La police en crise ? Tant mieux, les abcès finissent par percer…


La police en crise ? Tant mieux, les abcès finissent par percer…

Vous avez raison, plus ça va mal plus de raisons d’espérer ; tous les abcès finissent par percer.

En voilà une autre couche d’espoir !
_______________________________
Ils en ont ras le képi eux aussi et pourtant ce qu’ils ont supporté et supportent.
_____________________________________
Un rapport du Sénat met en lumière une «véritable crise» au sein des forces de sécurité intérieure
:::: https://francais.rt.com/france/52118-rapport-senat-met-lumiere-veritable-crise-forces-securite-interieure

Deux sénateurs PS et LR rendent un rapport alarmant faisant état de policiers et de gendarmes «au bord de la rupture». Ils appellent le pouvoir exécutif à réagir, évoquant «une urgence absolue».

«Crise», «malaise général», «mal-être», ou encore «perte de sens» : un rapport sénatorial diffusé le 3 juillet, dresse un tableau très sombre de l’état des forces de sécurité intérieure, et en particulier de la police nationale française.

Pour les sénateurs François Grosdidier (LR) et Michel Boutant (PS), qui ont piloté une mission d’enquête, les forces de sécurité intérieure «traversent incontestablement une véritable crise qui met en péril le bon fonctionnement du service public de sécurité».

«Le problème est institutionnel», s’est alarmé François Grosdidier en présentant le rapport au Sénat. «On a le sentiment que la hiérarchie et l’exécutif n’ont pas conscience du malaise ou, s’ils l’ont, qu’ils le refoulent», a-t-il ajouté.

Lancée après la vague de suicides qui a endeuillé les forces de sécurité à l’automne 2017, la mission d’enquête décrit des maux particulièrement répandus au sein des forces de l’ordre, dans un contexte de montée de la violence et de «sentiment de déclassement».

«Ce rapport est à l’identique de ce que nous dénonçons depuis des mois, et notamment l’écart qui ne cesse de se creuser entre les gradés, gardiens de la paix et adjoints et la hiérarchie», affirme le syndicat Unité SGP-FO.

Le texte fait état de «locaux délabrés et indignes de l’accueil du public», d’un taux de suicide dans la police supérieur de 36% à la moyenne nationale, d’une «pression opérationnelle constante» ayant engendré un stock de 21,82 millions d’heures supplémentaires pour l’instant non récupérées et non indemnisées, ou encore de rythmes de travail «pénibles et déstructurants».

«La situation est pire qu’on le pensait», avance François Grosdidier, qui poursuit : «Il y a une urgence absolue à mener une révolution culturelle.»

Le rapport Grosdidier/Boutant avance 32 propositions pour «contribuer à améliorer la situation». Il préconise notamment l’élaboration d’un «livre blanc de la sécurité intérieure» avant l’adoption de lois de programmation budgétaire pour pouvoir fixer un cap sur plusieurs années. «On met l’exécutif au pied du mur», assure François Grosdidier.

—-Beauvau défend son action—-

«Répondre à ce malaise a été la première priorité du gouvernement en matière de sécurité […] Depuis un an, de très nombreuses mesures en faveur des forces de l’ordre ont été prises. Certaines commencent à donner des résultats», rétorque de son côté l’entourage du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb.

Outre l’engagement de créer 10 000 postes de policiers et gendarmes sur le quinquennat, Beauvau met en avant des «engagements financiers forts» par exemple «en matière d’investissement immobilier, avec 196 millions d’euros de crédits par an pendant trois ans pour la police (+5% par rapport à 2017) et 101 millions pour la gendarmerie (+9 % par rapport à 2017)». Pour les sénateurs cependant, ces efforts sont «totalement insuffisants» et «largement inférieurs de 450 millions d’euros aux besoins identifiés».

Le ministère fait aussi valoir la mise en œuvre au printemps 2018 de nouveaux plans de mobilisation contre le suicide des forces de l’ordre, même si ceux-ci ont été accueillis avec une indifférence polie en interne.
____________________________
Lire aussi : Fermeture de commissariats en Ile-de-France : le projet de l’exécutif est loin de faire l’unanimité
:::: https://francais.rt.com/france/52093-fermeture-commissariats-ile-france-projet-executif-reportage

Note de Christine Tasin

Collomb et ses sbires osent répondre au stress des policiers avec de l’argent quand il leur faut une image revalorisée, une justice qui tape dur à chaque fois qu’un policier est agressé, blessé, tué… Quand il leur faut l’autorisation de tirer avant d’être morts, avec la garantie de ne pas se retrouver eux-mêmes en prison, poursuivis, condamnés… Quand il leur faut la garantie de ne pas voir leurs adresses divulguées par des islamistes infiltrés ou des gauchos…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


29 thoughts on “La police en crise ? Tant mieux, les abcès finissent par percer…

  1. Charles Martel 02

    Quand la police va baisser les bras et laisser des voyous rois faire ce qu’ils veulent( et ça va arriver à force d’être désavouée par cette putain de justice et le pouvoir) ça va être un beau bordel la France, déjà que dans le genre c’est pas mal.. Là amis patriotes faudra avoir prévu le coup et avoir ce qu’il faut chez soi pour vous défendre, non seulement contre les ordures qui viendront vous piller et agresser votre famille mais aussi contre l’état et sa justice de merde qui voudra vous condamner à tous prix pour vous être simplement défendus!! Je ne suis vraiment pas optimiste pour l’avenir

    1. necas

      Dans 5, voir 10 ans , au rythme où ça déborde , au niveau délinquance, on aura du Banlieue 13 , partout en France !!! Remarquez déjà à Nantes , c’est effarant !
      La police a ordre de regarder …….Alors question :
      Nous payons des impôts pour rémunérer des flics qui font office de décors dans le paysage ? Oui ou non ?
      Enlevez la police partout , puisque le résultat est le Même !!!! Et les Cons Tribuables banquent !
      À Quand l’Armée ou la Légion dans les banlieues ??? À quand ???
      Parce que , lorsque la bombe racailles va exploser , là , il faudra bien l’envoyer l’armée !
      Comme dans les favelas à Rio , actuellement , où l’armée brésilienne entre dans les favelas , avec des tanques , et dès que une oreille bouge , ils tirent à vue , et pas des balles en caoutchouc , mais des réelles !
      Nos politiques sont irresponsables en France , on dirait qu’il souhaitent une insurrection. ……..

    2. necas

      Patriotes ou pas : demandez aux connards de 67 % de retraités qui , finalement , ont voté Macron au 2eme tour des présidentielles !!!
      67 % de retraités ! Cons et fiers de l’être !!!!!! N’importe quoi ! Une ineptie .

    3. Dunois

      La police a l’ordre de « baisser les bras », c’est maintenant très net. Un petit tour à Nantes ou à Toulouse en dit long sur cette certitude. Mais quand ce genre de bordel arrivera par chez nous, nous serons là pour faire la loi à la place de la police et des juges. Une loi dure et sans aucune pitié. Pas de quartier est le maître mot. C’est pourquoi, il n’y a guère de problème dans notre coin car les racailles savent très bien ce qui leur tomberait sur le coin de la tronche s’ils commencaient. La police fermera les yeux sur un travail qu’elle ne peut pas faire car ils savent également ce qui leur arriverait en cas d’opposition.D’ailleurs, ils n’en peuvent plus.

  2. En avant les noix de coco !

    Pauvres chochottes!
    Pour vous taxer sur la route, ils se la pète, mais face aux vrais hommes, ils mouillent dans leurs culottes.
    Des lopettes!

    1. Celtillos

      de vrais hommes les musulman,s? vous devez faire erreur, ils sont fort uniquement a 10 contre un, ou en étant surs de l’impunité, pour le reste ce ne sont que des loques.

      1. Mariana

        ????? de vrais hommes ? en meute pour persécuter quelqu’un sans défense surtout si c’est une femme : des crapules est le mot juste .
        Je ne suis plus à Marseille car la ville est contaminée par les crimes et la charia des arabe .
        Le taux de suicide chez eux vu les aides sociales et le laxisme dans tous les domaines les concernant , moins que le reste de la population je pense ?

        1. necas

          Le pire est qu’ils se considèrent Arabes ; leurs pays ont Été arabisés, mais, la plupart sont des berbères, kabyles, frustrés de la vie, qui se réfugient dans la religion, parce que ils veulent un paquet de fric pour Bien vivre. Ça plus le lavage de cerveaux , en parlant de la colonisation des années passées, pour gonfler le soufflé et vous avez des gens haineux envers leur pays de naissance , dont ils rejettent les racines ! Après l’indépendance de l »Algérie, du Maroc et la Tunisie : il fallait couper le cordon ombilical. Chacun de son côté et on en parlait plus… Mais les politiques se complaisent à foutre la merde et la merde nous revient en pleine face…

  3. Alexcendre 62

    On ne m’enlèvera pas de la tête que tout ça est voulu idem pour l’ armée , nos politiques ont bien trop peur d’un mouvement de fusion avec le peuple en conséquence la flamme du gaz est partout maintenue en veilleuse , pendant qu’ils galèrent dans peu de moyen ils ne penserons pas a prendre de la hauteur sur leurs sorts . Si ce gouvernement voir les précédents avaient conscience de solutionner ce problème il y a belle lurette que les moyens conséquents auraient été réunis quitte a taper dans tout l’argent distribué servant a nourrir les sources des problème que nos politiques ne veulent pas voir . Lorsque nous sommes passé sous l’ état d’urgence je suis toujours en train de me demander a quoi cela a servi ? je m’attendais a voir un nettoyage et voir remettre les compteurs a zéro dans de nombreux domaines il n’en a rien été hors mi le défilé de quelques militaires sur nos trottoirs pour le reste nous attendons toujours . Oui il faut avoir un sacré moral et un sacré tempérament pour être flic en ce moment on va finir par avoir du mal a en trouver si ce n’est déjà pas le cas .

    1. chochotte

      Il faut encore plus de flics ? Pour qu’il y ait encore plus de contrôles au bord de la route et toujours aucun de plus dans les cités ?
      Il vous faut quoi pour comprendre ?

      1. necas

        Sur les bords des routes ; les flics jouent les durs ! Surtout ceux à moto . Mais pour rentrer remettre de l’ordre dans les cités Cannab Cities , là finis les gros yeux des flics à moto !? Là ils se caguent dessus …….

  4. SPQR

    Le problème n’est pas simplement lié à un manque d’effectifs.
    Il est essentiellement politique : voir la conférence de presse du procureur de Nantes à la suite de la mort du « jeune homme », de sa compassion envers ce connard et de sa famille .
    Pas compliqué de résoudre les difficultés. C’est même très simple.

    1. necas

      Quand on veut , on peut !
      Vous voyez un bocson pareil en Algérie ? Non ! Pourquoi ? Parce que la police fait du Rentre dedans , et a le Droit de le faire ! Un point c’est tout ! Vous croyez que les racailles de France feraient la même chose en Algérie , Maroc , Tunisie ou Côte d’Ivoire ? C’est une plaisanterie ?! Quand ils vont en vacances lâ bas , les racailles french rabattent de suite , les oreilles , en passant les contrôles frontières ! Demandez vous pourquoi ? …….

  5. JEAN

    Il n’est pas facile de plaindre les policiers quand on sait que sur la route ils pratiquent la tolérance zéro, le gentil blanc qui dépasse de quelques km/h la vitesse autorisée se fait sanctionner sans discussion possible, le fait de risquer de perdre son emploi juste pour 5 ou 6 km/h de trop les laisse indifférents, la compassion ça marche dans les deux sens

    1. necas

      Ça aussi ce n’est pas faux . Ou se prendre une amende pour une malheureuse canette de biere dans un parc : des couards de municipaux vous gaulent et vous font banquer ! Là ils sont bons pour ça ! Mais rentrer dans les cités infestées de flingues et de cannab ,……..hum…..

      1. frejusien

        Maintenant des amendes sont prévues à Paris pour un mégot jeté dans la rue, je suis d’accord que c’est moche et sale, un mégot, mais comparativement à la racaille de dealers, ça fait pas le poids

        1. necas

          Electoralisme , mon cher , ! Le bien et le mal :
          Le bulletin de vote ! Ça fera 40 ans que ce pays paie ses erreurs de vote !
          Vous voyez un bordel pareil en Suisse, juste à côté de chez nous ? Non !
          Pourquoi ? Parce que les régions se font respecter ! En Suisse vous partez en vrille = vous êtes viré du pays, simple , non ?…..

    2. Barbier

      Vous avez raison !…Dans un village, mon frère de 68 ans accompagné de sa femme, ne sait pas arrêté quelques secondes à un stop. Il s’est arrêté en regardant à droite et à gauche, puis est reparti. Il admet être en faute, mais n’a mis la vie de personne en danger. Il roule avec une voiture de 10 ans car avec sa petite retraite li n’a pas les moyens pour la changer. Le jeune policier qui l’a arrêté (pas 30 ans ) a été odieux !…Il lui a parlé comme à un délinquant !…Ma belle -sœur en avait les larmes aux yeux !…Bien sûr, après…le PV a suivi !…C est facile de s’en prendre à une personne âgée…mais dans les cités…c’est plus difficile !….Alors…quand les policiers se montreront des « hommes » face aux vraies racailles…là, je les soutiendrai…mais pas avant !…

  6. Dunois

    Au sein des forces de l’ordre, il y a des éléments qui ne veulent plus de ce laisser-aller épouvantable et d’autres qui s’en régalent. Cherchez ceux qui sont musulmans dans les forces de l’ordre. Il y a en plus, les « directives » politiques qui imposent d’obéir sans discuter, surout quand il s’agit de ne pas faire respecter les lois. Il y a un grand ménage à faire dans cette institution. Ca devrait commencer par le haut. Couper la tête du serpent (macron et son gouvernement) est la seule solution pour espérer que les forces de l’ordre, avec un vrai chef (un homme digne de ce nom) fassent leur travail correctement et efficacement.

  7. jojo ( le plombier )

    En république macronienne on matraque l’opposant dont on a pas peur et on achète celui qui peut poser un problème. Reste à savoir si tout peut s’acheter . Réponse dans les mois qui viennent et aux prochaines élections ..

    1. necas

      J’ai vécu dans un pays de Dictature Militaire : régimes très durs , mais pas de racailles qui foutent le zbel ! Ceux qui essaient vont direct au ciel ! ……

  8. frejusien

    La police en crise, on s’en doute, avec tous ces suicides, mais le fric ne résoudra pas le problème, quoique certains commissariats soient dans un état de crasse et de délabrement qui dépasse celui de l’Afrique rurale ,

    Comme la réponse est judiciaire et donc politique, ce n’est pas ce gouvernement qui la règlera,
    ils n’avaient qu’à voter utile ! ils ont voulu voter idéologique, tant pis pour eux !

    Et puis, je suis d’accord avec Barbier, son anecdote révèle la mentalité de beaucoup de flics imbuvables

    1. necas

      Exact ! Les flics se croient intouchables ! Ils friment au bord des routes , ou dans les parcs de loisirs . Mais rentrer la tête haute dans les cités cannab : ils font nettement moins les durs ……..

  9. claude t.a.l

    Natacha Polony, sur  » sud radio  » :

     » Le rapport Grosdidier cite tout d’abord les heures supplémentaires non rémunérées, non récupérées, les lourdeurs administratives, l’état des équipements et des locaux, les suicides…
    Un état des lieux effarant.
    Le premier point est là, les policiers voient la paupérisation de leur métier. Pourquoi ? Parce que la paperasse ça coûte cher, l’inflation administrative ça pompe un nombre d’heures donc d’équivalent temps plein délirant et ce sont autant de policiers qui ne sont pas sur le terrain. Et puis la paperasse c’est celle qu’ils doivent remplir faute de voir leur procédure annulé par les juges avec la peur d’une erreur qui va mettre à la poubelle des années ou des mois d’enquête. De l’argent il y en a !

    Mais on a visiblement décidé qu’il y avait des choses plus indispensables dans ce pays que de faire appliquer la loi.

    On a également vu ressurgir récemment pendant les manifestations étudiantes des slogans anti-policiers. Et pendant les mouvements sociaux : tout le monde déteste la police ! C’est le slogan tagué sur Tolbiac, c’est celui que l’on retrouve sur les tracts de la CGT, c’est celui des militants proches des indigènes de la République et de leurs amis sociologues à la mode. Une haine idéologique qui vient justifier celle beaucoup plus vaste que nourrissent les habitants de certains quartiers contre l’État et la nation. Tout le monde déplore que soit fini le temps de l’union sacré, après Charlie Hebdo où les gens embrassaient les policiers mais c’est une erreur de perspective. Déjà à cette époque, la France se partageait entre une majorité reconnaissante envers ces forces de l’ordre d’être en première ligne, et différentes strates qui défendent un séparatisme de plus en plus violents.

    Or ce que raconte ce rapport mais c’est ce que racontent les flics depuis des années !

    La haine quotidienne, les guet-apens, ils le disent dans certaines cités ils sont accueillis par des légumes sortis du congélateur et bardés de lames de rasoirs pour en faire des machines à tuer. Pareil pour les appareils électroménagers balancés du haut des étages !

    La peur elle n’est pas du côté des voyous mais du côté des forces de l’ordre.

    Et puis Magnanville… L’assassinat atroce d’un couple de policiers sous les yeux de leur fils de 3 ans. C’est une tâche indélébile pour la France, nous ne devons pas oublier, il faut y penser en permanence. Et il est trop tard pour déplorer,
    maintenant il faut que la population se fasse entendre pour dire que quiconque touche à un policier touche à la France et que certains slogans sont véritablement ignobles. »

    https://www.sudradio.fr/societe/tout-le-monde-doit-aimer-la-police

  10. Alexcendre 62

    Notons que toutes ces situations viennent du fait des mauvais votes des français d’il y a un an mais aussi de tous les précédents , rien ne changera tant que les gens n’auront pas pris a bras le corps leur destin en ne se faisant plus bourrer le mou au moment des élections par un défilé de guignols ayant dans la tête bien autres choses que ce qu’ils nous racontent . Tout est là ! il faut en être conscient et être surtout conscient que petit a petit nous arrivons dans la cité des non droits et de tous les interdits pour les gens de souche dernièrement la buraliste en est l’exemple . Pour tous ceux qui se trouvent des tas de bonnes raisons pour ne pas aller voter je leur dit regardons actuellement a l’Est ce sont eux qui freinent a fond sur la pédale des folies Européennes , nous on les regarde on se met un pull sur les épaules on n’aime pas les courants d’air mais personne ne voit que pendant ce temps le toit de notre maison perd ses tuiles . Si nous voulons retransmettre a nos enfants ce que nos parents nous on laissé il va falloir se remuer le cul sans tarder car il manque déjà beaucoup .

Comments are closed.