Quand Boubakeur vomit Jérusalem, Athènes et Rome : les trois piliers de notre civilisation …


Quand Boubakeur vomit Jérusalem, Athènes et Rome : les trois piliers de notre civilisation …

Quand Boubakeur tirait à tout va sur les chrétiens, les Juifs et les philosophes grecs.

Un article d’Aurélien Marcq, publié dans Causeur l’année dernière et intitulé « Islam, le dangereux discours de la mosquée de Paris ».(https://www.causeur.fr/mosquee-paris-dalil-boubakeur-religions-145197), nous offre un florilège de perles pondues par le sieur Boubakeur.

Il s’agit d’arguments de ventes de l’Islam, dont le ressort est assez gros : puisque l’Islam peut difficilement se vendre (c’est une litote) comme acteur majeur du développement humain (ce qu’il n’est évidemment pas, puisque la plupart des pays musulmans sont sous-développés) et comme facteur de progrès en général, M. Boubakeur a une approche marketing qui consiste à dénigrer les religions et systèmes de pensée concurrents.

Boubakeur contre Rome: 

Aurélien Marcq commence par rappeler un article attaquant le catholicisme, sous des airs faussement innocents :

https://www.mosqueedeparis.net/le-coran/connaissance-de-lislam/

« le paganisme, les absolutions de péchés, sont frappés par l’Islam d’une condamnation majeure en tant qu’imposture flagrante. (…) Il n’y a pas de place en Islam pour les confessions ».

Avez vous avez bien noté ?
1/ les absolutions de péchés sont mis au même plan que le paganisme
2/ les absolutions de péchés sont une imposture flagrante.

Bien parti dans sa lancée, il s’en prend aussi à la confession.

Les catholiques apprécieront…

Dans un autre texte, les apôtres de Jésus sont présentés comme des neuneus desquels Jésus prenait ses distances pour se retrouver avec les trois moins lamentables :
« Jésus avait naturellement ses préférences, en particulier pour Jacques et Jean (…) Avec Simon Kaïfa (le futur Pierre) ils formaient une sorte de comité intime parmi ses adeptes, lesquels étaient d’une naïveté et d’une ignorance extrêmes. ».

 

Boubakeur contre Athènes :

Les philosophes grecs en prennent pour leur grade ainsi que les scolastiques du Moyen-Âge :
« Ces raisonneurs impénitents qu’étaient les docteurs grecs, (…) et des dissertations filandreuses de la scolastique médiévale, surchargée de mythes, de superstitions, de subtilités, de mystères inutiles et de contradictions « .

 

Boubakeur contre Jérusalem:

Quant aux Juifs, comme d’habitude, ils ont décroché le gros lot :
« les légendes immorales, les invraisemblances et les niaiseries de la Bible doivent être sinon acceptées, du moins jugées de bon cœur et avec une indulgence souriante. »

Cette phrase m’amuse beaucoup, pas tant du fait de sa condescendance, ou de sa charge très agressive (« immoralité, invraisemblances et niaiseries » pour parler de la Bible), mais du narcissisme profond dont elle témoigne : si un site du Consistoire Israélite de Paris osait en dire autant du Coran, ce serait un scandale, des attaques de synagogues et des procès pour islamophobie : quand on est musulman, il est tout à fait normal d’attaquer les autres religions, mais attention, s’en prendre à l’Islam est en revanche, tout à fait inacceptable et témoigne d’une grande perversité.

On continue, avec la circoncision :
« L’islam rejette comme grossièrement naïve et prétentieuse toute idée d’alliance avec Dieu fondée sur l’écoulement du sang des parties génitales »

(ah bon ? On se demande bien pourquoi les musulmans se circoncisent : par souci esthétique ?)

Enfin, la tirade sur les Juifs faussaires est assez longue et agressive, et je me doute bien pourquoi tant de haine 🙂 :

« Selon la Genèse, le « candidat » à l’immolation était Isaac. Selon la thèse musulmane, il s’agit d’Ismaël. Les sémitisants (…) ont souligné cette falsification et considèrent, en outre, les chapitres suivants surtout le chapitre XXII, comme transformés et pratiquement vidés de leur substance, à cause des compilateurs tardifs des traditions juives qui se sont évertués, en arrangeant les textes à leur manière, à faire d’Isaac et de son fils Jacob les seuls dépositaires de la révélation et les seuls fondateurs du culte. Pour rendre cohérente la narration biblique et leur conception de la prophétie comme un privilège exclusif d’Israël, ils ont modifié le Texte sacré et substitué Isaac à Ismaël. »

