Une poignée de patriotes à Nantes, pour soutenir le policier qui a tué le repris de justice Boubakar !


Une poignée de patriotes à Nantes, pour soutenir le policier qui a tué le repris de justice Boubakar !

Excellente initiative du Rassemblement National.

Mais ils  n’étaient qu’une poignée, à dire leur soutien au policier, et à tenir tête aux antifas ( plus nombreux qu’eux a priori…) que les policiers n’ont pas maintenu très éloignés, leur permettant de perturber les discours…

Ordres du Préfet ?

Et ceux qui se terraient chez eux, ils avaient peur de quoi ? De qui ?

Plus il y a d’attentats, plus les « antifas » se mobilisent, tenant la rue, moins il y a de gens pour oser dire publiquement le fond de leur pensée avec leur seule présence….

Manifestation de soutien au policier en garde à vue à Nantes par le Rassemblement National

Discours d’Eléonore Revel à la manifestation du Rassemblement national à Nantes, en soutien à la Police, 7 juillet 2018

Chers amis,

Merci de votre présence, merci aux élus présents,

Nous sommes ici aujourd’hui, fidèles à notre message constant de soutien aux forces de l’ordre. En octobre dernier, j’avais  déjà représenté notre mouvement sur ce même lieu, en soutien à l’association des Femmes de forces de l’ordre en colère  (FFOC). Je tiens au passage à dire la vérité trop méconnue sur la vie des familles des forces de l’ordre. A l’école, dans la rue, les enfants et les femmes de policiers et CRS sont obligés de cacher la profession de leur père ou de leur mari. Quand elle est connue, les enfants sont moqués ou tabassés, les familles sont souvent contraintes de déménager car menacées. Et cela se passe en France, au XXIe siècle.

J’ai tenu à maintenir notre manifestation de soutien aux forces de l’ordre, malgré le changement de version du CRS, qui a tiré sur le délinquant, Aboubakar Fofana, car quand un policier est mis en cause, quand un policier est menacé de mort, quand un policier, un gendarme, un pompier ou un CRS est victime de jets de projectiles, c’est la France qui est attaquée, c’est notre France qui est salie, c’est notre pays qui saigne et qui est mis a mal. Nous qui aimons notre terre charnelle, notre patrie, nos villages et nos clochers, nos villes et notre civilisation, nous ne pouvons assister impuissants et nous taire face à ces guérillas qui s’installent et qui sont un danger bien réel pour notre république, pour notre culture. Vivre en France, ce devrait être vivre en paix, vivre dans le respect de l’autorité et dans la crainte des lois.

Nous sommes donc ici en soutien de nos forces de l’ordre, sollicitées pour faire face à de terribles émeutes mettant en danger les habitants des quartiers et de Nantes, Rezé et Orvault maintenant. En danger également, sont les pompiers chargés d’éteindre les incendies de véhicules et de bâtiments, plus de quatre cents voitures brûlées en trois jours, plusieurs millions d’euros de dégâts, un lycée incendié, les maisons de quartiers et d’associations construites à grand frais, brûlées elles aussi, et seulement une vingtaine d’interpellations pour incendies volontaires, jets de projectiles sur les forces de l’ordre, tout cela pour en découdre avec les uniformes français.

Le laxisme judiciaire bénéficiant à une frange de voyous issus de l’immigration récente, les conduit en effet à toujours plus de défiance envers les autorités. Radicalisés ou trafiquants, tous les prétextes deviennent bons pour défier les symboles de l’État, et de la Nation qui pourtant a tout mis en place pour permettre une vie décente à chacun ici.

Quelles qu’aient été les circonstances exactes de la mort de ce jeune délinquant, recherché pour des faits graves, rien ne peut justifier ces déferlements de violences qui détruisent certes des biens, mais qui montrent aussi la formation de zones urbaines étrangères et hostiles à l’ordre de la République, ingrates, et extrêmement préoccupantes pour l’avenir de notre pays. Les bus ne peuvent plus circuler, ou sont contraints à un couvre-feu sous peine de se faire « caillasser ».

Qu’attendre de nos autorités politiques élues, quand nous entendons notre propre maire penser avant tout à la famille du voyou, mais pas un instant aux habitants des quartiers subissant ces émeutes ni aux forces chargées de les protéger ?

Qu’attendre de la gauche, pleurant à l’unisson le manque de dépenses publiques dans les quartiers de l’immigration, pourtant si souvent favorisés et réaménagés en priorité sur le reste de notre pays oublié ? Je pense à nos campagnes, et leurs déserts médicaux, à la mort de nos centres-villes…

Que penser aussi quand des représentants de l’Etat, François de Rugy ou notre maire, sont obligés de partir, car sentant une tension très forte, et sont insultés ? Ces politiques n’ont-ils pas fait preuve de bienveillance, de complaisance même ? Voyez le sort qui leur est réservé.

À ce titre, nous condamnons avec fermeté l’attitude du maire qui aura consisté, dès mercredi soir, à se ranger du côté de la famille du jeune délinquant en fuite. Malgré son verni de respectabilité, madame Rolland n’a pas agi de manière tellement différente que ces parlementaires de France insoumise, qui éructent contre la Police ; ce que vient encore de faire Clémentine Autain après les événements de Breil. Nous savons tous le rôle de l’extrême gauche dans ces émeutes, ils appellent officiellement à la révolte et au soulèvement « populaire », agitant les foules de leurs oripeaux dépassés et tentant de diviser notre peuple en deux catégories. L’autorité et l’ordre sont des mots qu’ils ne supportent pas d’entendre, mais qui sont pourtant le fondement de notre sécurité, demeurant la première de nos libertés.

Qu’attendre de la droite classique, paralysée par le politiquement correct, le refus de nommer la réalité et la pression de sa frange libérale souhaitant toujours plus d’immigration pour ses jobs low cost ?

Quant à la droite locale, elle doit de même être sévèrement jugée pour son propre laxisme. D’hypothétiques combinaisons en vue des élections municipales semblent la convaincre de lever le pied sur un discours trop « à droite ». C’est pourtant le minimum de ce qu’attendent des électeurs de droite, mais cela les regarde. Le problème, c’est quand dans la même veine, Laurence Garnier des Républicains, après avoir prolongé la politique culturelle de gauche au conseil régional, approuve la politique de gauche d’accueil des migrants au conseil municipal, et reprend substantiellement le discours de gauche de méfiance a priori vis-à-vis des policiers.

Que penser de la préfète, qui demande aux policiers de reculer, qui affirme qu’il y a des armes dans les cités et qui ne fait rien pour aller le chercher, pour mettre hors d’état de nuire les délinquants, trafiquants et criminels ?

Oui, il y a des kalachnikov dans les quartiers, les forces de l’ordre les entendant régulièrement, nous les avons entendus mardi soir aussi. Oui les cités sont devenues des zones d’un autre droit, le droit des mafias, des dealers, des trafiquants d’armes et du proxénétisme. Car c’est la vérité de dire que nos banlieues sont armées, il y a des armes de guerre à Nantes mes amis.

Combien de temps allons-nous devoir encore supporter la loi du plus fort, tellement contraire à notre chevalerie ? Combien de temps encore allons-nous supporter que nos policiers se suicident ? Il y a eu quarante-deux suicides depuis le début de l’année…

Seul le Rassemblement national a prédit et anticipé le chaos que nous vivons. Seul le Rassemblement national propose les bonnes solutions, concrètes, et de bon sens : présomption d’innocence pour nos forces de l’ordre en service ; prescription d’une politique pénale de tolérance zéro ; renforcement des polices municipales et armement, création de commissariats dans les quartiers difficiles ; mise en place de dispositifs d’interdiction administrative de fréquentation de territoire ; mise en œuvre d’un plan de désarmement des quartiers les plus dangereux ; simplification des procédures judiciaires de lutte contre le trafic de drogues et d’armes ; protection des témoins et des victimes ; suspension des aides et des allocations aux parents dont les enfants délinquants sont non-accessibles à une sanction pénale ; expulsion des parents de mineurs étrangers de moins de 13 ans coupables de crimes et de graves délits.

Nous croyons sincèrement qu’avec un Etat fort et une volonté politique efficiente, il est encore possible de vivre paisiblement, de partir travailler le matin avec sa voiture ou son bus, d’avoir un emploi décent et pérenne, de rentrer le soir et de retrouver les siens, de boucler ses fins de mois et de partir en vacances, parce que notre France nous a forgé et que nous voulons transmettre à nos enfants une France sereine, où la loi serait respectée, ou les criminels seraient punis et ou les gens de bien vivraient durablement et en paix.

Vive la France !

Eléonore REVEL
Déléguée départementale du RN
RN de la Loire-Atlantique
BP 50521, 44005 NANTES cedex 1
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


30 thoughts on “Une poignée de patriotes à Nantes, pour soutenir le policier qui a tué le repris de justice Boubakar !

    1. d

      oui un discours de vérité que j’ai entendu ; mon avis est que ce discours n’est pas , ne devrait même pas, être du RN (prendre au 2 degré ) cela concerne tout le monde, tout le monde ! alors encore une fois je regarde aujourd’hui dimanche le site , et découvre qu’il y a eu une manif samedi ! pas de monde , ben oui, c’est sûr , pas prévenu , pas organisée . pour être honnète , c’etait loin , ne serait pas venue , mais pas étonnée du peu de monde !

      Reply
      1. chochotte

        C’est typique du FN (ou du RN si vous préférez), qui n’a jamais su faire d’agit-prop et n’a jamais été capable de récupérer l’actualité. J’en parle en connaissance de cause.

        Reply
  1. joé

    Toujours aussi peu concerné les français ??? c’est affligent le manque de solidarité entre nous .
    Que les autre ordure de *** continu de tout cramé, sa va dans le bon sens et que tout ce pays de lâche s’embrase aussi une bonne fois pour toute .

    Reply
  2. Machinchose

    comme c’est bizarre
    vendredi dernier, a Cannes j’ ai vu un trés gros rassemblement de « patriotes » braillant, hurlant, klaksonant, des dizaines « d’ identifiés » courant dans la rue d’ Antibes avec des draoeaux tricolores sur le dos, des bagnoles arborant le drapot( de chambre) algérien, aux fenetres des bagnoles

    tous cet enthousiasme , si rare a voir en tricolore, m’ ayant surpris, on m’ a expliqué que c’était en guise de soutien national a un nommé « M’bappé » courreur de ballon, et enfant chéri du Wakanfrance

    étant complétement indifférent a la chose ballonesque, je vois ou 22 ou 24 ? multimillionaires, n’ ayant jamais oublié leur extraction de miséreux, qui continuent a se battre pour récuperer une baballe a 140 euros….nouvelle variété de chiens savants….. »allez!! zyva!! rapporte la baballe !!  »

    bon! faut s’ y faire….je risque d’ attendre encore longtemps avant de contempler autant de drapeaux français en guise de soutien a un natio, ou patriote….

    je connais trés mal l’ histoire de l’ Allemagne, des années 20/30, mais j’ ai le sentiment confus que c’était la même chienlit, étrangers alors représentés par toute la gauchiasse connue
    on connait mieux la suite

    Reply
  3. dahier

    Merci à toutes ces personnes d’avoir fait le déplacement à Nantes pour apporter leur soutien à ce CRS. J’aurais aimé y aller, mais trop loin pour moi.

    Reply
  4. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Rien que de la lucidité et du bon sens dans ce discours. Pas du tout politiquement correct et bien au contraire courageux.

    Reply
  5. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Les Nantais qui pleurent sur les incivilités – c’est un euphémisme – des CPF ne sont que des lâches ; qu’ils cessent de pleurnicher comme des gosses et prennent en main leur destin parce que s’ils comptent sur l’État ils sont très, très mal partis ! Soutien au policier, qu’il ait tiré accidentellement ou non, qu’il ait menti ou non, quand on n’a rien à se reprocher on fait profil bas et on se laisse contrôler, ce qui, dans le cas d’espèce, était légitime au vu du parcours de Aboubakar Fofana (tiens, sauf erreur, il me semble avoir déjà entendu un nom de ce genre dans une ou plusieurs autres affaires glauques. Homonyme ou…?)
    Merci aux membres du RN de ce courage.
    Quant aux antifas, retournez dans la fosse septique d’où vous venez, là où est votre vraie place d’origine, restez-y, dormez-y mais foutez-nous la paix !
    Par ailleurs, si les policiers présents à ce rassemblement s’étaient montrés, comme le dit l’article, mous envers ces racailles je crains que leur collègue ne soit lâché par ceux-là mêmes qui protestent contre le laxisme de l’État en matière de sécurité et de justice.

    Reply
  6. Moktar

    Bonjour à vous qui vous exprimer pour une défense légitime de ce policier; MAIS tout de même. Ne pensez-vous pas que c’est d’abord aux forces de l’ordre à apporter leur soutien à l’un des leurs? Jusqu’à présent nous n’avons jamais vu la moindre cohésion de tous ces policiers pour la défense d’un des leurs. Sans doute que lorsqu’ils seront capables de cette action ils auront le soutien de leurs concitoyens qui, soit dit en passant n’hésitent pas à cogner très fort sur les Patriotes qui osent manifester pour le drapeau tricolore.
    On se rend compte d’un fait INDENIABLE: les « flics » car dans ce cas il faut les appeler ainsi n’ont jamais hésiter à malmener un Citoyen qui a osé se défendre d’une racaille. Je conclue: messieurs des forces de l’ordre (à l’intérieur desquelles j’ai de nombreux amis) faites votre boulot de défense du drapeau tricolore et tous les citoyens, sans exception, vous suivront.

    Reply
    1. claude t.a.l

      Vous soulevez un problème très important.

      De 1940 à 1944, la police s’est montrée comme étant une force d’appoint considérable aux occupants ( rafle du vel d’hiv, traque des Résistants de l’ Affiche Rouge, etc … ) à Paris.
      Et dans les villes plus petites que Paris, c’était pareil !
      ( ma grand-mère m’a dit, pour ce qui concernait Orléans ….. )

      Sauf quelques uns, bien sûr, et qu’il faut respecter, bien entendu.
      ( ma grand-mère m’a aussi parlé de ceux là )

      La police parisienne s’est tirée d’affaire par son insurrection, 4 ou 5 jours avant la libération de Paris seulement, quand tout était joué .

      Faudrait pas que ça recommence pareil !

      Je veux bien me faire piquer des points, et payer 90 balles, quand je roule à 58 km ( ça m’est arrivé 3 fois ), même si je trouve que c’est con.

      Mais à une condition : que ceux qui font pire que moi soient châtiés à hauteur de la gravité de leurs actes.

      Ce n’est pas le cas.

      Reply
      1. claude t.a.l

        je reprends cette partie de mon commentaire  » Mais à une condition : que ceux qui font pire que moi soient châtiés à hauteur de la gravité de leurs actes. » pour y ajouter une suite :

        J’ai vu, sur les vidéos diffusées par tous les journaux, des racailles, à Nantes, cramer des bagnoles, des bibliothèques, des édifices publics, et la police qui regardait ( les ordres ! ) :  » faut pas leur faire de mal, des fois que …. « .

        Alors, quand même, mes 3 points en moins, ça me fait chier !

        Reply
        1. Samia

          Le pire c’est que dans le lot de ces zoulous, il y a des mineurs. Pour moi c’est parents responsables autant que leurs enfants. C’est du pareil au même, ils ne vont pas nous faire croire qu’ils ne sont pas au courant de ce que font leurs enfants. Pas d’excuses bidons, ça suffit. Il est temps qu’ils assument l’éducation pourrie qu’ils donnent à leurs gamins.

          Reply
          1. Moktar

            Dans bien des cas les parents sont complices, notamment lorsque leurs chérubins leur font cadeau quelques billets de 100 voire 200 euros. Cela étant ce serait une bonne chose plutôt qu’enfermer les « gamins » d’enfermer les parents et SURTOUT, SURTOUT leur couper toute subvention. je vous garantis que ça les ferait réfléchir.

        2. denise

          les 3 points en moins et aussi des amendes ! ces amendes , qui pleuvent pour moi aussi , servent à payer les dégâts des autres , bien sûr !! ..j’ai donc reçu une lettre me disant qu’ils espéraient que j’avais compris en me rendant mon demi point : je doublais une personne à 50kms/h sur une route à 70 ! j’ai toujours appris qu’il ne fallait pas rester sur la voie de gauche trop longtemps, histoire de ne pas percuter le véhicule en face ! et bien sûr il y avait un radar !
          Non seulement ils nous prennent pour des enfants en écrivant :  » j espère que vous avez compris », ne nous donnent pas le nouveau mode d’emploi surtout, mais un policier dans l’exercice de ses fonctions est lui trainé en justice ! je vais donc écrire en leur disant que je conduis depuis 50 ans sans accident, Il faut donc bien payer tous les dégâts occasionnés par les vrais délinquants ! où sont les priorités !! j’ai l’impression d’enfoncer des portes ouvertes en même temps ! quelle folie !

          Reply
      2. Claude LaurentClaude Laurent

        Sauf quelques uns, bien sûr, et qu’il faut respecter, bien entendu.

        En effet une bonne cinquantaine sont à l’honneur dans le musée de la résistance à St Marcel sur la route de Auray à Ploërmel

        Reply
    2. denise

      les forces de l’ordre ont déjà manifesté pour un des leurs et ont fait d’autres manifs pour leurs conditions de travail ! il y en a eu beaucoup en 2017 ,notamment par leur propres épouses , peut être en préparent ils une !!

      Reply
      1. chochotte

        Denise, quand ils ont manifesté pour leurs conditions de travail, c’était pour réclamer plus de moyens – mais pas pour remettre en cause les instructions qu’ils reçoivent !
        Comprenez-vous la différence ?
        Ils n’ont jamais remis en cause ce qu’on leur demande de faire !!!

        Reply
        1. Moktar

          Tout à fait de votre avis; en tant que bons fonctionnaires (tout comme la SNCF et EDF) ils ne sont capables de descendre dans la rue que pour leurs avantages et non pour la solidarité des autres ou tenter de réclamer à faire leur travail de « défense du drapeau et des institutions ».

          Reply
    3. chochotte

      Entièrement d’accord avec vous ! Les forces de l’ordre ne sont plus (du tout) crédibles et moi non plus je n’ai plus envie de les soutenir.

      Que les flics cessent de continuer à servir aussi servilement un état criminel qui détruit sciemment la France, et après on verra…

      Reply
  7. MALI

    BRAVO! 👍👍👍👏👏👏👏 Bravo à Éléonore Revel et aux personnes qui l’ ont accompagnée, alors qu’ elle défendait les valeurs de notre France. Cela fait chaud au cœur d’ entendre un tel discours, bien loin de la bien pensance, et alors que la justice dévoyée sévissant depuis des lustres dans notre pays, a osé inculper le policier, auteur du coup de feu, d’ homicide VOLONTAIRE, alors que son tir était accidentel. Cette justice pourrie prompte à condamner les forces de l’ ordre, pour satisfaire les ennemis de la France, de son ordre républicain, et de ses lois. Ennemis emplis de haine mais qui ne crachent pas sur les aides sociales qui leurs sont si généreusement octroyées, tout en vomissant leur mépris vis-à-vis de la population de « kouffars » et autres qualificatifs non moins insultants… Bravo encore pour ce discours prononcé avec force et courage alors que les hyènes gauchistes antifas poussaient leurs hurlements inhumains. Et vivent nos forces de l’ ordre, qui font courageusement leur travail dans des conditions de plus en plus dégradées!

    Reply
  8. Moktar

    Certes;nous sommes sans un pays où toutes les souches de la société ne songent qu’a leur confort;les forces de l’ordre y compris l’armée se sont fonctionnarisés;cela ne va pas plaire mais je sais de quoi je parle étant moi-même président d’une amicale Légion ou nous sommes à 1000 lieues de la Légion d’indo ou d’Algérie;cela étant ça reste une arme d’exception au regard des autres ;qui a pris la défense des légionnaires de Marseille ? Personne y compris le commandement dans la légion d’hier Jamais le commandement n’aurait toléré qu’on arrête ces hommes:voilà où nous en sommes et pour ceux qui auraient des doutes:2ême REI mle 140066

    Reply
    1. Fomalo

      Bravo Moktar! L’adjectif « fonctionnarisé » me semble presque faible, mais je ne trouve pas mieux..
      Cela dit, la France n’est plus au temps de l’Indo,( ni de l’Algérie, depuis juillet 1962). Aujourd’hui c’est un petit brevet de service « civique » qui attendra le petit malin qui ne se sera pas fait repérer dans les résistances locales du R.N. La Légion (« Honneur et Fidélité ») reste l’arme d’exception, sur toutes les armes, et le 2ème REI un de ses magnifiques fleurons!

      Reply
      1. Moktar

        Notamment la 7ème Compagnie dont la devise était : Croire-Oser-Vaincre; voilà que cette devise devrait être adaptée à la France et surtout aux Français

        Reply
    2. chochotte

      Là encore, entièrement d’accord avec vous. ça ne va plus du tout au sein de l’armée et la Légion Etrangère ne fait pas exception. Je l’ai remarqué de mon côté à plusieurs reprises.

      Reply
  9. desespoir50

    Nantes brule t il ? Pas assez à mon goût ! Ce pauvre policier, travailleur pour la sécurité du peuple, n’a commis qu’une faute, exécuter son travail consciencieusement dans une ville de socialistes collabos.
    Bravo et courage à ce valeureux et exemplaire policier.

    Reply
  10. bob

    Nante des socialo brule pas assez allez les chances pour la France encore un effort et la ce sera l ‘explosion qd les Français de souche bisounours comprendont leurs erreurs de laisser entrer la faune africaine …
    On voit bien le bordel qu ‘ils foutent dans leurs pays . Ils sont loin d’être malin comme les chinois par exemple , heureusement pour nous d ‘ailleurs .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *