Migrants : il y a de l’eau dans le gaz entre Merkel et son Ministre de l’Intérieur…


Migrants : il y a de l’eau dans le gaz entre Merkel et son Ministre de l’Intérieur…

C’est l’Espagne qui va recevoir les immigrants d‘Allemagne, mais ils restent en Europe. Par ailleurs qui dit déplacés en Espagne, étant donné les frontières  que nous n’avons pas ; c’est pour notre pomme aussi. Par ailleurs, le Nord-Est de la France risque fort de voir débouler les refoulés par l’Allemagne qui se défausse des immigrants qu’elle ne désire pas et ils sont nombreux, très nombreux ; les Allemands n’en veulent pas et Merckel est critiquée de tous les côtés dans son pays ; c’est pourquoi elle a opté pour cette mesure qui est de déplacer les immigrants en Europe, dont surtout en Espagne.

Calais n’a pas fini de voir défiler du monde sans compter que ça finira par être une ville, une région peuplée par ces migrants et désertées par les autochtones.

Mais Merckel a retrouvé le sourire, elle n’a pas renoncé à son projet d’invasion de l’Europe et elle satisfait les allemands qui ne sont pas ‘accor avec elle sur ce point.

L’Allemagne ne cesse de faire des crasses à l’Europe et à la France.
________________________________
Allemagne: le ministre de l’Intérieur mécontent des propositions de Merkel sur les migrants
:::: https://www.rtbf.be/info/monde/detail_allemagne-le-ministre-de-l-interieur-mecontent-des-propositions-de-merkel-sur-les-migrants?id=9961256
1/07/2018

Le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer, entré en rébellion avec son parti bavarois contre la politique migratoire d’Angela Merkel { https://www.rtbf.be/info/monde/detail_allemagne-l-heure-de-verite-pour-merkel-sur-les-migrants?id=9960944}, s’est dit dimanche mécontent des dernières propositions de la chancelière sur le sujet, ont indiqué à l’AFP des membres de son entourage.

Lors d’une réunion de son parti conservateur CSU à Munich, M. Seehofer a jugé que les mesures discutées jeudi et vendredi au sommet de l’UE pour réduire les flux migratoires n’étaient pas suffisantes et il a qualifié un entretien de conciliation qu’il a eu samedi soir avec Angela Merkel sur les migrants de « sans effet », selon ces sources.

M. Seehofer prévoit de faire une déclaration publique en début de soirée.

—-Refoulement aux frontières—-

Lui et son parti avaient posé un ultimatum à la chancelière centriste, qui préside le parti démocrate-chrétien CDU : il menace dans les tous prochains jour d’ordonner, contre l’avis d’Angela Merkel, le refoulement aux frontières des migrants déjà enregistrés au préalable dans d’autres pays de l’UE, si des mesures équivalentes au plan européen ne sont pas prises.

Angela Merkel a jugé elle dimanche que les mesures européennes du sommet visant à réduire les flux migratoires, avec notamment une plus grande surveillance des frontières extérieurs de l’UE mais aussi une meilleure coopération entre Etats membres pour empêcher les demandeurs d’asile de se déplacer d’un pays à un autre, étaient « équivalentes » aux exigences de son ministre.

Ce n’est pas l’avis de l’intéressé qui, dimanche lors de la réunion des instances dirigeantes de son parti, a réfuté cette interprétation et estimé que ce catalogue de mesures n’était « pas équivalent » à ce qu’il demande, selon les sources proches de la CSU.

A cette occasion, M. Seehofer a aussi rejeté une proposition de compromis avancée samedi par la chancelière.

Plutôt que de refouler à la frontière les migrants déjà enregistrés ailleurs, elle a proposé à l’avenir de les installer dans des sortes de centres de rétention, appelés « centres d’ancrage » , jusqu’à ce que leurs dossiers aient été examinés.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


3 thoughts on “Migrants : il y a de l’eau dans le gaz entre Merkel et son Ministre de l’Intérieur…

  1. The European

    Oui, il a jeté l’éponge, c’etait prévisible, et Merkel a, une fois de plus, réussi a se débarrasser d’un leader politique qui voulait mettre fin a sa politique désastreuse en matiere d’immigration. Il est a espérer que les « faucons » a l’intérieur de la CSU sont assez forts pour convaincre leur parti de sortir de la coalition gouvernementale. Si cela arrive, il y aura deux cas de figures: la dissolution du parlement parce que Merkel aura perdu le soutien de la majorité parlementaire, et de nouvelles élections ou bien cette vieille garce parviendra a forger une coalition entre la CDU, la SPD, les Verts ( et, peut-être les libéraux, FDP). Dans ce cas, elle pourrait continuer de gouverner.
    Moi, je préfere les nouvelles élections parce l’AFD et les dissidents de la CSU pourraient obtenir beaucoup de votes ce qui permettrait un changement de cap.
    Ce qu’il ne faut pas faire, c’est compter sur l’UE. Vendredi dernier, a Bruxelles, elle a encore une fois prouvé son inefficacité pour résoundre le probleme de l’immigration extra-européenne. Au lieu de s’opposer a la chancelliere allemande et de l’affaiblir, elle l’a renforcée en lui faisant des concessions qu’elle utilise en Allemagne afin de se maintenir au pouvoir.

Comments are closed.