« Le faux ressort d’ailleurs du style « ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac, etc. ». Cette insistance et ces précisions nullement indispensables trahissent à elles seules chez le faussaire anonyme, une détermination intéressée et donc obstinée, à convaincre ses lecteurs, malgré la matérialité des faits, d’une contrevérité patente. »

Bref, on le voit, les Juifs sont des très gros menteurs : « falsification », « arrangés à sa manière », « faux ressort », « faussaire », « contrevérité » et encore, je ne retiens de ce propos que l’accusation de mensonge.

Je ne suis pas dupe, il fallait bien mettre le paquet et surtout dissuader un musulman de lire le passage en question.

Il aurait bien pu découvrir le pot-aux-roses : Ismaël, tout fils d’Abraham qu’il était, n’était que …
le fils de la servante.

Et ça, c’est une sacrée blessure narcissique justement.
et au-delà de l’orgueil bafoué, concrètement, se pose le problème de l’héritage : parce que, quand il y a des enfants légitimes, ce n’est jamais le fils de la servante qui l’héritier… On comprend sa frustration à Dalil.

 

Pour conclure, on retiendra que Dalil Boubakeur est un piètre séducteur. Son argumentaire se résume à ça : « Ma belle, choisis moi et ne choisis pas les autres.Tu ne pourras jamais trouver mieux que moi, parce que les autres sont des tocards et des mythomanes détestables. »

 

Note d’Antiislam

C’est une conception commune à beaucoup de philosophes occidentaux que l’Occident est l’héritier de Jérusalem (pour la métaphysique), d’Athènes (pour la culture) et de Rome (pour le Droit, l’ingénierie).

Par sa triple attaque, Boubakeur montre ce qu’il est, ce que l’Islam (en tant que civilisation) est  : le pire ennemi, le pire destructeur de notre civilisation.

Pendant 1400 ans, l’Islam totalitaire, malgré ses constantes agressions contre l’Occident  a été maintenu aux marges des nations  européennes,  parfois lentement refoulé, sur des siècles (pensons à l’Espagne, aux Balkans).

Des gouvernants, des hommes politiques (comme Giscard) , des patrons  traitres (comme Bouygues)  totalement incultes de l’Histoire, totalement inconscients de la réalité de  l’islam l’ont introduit, l’introduisent massivement chez nous par une immigration folle.

Cette peste est maintenant sur notre sol depuis, en fait,  peu de temps (1976: regroupement familial par Giscard-Chirac) nous faudra-t-il  attendre 800 ans, comme les Espagnols, pour la refouler de chez nous ?

Macron est un criminel.

On pouvait avoir des naïvetés stupides en 1976.

(C’est grave quand même pour des dirigeants !)

En 2018, la malfaisance de l’islam en Europe est partout démontrée.

Criminalité de masse, terrorisme de masse, destruction des relations hommes-femmes, de la civilité etc etc

Un chef de l’Etat (Hollande) a même parlé de « partition » (sic) en cours de la France sous les coups de l’islamisation.

Pourtant Macron persiste et signe dans sa politique d’immigration, d’islamisation …

Il ne fait rien pour contrer l’avancée de la peste verte.

Il  devra être jugé pour sa trahison contre la France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




47 thoughts on “Quand Boubakeur vomit Jérusalem, Athènes et Rome : les trois piliers de notre civilisation …

  1. Machinchose

    Je condamne Micron a la circoncision faite par un barbier mizilmon de Kasserine et Brizitte a l’ excision par une « mamma sénégalaise de Ouakkam

    Reply
    1. Fomalo

      @Machinchose!!!! …Vous savez bien que pour Brizitte c’est trop tard, et pour Micron aussi. Les choses doivent être faites « en leur temps » (c’est-à-dire tout le temps et n’importe quand pour les filles ces salopes qui peuplent l’enfer d’après les muzz, et juste au moment où cela commence dans la turgescence pour les garçons; c’est pourquoi C.Suarès dans le chapitre qu’il consacre à la circoncision, dans « QUOI ISRAEL » distingue l’effet sur les enfants de Jacob, et ceux d’Ismaël…

      Reply
      1. ais

        Je ne connaissais pas « QUOI ISRAEL » et je te remercie bien de m’ avoir fait connaitre Suarès

        surement trés intéressant et je m’ en vais me renseigner 😆

        Reply
        1. Machinchose

          « ais » c’est Bibi….fricoteur

          ce soir séance de foutus

          Belgique : 8 blancs deux noirs

          France : 7 noirs , trois blancs

          quel que soit l’ équipe gagnante y aura du chocolat!!

          Reply
      2. pikachu

        Pour info, et cela en étonnera plus d’un, la circoncision juive n’est pas la circoncision musulmane, techniquement parlant.

        Reply
        1. frejusien

          en effet, un peu plus de détail, car pour les gohim (?) la circoncision, il n’y en a qu’une,
          en quoi sont-elles différentes ?

          Reply
  2. pikachu

    L’attaque de Boubakeur sur la confession, comme une imposture flagrante m’amuse beaucoup et justement permet de comprendre une des causes du retard musulman.
    Au centre de la confession, il est question de reconnaître ses erreurs, et de prendre sur soi de se corriger, de progresser.
    Dans une civilisation basée sur la force, c’est bien évidemment une erreur majeure : reconnaître ses erreurs, ses fautes, c’est se mettre en position de faiblesse.
    Dans une civilisation basée sur le progrès, confesser ses fautes, c’est être responsable. On sort alors de la belle image de soi narcissique, de celui qui a toujours raison, pour reconnaître ses erreurs et essayer de les corriger, de prendre un nouveau départ.
    Le mot « Juif » lui-même, en hébreu, vient du mot reconnaître, dans les deux sens possibles : reconnaissance en tant que gratitude (c’est le mot pour dire merci en hébreu), reconnaissance de la vérité.
    L’ancêtre des Juifs, Judas, un des douze fils de Jacob, a la racine du mot « reconnaitre » dans son nom. Dans un épisode de sa vie, il accepte la honte publique, en reconnaissant qu’il a couché avec sa belle-fille veuve (voir le récit dans la bible). Il accepte donc la plus grande honte, pour sauver sa belle-fille du bûcher : elle est tombée mystérieusement enceinte alors qu’elle n’est pas mariée. Judas empêchera sa mort au prix de sa propre réputation. Par la suite, il méritera d’être la tribu des rois d’Israël, bien que n’étant pas le fils aîné de la fratrie. Il avait démontré sa responsabilité et sa capacité à prendre la responsabilité de ses frères.
    Tout ça pour dire que reconnaître la vérité, surtout quand elle est à son désavantage, c’est-à-dire se confesser, c’est la première étape de la responsabilité.
    Le Mea Culpa, battre sa coulpe, est un fondamental de la prière juive et j’imagine que c’est aussi une pratique chrétienne de base.
    Le Roi David, quand un prophète vient lui faire des reproches, fidèle à son ancêtre Judas s’écrit aussitôt : « j’ai pêché », et c’est ce qui fait sa grandeur.

    L’autre attitude, c’est celle que l’on connaît bien pour la voir systématiquement chez les Musulmans : « wallah, j’vous jure c’est pas moi, j’ai rien fait ». Les différents attentats, ne sont en réalité jamais le fait de musulmans, c’est la CIA, le Mossad, ou alors ceux qui l’ont fait ne sont pas des musulmans (on ne comprend pas, dans ce cas, pourquoi ils applaudissent ces attentats). C’est pas ça l’Islam, etc…
    Bref, ils ne reconnaissent jamais leurs torts, n’endossent aucune responsabilité, et c’est cette attitude mesquine qui fait qu’ils ne progressent jamais, et ne progresseront jamais.
    Si comme l’a dit Boubakeur, « il n’y a pas de place en Islam pour les confessions », alors comment pourront-ils jamais adresser les problèmes qui les rongent ? S’il n’y a pas de terrorisme en Islam parce que « c’est pas ça l’Islam », s’ils refusent obstinément de confesser leurs erreurs, ils sont alors dans l’obstination propre aux ânes. Ceci explique alors cela : ils sauvent leur belle image, leur orgueil, leur « honneur », mais tout comme l’âne obstiné, ils n’avancent pas d’un pas.

    Reply
    1. Yann Kempenich

      Merci de ces précisions. Effectivement, le Mea culpa n’est pas une honte pour nous et nous grandit, nous responsabilise. Je me demande s’il y a une équivalence dans les religions asiatiques…

      Reply
      1. pikachu

        @machinchose
        Alors que les Bushmen 😉 préfèrent chanter la chanson : « mon père avait acheté un chevreau… »

        Blague à part, les termes « Mode ani », « toda » « hodaa », « vidouï » (sachant que le vidouï est le battage de coulpe au sens propre: on frappe sa poîtrine) sont tous de même racine .

