Steve Bannon : il est impossible de stopper la vague de populisme, la fin de Macron approche


Steve Bannon : il est impossible de stopper la vague de populisme, la fin de Macron approche

Macron ou Naboléon !

Le maKron aurait il une D.L.C. ? *

 

Pourrions nous nous en voir enfin débarrassés ?

Et qu’avec la tatour Teutonne

Naboléon, passé l’automne,

soit poussé à l’exil, très loin, à babasser !

 

PACO. Vodka pour tout le monde !

03/07/2018.

*Date limite de consommation

 

“Lèpre nationaliste” : Steve Bannon répond à Emmanuel Macron

Exclusif. “La réalité, c’est que Macron parle pendant que Salvini ou Orbán agissent”, souligne l’ancien stratège du président Trump à propos de la menace migratoire en Europe.

Un « avenir radieux ». C’est ce que prédit Steve Bannon au pays gouverné par Emmanuel Macron. En raison de ce qui pourrait advenir après lui. Et les récents propos du président de la république n’y changent rien, bien au contraire. En réaction aux décisions et déclarations de Matteo Salvini sur le terrain migratoire, Emmanuel Macron a dénoncé « la lèpre qui monte », désignant ainsi les différents populismes qui émergent sur le vieux continent.

Matteo Salvini a répondu, affirmant qu’il préférait les actes aux paroles. Mais l’ancien conseiller du président américain Donald Trump va plus loin. Il se moque pas mal des insultes, désormais habitué : « nous avons été traités de déplorables, d’obscurantistes et maintenant de lépreux… Les Français sont en train de réaliser combien Macron est devenu embarrassant », confie-t-il ainsi à Valeurs actuelles, avant d’ajouter, sans filtre : « C’est un banquier de chez Rothschild qui n’a jamais fait d’argent – la définition même d’un perdant – et qui vendrait son âme pour rien. Macron rêve d’être quelqu’un. Il veut être une figure historique mondiale, il s’imagine en nouveau Napoléon. »

Emmanuel Macron rêve de prendre les rênes en Europe. Mais pour l’ancien patron de Breitbart, « l’autorité ne vient pas de l’imagination, mais de la réalité. Et la réalité, c’est que Macron parle pendant que Salvini ou Orbán agissent ». S’il reste optimiste pour la France, c’est qu’il est sûr d’une chose au terme de son périple à travers l’Europe : « Macron consacre toute son énergie à essayer de contenir la vague populiste et c’est tout ce qu’on retiendra de lui. Mais il est impossible de la stopper. La date de péremption de Macron approche à grands pas !»

https://www.valeursactuelles.com/politique/exclusif-lepre-nationaliste-steve-bannon-repond-emmanuel-macron-96921

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Paco

C'est jamais que des mots tournés en écheveaux, des embrouillaminis parcourant le cerveau ! Mais c'est vrai ça vaut pas tripette, ces mots tirés à l'escopette, ce n'est pas du Verlaine et pas du Marivaux... PACO 2016.


20 thoughts on “Steve Bannon : il est impossible de stopper la vague de populisme, la fin de Macron approche

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bonjour @Paco et merci, merci pour ce texte vivifiant ! Réellement cela fait du bien !

    Heureusement qu’il y a des têtes et des cœurs aux convictions honnêtes et fortes qui osent redresser le menton et tenir tête aux non-lépreux pour porter haut les couleurs des amoureux de leur terre, de leur histoire, de leur culture, de leurs espoirs nationaux pour eux, leurs enfants et les générations futures.

  2. GREGORY

    Le bras du Makronisme à été avalé par la machine à broyer les losers le reste du corps va suivre!
    C’est plus jubilatoire que la coupe du monde!

  3. Adalbert le Grand

    Il faut arrêter de parler pour désigner ces lames de fond de « populisme », encore un de ces termes infamants employés ad nauseam par les gauchistes pour disqualifier toute opinion et toute personne qui s’oppose à leur idéologie et leur disconvient, selon le principe de rhétorique dit de « l’argumentum ad odium »

    (sophisme qui en résumé revient à dire « ce que vous dites est faux et ne vaut rien, car vous êtes un sale type, un salaud, une merde »).

    Comme les termes « raciste », « islamophobe », « fasciste », « nazi », « extrême-droite », « fachosphère » « blanc », « chrétien », « européen », « français de souche », « sous-chien » etc. dont d’ailleurs le terme « populisme » est dans leur bouche un équivalent, un synonyme qui les contient tous.

    Les mouvements anti-immigration ne sont en rien « populistes » au sens gauchiste. Ils ne sont pas plus racistes ni d’extrême-droite. Ils expriment simplement le ras-le-bol d’une population exaspérée par une immigration massive de délinquants, une invasion. Être contre une immigration sauvage et massive destructrice n’est en rien du racisme, juste l’envie de préserver la société qu’on a constyuite

    Ce vocabulaire infamant est employé uniquement pour empêcher tout débat, de réfléchir sereinement, lucidement, objectivement de la situation, au problème général de cette immigration invasive, en y substituant un discours émotionnel, moralisateur, admonestateur fait d’injonctions et d’imprécations, jetant l’anathème sur ceux qui veulent y désobéir. Le tout dans une absence totale d’analyse raisonnée et globale sur le fond du problème

    [en passant dont la solution n’est certainement pas « d’accueillir » à l’infini toutes les populations à problèmes (qu’elles ont elles-mêmes créés) du monde en Europe, c’est débile]

    Les « populistes » sont donc simplement ceux qui désobéissent aux injonctions des curés de l’humanitaire fou et irraisonné, aux ayatollahs de l’immigrationnisme débridé et d’un monde « sans frontières » et « multiculturel » sur la base d’un communautarisme intangible érigé en absolu indépassable

    (ce qui est totalement contradictoire en passant, si chaque groupe se replie sur sa culture, ce n’est pas du multiculturalisme, mais de la juxtaposition, de la cohabitation sur un même territoire.)

    [en ancien français, autrement dit en bon français (loin du gloubi-boulga du langage actuel), « multiculturalisme » se disait « balkanisation », et communautarisme « apartheid », ce qui avait l’avantage d’en décrire aussi les conséquences]

  4. frejusien

    Date de péremption , ah ! que ça fait plaisir, c’est comme un vieux yaourt qu’il faut jeter à la poubelle, il tourne, il a tourné, il est aigre, plus bon…

    foutu le nabotléon !

  5. dahier

    Enfin une lecture plaisante ! Un mac rond périmé à jeter à la poubelle, sans oublier les pièces rapportées comme la bibi et sa progéniture ! De belles économies en perspectives !

  6. hathoriti

    la date de péremption du macron est proche ? Dites, Paco, c’est pas une blague,au moins ? C’est pas une fake news ? Enfin, une bonne nouvelle ! Oui, un yaourt aigre à jeter, un calandos plein d’asticots, à la poubelle ! Un article qui remonte le moral ! Pourvu que p’tit micron ne finisse pas son mandat…qu’il ne finisse pas l’année 2018…!

  7. Valérian

    Je vais me risquer à faire une prédiction :
    Macron devrait avoir « une DLC » courte, lors de son « élection » (une imposture sans pareille) j’ai pu lire que la durée de ses méfaits devrait être de 3 ans 1/2, puisse le tout puissant permettre que ce soit vrai.
    C’est MACRON qui avait écrit le PROGRAMME de HOLLANDE !!!
    Vous avez aimé Hollande ? Voilà Macron !
    Je rappelle à tous que la campagne électorale était BASÉE sur le MENSONGE
    il s’est prétendu ni de gauche , ni de droite… ( ah, il y en a qui suivent… )
    « C’est un banquier de chez Rothschild qui n’a jamais fait d’argent – la définition même d’un perdant – et qui vendrait son âme pour rien. Macron rêve d’être quelqu’un.
    Il veut être une figure historique mondiale, il s’imagine en nouveau Napoléon. »
    Sauf que Napoléon était un génie, lui ! Et il n’obéissait à personne.

    Macron obéit à : Bilderberg, Rothschild, les commanditaires du N.W.O.aux instigateurs de « l’Europe qui phagocyte tout de notre culture et de notre histoire au profit du néant » , cette catégorie de destructeurs du vieux continent s’est révélée avec VGE, Mitterrand, ses sbires communistes-trotskistes et tous ceux qui ont suivi. Nous connaissons le « MONSTRE » qu’était l’ URSS … C’est exactement ce qu’ils veulent faire de nous !

  8. JEAN

    Macron est un individu suffisant, qui méprise les petites gens, il est persuadé que seuls les puissants riches et influents ont de l’importance, lorsqu’il a dit ..Pensez printemps mes amis..j’ai compris que ce prétentieux nous prenait pour des moins que rien, il ne dirait jamais ça aux Rothschild par exemple, il ne finira pas son mandat son mépris du peuple est trop grand

  9. Françoise

    macron et son parti politique lamentable la république en merde ! représente tout ce qui peut être lépreux en France, car la lèpre est bien de gauche mais aussi de droite comme l’islamo collabo d’estrosi à Nice ! tout les partis politiques français financés par les puissances pétrolières de la péninsule arabique sont corrompues et islamo collabo point final !!!!

Comments are closed.