France dhimmie : des familles de victimes du Bataclan s’indignent d’une campagne d’affichage …


France dhimmie : des familles de victimes du Bataclan s’indignent d’une campagne d’affichage …

Quand les bonnes âmes de la bien-pensance s’indignent, ça donne ça.

Ils nous ont habitués à ne voir les choses que selon leur kaléidoscope organique et sortis de la vision folle de leur boîtier, il n’y a plus rien à voir nous devons jouer les taupes.

Combien se sont fait taper sur les paupières, sur les mains et au porte-monnaie pour avoir vu hors leur indice kaléidoscopique et osé montrer à d’autres que les choses ne sont pas telles qu’ils veulent que nous les voyions.

Quelques fois parce que disent-ils que certaines images sont trop dures ; qu’il ne convient pas d’exiber d’images choquantes…

Ces âmes ont des côtés hypersensibles, voilà leur dernière indignation ; on a juste envie de les taper et qu’ils voient cette envie passée au prisme de leur viseur kaléidocopique comme une envie de caresser la bête…. poils.

Et chacun y va à qui sa tirade exprimant le plus son indignation la plus grande.

Ils ont mal, oui ! très mal, ils sont tombés sur le cerveau, le crâne ayant fui sans doute dépîté.

Indignation après l’utilisation de portraits de victimes du 13 novembre contre le rappeur Médine

https://francais.rt.com/france/52171-indignation-apres-utilisation-portraits-victimes-13-novembre-medine

Plusieurs photographies de victimes des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis ont été utilisées sur des affiches afin de fustiger la venue de Médine au Bataclan en octobre.

Des familles et des associations de victimes s’indignent.

Des photos de victimes du 13 novembre placardées sur plusieurs pans de murs à proximité du Bataclan : c’est ce que peuvent voir les passants depuis quelques jours dans les rues du XIe arrondissement, à Paris.

«Non au rappeur islamiste Médine au Bataclan», est-il inscrit en lettres capitales en-dessous de chaque portrait en noir et blanc. I

ls représentent des personnes qui ont perdu la vie lors des attentats de Paris et Saint-Denis en 2015. La mention «assassiné(e) le 13 novembre 2015» est présente sur chaque affiche, précédée des noms et prénoms de la victime en question.

«C’est totalement abject»

Cette campagne d’affichage contre la venue du rappeur Médine au Bataclan en octobre prochain a suscité l’ire de familles de victimes ainsi que des associations qui les représentent.

«Je me rends compte qu’il y a Lamia, ma fille, son compagnon Romain. Et puis d’autres, Michelli, Elsa… que nous connaissons par les parents», témoigne auprès de BFMTV Jean-François, père d’une des victimes du 13 novembre.

«C’est totalement abject», souligne-t-il.

L’association 13 Onze 15 Fraternité-Vérité a également réagi à cette campagne d’affiche

Après le signalement de ces affiches ce 4 juillet, les services de nettoyage de la mairie de Paris ont été dépêchés sur place afin de les faire disparaître. Reste désormais à déterminer qui est à l’origine de cet affichage sauvage.

Depuis plusieurs semaines, la programmation du rappeur Médine au Bataclan suscite la polémique. En cause notamment, les textes de certaines de ses chansons qui vilipendent la laïcité ainsi que ses liens avec une association qui donne la parole à des prédicateurs islamistes. Un pedigree jugé incompatible avec la tenue d’un concert dans une salle désormais devenue l’un des symboles de la barbarie djihadiste en France.

Note d’Antiislam

Il y a quelque chose de profondément pervers dans l’attitude de certaines familles de victimes.

C’est cette appropriation de SA victime par ces personnes.

En substance :

« C’est MA victime ! Pas touche à MA victime ! « .

En plus de la dhimitude profonde de non résistance à la barbarie musulmane,  ces personnes manifestent  un individualisme mortifère.

Elles sont incapables d’envisager que ce n’est pas seulement LEUR victime, mais la société française  dans son entier qui a été  agressée au Bataclan.

Dans le passé lors de manifestations pour  la Résistance ou même gauchistes, on portait fièrement  les portraits de victimes du Nazisme, de la « Réaction » etc.

Pensons par exemple aux obsèques de Pierre Overney, militant maoïste abattu par un vigile de Renault en 1972.

