Hommage à Philippe Bescond-Garrec, Résistant, patriote et mon ami, qui nous a quittés


Hommage à Philippe Bescond-Garrec, Résistant, patriote et mon ami, qui nous a quittés

La nouvelle est tombée hier soir, tard. Nous la redoutions, Philippe se battait depuis quelques mois, avec un courage remarquable et une volonté de fer, contre le crabe qui le rongeait.

Diminué, fatigué, épuisé, c’est encore lui qui disait son amour de la vie, de la France, sa détermination à se battre, contre les deux cancers qui pourrissaient sa vie, la maladie et l’islam. Et son optimisme, sa certitude qu’il serait le plus fort, que nous serions les plus forts, nous faisait chaud au coeur.

C’est que Philippe a passé sa vie à se battre, à donner sa vie et son énergie pour les autres, pour ses vieux parents et son mari souffrant qu’il soignait ( que vont-ils devenir à présent ? ), pour Marine Le Pen-le FN pour lequel il a milité assidument pendant des années,  pour Résistance républicaine dont il a été le responsable régional jusqu’à ce que la maladie l’ait trop épuisé. Et c’est aussi lui qui, pendant tout ce temps, a géré la page facebook de Résistance républicaine ( que facebook a fini par fermer… ).

Et toujours avec une gentillesse inouïe, une exceptionnelle attention à l’autre…

Pourtant les gauchistes lui en ont fait baver, et son homosexualité assumée n’a pas toujours été facile à vivre, dans les cités… Et elle a contribué à sa haine contre l’islam :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/11/dati-ose-nous-demander-de-la-mansuetude-envers-ceux-qui-veulent-nous-faire-regresser-de-14-siecles/

http://resistancerepublicaine.eu/2015/09/29/le-responsable-de-resistance-republicaine-pays-de-loire-victime-dune-agression-homophobe-a-saint-nazaire/

 

En décembre dernier il avait écrit son dernier article pour Résistance républicaine à l’occasion du procès intenté à Jean-Claude Blanchard, son ami, son compagnon de militantisme, conseiller municipal de Saint-Nazaire, conseiller régional FN, par les vautours de l’antiracisme et une association musulmane.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/13/saint-nazaire-proces-jubilatoire-au-tribunal-celui-du-barbare-aid/

On le voit ici assis à la droite de Jean-Claude, au premier plan :

Il a écrit 92 articles pour Résistance républicaine, que l’on peut retrouver ici : http://resistancerepublicaine.eu/author/philippe-bescond-garrec/

Je m’arrêterai sur quelques-uns d’entre eux :

D’abord sur l’avant-dernier qu’il a écrit, magnifique, une espèce de testament, de rappel de ce que fut la France, de ce que fut Paris en sa verte jeunesse et de son envie folle de revenir aux belles années du passé :

Amateurs de bonne chère et de bons vins, nous avions coutume de réserver des salons privés pour festoyer entre amis. Les maîtres-mots étaient: élégance et urbanité, bonne humeur et délires de rigueur. Les pisse-froid n’étaient pas admis à notre table.

Lire la suite ici :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/09/que-sont-nos-nuits-parisiennes-devenues-reconquete-vite/

On n’oubliera pas ses indignations, ses coups de gueule. Ici parce que le facteur ne distribuait plus le courrier rue des frênes… trop d’insécurité :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/25/facteur-agresse-a-saint-nazaire-la-poste-ne-distribue-plus-le-courrier-au-25-rue-des-frenes/

Là parce que des hommes, à la régie nantaise des transports, comme à la RATP, refusent de serrer la main des femmes…

http://resistancerepublicaine.eu/2015/11/24/regie-bus-de-nantes-oui-au-refus-de-serrer-la-main-des-femmes-non-au-refus-de-serrer-la-main-des-musulmans/

Détestant les Belphégor, il a harcelé la police de sa ville et le Maire dhimmi Samzun qui laissaient déambuler des fantômes malgré la loi :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/28/saint-nazaire-la-future-police-municipale-va-t-elle-verbaliser-les-belphegor-qui-hantent-notre-ville/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/07/11/lettre-ouverte-au-citoyen-samzun-maire-de-la-ville-de-saint-nazaire-par-philippe-bescond-garrec/

On n’oubliera pas son engagement total contre l’islam, qu’il connaissait parfaitement. Il avait vécu en cité, il avait perdu un petit neveu, tué d’une balle perdue lors d’un règlement de comptes entre racailles….

http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/29/femmes-impudiques-effrontes-de-france-et-de-navarre-unissons-nos-forces-pour-bouter-linfame-chassons-islam-hors-de-nos-contrees/

 

Il était partout, venait de Saint-Nazaire à toutes les manifestations parisiennes que nous organisions, avec son drapeau breton. C’était un Breton jacobin qui aimait la France :

http://resistancerepublicaine.eu/2013/12/10/nous-avons-fait-entendre-nos-voix-de-patriotes-dans-les-rues-de-paris-par-philippe-bescond-garrec/

 

Ma plus grande fierté ? C’est d’avoir été invitée à son mariage avec Maurice. Il avait manifesté en 2013 contre le mariage homo, nous en avions parlé, je lui avais expliqué pourquoi j’y étais favorable… Il m’avait appelée quelques mois plus tard pour me dire qu’il avait été convaincu par mes arguments et que je devais absolument être présente à son mariage, en avril 2015. Ce fut une belle et grande journée, des moments de chaleur  et de bonheur comme tous ceux que savait susciter Philippe.

Un mariage sous le signe du cochon, d’ailleurs, ça ne s’invente pas :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/04/20/mariage-de-philippe-bescond-garrec-rr-et-fn-exemplaire-demonstration-du-vivre-ensemble-et-de-la-diversite-republicaine/

Toutes mes pensées et celles des Résistants de RR vont vers ceux qu’il laisse, éplorés, sa famille et ses amis.

Moi aussi je pleure mon ami, mais je sais au fond de moi qu’il n’est pas mort, il est dans nos coeurs, dans nos têtes. Et penser à lui suffira à ranimer la flamme de tous ceux, qui, parfois se découragent…

Je chante comme Jacques Brel :

Six pieds sous terre Philou tu cries encore
Six pieds sous terre tu n’es pas mort

Et je te décerne la légion d’honneur du Résistant, la vraie, la seule, celle que Napoléon distribuait à ses fidèles grognards.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Hommage à Philippe Bescond-Garrec, Résistant, patriote et mon ami, qui nous a quittés

  1. TEMPLIERTEMPLIER

    bonne route dans l autre monde camarade patriote et véritable résistant philippe Bescond-Garrec.
    j ai pu lire nombreux de tes articles.
    bonne route AMIGO….

  2. SarisseSarisse

    Madame Tasin défend un patriote, et en salue la mémoire et elle le fait indépendamment des orientations sexuelles de ce patriote qui lui ne s’aveuglait pas devant l’islam, parce qu’elle ne cible que le seul et vrai danger pour nous tous, ça c’est du vrai courage.
    Personnellement je ne suis pas favorable au glissement qui a transformé pour ces personnes un pacte de solidarité amplement suffisant en mariage.
    Mais ce débat sera entre gauche-droite , hétéros-homos , croyants-athées, républicains-monarchistes etc…que sais je reprendra quand sonnera l’heure de la libération.
    Je ne juge pas les homos, mais ils ne nous tuent pas (c’est un peu comme pour les juifs également ciblé par l’islam qui se radicalise), après on peut penser ce que l’on veut d’un Lyautey ou des rapports ambigus d’un Thémistocle et d’un Aristide, mais au moins ils portaient les armes de leurs patries et défendaient leurs pays! C’est tout ce qui compte quand on est attaché à la liberté et hostile au totalitarisme de l’islam.
    Réac amoureux fou de la liberté.
    Mais on ne peut qu’avoir du respect et de l’admiration pour des personnes qui vont au bout de leurs convictions comme vous.
    Alors
    Où est l' »extrême-droite » dans tout ça, hein?
    Respect aussi à vous Madame Christine Tasin, vous êtes une personne cohérente jusqu’au bout et d’un courage qu’on ne trouve que chez votre compagnon responsable de RL et ailleurs un Tommy Robinson.
    RR monte chaque jour en qualité en argumentaire, c’est un lieu où l’on prend l’ennemi au sérieux, sans vulgarité et, je pense va plus loin que Boulevard Voltaire et d’autres sites également respectables.
    L’ennemi sera battu, ça prendra du temps il le sera!

  3. DURADU

    Une plume tricolore s’est envolée, elle est imperméable et elle flotte sur les ondes aquatiques. Merci et gémissons…

  4. Amélie Poulain

    Je ne le connaissais pas mais à ce que j’en lis, une bonne personne certainement.

    Condoléances à ses proches.

  5. limone

    Je t’embrasse Christine , et comme le dit Sarisse , j’ai en effet remarqué que RR monte en qualité argumentaire, et j’apprécie ce qu’il dit : « prendre l’ennemi au sérieux, sans vulgarité  » , une façon de leur donner une leçon avec l’intelligence;
    Aujourd’hui , évidemment que Philippe a contribué à tout cela .

  6. Claude LaurentClaude Laurent

    La vie est étrange, je pensais à lui, je ne sais pourquoi, depuis quelques temps.
    Mes condoléances à ses amis et sa famille.

  7. CHOLLET

    Nous le connaissions peu mais nous l’appréciions beaucoup. C’est très bien d’avoir fait son éloge, il le mérite. Paix à son âme. Nous avons une pensée toute particulière pour notre militant patriote. Catherine et Pascal.

  8. Bescond

    Madame Tasin,
    Je n’ai pas l’habitude de répondre en commentaire sur internet mais là je me sens obligée.
    J’ai beaucoup de peine à la lecture de votre hommage et énormément de rage en même temps. Je vous explique pourquoi. Je suis la nièce de Philippe Bescond. Je n’ai jamais adhéré aux idées politiques de mon oncle, il le savait et nous en débattions sans problème. J’adorais mon oncle, ce que je retiens de lui c’est sa gentillesse et son ouverture d’esprit. Vous êtes libre d’écrire ce qu’il vous plaît, je respecte. Par contre, que vous utilisiez le décès de mon neveu pour votre propagande facho me donne envie de devenir très mauvaise. Vous vous permettez de balancer des infos (qui sont fausses) sur le net. Alors je tiens à faire une rectification, mon neveu à perdu la vie à cause de la bêtise humaine. La bêtise humaine n’a pas de frontière, pas de religion, pas de couleur de peau. « La » ou « les » personnes qui en sont la cause ont la peau de la même couleur que vous et moi. Des français bien de chez nous, des mangeurs de cochons…
    Voilà pourquoi à la lecture de votre hommage il y a ce passage (que je vous demande d’enlever) qui parle de mon neveu et filleul de Philippe tué par une bande de « racaille ». Qu’entendez vous par là? Noir, gris, jaune, blanc…?
    J’ai tourné ma langue dix fois dans ma bouche pour ne pas devenir vulgaire.
    Mon commentaire peut déranger, peu importe, de toute façon personne dans mon entourage ne lis vos ramassis de conneries. Si c’était du papier je me torcherais le cul avec.

    Je n’ai pas la plume de Philippe par contre j’ai la grande gueule des Bescond.
    Vous avez perdu un militant, moi j’ai perdu mon oncle…

    S. Bescond

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Parce que des gens qui se tirent dessus au milieu d’une Cité ne sont pas des racailles, selon vous ? Intéressant.
      Parce que des gens qui tuent un enfant qui avait le mauvais goût d’être devant son immeuble ne sont pas des racailles en sus d’assassins, selon vous ? Intéressant.
      Et en plus vous ne savez pas lire. Y a-t-il un adjectif dans mon article qui précise la couleur de peau ou la nationalité des assassins, pauvre tâche ?
      Que vous soyez la nièce de Philippe ne vous donne pas le droit de salir sa mémoire ni ses engagements, pauvre conne.
      Et le pire est que vous croyez avec une grande gueule parce que vous écrivez 10 lignes pour dire que vous n’êtes pas d’accord avec un article, ah ah ah je suis morte de rire. Il n’avait pas de chance, mon cher et grand Philippe d’avoir une nièce comme vous.
      Quant à savoir si son cancer était dû à des mangeurs de cochon, à la bêtise humaine… c’est là un autre débat mais vous n’avez pas, a priori les connaissances scientifiques ni l’intelligence nécessaire pour en débattre.

Comments are closed.