        Reply
    2. Samia

      Merci Pikachu ! Voilà le pourquoi du décalage que j’ai toujours ressenti avec la société musulmane. Je n’avais rien pour plaire : Je n’aime pas la violence encore moins l’injustice et surtout très jeune j’étais une adepte de il faut savoir reconnaître ses erreurs pour avancer.
      J’ai beaucoup souffert de cela car je me sentais toujours à part, pas comprise. Mais aujourd’hui, c’est ma fierté car contrairement à beaucoup de personnes issues de cette culture pourrie, je me suis libérée de tous ses travers. J’ai une vie agréable avec un travail que j’aime, des amis qui m’apprécient à ma juste valeur, des enfants bien éduqués enfin une existence sans histoire.
      L’islam est pour moi clairement une horreur n’apportant que le malheur sur son passage. Le rejeter est la seule chose à faire, il n’y a pas à tergiverser comme le font tous ces islamogauchistes « boboïsant ».

      Reply
  3. clairement

    Merci pour ce bel article .
    Chirac cet héritier de la révolution qui finit gaga dans un château;
    Giscard, ce paon, qui nous accable du regroupement familial et qui se glisse a l’Académie Française;
    Hollande c’est le léonardo de Hollande ou son père aurait du rester;
    Quant à MACRON, il semble que sa culture soit faite de beaucoup de vernis et qu’il soit beaucoup plus à sa place comme super comptable, ni plus ni moins comme ses prédécesseurs …
    C’est tous qu’ils devraient être jugés !

    Reply
    1. pikachu

      @Clairement

      Macron ne peut être qu’islamophile, et islamophile viscéral, pour une raison très simple : nous voyons en permanence son narcissisme et son besoin de s’imposer se manifester pour un oui, pour un non. Depuis son recadrage lourdingue du jeune qui l’avait interpellé (« Manu »), à ses poignées de main viriles avec Trump, ou sa confrontation avec le Chef d’Etat-Major qu’il limogea.
      Il n’est pas bien difficile de comprendre ce qui est à l’oeuvre derrière ce besoin de damer le pion à l’autre : un complexe d’infériorité très compréhensible.
      Il est rarissime de voir un homme épouser une femme plus âgée que lui de 24 ans. On comprend alors immédiatement quels furent les rôles, qui fut le chassé et qui fut le chasseur. Bref, Macron fut la proie de Brigitte, bien évidemment, et leur couple détonne fortement. Macron peut se gargariser autant qu’il veut de ses accomplissements, il est et reste un homme soumis. Un homme pas très « viril ».

      Alors nécessairement, il regarde un homme qui lui ressemble et qui a marqué l’histoire du monde : Mohamed. La femme de Mohamed, Khadidja, elle aussi avait 25 ans de plus que lui, et cela ne l’empêcha pas par la suite de devenir une personnalité majeure de l’histoire du monde.

      Bref, Mohamed est pour Macron, la preuve que l’on peut réussir même quand on a épousé sa mamie.
      Macron est donc forcément Mahometophile et reconnaissant au grand homme de lui avoir fourni la certitude que « Yes we can ».

      Reply
      1. Yann Kempenich

        Macron islamophile grâce à Mohamed et Khadidja ? C’est quand même aller loin… Lui qui s’est fait baptiser à 12 ans je crois, à sa demande…

        Reply
        1. pikachu

          @Yann kempenich,

          je sais que ça peut choquer, mais pour moi, Macron est un paradoxe énorme.
          C’est un très très grand loser, et un très grand winner : il me fait penser au personnage de Faust qui à la fois a vendu son âme au Diable (loser) et à la fois se voit assurer de la réussite en ce monde (winner, bien qu’ayant lu le Faust de Goethe, j’ai trouvé qu’il n’avait rien gagné de ce marché).