La victime était défendue par TOUTE la Gauche.

Son portrait était, partout,  affiché, lors de la manifestation.

Ses  ASSASSINS  clairement désignés.

50 ans après, tout a changé.

Le Français est quasiment châtré par l’individualisme :

Refus des autorités ou des familles de montrer les victimes.

(Pensons au fanatisme du Pouvoir  pour empêcher toute diffusion des photos du massacre du Bataclan.)

Refus de pointer   l’agression musulmane contre la nation.

Refus de désigner l’ennemi.

Refus d’envisager  une défense globale de la société.

Ces personnes sont mal parties pour les années très dures qui s’annoncent en France et en Europe.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


34 thoughts on “France dhimmie : des familles de victimes du Bataclan s’indignent d’une campagne d’affichage …

  1. GAVIVA

    C’est donc qu’on a oublié de passer à la caisse?? Je ne peux que le supposer, le soupçonner, mais outre les fameuses indemnités aux victimes du terrorisme qui ont fait montrer la note d’assurance, du pognon en plus en échange d’un militantisme vous n’aurez pas ma haine flagrant ne serait pas pour m’étonner. Mais alors pas du tout.

    Reply
    1. Fomalo

      Entièrement d’accord, @GAVIVA, j’ai immédiatement pensé que les avocats étaient privés de leurs royalties sur ce coup, et qu’il y avait derrière,en plus, un quelconque collectif contre quelque chose qui supputait le fric à tirer.

      Reply
  2. Samia

    Antiislam, c’est ce que je pense, l’individualisme forcené a rendu insensible les gens qui ne se préoccupent dorénavant que de leur petit confort. Les problèmes que peut rencontrer une société, ils s’en fichent royalement.

    Reply
  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bonjour @Antiislam ;

    -« Il y a quelque chose de profondément pervers dans l’attitude de certaines familles de victimes.

    C’est cette appropriation de SA victime par ces personnes. »-

    C’est exactement le plus profond de ma pensée ; quant à ce retournement presque quasi unanime, ile est plus qu’étrange. Qu’il y ait des personnes dont cette attitude corresponde à un sentiment profond, cela ne me choque pas ; c’est leur histoire ; leur façon de pensée et de ressentir les choses ; normal !

    Mais que ce comportement se généralise pour des situations tragiques extrêmement insupportables ; j’avoue que cela m’interroge ; ce n’est pas naturel ; quel est le processus, ou quels sont les éléments qui causent ce retournement on va dire presque contre-nature. Je ne juge pas, parce qu’il faudrait savoir ce qui se passe dans la vie des familles de victimes pour en juger. Cependant il y a quelque chose d’anormal qui se passe. À quel syndrome est lié ce comportement ?

    Reply
    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      C’est l’hyper individualisme occidental à l’oeuvre depuis quelques décennies : il y a un refus de toute pensée collective.

      C’est la victoire de « c’est mon choix ».

      Les dirigeants libéraux, comme Thatcher qui a été jusqu’à déclarer : « la société, ça n’existe pas ! », portent une grave responsabilité.

      S’il n’y a pas de société, il n’y a que des individus s’appropriant leur victime.

      Il n’est même pas pensable que le Bataclan soit une agression globale contre la France.

      Il n’est même pas pensable que nous soyons colonisés par une idéologie globale totalitaire : nous pensons que nous ne sommes que des individus et que les gens d’en face ne sont qu’une somme d’individus, eux aussi.

      C’est ce qu’on observe.

      D’ailleurs un libéral considère que le concept de « France » est un concept « holiste » (sic) donc vide de sens …

      Reply
      1. Jolly Rodgers

        Bonjour @ Anti islam,
        très bien dit , je suis d’accord avec vous . nous sommes dans l’ ère de l’ individus roi , ou l’autre n’existe plus , ou toute décence commune est exclu . cette maladie moderne du capitalisme est survenu avec la révolution libérale petit bourgeois de mai 1968 , les symptômes sont la haine de soit , l’ ethnomasochisme et l’inversion des valeurs .
        des gens vide dans une société liquide .

        Reply
    2. maury

      POUR MOI ON LEUR A FAIT DIRE (FAKE NEWS) QUI VA VÉRIFIER S ILS ONT VRAIMENT DIT CA?? N OUBLIONS PAS LA PROTESTATION DU PARENT D UNE VICTIME, A QUI ON AVAIT DEMANDER DE S EXPRIMER , S ÉTANT PLAINT QU ON AVAIT « CORRIGE » SON DISCOURS !
      N OUBLIONS PAS NON PLUS LA CONDAMNATION DU PÈRE D UNE VICTIME DU BATACLAN QUI AVAIT DIT VOUS AUREZ MA HAINE!!
      CONCLUSION SUBISSEZ ET FERMEZ LA OU DITES CE QUE NOUS VOUS DIRONS DE DIRE, VOUS ÊTES DANS UNE DICTATURE

      Reply
  4. Marvin

    La peur peut malheureusement faire ressortir certains aspects peu glorieux de la nature humaine .

    Il ne faut pas se mentir , j’ai la conviction que dans un grand nombre de cas la doctrine du « vousn’aurezpasmahaine » © n’est qu’une manière de transformer sa peur en quelque chose de plus reluisant .

    Il est plus facile de se convaincre que l’on est quelqu’un de tolérant et d’ouvert , plutôt que quelqu’un qui est tout simplement terrifié .

    Il est plus agréable de se convaincre que l’on est une sorte de pseudo-résistant face à un fascisme disparu depuis plus d’un demi-siècle , que de réaliser que l’on est un civil désarmé livré en pâture à un totalitarisme bien réel et de plus en plus virulent chaque jour .

    Je ne reprocherais pas à ces gens d’avoir peur , c’est naturel et inévitable .

    Et de toute manière j’ai trop de compassion pour eux pour leur faire des reproches , car j’imagine à quel point perdre un proche si brutalement doit être une expérience abominable .

    Le seul souci c’est que – comme Antiislam le précise bien dans sa note – les victimes ne sont pas des propriétés .
    Ce sont des êtres humains , des personnes à part entière et on ne peut pas refuser aux gens touchés par le crime monstrueux qui leur a coûté la vie d’exprimer leur colère face à cette provocation ignoble .

    La colère est un sentiment humain tout comme la peur , la tristesse , l’amour etc…

    Il est injuste de vouloir faire taire ceux qui veulent exprimer cette colère , tout comme il serait inadmissible de vouloir faire taire une personne qui exprimerait son chagrin ou sa crainte .

    En 1938 lorsque la foule acclamait Daladier revenant de Munich , c’était avant tout la peur d’une guerre avec l’Allemagne qui s’exprimait dans cette liesse .

    Un an plus tard , l’histoire s’est chargée de nous apprendre que la peur ne met pas à l’abri du conflit .

    Avec respect et compassion pour les victimes et leurs proches , je n’approuve pas cette réaction mais j’arrive à la comprendre .

    Mais l’aveuglement Munichois ne sert à rien .

    Reply
    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonsoir @Marvin ;

      Tout à fait d’accord ; la peur et un sacré conditionnement social.

      Y-a-t-il aussi autre chose ? Possible !

      Je ne jette pas la pierre à ces personnes, bien que je ne sois absolument pas d’accord sur le principe de s’approprier les pensées et les sentiments des victimes.

      Les sentiments et pensées des victimes étaient les leurs ; quels étaient-ils au moment où sauvagement on leur a pris la vie ? Auraient-ils pu continuer d’être les mêmes ?

      Néanmoins pour ce qui est des proches des victimes, nous avons la compassion et le soucis de comprendre leur attitude sans porter de jugement si ce n’est précisément celui de réagir POUR ou AU NOM de la victime.

      Ces proches, familiers et amis adoptent certainement et inconsciemment peut-être le comportement que las sphère médiatique leur impose mine de rien. Sans compter donc les craintes et autres sentiments parasites liés au conditionnement social.

      Le système formate les sociétés à l’image de ce qu’il souhaite. Apparemment ça fonctionne.

      Reply
      1. Marvin

        Bonsoir @Marcher sur des Oeufs :

        Effectivement , ça fonctionne très bien .

        Il est beaucoup plus dur de voir la réalité telle qu’elle est .
        ( A savoir que des millions de personnes qui vivent actuellement en France nous haïsse d’une haine absolue pour ce que nous sommes , prient tous les jours pour notre mort et enfin que cette situation de guerre froide ne pourra pas durer éternellement sans finir en confrontation générale et directe . )

        Et il est beaucoup plus simple de se réfugier dans l’hypothèse la plus rassurante et optimiste .
        ( A savoir s’imaginer qu’il ne s’agit que d’exceptions , de gens qui étaient détraqués psychologiquement et qu’il suffirait d’être gentil pour que l’on vive tous en paix . )

        Reply
    2. bm77

      Je suis tout à fait d’accord avec votre réflexion Marvin et je pense que si l’histoire se répète ce ne sera jamais avec les mêmes protagonistes, la comparaison avec la période Munichoise est très pertinente par la volonté absolue d’une société de ne pas affronter une réalité qui faisait peur assez similaire avec la nôtre dans une forme différente; la novlangue étant passé par là et les slogans bidons aussi.
      Je suis d’accord avec vous aussi quand vous parlez de guerre froide , c’est un peu ça: Personne ne prend la responsabilité de la déclarer mais on sent qu’elle peut se déclencher à tout moment.

      Anti Islam parle de l’appropriation de sa victime par le fait de l’individualisme qui interdit toute émotion collective mais au même titre qu’ils ne veulent pas que l’on rentre dans l’intimité de leur chagrin ils doivent respecter notre légitime colère contre cette agression qui dépasse l’enredement par le nombre de victimes. A une tuerie qui est un avertissement à notre socitété d’accepter toutes leurs revendications , il doit y avoir une réponse collective et le fait d’être parent de victime ne fait pas de vous un citoyen plus à même d’avoir une vision lucide sur la situation de l’islamisme en France.

      Il faut créer les conditions pour que des massacres d’une telle empleur ne se reproduisent plus et celà ne pourra se faire que par un consensus et des débats qui n’ont pas eu lieu puisque les principaux concernés ont fermé la porte en faisant une fin de non recevoir par un « pas d’amalgame » qui veut surtout dire ne venez pas nous demander de nous remettre en question .
      Il faudrait savoir dans quelle société on veut voir grandir nos enfants doivent-ils vivre vivre avec les attentats en ne se posant même pas la question du pourquoi de ceux ci.?

      Reply
  5. d

    avant même de vous lire Antiislam , je le pensais : ces victimes ne sont pas que les leurs , il me semble qu’il y a eu , entre autre , une manifestation importante pour elles , les familles n’ont pas hurlé à la récupération à ce moment là, alors qu’elles auraient pu le faire dix fois ! alors il faut le dire à ces associations, avec diplomatie, eu égard à ces familles en effet , c’est le pays , c’est la nation qui est attaquée, c’est le peuple français dont ces tueurs ne devraient même pas faire parti, et que certains réagissent à la venue de medine , est sain ! mais que sont ces familles pour accepter l’inacceptable , la mort et la torture !!

    Reply
  6. dahier

    Gaviva, je me fais la même réflexion ! il n’y a qu’une histoire d’argent pour justifier un tel comportement de la part des familles de victimes… absolument désolant… et révoltant !

    Reply
  7. JackJack

    « Le Français est quasiment châtré par l’individualisme » Je l’aurais sans doute exprimé autrement mais j’aime votre expression Antiislam. Il y a déjà longtemps que je pense ainsi. La France n’est pas prête à voter pour un Viktor Orban, lequel n’est sans doute pas encore né… En tout cas, sauf erreur de ma part, je ne le vois pas parmi les personnes en vue d’aujourd’hui. Tout va donc continuer comme depuis une quarantaine d’années.

    Reply
  8. La moutarde me monte au nez

    Ce sera toujours pareil.
    Il y aura toujours ceux qui baissent leur froc.
    Ceux qui vont jusqu’à tendre la vaseline.
    Et ceux qui n’en n’ont même plus besoin!
    Pour les autres c’est très dur.

    Sami Davis Junior disait: «  je suis le plus malheureux des hommes, je suis noir, juif et borgne. »
    En le paraphrasant on pourrait dire:
    Je suis le plus malheureux des hommes, je suis blanc, français de souche,je travaille, je paie mes impôts, je respecte la police, je respecte mes concitoyens,
    Je vote et pourtant tout le monde me prend pour un con.

    Reply
    1. pauledesbaux

      bravo « la moutarde »….pour votre dernier paragraphe qui devrait être diffusé à tout nos carnets d’adresses, nos fichiers et plus si affinité parce que c’est bien de celà dont il s’agit : ceux qui sont dans le droit chemin sont montrés du doigt par les plus hautes instances voyez à Nantes ce qui s’est passé pour ce pauvre policier qui a rendu service à notre république en tuant un repris de justice trafiquant, assassin etc toutes ces choses qui le feront monter au ciel directement sans arrêt demandé……

      Reply
  9. Machinchose

    JE VIENS DE RECEVOIR CA.

    « Hégémonie idéologique
    « En Israël, il faut s’excuser d’être de gauche » (46 min)
    Denis Charbit – professeur de sciences politiques »

    je ne sais pas si c’est vrai, mais au kazou ce le serait vraiment, une fois de plus je dois avouer ma jalousie envieuse…….

    les gauchos la bas savent se faire entendre,du moins si l’ on en croit leurs trop virulents kapos…leurs torche-culs tels que « l’ immonde….L’aberration…. » sont résumés en le journal Ha aretz, bible de tout ce qui se pense a gauche…faisant les délices de tous les anti-sionistes et anti- droite du pays

    et ,ayant une famille , ainsi que mon épouse, en Israel, étendue a plus de cinquante personnes, dont un seul gaucho, le reste étant digne de RR, je ne comprends pas comment cette pestilence peut encore se faire entendre….

    et j’ ose supposer que des familles comme la notre sont trés nombreuses dans ce pays ou seule la droite patriote, natio, a compris que la plaisanterie de trois peuples pour un état et douze tribus, ça relevait de l’ imbécilité totale

    un Pays, c’est un Peuple, majoritaire, uni dans le meme souci de sa perpétuation, sans partage idiot qui ne signifie que sa destruction programmée et souhaitée

    en Israel, comme en France, hélas, le pourcentage d’ allogènes est a présent de 21%…et de la même origine musulmane
    c’est trop….Danger!

    « eux » sont moins cons puisque le pourcentage , chez eux, de chrétiens et de Juifs est inférieur a 0,6% …..dans le meilleur des cas….

    bien sur, tu me diras qu il faut vraiment envie d’ avoir a vivre dans ces trous a merde comme Bagdad ou encore Kaboul, sans oublier Alger ni Bamako

    Reply
  10. Marie

    Je n’arrive décidément pas à comprendre les familles de victimes qui ont accepté la présence de personnalités politiques responsables de la mort des leurs, qui après ont crié « vous n’aurez pas ma haine », certains même se sont fait du pognon en écrivant un bouquin-ode au vivre ensemble-c’est-pas-ça-l’islam-les musulmans-sont-les-premières-victimes et maintenant ça pleure quand quelqu’un dénonce ce qu’ils n’ont pas le courage de faire. Ces gens là ne méritent même pas notre pitié, les morts ne méritent pas des familles et des amis pareils, ce sont des pleutres. Avant d’aller à un concert, je me dis parfois que ça pourrait arriver à un de mes gosses et je sais déjà que ma haine ils l’auraient pour l’éternité, que le premier politique qui pointe son nez je le fous dehors à coup de pieds au cul et je passerais le reste de ma vie à venger les miens, même si cela devait me mener en enfer ou en prison.

    Reply
    1. Chardon26

      Je vais totalement dans votre sens Marie, j’ai honte pour ces personnes.
      Mes réactions seraient identiques aux vôtres.

      Reply
    2. Albatros

      Yessss!! Et rappelez vous de ce père de victime qui prenait dans ses bras un imam « éploré » lors des obsèques de son enfant ! Mais de quel matière sont ils faits ces gluants ????
      Moi, je n’ai pas eu d’enfant victime, mais toutes ces victimes (Bataclan, Nice, Hamel etc…) sont mes enfants ! et ma haine s’éteindra avec l’extinction de cette secte. Et c’est parceque je connais par-fai-te-ment l’histoire de l’islam (de momo à nos jours) que je suis logiquement et irrémédiablement is-la-mo-phobe !!!

      Reply
  11. La moutarde me monte au nez

    Je suis d’accord avec vous, Marie,
    Ces traîtres, lâches et sans honneur tuent une seconde fois leurs enfants en cirant les pompes de leurs meurtriers au nom d’une idéologie dépassée,
    et pire, peut être par intérêt.
    C’est à en vomir.
    Comment peut on pardonner et aimer les assassins de ses enfants et leurs complices.
    Les victimes doivent se retourner dans leurs tombes.
    Je peux comprendre qu’on soit favorable à une paix mondiale,
    MAIS PAS AVANT D’AVOIR ÉLIMINÉ LES CHIENS ENRAGÉS,
    ET MÊMES CEUX QUI NE FONT QUE BAVER STYLE RAP, SLAM ET AUTRES…

    Nota!
    pour les lecteurs des renseignements généraux et autres engeances à la solde des gouvernements illégitimes et provisoires,
    Sachez que du haut de mes 72 ans, je vous enmerde à pieds, à cheval et en voiture.
    De plus, je suis persuadé que vous aurez disparu avant moi.
    La différence, c’est que vous finirez pendus pour haute trahison,
    Alors que moi, au mieux, je crèverais les armes à la main,
    au pire paisiblement dans mon lit.

    Reply
    1. Claude LaurentClaude Laurent

      favorable à une paix mondiale…

      Bien sûr malheureusement:
      « Il est dans la nature de l’homme d’opprimer ceux qui cèdent et de respecter ceux qui résistent. » (Thucydide—-460 av. J.-C)

      Devant ce constat les nations on appliqué le dicton:
      si pacem parabellum;

      Reply
  12. palimola

    IL est bien dommage que les morts ne puissent parler car ils auraient a coup sûr une opinion différente de celle de ceux qui sont censés être des « proches  » .

    Reply
  13. Franck

    Un vieux fou, JM Lepen, nous avait alerté depuis longtemps que nous allions avoir des problèmes avec l’immigration, les Français récoltent maintenant ce qu’ils ont semé.

    Reply
  14. dahier

    Marie, je suis complètement d’accord avec vous.
    Franck, vous avez raison également ! Les français ont craché sur JM Lepen sans écouter ce qu’il disait, ou du moins ne retenez que ces « indélicatesses » de langage. Nous voici maintenant au pied du mur… Mais combien admettrons qu’il avait raison ?

    Reply
  15. Céquiça

    A rapprocher et comparer avec la fameuse  » affiche rouge » qui montrait une série de résistants exécutés pendant la guerre par l’occupant. Est-ce que les familles de l’époque ont porté plainte ?

    Reply
  16. Nila

    Bonjour Antiislam, =)

     » Il y a quelque chose de profondément pervers dans l’attitude de certaines familles de victimes.
    C’est cette appropriation de SA victime par ces personnes.
    En substance :
    « C’est MA victime ! Pas touche à MA victime ! « .  »

    Entièrement d’accord avec vous (ainsi qu’avec les autres intervenants)!

    En plus de l’écoeurante et insupportable réaction de « dhimmitude » dont ont fait preuve les personnes concernées, je pense également que le gouvernement Macron par le biais de certains avocats ou représentants des familles des victimes, visent avant tout « les fachos de l’extrême droite ».
    Il ne faut surtout pas que l’ensemble des citoyens lambda (dont les familles des victimes passées, présentes et futures) s’emparent de ces questions-là.
    Certes, il ne s’agit que de mon point de vue mais dont je ne démords pas.

    Reply
  17. Catherine Terrillon

    quand Emile Louis a commis des meurtres atroces, est ce que les familles des victimes ont défilé en criant : « vous n’aurez pas ma haine » ? Non, ce serait impensable ! Mais quand ce sont des djihadistes qui tuent, alors … le blocage se met en place. On leur dit  » qu’on ne les hait pas » ! On en arriverait presque à les excuser ! N’est ce pas étonnant ? Ce blocage qui l’a mis en place ? Les média, les journaux, l’idéologie ambiante. L' »antiracisme » est une façon de croire que l’Autre (le noir, l’arabe , le musulman …) est tellement différent qu’on lui donne un statut d’exception. Ce n’est pas un « semblable », donc on s’interdit de le juger, puisqu’il n’y a rien de commun entre lui et nous ! L’anti racisme est une forme pernicieuse de racisme, en général inconscient. Les antiracistes en font trop. Ce n’est pas naturel. Le comble, c’est que, quand j’étais jeune j’étais comme eux.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *