Macron a bafoué la mémoire de Simone Veil en lui faisant dire que les Français étaient antisémites


Macron a bafoué la mémoire de Simone Veil en lui faisant dire que les Français étaient antisémites

Simone Veil, comme on le sait, fut déportée à Aushwitz, elle en garda une trace indélébile : un numéro tatoué sur son bras.
Elle était d’autre part dans une absence de manichéisme, elle reconnaissait que la France avait eu sa part de salauds pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais elle reconnaissait aussi que le soutien aux Juifs, en France, avait été un phénomène de grande ampleur, elle citait les enfants cachés dans les couvents, l’implication active des Protestants français et aussi le silence de tous ces villageois qui voyaient bien tous ces enfants des villes qui étaient arrivés chez eux, et qui, ayant bien compris, gardèrent le silence.

Cette conviction, elle l’exprima lors de la polémique concernant le film de Marcel Ophuls, « le chagrin et la pitié » qui présentait les Français comme des « salauds ». A l’époque, elle était en poste à l’ORTF, et batailla pour que l’ORTF n’achète pas ce film. Voici ce qu’elle en disait à l’Express :
(https://www.lexpress.fr/actualite/societe/simone-veil-j-ai-ressenti-une-grande-solidarite_473233.amp.html ) :
« Le Chagrin et la pitié,de Marcel Ophuls, […] présente comme un exemple de collaboration la ville de Clermont-Ferrand, qui a pourtant compté beaucoup de résistants, notamment étudiants. Bref, tous les Français auraient été des salauds! A l’époque, je me suis bagarrée, avec succès, pour que l’ORTF [le service public alors chargé de l’audiovisuel] n’achète pas ce documentaire que je trouvais injuste et partisan. Contraire, également, à ce que j’avais vécu.  »

Venons en à l’anecdote reprise par Macron : en 1950 ou 1951, alors qu’elle est en Allemagne, et qu’elle assiste à un cocktail chez le consul de France à Mayence, un haut fonctionaire français, lui fait une remarque déplacée, sur le ton de l’humour en lui demandant si c’est son numéro de vestiaire qu’elle a tatoué sur son bras.

Quand Macron a repris cette anecdote dans son hommage, il l’a modifiée au point de lui donner un autre sens, allant dans le sens de son idéologie antifrançaise.

Citation extraite du discours de Macron :
« Elle qui, sur le bras gauche, portait le stigmate de son malheur, ce numéro de déportée à Birkenau dont un jour un Français lui demanda si c’était son numéro de vestiaire.  »

Voyez-vous la différence entre les deux versions ? Non ? Alors je vais vous l’expliquer.

Quand Simone Veil relate cette anecdote, elle met en cause un haut fonctionnaire, elle signale qu’il est français parce que la scène se passe en Allemagne et qu’on comprenne donc que c’est un haut fonctionnaire français. Il n’est pas improbable qu’il soit sorti de l’ENA, tout comme Macron, bien que Simone Veil ait eu la classe de ne pas donner son nom. Bref, il s’agit d’un semblable de Macron : un haut fonctionnaire ayant fait les mêmes études, peut-être, tout comme Macron, issu d’un milieu aisé. Pas un sans-dent, pas un français de la France d’en bas.

Quand Macron reprend cette anecdote, il escamote le fait que cette personne vraisemblablement antisémite était un haut fonctionnaire, tout comme lui. Il ne retient plus que la simple désignation de Français. Il laisse donc entendre, que le Français lambda est raciste.
C’est tout l’inverse de ce dont témoigna Simone Veil, mais peu lui importe le respect de sa mémoire : ce qui compte, c’est au contraire de l’instrumentaliser pour les besoins de son idéologie antiraciste inversée : c’est bien le Français qui est antisémite, le Français lambda.

On le savait déjà, avec Macron :
– il n’existe pas de culture française
– les Français ont commis un crime contre l’humanité en Algérie
– il n’y que deux antisémitismes en France (dans son propos tenu aux Etats-Unis, en réaction au manifeste des 300 contre le nouvel antisémitisme) : l’antisémitisme franchouillard et une importation du conflit israélo-palestinien, mais pas d’antisémitisme inhérent à l’islam, importé par l’immigration maghrébine.
– le populisme ou carrément le peuple, c’est la lèpre.

Il s’est donc servi de la mémoire de Simone Veil, en déformant ses propos, pour enfoncer le clou une nouvelle fois et culpabiliser ce « Français raciste ».

Alors encore une fois Manu (pardon, Monsieur le président), le raciste en l’occurrence n’était pas « un Français », mais un de tes semblables, un haut fonctionnaire.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “Macron a bafoué la mémoire de Simone Veil en lui faisant dire que les Français étaient antisémites

  1. BROCARD

    Chez Macron tout est faux, tout est faussé pour servir sa propre pensée, et elle n’est vraiment pas intelligente ni ne prend en compte la réalité. Les discours de ce type sont à vomir contrairement à ce que les médias à sa botte voudraient nous faire croire.

  2. dahier

    Pauvre macron ! Pas deux sous d’intelligence, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire…. sans doute pour expliquer son arrivée à la tête de l’état. Je devrais dire à la tête du tas, le tas dont il est le digne représentant

  3. durandurand

    Comme quoi que micro-con arrange tout à sa sauce de traître et de corrompu , manipulateur et menteur . A l ‘échafaud ce diable qui nous dirige et nous considère comme des moins que rien .

  4. claude t.a.l

    Marceline Loridan était une très grande amie de Simone Veil ( même si leurs idées n’étaient pas les mêmes ).
    Elle s’étaient connues à Auschwitz.
    Marceline Loridan , aussi, a un numéro tatoué sur le bras .

    Dans le film-documentaire de Jean Rouch  » chronique d’un été  » ( 1961 ), c’est une  » chance pour la France « , un  » racisé « , comme on dit maintenant, qui demande à Marceline Loridan si c’est son numéro de téléphone !

    Alors ……

    1. pikachu

      @Claude t.a.l

      A la rigueur, on peut imaginer en toute bonne foi que ce « racisé » ne soit pas au courant.
      En revanche, quand il s’agit d’un haut fonctionnaire, qui plus est en poste en Allemagne, le doute quant à la malignité de la réflexion n’est pas permis. Et quand Simone Veil en rend compte, c’est assez clair. Par exemple, elle disait que ce fonctionnaire avait par la suite nié qu’il avait tenu de tels propos. Bref, pas de doute possible sur l’intention derrière le propos.

    2. pikachu

      @Claude t.a.l

      en outre, Claude, parler de numéro de téléphone concernant ce tatouage n’a aucune commune mesure avec le « numéro de vestiaire ». Le numéro de vestiaire, parce que c’est là où l’on dépose ses habits, à l’instar de ceux qui, à Aushwitz, étaient sélectionnés pour la chambre à gaz : on leur disait de déposer leurs vêtements dans le vestiaire avant d’aller prendre une douche.
      Donc, on peut vraiment imaginer que le « racisé » parlait naïvement, on peut lui laisser ce bénéfice du doute, mais certainement pas pour ce haut-fonctionnaire qui savait très bien ce qu’il disait.

  5. jojo ( le plombier )

    Sur le plan éthique Manu est un poids plume par rapport à Simone Veil. Quant à son humour pervers c’est du niveau latrines chiottes et WC puisque l’individu présidant also spike inglish

  6. pikachu

    Du point de vue de la rhétorique, je ne sais pas comment s’appelle le nom de la technique employée par Macron.
    Ce qu’il a dit est vrai, de même qu’une féministe aurait pu utiliser la même technique et dire :
    « Ce numéro de déportée à Birkenau dont un jour un homme lui demanda si c’était son numéro de vestiaire. »
    Là aussi, cette simplification serait restée factuellement vraie, même s’il y avait eu une perte d’information significative au passage, mais on aurait très bien compris le message délivré par cette féministe : « c’est digne d’un homme insensible de tenir ce genre de propos » ou « un homme évidemment, on s’en serait douté « .

    Vraiment, il serait intéressant de connaître sur le plan de la rhétorique le nom de cette technique.
    Il y a une blogueuse, Ingrid Riocreux, qui est spécialiste de ce genre de déminage du langage, si elle nous lit, ou si quelqu’un peut lui transmettre ce post, qu’elle veuille bien nous éclairer à ce sujet.

  7. pikachu

    Cette même technique a été utilisée dans un interview qui a fait énormément parler de lui dans le monde anglo-saxon : un psychologue canadien, conservateur nommé Jordan Peterson est interviewé par une journaliste anglaise, féministe hystérique et qui va démontrer toute la malhonnêteté intellectuelle possible et d’une manière pluls générale le caractère totalitaire des médias. Un invité d’un débat TV, s’il est de droite n’est pas interviewé pour permettre un échange mais pour organiser sa mise à mort médiatique et tous les coups sont permis : Guy Millière et d’autres en avaient fait les frais chez Taddei par exemple.
    Cette vidéo est vraiment une vidéo qu’il faut avoir vu. Pas seulement parce qu’elle a été un carton mondial, pas seulement parce qu’elle a exprimé, de manière totalement inattendu le ras-le-bol des « lépreux » (le nombre de vues en quelques jours a été phénoménal, un record de l’histoire de YouTube), mais parce qu’elle démontre bien ceci : le débat TV est là pour nous dire comment penser et mettre à mort les opposants politiques.
    https://vimeo.com/251927876

    La méthode utilisée par Cathy Newman est celle de Macron : la reformulation.
    « So you’re saying… » (« ce que vous nous dites, c’est que … ») est toujours une reformulation biaiséee, au service de son propre narratif à elle.
    Je vous recommande de faire un google sur « so you’re saying » ( https://www.google.com/search?tbm=isch&q=so+you%27re+saying ), vous allez bien rire, cette phrase est devenue culte grâce à elle et exemplifie la soi-disant reformulation biaisée. Ce qu’a fait Macron en reprenant les propos de Simone Veil.

    Encore une fois, regardez cette vidéo, elle vaut son pesant d’or : https://vimeo.com/251927876

  8. pikachu

    Au passage, je me rends compte d’une continuité chez nos dirigeants de gauche, il y a bien en filigrane ce mépris du peuple.
    Que sont les Lépreux de Macron, si ce n’est les Sans-dents de Hollande ?

    1. Yann Kempenich

      C’est bien ce qui est insupportable avec la gauche (type Fabius). Et on sent maintenant chez Macron un vrai mépris de caste envers « ceux qui ne sont rien ». Au début, je le trouvais charismatique, plaisant, doué (même si je n’ai pas voté pour lui), un vrai bol d’air par rapport à Hollande. C’en est fini désormais.

      La droite est-elle meilleure ? Disons que VGE jouant de l’accordéon ou petit-déjeunant chez des éboueurs, c’est comique car ridicule. Chirac est peut-être le seul à aimer tâter le « cul des vaches » au fond de la Corrèze. Sarkozy au Fouquets et sur le yacht de Bolloré… bon, c’était le président « bling-bling » mais pas forcément antipathique.Je pense que les gens lui reprochent surtout de ne pas avoir « karchérisé » les banlieues.

      Bon, vous me direz, les Le Pen sont-ils crédibles dans ce registre ?

      1. pikachu

        @Yann Kempenich

        Je ne dirai pas et je crois même que je ne dirai jamais « les Le Pen ». Ce serait injuste envers Marine Le Pen, qui a tant bataillé contre son père pour prendre ses distances d’avec lui, de la renvoyer de nouveau à son père et le FN à ce qu’il fut. D’ailleurs, la rupture est définitive, grâce à elle, le FN n’existe plus, Rassemblement National.
        Donc, non, je ne dirai pas les Le Pen, pour Marine Le Pen, plus proche des Français, il est évident qu’elle n’aura pas la morgue de Macron.
        Et je partage votre analyse concernant Sarkozy, il n’était pas méprisant du bas peuple, mais
        1/ il a fait l’objet d’une mise à mort médiatique orchestrée en continu, lui aussi, comme Donald Trump
        2/ c’était un jouisseur, et c’est l’image qu’il a donné de lui (le Fouquet’s et le Yacht de Bolloré que vous rappelez si bien).
        D’ailleurs, dans le registre du jouisseur, on a en tête une conférence de presse, en Russie, après un dîner qui a dû être bien arrosé et il s’est vraisemblablement « lâché » sur la nourriture, parce qu’il n’est pas très frais à l’écran.

        Mais en gros Yann, vous avez clairement raison, il y a un divorce du peuple et des élites à gauche, aux USA, un bouquin de Thomas Franck le décryptait : « pourquoi les pauvres votent à droite ».

  9. guiĺlotin

    Non les français ne sont pas antisémite
    Ils sont antisioniste
    Mais madame veill n était t elle pas sioniste?.

    1. Yann Kempenich

      Que madame Veil soit sioniste ou pas, quel est le sens de votre commentaire ?

      Si l’on se réfère à la définition du sionisme, jusqu’en 1945, les Français non-juifs se fichaient pas mal de la Palestine mandataire. Ensuite, jusqu’en 1966-67, la politique des gouvernements successifs de la France était très « pro-Israël ».
      L’antisémitisme français, longtemps entretenu par l’Église, est fait de rancunes et de jalousies mais il n’y a jamais eu de « zones d’exclusion » ou de pogroms organisés par l’État.

      L’antisionisme dont vous parlez est principalement le fait de l’immigration arabo-musulmane.

    2. pikachu

      « madame veill n était t elle pas sioniste?. »

      Encore heureux !!!
      S’il y a bien une chose à retenir d’Aushwitz, c’est que l’Europe est mortelle pour les Juifs ne pensez-vous pas ?
      Une seule solution possible pour que les Juifs puissent défendre leur vie : avoir leur propre armée de défense sur leur propre terre.

      Guillotin, vous comprendrez ce que je veux dire quand vous serez un étranger sur votre propre terre et que vous n’ayez pas d’armée pour vous défendre.

      Soit dit en passant, il n’y a aucune différence entre antisémite et antisioniste, comme Martin Luther King l’avait très bien expliqué dans sa « lettre à un ami antisioniste ».

      https://en.wikipedia.org/wiki/Letter_to_an_Anti-Zionist_Friend
      (Résistance Républicaine pourrait la republier, ça nous éviterait ce genre de remarques).

      Soit dit en passant aussi, je connais pas mal de Français, qui ne sont pas juifs et qui ne sont pas antisionistes, mais plutôt pro-sionistes.

