Procès Diallo : la De Cock expulsée pour ricanements à l’évocation du massacre de Charlie Hebdo


Procès Diallo : la De Cock expulsée pour ricanements à l’évocation du massacre de Charlie Hebdo

Chaque jour plus putrides, plus pestilentiels les usurpateurs qui se disent de gauche et contre le racisme.

Le 19 juin dernier, c’était la Diallo et toute sa clique qui étaient à la 17 ème Chambre ( quand on vous dit que le vent tourne, mine de rien…), poursuivis en diffamation par le Maire Socialiste du 20 ème arrondissement, Frédérique Calandra.  Quand les loups s’entre-dévorent, ça sent la fin de règne….

Frédériqe Calandra avait essuyé une vraie campagne diffamatoire pour avoir annulé, peu après les attentats de Charlie Hebdo, une projection-débat qui devait avoir lieu dans son arrondissement, organisée par son adjointe Emmanuelle Rivier (EELV ). C’est que cette soirée, organisée autour de la sociologue Christine Delphy ( qui avait témoigné à charge au procès de Pierre Cassen et Pascal Hilout en 2012, défendant l’islam et tapant sur ceux qui le critiquent ) donnait aussi la parole à la très controversée Diallo qui avait signé la tribune  » « Pour la liberté d’expression, contre le soutien à Charlie Hebdo » après l’incendie criminel subi par le journal en 2011. Cerise sur le gâteau, la même Diallo mène depuis 14 ans campagne contre la loi de 2004 contre le voile à l’école…

Il se trouve que, quel hasard, les autres intervenants étaient tous des féministes ayant signé comme Diallo la tribune de 2011… 2 mois après les morts de Charlie Hebdo, ça fait sérieusement désordre. Naturellement, toutes ces braves femmes sont « intersectionnelles  » ( racialisé ) et différentialistes...;

Et voici notre Maire, Frédérique Calandra, qui se révolte. On a beau être socialiste dans l’âme, trop c’est trop. Elle interdit la soirée…

Scandale, comment ose-t-elle toucher aux icônes du féminisme racialisé Delphy, Diallo… ?

Une campagne énorme est lancée contre elle par son adjointe Rivier et Diallo  l’accusant de racisme, elle est accusée d’avoir  annulé la soirée parce que raciste, parce que Diallo est noire et musulmane… Et les garces lui reprochent tout et n’importe quoi….

Emmanuelle Rivier menace alors de déclencher une tempête médiatique. Elle a lieu. Dans deux textes relayés sur le web et les réseaux sociaux, le maire du XXe arrondissement est suspecté de censure et de racisme : le texte de Sylvie Tissot professeur de sciences politiques à l’université de Paris VIII, sur le site de son collectif « Les mots sont importants », insinue que la décision de censurer Rokhaya Diallo est liée au fait qu’elle est noire et musulmane. Le texte du collectif « 8 mars pour tou.te.s »renchérit et évoque un climat raciste et xénophobe : dans le XXe arrondissement de Frédérique Calandra, les Roms subiraient un harcèlement policier et il serait interdit aux employés de la mairie de parler arabe.

https://www.causeur.fr/rokhaya-diallo-calandra-charlie-proces-152124

Frédérique Calandra porte plainte pour diffamation, et la voici qui, à la barre de la 17ème Chambre, est obligée de s’expliquer, de se justifier, de démontrer que non, elle n’est pas raciste. Un comble…

Et là le procès se corse. Les racisées ne connaissent ni les usages ni la loi de la République, ou plutôt elles s’en tamponnent éhontément le coquillart :

Dans le public, on reconnait Madjid Messaoudene – élu FG de Saint-Denis et proche des Indigènes de la République -, des militants d’Act-Up ou encore Thierry Schaffhauser membre du Syndicat du travail sexuel (Strass) : toute la nébuleuse de l’intersectionnalité que le sociologue Eric Fassin, en qualité de témoin, définit doctement devant la Cour. L’intersectionnalité « prend en compte d’autres rapports de domination » et croise les discriminations liées au sexe, à la race ou à la classe. On retrouve là ce qui oppose le féminisme universaliste d’une Frédérique Calandra ou d’une Elisabeth Badinter, à celui des indigénistes qui le partitionnent en féminisme blanc et bourgeois, noir, racisé, musulman…

La salle est très réactive : gros éclats de rires quand l’avocate de Frédérique Calandra, Sabrina Goldman, pointe la contradiction entre le racisme supposé de sa cliente et ses engagements au Parti socialiste… Un témoin évoque l’équipe de Charlie. Le procureur l’interrompt pour faire sortir de la salle cinq personnes qui ne cessent de ricaner. L’une d’elle arbore un keffieh palestinien multicolore. Un jeune homme quitte l’audience sans se départir de son sourire. L’historienne Laurence De Cock et l’une de ses amies sont également sommées de quitter la salle…

Et voici que nous retrouvons la donzelle Laurence de Cock, que nous avions habillée pour l’hiver en découvrant les horreurs qu’elle écrit dans les manuels scolaires :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/09/enseignants-a-jeter-dehors-de-leducation-nationale-sebastien-cote-laurence-de-cocq/

Comment s’étonner que ce soi-disant professeur se comporte comme une gamine hystéro-dingue de 5 ans, sans vergogne, ricanant comme les gauchistes fumeux ont l’habitude de le faire ?

Nous avions pu voir son hystérie, déjà, quand j’avais osé toucher à sa majesté dans l’article évoqué ci-dessus. Elle avait crié au secours, en avait appelé à Blanquer et avait rameuté le ban et l’arrière-ban des gauchistes, et Dieu sait que l’Education nationale en nourrit un sacré paquet :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/23/de-cock-hysterique-jai-revele-ses-manipulations-pour-laver-le-cerveau-de-nos-enfants/

Ce sont des gens comme de Cock qui, sous Macron, font des manuels scolaires avec une mahonnêteté insigne, qui utilisent leur statut d’enseignant pour manipuler nos enfants et transformer la France en pourrissoir.

Ce sont des gens comme de Cock, hystéro-dingues, qui ne respectent rien ni personne, mais prétendent imposer aux autres leurs phobies, leurs haines, leurs idolâtries, leur dégénérescence.

Que fait une De Cock à l’Education nationale ? Virez-moi ça. Et virez-moi la Diallo de tous les postes honorifiques qu’elle est parvenue à obtenir parce qu’elle est noire et musulmane et qu’elle terrorise chacun par la menace du procès raciste. Comme elle a essayé de le faire, le 19 juin, pour Frédérique Calandra…

Gageons que les juges ne se seront pas laissé prendre à son jeu et qu’elle sera condamnée, avec ses alter ego….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Procès Diallo : la De Cock expulsée pour ricanements à l’évocation du massacre de Charlie Hebdo

  1. UlysseUlysse

    Chère Christine, je te cite : « Chaque jour plus putrides, plus pestilentiels les usurpateurs qui se disent de gauche et contre le racisme. »
    Eh bien, tant mieux.
    Il arrivera nécessairement un moment où ils se prendront les pieds de manière criante dans leur propre glu morale, où leur propre fanatisme les poussera à se montrer distinctement sous leur vrai jour.
    Et, même si leur ignominie nous est, à nous résistants, connue depuis toujours, on peut espérer qu’elle en aveuglera de moins vigilants, et que, décidément, le vent tournera.

  2. Samia

    La Diallo féministe ah ! ah ! Sait-elle ce qu’est le féminisme quand on ose défendre l’instrument de soumission des femmes, j’ai nommé le voile lui même. Cette femme me donne des boutons avec son tout le monde il est raciste. C’est trop facile, c’est museler toute personne qui ne partage pas son point de vue. Alors je suis raciste car je ne partage pas mais pas du tout son avis, ses positions, jamais au grand jamais !!!

  3. RobertRaymond

    Chère madame Tasin,
    Serait il possible que vous écriviez prochainement un article traitant d’auteurs qui vous paraissent intéressants et/ou éclairants sur l’état actuel de la société, de ses perspectives d’avenir, voir de sa construction historique? Pour généraliser, une petite sélection d’auteurs vous paraissant pertinents? Je dois vous avouer que j’ai été initialement ébloui par votre qualité d’analyse lors de ma découverte de resistancerepublicaine, mais que sur le long terme, l’illusion tend à se dissiper… Pourriez vous proposer des pistes d’enrichissement et de réflexion aux patriotes plutôt que de rabâcher sans cesse les même anathèmes? Il ne me semble que peu d’intéret de savoir qu’une femme par ailleurs déja épinglée ici « ricane », se bidonne, ou pouffe au tribunal…
    Bien à vous, par ailleurs

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Cher RobertRaymond, il vous aura sans doute échappé que RR, en sus d’analyses de fond, est aussi un site de réinformation qui pointe la dhimmitude de ses ennemis, que chacun doit connaître. Il est bon de connaître ses dits ennemis et de conseiller aux parents dont les manuels ont été bricolés par la De cock de se méfier et de faire de la contre-information. Nous sommes un quotidien et non un mensuel…

  4. Claude LaurentClaude Laurent

    Très heureux de connaître Christine et Pierre mais cet état est fortement perturbé par la découverte de la pourriture au sommet de la pyramide.
    C’est comme si vous êtes en joie de recevoir des amis et vous apprenez une mauvaise nouvelle

    Comme dit Ulysse « ..Chaque jour plus putrides… »

  5. hathoriti

    sous un gouvernement digne de ce nom, une diallo serait restée dans son pays à piler du mil, point barre ! elle a des diplômes, paraît-il ? lesquels ? parce que, pour glapir qu’il faut des pansements foncés pour cacher les pansements blancs, faut tenir une dose de connerie mahousse ! à combien le Q.I de cette « cabourde » ? (cabourde: folle en langue d’oc )

  6. jacotte

    Chère Christine je pense que vous avez compris le sens caché, perfide de RobertRaymond.
    Il faut informer , ou plutôt réinformer encore et encore jusqu’à ce que tout le peuple français ouvre complètement les yeux.
    Un grand merci pour votre travail.

  7. frejusien

    @Monsieur RobertRaymond, nous attendons tous, avec impatience vos suggestions et diverses pistes que vous voudrez bien nous faire découvrir,
    Bien à vous

  8. frejusien

    La De cock, comme pas mal de gens de gauche, est une personne qui a perdu son humanité,
    l’idéologie lave le cerveau mais pas seulement, elle dépouille l’être humain de son essentiel,
    l’idéologie finit par prendre toute la place, reste une coquille vide où s’agitent des formules creuses, sans cesse répétées

  9. SarisseSarisse

    Le vent semble tourner enfin, il ne faut certes pas crier victoire trop tôt, mais le simple fait que le régime carcéral de Tommy Robinson ait un peu évolué est un signe, ce n’est pas encore un régime de faveur mais un allégement substantiel.
    Les gouvernements occidentaux oscillent entre la peur des lobbies, musulman pour le plus dangereux et d’autres lobbies de toute sortes qui font diversion, et la peur de la colère des peuples qu’ils trahissent , et celle d’une colère populaire encore sourde mais qui monte comme un fleuve qui sort de son lit.
    En effet gare aux tribunaux populaires, gare au tribunal de l’histoire, et ça ça trotte toujours dans un coin de conscience même des hommes politiques les plus corrompus et des juges les moins indépendants des pouvoirs.
    Pas sûr qu’ils s’en sortent comme les Bousquet et les Papon cette fois-ci.
    Et puis, il est fort possible que l’institution judiciaire commence elle aussi à perdre patience devant de si malhonnêtes plaignants, qui, effet boomerang, commencent à se retrouver de l’autre côté dans les prétoires, enfin!

  10. dahier

    Il faut continuer de faire monter la pression ! Pas question de lâcher prise ! Pas question de subir leur infamie ! La liberté de penser , de vivre selon nos coutumes, la liberté de manger ce que nous voulons , tout cela nous devons le protéger et l’exiger ! Nous n’avons pas à vivre à genoux ni aujourd’hui, ni plus tard ! Pensons à nos enfants, nous avons le devoir moral de les protéger.

  11. SarisseSarisse

    Evasion spectaculaire du délinquant Redouane Faid, le braqueur meurtrier, meurtrier d’une policière municipale non armée, qui avait eu le culot de passer en JT pour faire sa taqiya de braqueur » rangé ».
    Tout va bien dans la France de Micron.
    Pénitenciers surpeuplés de « bretons »( la « mafia » évoquée par M.Micron devant le pape n’est ce pas?) , une mafia, en France,dans le style de ce triste personnage.

    1. BobbyFR94

      Sarisse, les « racailles du haut » soutiennent les « racailles du bas » !!

      Il est démontré que les premiers se servent des seconds pour faire le sale boulot de destruction de notre pays, la France !!!

      Je te mets ce lien, vidéo réalisée avec très peu de moyen, datant du 03 mars 2013, la narration prenant tout son sens en 2018…
      https://www.youtube.com/watch?v=DZDX06NLG1c&t=90s

      Avec un système sonore – caisson de basse – je pense que l’ambiance est cependant bien rendue…et tellement réaliste dans la prédiction des évènements qui allaient se produirent ensuite…

  12. Catherine Terrillon

    Dans les rôles du  » bourreau, du sauveur et de la victime », les rôles sont interchangeables Les « racisés » peuvent persécuter leurs « bourreaux », les poursuivre de leurs soupçons et même les accuser sans preuve. La paranoia n’est pas loin. On n’est pas loin d’une nouvelle chasse aux sorcières sous le couvert de « nobles idéaux ». Est ce qu’il y a encore des personnes de bon sens dans ce pauvre pays ?

Comments are closed.