandarinat, qui lui auraient été fermés….
    certains esprits chagrins disent que c’est par pur amour désintéressé de Jesus Christ….
    Tin! ces histoires de sémites ça commence a me faire suer grave… 😆

    1. Yann Kempenich Post author

      Moi, je trouve cela cocasse… cela fait partie de l’histoire française.
      Fernand de Brinon et sa femme juive, Lisette; de même Drieu La Rochelle et sa moitié israélite, Colette Jéramec…

      En revanche, à part Dany Boon, peu de Français tentés par la conversion au judaïsme…

  8. frejusien

    En voilà encore un qui nous serine la vieille antienne dont on nous a rebattu les oreilles pendant 40 ans, années durant lesquelles ils nous ont grugés jusqu’au trognon,
    La mayonnaise qui avait bien pris à ces débuts, a suffisamment vécu, elle a tourné à l’huile rance, aussi rance que cette clique de vieux roublards sur le déclin, qui se raccroche à ses vielles lunes

  9. ANTIDOTE

    DEBRE un Chamalo d’une soi-disant droite ! Il a viré de bord depuis longtemps sous la coupe de Chirac et se prosterne au Macronnisme !!!

Comments are closed.