Libé : Robin Andraca, obsédé par Résistance républicaine, se prend pour Zorro quand il n’est que Laval


Libé : Robin Andraca, obsédé par Résistance républicaine, se prend pour Zorro quand il n’est que Laval

Décidément, Libé nous adore, autant qu’on l’adore sans doute. En tout cas, leur journaleux Robin Andraca  scrute chaque jour nos parutions pour essayer de les faire passer pour des fake news et à chaque fois il se ridiculise…Manipulateur, donneur de leçons, faussaire.. Même pas brillant, en plus.

Et si RR le fascine, le passionne, c’est, sans nul doute, que ce journaleux de compétition aime l’islam, démesurément, et ne supporte pas que d’autres, comme Résistance républicaine, le détestent.

Avant-hier, donc, Robin Andraca, en mal d’existence et excellent enculeur de mouches avait tenté de nous faire passer pour des affabulateurs avec l’histoire du signe de croix que l’Arabie saoudite voudrait voir interdire :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/26/libe-refuse-dadmettre-que-larabie-saoudite-demande-linterdiction-du-signe-de-croix-aux-footballeurs/

Hier Robin Andraca a remis ça, à propos de la Grande Bretagne et de la prison qui pend au nez des islamophobes pour notre article,

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/12/la-grande-bretagne-envisage-une-peine-de-six-ans-de-prison-si-on-critique-lislam/

avec un petit bijou de désinformation-manipulation qui vaut son pesant de cacahuètes frelatées intitulé Non, la Grande-Bretagne n’envisage pas une peine de six ans de prison si on critique l’islam :

http://www.liberation.fr/checknews/2018/06/26/non-la-grande-bretagne-n-envisage-pas-une-peine-de-six-ans-de-prison-si-on-critique-l-islam-lien-rep_1661812

Bon, on passera sur le sous-titre évoquant le « blog d’extrême-droite Résistance républicaine« . Libé n’argumente pas, Libé lance les chasses aux sorcières avec le concept largement éculé et mensonger d’extrême-droite. Robin Andraca, un gosse de 4 ans qui s’écrie « caca boudin » devant ceux qui sont restés honnêtes.

L’intéressant est ailleurs. Cherchant à débusquer la « fake news », il commence par citer le premier paragraphe écrit par notre ami Jack à l’appui de ses dires : La Grande-Bretagne envisage une peine de six ans de prison si on critique l’islam. Le projet de loi ne parle que de critique de « la religion », mais tout le monde sait de quelle religion il s’agit. Personne ne va en prison pour une critique du judaïsme ou du christianisme. Pour qui sait lire, le début de l’article est clair, il ne contredit pas le titre, oui, c’est bien pour préserver l’islam et en interdire la critique que la Grande Bretagne pourrait légiférer…

Deuxième salve du Laval de Libé :

Il ne s’agit même pas d’un projet de loi, mais de propositions faites par le Sentencing Council for England and Wales, un organisme indépendant créé par la loi sur la justice pénale de 2003, dont le rôle est de rendre les peines les plus claires et plus uniformes. Les juges décident ensuite de suivre, ou non, les propositions de l’organisme. Dans ce cas précis, les juges n’ont pas encore décidé.

Gigantesque éclat de rire…  Le Sentencing Council for England and Wales est aussi indépendant du politique que tous les auteurs de rapports commandés par les Ministres en exercice chez nous. Rapports dont on sait que, téléguidés, ils aboutissent aux conclusions espérées, sauf quand le commanditaire se trompe en nommant le responsable et se dépêche de cacher-classer les rapports qui dérangent, comme le rapport Obin. Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin :

Il ne s’agit pas non plus de punir de plusieurs années de prison quiconque critiquerait l’islam. En réalité, ce rapport propose de punir jusqu’à six ans d’emprisonnement les personnes reconnues coupables de harcèlement en ligne, hostiles à l’égard d’une religion ou d’une orientation sexuelle. Particulièrement si la personne reconnue coupable est «connue, a du pouvoir ou de l’influence, et abuse de sa position pour susciter de la haine», ajoute le rapport.

Grandiose, non ? Ce rapport propose de punir jusqu’à six ans d’emprisonnement les personnes reconnues coupables de harcèlement en ligne, hostiles à l’égard d’une religion ou d’une orientation sexuelle ; quelle différence avec ce rapport envisage  de punir de 6 ans de prison ceux qui critiquent l’islam ?  A moins que l’islam ne soit pas une religion aux yeux énamourés de Robin Andraca ? A moins qu’il n’y ait une différence sémantique entre être hostile à l’égard de l’islam et critiquer l’islam ?

Quand on ne sait pas on s’abstient.  Quand on n’est pas bon en explication de textes, on s’abstient de s’y coller, ça évite le ridicule.

Pour la désinformation, Robin Andraca assume, il est payé pour ça.

C’est que Libé, en sus de son travail de destruction de la France depuis des lustres, payé par le contribuable tant qu’à faire, reçoit en sus des subsides pour faire le sale boulot : C’est que ça rapporte, de jouer les délateurs… Il y a même un beau contrat signé, c’est même Robin Andraca qui le rapporte sur son compte twitter :  

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Libé : Robin Andraca, obsédé par Résistance républicaine, se prend pour Zorro quand il n’est que Laval

  1. claude t.a.l

    Dans l’article de libé, Robin Ancaca écrit :  » blog d’extrême droite «Résistance Républicaine»

    Il va se faire taper sur les doigts, à libé, le Ancaca : il n’a pas écrit  » blog d’ULTRA droite « .

    Nul en novlangue, le mec !

  2. Niko

    C’est effectivement très inquiétant. Le terme de « harcèlement » est vague et peut donc recouvrir une multitude d’actes. Quelqu’un qui osera critiquer l’islam, même de façon modérée, sur un site internet, ou sur twitter, pourra donc se voir accuser de harcèlement, au même titre que quelqu’un postant des menaces ou des insultes, ce qui n’est pas la même chose. Insidieusement l’Angleterre, connue pour être « la mère des démocraties », est en train de devenir la mère des dictatures. Il s’agit là d’une véritable « loi des suspects » qui risque d’envoyer au cachot toute personne déviant ne serait-ce qu’un tant soit peu du politiquement correct. Quelle régression au pays de l’Habeas Corpus !

  3. pikachu

    Big up à Robin Andraca : super gars ! tu as terminé l’article pour Résistance Républicaine, en y ajoutant les finitions.
    Souvenirs des foules musulmanes en furie, suite aux caricatures du Jyllands Posten : « Vous avez osé représenter Mohamed comme un terroriste : on va vous le faire payer très cher. Bombes, meurtres, incendies. »
    Ces chèrs musulmans apportaient la touche finale à ces caricatures : les caricatures avaient tout juste, les musulmans en apportaient la preuve factuelle.
    Idem avec ce brave Robin, il démontre que oui, il y a un projet de loi visant à criminaliser la critique de l’Islam de 6 ans de prison. Il faudra seulement que la critique puisse être labellisée « harcèlement ». Je suppose que critiqur l’Islam plus que trois fois caractérise du harcèlement. Par exemple:
    dire que l’Islam appelle au meurtre des chrétiens et Juifs (cf. Le fameux « qu’Allah les extermine » de la sourate 9).
    De dire derrière ça, que l’Islam enjoint de frapper sa femme (sourate 4 verset 34). Ca nous fait déjà deux critiques…
    Puis de dire que l’Islam permet l’échangisme : sourate 2, 230. qui dit qu’un homme qui a divorcé sa femme à trois reprises, peut de nouveau la reprendre mais seulement si elle a couché avec un autre homme, le Mohallel.
    Bingo : trois critiques de l’Islam !
    Le harcèlement est donc caractérisé et selon ce projet de loi anglais, j’ai gagné un ticket pour 6 ans en prison.

    Merci Robin pour la nuance fondamentale et l’éclaircissement apporté. Keep up with the good job comme disent les angliches.

    1. pikachu

      Errata, l’Islam ne permet pas l’échangisme, il l’impose !!!!!!!
      Divorcer en Islam se fait oralement : talak, talak, talak.
      On a donc très vite atteint, quand il y a de l’eau dans le gaz, les trois divorces. Donc derrière, si on veut se rabibocher, l’épouse doit passer à la casserole, il faut alors obligatoirement trouver un Mohallel (un gars qui fera à la femme son affaire) pour pouvoir se retrouver et filer à nouveau le parfait amour, dans la plus parfaite harmonie, certifiée par le Coran , le verset 2, 230 l’affirme : « nul péché pour vous ».

Comments are closed.