    3. pikachu

      @Guillotin

      il y a quand même une chose décevante dans votre propos Guillotin, c’est de voir que quelle que puisse etre la situation de la France, il y a toujours et même sur R.R. des contiibuteurs comme vous qui sont des boulets : comme Sarisse le dit très bien, dans la lutte contre l’islamisation de la France et de l’Europe, toutes les forces doivent s’unir, cathos, agnostiques, musulmans apostats, Juifs, bouddhistes. Pourquoi ? Parce que l’islamisation de la France n’est pas un « petit problème de société », mais un problème majeur, bien avant le vieillissement de la population, le chômage, la pollution ou n’importe quel autre problème.
      Votre approche E&R de la question, finasser avec ces catégories : je ne suis pas antisémite, je suis antisioniste – comme si vous en aviez quelque chose à faire d’Israël, ce confetti au Moyen-Orient, comme si vous en aviez à faire que des Juifs y émigrent ou pas, comme si vous en aviez à faire de la « souffrance des pauvres palestiniens » – bref, cette rhétorique à deux balles, me laisse à penser que vous n’avez toujours pas perçu que l’avenir de la France, donc votre avenir et celui des votres est réellement en danger Vous êtes face à un péril grave et vous persistez dans vos petits schémas de pensée pétainiste qui ne collent plus à aucune réalité depuis bien longtemps. La France est quasi foutue comprenez-vous ?
      Notre dette extérieure fera de nous un esclave de la Chine ou de tout autre pays repreneur de nos industries, notre système de santé s’effondre, notre système scolaire n’a pas su créer un réservoir de « moteurs de demain », ceux des jeunes français qui ont bien réussi leurs études s’expatrient, la violence urbaine, l’insécurité sont à des niveaux records, et pourtant vous n’avez toujours rien compris. Les Juifs qui, je pense, ne sont pas la population la plus « boulet » pour la France, mais qui, me semble-t-il fournissent, à l’instar des asiatiques, des véritables ressources pour ce pays, font l’objet de votre détestation.
      Comprenez-moi bien : je me fiche réellement que vous m’aimiez ou non (je suis Juif), je ne suis pas en manque d’affection ou de reconnaissance et que vous soyiez un nostalgique du IIIème reich ou non, m’indiffère totalement. Je suis en revanche consterné, de voir qu’une masse de Français qui sont en train de disparaître dans l’Islam, continue à ne pas comprendre l’évidence : les Juifs ne sont pas une partie du problème. Il y a énormément de Juifs de gauche, vicieux et tordus, mais il y a encore bien plus de Juifs comme Zemmour ou Goldnadel, ou Finkielkraut ou Elisabeth Lévy, qui eux ne sont pas, à vos yeux « Juifs », mais « patriotes », ce qui fait que dans votre petit calcul comptable, tous les Juifs sont des problèmes jamais des solutions.

      Bon, c’était mon coup de gueule, et réellement je le dis sans haine mais avec la compassion que n’importe qui aurait en voyant un cancéreux qui malgré son cancer, s’obstine à fumer cigarette, sur cigarette : trop tard pour que vous changiez de logiciel.

    4. Christine TasinChristine Tasin

      Le sionisme est le droit pour les Juifs d’avoir leur terre, Israël.Rien de plus rien de moins. Etre sioniste est une qualité.. mais vous n’êtes pas clair mon pauvre Guillotin.

  10. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    À chaque fois que ce type ouvre la bouche, je constate que c’est toujours un parcours sans faute pour lancer des logorrhées plus vraies que nature. Et toujours le premier, cela va de soi, puisqu’il revendique cette place pour tout et pour n’importe quoi – En Marche ! pour s’entraîner à la c……., c’est, du reste, la seule chose qu’il réussit sportivement au-delà de toute espérance !

  11. Olivier de V

    J’ai noté une autre énormité dans le discours de Macron : tous les français étaient et sont soit disant unanimes à reconnaitre les avancées sociales que madame Veil a apportées en tant que ministre.
    Non Mr Macron, c’est une négation de la démocratie de votre part, pour la loi sur l’IVG, il y a eu de longs débats, les français n’étaient pas pour dans leur majorité, les députés, si.
    Je pense que pour un tel projet de loi, il est sain, souhaitable, qu’il y ait débat, qu’il y ait opposition sous plusieurs angles, sociales, humanitaire, démographique et même spirituelles (chrétiennes évidemment), même si les perdant doivent être de bons perdant et reconnaitre le coté probablement inévitable, fatal de cette loi dans la société actuelle.
    Mr Macron, croyez vous que les français sont unanimes à approuver les lois qui se préparent sur le trafic de la biologie humaine, sur la fin de vie ?
    N’êtes vous pas par ce discours porteur de promesses tyranniques, totalitaires ?