          Bref, c’est un homme qui est tombé dans les pièges d’une femme mariée, sûrement charmante, mais pas franchement mignonne avec 24 ans de plus. Au fond de lui-même, il le sait, il le comprend c’est un gros loser. J’en veux pour preuve le dialogue avec des enfants de maternelle, dans lequel il ment à une petite qui lui demande pourquoi il n’a pas d’enfants. Sa réponse est ahurissante : nous avons considéré, mon épouse et moi que puisqu’elle avait des enfants, ce n’était pas une nécessité d’en faire. C’est faux, il fait passer pour un choix raisonné, ce qui est une absence de choix évidente : sa femme ne pouvait plus en avoir, de toutes façons, il n’a jamais pu faire le choix qu’il prétend avoir fait.
          Donc, un gros gros loser, mais en même temps, grand winner : président de la République française. Je pense donc qu’à l’intérieur, ça le ronge, et que le personnage de Mohamed doit le consoler. Destins semblables : femme plus âgée de 24 ans. Donc gros gros losers tous les deux, mais grand winners aussi quand on voit le pouvoir qu’ils ont eux.
          Je suis sûr que Mohamed est une consolation pour Macron : « je ne suis pas le seul à être un homme soumis à une femme qui est mon maître ». Le mot soumission d’ailleurs doit vous rappeler quelque chose… Mohamed était le pauvre, et il n’eut pas d’autres femmes tant que Khadija fut en vie. Il est donc clairement le soumis de sa femme (il s’est bien vengé de sa soumission envers une femme, par la suite).
          Bref, pour Macron, j’en suis certain, Mohamed est une preuve et une consolation qu’il y aura en plus des petites pépées après Brigitte.

          Reply
          1. Yann Kempenich

            En tous cas, merci pour vos longs et intéressants commentaires, sans concession mais sans agressivité inutile non plus. J’ai lu que certains se plaignaient de notre « inaction » mais que proposent-ils de plus ? Nous ne sommes pas des gauchistes « Black Bloc », nous !

          2. Albatros

            Parfait Pikachu le parallèle entre macron et momo !
            Je rajouterais en ce qui concerne boubagueuse qu’il représente bien la mauvaise foi de l’islam !!
            1/Mahomet: comment un « dieu » peut il choisir un type pareil ? illettré..bourré de testostérone (obsédé sexuel et sanguinaire) et il attend ses 40 ans pour lui envoyer gaby..Ensuite son seul mot d’ordre « Tu suis MON islam ou tu meurs » et aux femmes « Tu couches avec moi ou tu meurs »
            2/ Le coran: Ce sont les historiens qui le disent: le coran a été élaboré par les 3 califes suivants Abou bakr (2 ans)Omar (12 ans) et celui qui a ficelé le définitif après avoir détruit les autres Othman (10ans).Ces 3 califes ayant été assassinés (tout comme momo empoisonné par son esclave) tout cpmme encore Ali hussein et Cie. Vraiment allah n’a qu’une équipe de tueurs !!!
            3/ Enfin allah …le miséricordieux qui ne pense qu’à tuer les mécréants, ordonne la charia monstrueuse et place la femme (merveille de la nature) au rang des animaux ! Et aussi allah celui qui sait tout et PEUT tout ! cela fait 14 siècles et il y a encore plus de 5 milliards de non musulmans qui disent merde à la secte son prophète et allah ! Quant à ceux qui le sont devenus (muz) c’est pas l’épée et ensuite la prolifération.
            4/ La meilleure communauté (disent ils !) combien de prix Nobel,??combien d’inventions?? quelle liberté ?? quels plaisirs ou épanouissement humain ??…Avec toujours l’épée de Damoclès « L’Enfer ou le Paradis »..un peu facile la carotte ou le bâton non ????
            Le jour où cette secte permettra à ses soumis de s’informer, critiquer, questionner et quitter l’islam, cette « religion » disparaîtra !! Tout simplement parcequ’elle est in-hu-maine !! A contresens de l’évolution !!!!!

  4. MaximeMaxime

    Le dénigrement de la religion chrétienne aura en tous cas contribué à motiver les terroristes de saint-Etienne-du-Rouvray :
    https://www.huffpostmaghreb.com/2016/07/30/saint-etienne-du-rouvray-soeurs-religieuses-otages-discussion_n_11276108.html
    « L’autre terroriste aurait par ailleurs discuté de Jésus avec une autre sœur, Huguette. « Jésus ne peut pas être homme et Dieu. C’est vous qui avez tort », aurait-il dit. Pas d’accord mais évidemment sous la menace, la religieuse a raconté à La Vie qu’elle avait répondu: « Peut-être, mais tant pis », expliquant qu’elle ne « voulait pas mettre de l’huile sur le feu et ne pas renier » ses convictions ».

