1789 : roi et révolutionnaires ? La classe ! 2018 : la chienlit insoumise et macronienne


1789 : roi et révolutionnaires ? La classe  !  2018 : la chienlit insoumise et macronienne

De 1789 à 2018, la chienlit en images…

À l’occasion d’une recherche sur Internet, je suis tombé sur le compte rendu officiel de la séance de l’Assemblée nationale du 16 novembre 1789 au début de laquelle fut lue une remarquable « Délibération de la commune de Pau en Béarn » ; elle prenait franchement parti pour l’intégration totale du Béarn dans la France et l’abandon de sa législation particulière, principalement contenue dans les Fors.

Les principaux acteurs de cette délibération étaient les 4 élus du Tiers État que le Béarn avait envoyés aux États-générauxconvoqués par Louis XVI en mai 1789 ; et l’on se souvient que les Étatss’étaient transformés en Assemblée nationale constituanteà la suite du fameux Serment du Jeu de paume, prêté le 20 juin.

Cela m’a donné l’occasion de découvrir ces quatre députés acquis aux idées modernes, un noble déjà membre du Parlement de Navarre, un professeur de droit français à l’Université de Pau, ancien avocat, et deux avocats en exercice ; donc tous des gens compétents en droit et parfaitement capables de faire de bons législateurs.

J’ai aussi été frappé par leur apparence, telle que nous la font connaitre quatre gravures de l’époque, conservées dans les archives publiques : ilsse présentent en« bourgeois », que rien ne distingue de leurs collègues parisiens.

Et je n’ai pas pu m’empêcher de constater le recul de civilisationque représente la tenue de Mme Taurine, députée “France insoumise” de l’Ariège et professeur de collège, lors d’une cérémonie en mémoire des policiers et gendarmes morts en service, le 9 mai dernier :

C’est à croire que ces portraits ont été gravés en vue de cette confrontation : le regard apaisé et le sourire esquissé de Mourot qui nous regarde contraste avec l’air sévère des trois autres qui semblent regarder leur “collègue” féminine — on ne peut plus dire “du beau sexe” — de 230 ans après… Mais je dois divaguer.

Quoi qu’il en soit, l’exemple vient du sommet, hélas !

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l'armée de l'air retraité


8 thoughts on “1789 : roi et révolutionnaires ? La classe ! 2018 : la chienlit insoumise et macronienne

  1. kancau11

    Je pose la question comme dit souvent ce con de BOURDIN, est-ce qu’ils ont partousé à la fin.

  2. hathoriti

    Avant d’en arriver aux extrémités monstrueuses que l’on connaît, les hommes du XVIIIe siècle étaient tout de même autre chose que les guignols d’aujourd(hui qui sont (ou seraient) incolores, inodores et sans saveur s’ils ne présidaient pas aux destinées de la France ! Mais que voulez-vous, à la classe, à la distinction, nécessaires quand on représente son pays, à la pureté de la langue française parfaitement maîtrisée, (lisez donc les écrits de Louis XVI et vous verrez !) les français ont choisi ! Le bling bling, le gros joufflu, mafflu scootériste incompétent et, summum des summum, le dernier en date, qui nous fout la honte tous jours, se prend pour Louis XIV, se croit supérieur à tous, n’aime pas son pays et ne sait pas ce que gouverner veut dire ! Excellent choix ! Bravo les français !

  3. Kiki

    Ben moi, je pense que la photo de notre Macron et de sa Macronne tout sourire, et de leur bande homo afro chantante d’exilés régularisés, n’est que le prolongement logique de la Révolution Bourgeoise « Droits-de-l’Hommisme » – qui engendra les répliques Droits-de-Femmisme, puis les actuels Droits-de-Genrisme ( je remarque que la prof Insoumise n’est pas de la dernière mode décadente, vu que son BlueJeans n’est pas déchiré artificiellement – pour « faire pauvre » quand on en a pas les moyens parce qu’on est « riche » ).

  4. Celtillos

    a cette époque aussi était organisé la chasse aux nobles et privilégier, de nos jours il faudrait organiser aussi une chasse aux collabos, aux traîtres et les présenter pour des noces avec la veuve.
    bon il est vrais que cela viderait la classe politique mais vu leur utilité au regard de ce qu’ils coûtent on y gagnerait gros…..

  5. rita la belge

    photo avant la partouze avec Manu et Brigitte. Brigitte est tout sourire, Manu
    se demande ce qui l’attend….

  6. frejusien

    Et les deux doigts dressés entre micron et sa micronne, ça veut dire qu’il va se les taper ensemble ou séparément ?

Comments are closed.