    1. pikachu

      Très bien vu, il y a dans cette panthéonisation, bien sûr, une volonté de dire : « la lutte doit continuer ».
      Et bien sûr, aujourd’hui, la lutte c’est GPA, PMA, euthanasie, suicide assisté.
      Il est clair que Macron refait le coup qu’il a fait avec Johnny Halliday : s’appuyer sur une personnalité très consensuelle pour servir sa propre soupe. Bref, une instrumentalisation démagogique : « nous rendons hommage à l’oeuvre de xxx  » (mettez qui vous voulez pour xxx, hier Johnny, aujourd’hui Simone Veil, demain la personnalité préférée des français qui décédera) et infitrez dans son hommage, vos propres combats sociétaux.

      Macron est vraiment un immonde personnage.

    2. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Olivier de V
      Exact, les députés, donc une petite minorité de Français, et qu’importe les sondages réalisés, votent telle ou telle loi et clament que ce sont les Français qui l’ont voulu.
      Tous des traîtres et des menteurs, qu’ils soient ou non présents au vote, lois d’ailleurs votées pour la plupart par une petite minorité de députés, les autres étant à leurs petites affaires personnelles.

    3. Joël

      Il serait bon de rappeler que la loi initiale de madame Veil concernait les victimes d’abus sexuels ou d’incestes et de viols ou en cas de handicap sévère du fœtus.
      Et la pilule à l’époque était peu répandue ou synonyme de « Marie couches-toi là ». La honte.
      En aucun cas, elle ne faisait mention des avortements de confort.
      Ce sont les politiques qui par la suite et par amendements successifs ont dévoyé sa loi pour aboutir à ce qu’elle est aujourd’hui.

  12. frejusien

    @Pikachu, bon état des lieux !

    Pendant que la France flambe, qu’un couple de policiers se fait tabasser à coups de pompe dans la gueule, microminus danse le « ? » je ne sais plus quoi en Afrique,
    il y avait une chanson de clubs de vacances  » je m’éclate au Sénégal  »

    comme cet hiver, quand une partie de nos concitoyens se noyait sous les déluges, il était encore parti en vacances, c’est pas beau la vie d’un président ?

    1. pikachu

      Sur BFM, on l’a vu faire un panier à trois points, et le réussir au troisième essai. Il est vraiment cool. MAIS…

      Il doit sûrement se souvenir d’Obama qui était plus cool encore, et qu’on voyait danser avec Michelle, une espèce de slow-jazz, très romantique, très maîtrisé, très jazzy.
      Je pense donc que Macron/Petit scarabée, atteindra réellement la maîtrise de la coolitude présidentielle suprême, quand on le verra danser pareillement avec Brigitte, et pourquoi pas un zouk, le 21 juin prochain dans le palais de l’Elysée ? Et pourquoi pas avec Moha (http://www.courrierdelouest.fr/actualite/anjou-moha-est-comme-notre-enfant-04-07-2018-365194) ???

      J’en viens à regretter le temps de François Hollande, c’est dire !!!

  13. Joël

    Macron est un mytho, un BHL qui invente au fur et à mesure de l’avancée de son mandat. Encore un exemple :
    Pour inciter les Nigérians à avoir confiance en eux, Emmanuel Macron a jugé opportun de convoquer l’exemple de Steve Jobs, n’hésitant pas à présenter le père du fondateur d’Apple comme un réfugié syrien – ce qu’il n’était absolument pas.
    https://francais.rt.com/international/52179-pere-steve-jobs-etait-refugie-syrien-quand-macron-prend-libertes-realite

    1. pikachu

      En gros, il refait la même chose qu’avec Simone Veil, un « hommage posthume » mais révisionniste : il falsifie les faits et en fait d’hommage on n’a un manque de respect parce que le mort n’est bon que pour être instrumentalisé, il sert son optique.
      Encore une fois, une preuve en plus. Ce type n’a pas de respect et il en exige pour lui-même.
      Macron, comporte toi respectablement et tu seras respecté, mais tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

      1. pikachu

        Un de ces jours, Macron, dans un de ces hommagese posthume, nous fera carrément parler les morts : « si xxx était là, il nous dirait blablablabla » (remplacer le blabla par « votez pour l’Europe », « accueillez un migrant », « vendez vos maisons », « écrivez en écriture inclusive »).

Comments are closed.