    Reply
  5. pikachu

    On peut formuler cela d’une autre manière : on ne peut soigner une maladie sans l’avoir diagnostiquée au préalable, or établir un diagnostic, c’est mettre un mot sur le mal, c’est l’identifier. A l’échelle humaine, une personne qui se confesse, ou qui confesse ses errements, fait cela : elle met un mot sur « son mal ». Elle tente d’établir son diagnostic personnel.
    Je lisais récemment un auteur français qui relevait justement cette différence majeure entre la psyché chrétienne ou juive et celle d’un musulman : le musulman ne se culpabilise pas tant que cela. C’est en quelque sorte un sociopathe, pas beaucoup de remords qui le rongerait : la culpabilisation est plutôt le propre des deux premières religions.
    Boubakeur redit cela autrement : dire qu’il n’y a pas de place pour les confessions, c’est dire autrement, qu’il est bon d’être un sociopathe qui n’est jamais habité par le remord.

    Reply
    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      Boubakeur, comme tous ces prétendus islamologues, ne m’amuse pas. Nous ne devons pas les sous-estimer et sous-estimer l’idéologie totalitaire dont ils/elles se réclament.

      Reply
      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Vous avez bien raison : avec ses airs bonnasses il peut facilement tromper.

        Mais c’est un fanatique comme les autres …

        Reply
        1. Samia

          C’est vrai que sa tête d’ahuri et son air débonnaire pourraient prêter à confusion mais il ne faut jamais oublier pas de confiance avec les adeptes d’allah. C’est une apostate qui vous le dit.

          Reply
      2. Joël

        Boubakeur est un clone de Bouteflika, Algérien avant tout quel que soit son discours pommadeux. Je ne serais pas étonné qu’il soit membre du FLN.

        Reply
    2. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      Dans les systèmes totalitaires, l’individu ne compte pas, il n’est donc pas censé penser. D’ailleurs penser par soi-même est strictement interdit à l’adepte zélé dont le cerveau a été lavé à grande eau. On n’est donc pas surpris par le fait que l’islam n’autorise aucune remise en question.

      Reply
  6. pikachu

    Et pour aller au bout de la réflexion, je suis toujours étonné par ces familles de victime, qui lors du procès sont cassées parce qu’elles attendaient du terroriste des mots, une demande de pardon, ou le fait de reconnaître ses fautes. D’une manière ou d’une autre cela allégerait leur souffrance.
    J’ai toujours beaucoup de mal à comprendre ces victimes : à quoi vous attendez-vous ? Ce type est une ordure de première catégorie, incapable de remord, et vous attendez sa confession, vous attendez quoi, qu’il reconnaisse sa faute à votre égard ? Mais c’est impossible, vous avez soit affaire à un sociopathe, soit à un délinquant musulman (peu ou prou la même chose).
    Dans les deux cas, pas de confession à attendre, n’y comptez pas !!!

    Reply
  7. eitan

    l’islam ne peut pas reconnaître la confession car il refuse le « libre arbitre », c.à.d. la reconnaissance de ses fautes et d’assumer celles-ci. dans leur optique, « si j’ai tué, c’est allah qui l’a voulu ». le fait de la soumission infantilise le sujet, et en fait un être sur lequel on ne peut pas compter, un être fantasque, qui revient sur ses propos ou sa parole donnée du genre: « j’ai dit ça, c’était hier. aujourd’hui, j’ai changé d’avis. »
    Pour en revenir à Juda, il était le préféré du Christ, tout en sachant qu’il allait Le trahir.

    Reply
  8. jacotte

    Pour répondre à Maxime bien naïve le religieuse qui dit  » ce ne sont pas de vrais musulmans  » Ce sont de vrais musulmans ! C’est cela l’islam, pauvre ignorante.

    Reply
    1. pikachu

      @Jacotte,

      vous la trouvez naïve cette soeur Danielle ?
      Moi, je la trouve bien prétentieuse !!!
      De quel droit peut-elle délivrer des certificats de « musulmanité » ?
      Je trouve cela inepte bien sûr, mais avant tout extrêmement prétentieux.

      Reply
  9. Kasual

    Merci pikachu pour cet article qui a le mérite d’être limpide. Lorsque vous écrivez « le pire ennemi, le pire destructeur de notre civilisation » je dirais plutôt tout simplement « l’empêcheur de civilisation ». En ce sens que la soumission à un dieu qui a papoté avec un psychotique délirant empêche de facto toute évolution de conscience de l’homme. Victor Hugo disait « la conscience c’est dieu dans l’homme ». Oui surement…. et ce n’est pas allah !!…

    Reply
    1. pikachu

      @Kasual

      « un dieu qui a papoté avec un psychotique délirant ». Lire à ce sujet la sourate 15 ( http://www.fleurislam.net/media/doc/coran/sourate_015.html ).
      Je la trouve très drôle : comme Mohamed ne faisait pas l’unanimité, et que ses détracteurs le traitaient de fou, il se produisit un miracle extraordinaire. Allah vint à sa rescousse en donnant une sourate qui venait attester qu’il ne l’était pas mais qu’il était plutôt vraiment un authentique prophète et non un escroc..
      Un peu comme un enfant qui a séché l’école et qui fournit un mot d’excuse de ses parents pour justifier son absence. Là, pareil, Mohamed a fourni un « mot d’excuse » d’Allah pour justifier qu’il n’est pas fou.

      —-
      6. Et ils (les mecquois) disent: « Ô toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu es certainement fou!

      7. Pourquoi ne nous es-tu pas venu avec les Anges, si tu es du nombre des véridiques? »
      —-

      Reply
  10. Gygy

    Bonjour pikachu.
    Pour en revenir à la culpabilisation des musulmans, il faut aussi se rappeler que le fondateur de l’islam était lui même dénué de remords. Les enseignements qu’ils donnaient à ses disciples n’étaient jamais basé sur la conscience humaine, ni la notion du bien et du mal mais sur ce qui est permis ou interdit (hallal ou haram).
    Les valeurs telles que l’amour, le pardon, le respect du prochain et la justice sont quasiment inexistants dans ce que prêchait Mahomet. Il ne faut donc pas s’étonner que dans certains pays islamiques, l’assujettissement des femmes, l’esclavage et les droits (bafoués) des minorités religieuses soient encore d’actualité. Tant que les musulmans refuseront toute introspection, ils continueront à avoir des problèmes avec les autres communautés qui les repousserons.
    Pour moi, seule une profonde remise en question de l’islam et ses enseignements pourra les faire avancer.

    Reply
    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Si Mahomet prophète a existé…
      Pour ma part j’en doute, c’est une construction a posteriori, la transformation d’un combattant en prophète pour justifier une guerre de razzias et de conquêtes.
      Le coran, on en est sûr scientifiquement, a été élaboré sur près de 2 siècles…
      Les versets incompréhensibles ne sont que l’incapacité des dits « savants » islamiques à lire une écriture arabe pré-islamique -sans voyelle, sans point diacritique, etc.- dont été constitués des lectionnaires religieux sommaires…

      Ainsi les scientifiques occidentaux, de vrais savants eux, sont en train de lever leurs mauvaises interprétations.
      Pour faire simple, l’islam est né en Syrie-Irak au sens large, région ou se trouvaient des araméens, des grecs et autres peuples avec leur langue propre. Des échanges de mots on eu lieu… Les rapprochements étant cherchés, les versets prennent alors un autre sens.

      Comme certains versets n’avaient pas de sens, un verset spécial fut introduit sourate 3, le verset 7.
      Ainsi il s’agissait de pousser le musulman un peu réticent à être un bon musulman bien violent contre les mécréants.
      S3 V7 : « C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: «Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!» Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent. »
      C’est un verset à renvoyer dans la gueule des Tarek Oubrou et autres connards, qui justement à l’encontre des mécréants que nous sommes, veulent nous égarer…
      Autrement dit, il s’agit de faire avec les mécréants l’inverse de ce qui était demandé aux muzz !

      Reply
      1. Machinchose

        BRAVO !! BRAVO !! ( bis repetita placent) !!

        digne d’ un cours de ces anciens Maîtres qui firent la réputation de « langues O  » 😆

        ça fait rudement plaisir a lire!!

        Reply
    2. pikachu

      @Gygy

      bonsoir Gygy, je trouve que votre propos est trop optimiste. Il n’y a pas de solution religieuse au problème de l’Islam : la solution ne passera jamais par les religieux.

      Vous dites :
      « . Tant que les musulmans refuseront toute introspection, ils continueront à avoir des problèmes […]
      Pour moi, seule une profonde remise en question de l’islam et ses enseignements pourra les faire avancer. »

      Une introspection, une remise en question d’eux-même, c’est justement ce dont ils sont absolument incapables, entre autres parce que comme le dit Boubakeur, « il n’y a pas de place en Islam pour les confessions. »

      L’Islam crée des gens narcissiques, pour lesquels il est impossible d’avoir une intelligence introspective. Le « connais-toi toi-même » est une démarche qui leur est impossible. Le nombrilisme est la marque de fabrique de l’Islam : un exemple, sur les sites musulmans, vous voyez souvent le mot « reconversion ». Pour eux, un homme ne se convertit pas à l’Islam. Il s’y reconvertit, parce qu’il était né musulman à la base, c’est la religion naturelle et originelle de tout être humain. Vous comprenez ? Cela signifie qu’il n’y a rien eu avant eux, ils ne sont pas les derniers venus du monothéisme, mais les premiers et en fait les seuls.
      Ils sont profondément déficients et ne peuvent se corriger parce qu’enfermés en eux-même. La solution ne peut venir que de dirigeants réformateurs, comme Ben Salman pourrait l’être peut-être, comme le fut Bourguiba. mais l’Islam ne pourra pas disparaître de lui-même, il tue préventivement l’intelligence, seul outil qui permettrait de mettre un terme à sa suprématie.

      Reply
  11. Chevalier d'Eon

    Quand Boubakeur parle de légende immorale chez les juifs il me fait bien rire il est bien servis avec son prophète
    Boubakeur à lui aussi lu ses livres entre les lignes ou il doit changer de lunettes !

    Reply
  12. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Spéculer sur l’existence de Mahomet est un moyen de diversion pour les islamophyles car c’est le résultat ou message qui compte et non le messager. Ce dernier ne peut pas valider ou invalider les propos ou comportements qu’on lui attribue pour une raison évidente : les morts ne se défendent pas.
    Nous devons donc nous concentrer sur l’idéologie islamique telle qu’elle est aujourd’hui : un système totalitaire qui prône l’unformité pour ne pas dire l’uniforme. Il est plus facile de dominer un groupe homogène qu’hétérogène, et les minorités sont alors systématiquement persécutées ainsi que ceux qui ont la malchance de ne pas entrer dans le moule.

    Reply
  13. paul-andré tournelle

    boubakeur n’est qu’un ignorant en matière d’archéologie biblique.
    Grace à de nombreux récits bibliques , ont a retrouvé la ville de sodome et ghomorre, la ville dUr ( d’où était originaire abraham ).
    Le caveau des patriarches et le tombeau ( vide ) du Christ ont été retrouvés grace à des récits de la bible.
    Quid de l’islam ? Nada , rien.
    Aucun historien sérieux ne se baserait sur le coran pour effectuer des recherches archéologiques.
    Le coran n’est qu’une compilation de textes apocryphes, de légendes bédouines et sabéennes ( le fameux tapis volant de salomon ), et de contes et légendes persanes ( les 72 houris ou vierges du paradis viennent d’une légende persane ).
    Et je ne parle meme pas de la forte influence judéo-nazaréenne et talmudique sur le coran et des hadiths.
    Si boubakeur et ses coreligionnaires étaient logiques avec la doctrine islamique , ils doivent faire leur « hijra » ( émigration ), car il est interdit à un (e) musulman(e) de vivre dans un pays gouverné par des non-musulmans.
    Ils doivent donc quitter les pays occidentaux pour aller vivre dans des pays islamiques.

    Reply
  14. PUGNACITÉ

    Semble t il,vecteur de l’islam CAD du projet politico religieux qui vise à notre infeodation et à l’instauration de la charia ,il a pourtant été accueilli généreusement par la France ..

    Reply
  15. SarisseSarisse

    La Bible, les Budé grecs et latins, ces classiques sont le socle de notre véritable modernité, l’Europe se fonde sur ces pensées et ces fulgurances, l’islam va nous renvoyer vers un âge d’obscurantisme et de fanatisme pire que l’âge de pierre.
    Athènes, Rome et Jérusalem sont les capitales spirituelles de notre continent.

    En leur tournant le dos nos redeviendrons des esclaves!

    Reply
  16. SarisseSarisse

    Même un africain noir, catholique, le savait, Léopold Sédar Senghor qui n’aura pas su faire d’un pays où il étair minoritaire ‘ »la Grèce de l’Afrique », l’islam y a repris toutes ses prérogatives.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *