Reportage exclusif dans les locaux de la DGSI, section anti-terroriste de lutte contre l’ultra-droite


Reportage exclusif dans les locaux de la DGSI, section anti-terroriste de lutte contre l’ultra-droite

De gauche à droite : le commissaire Marcel Patulacci* et les agents spéciaux Robert Robichet* et Jean-Pierre Vidol*

 

Reportage exclusif d’Anne-Claire Coudray sur les gardiens de notre sécurité, ceux qui, jour et nuit, protègent nos concitoyens du risque terroriste venu de l’extrême droite.

Après de multiples contrôles de sécurité, c’est dans les bureaux de la sous-division consacrée à l’ultra-droite que l’équipe de TF1 s’est rendue. Cette section, appelée GLOP (Groupe de lutte opérationnelle contre le populisme), est sise au 84, rue de Villiers à Levallois-Perret, au 3ième sous-sol de l’immeuble ultra-sécurisé de la DGSI.

Le commissaire Marcel Patulacci dirige la section constituée d’une centaine d’hommes et de femmes qui se dévouent corps et âmes pour traquer l’islamophobe radical, le laïcard intégriste, l’éventuel lanceur de lardons ou le futur terroriste à la tête de cochon piégée. En somme, ceux qui mettent gravement en danger, en France, la tolérance, la fraternité et le vivre-ensemble.

Dans ces locaux climatisés règne une ambiance étonnement calme ; mais pas question de jouer aujourd’hui à Candy Crush : 10 personnes ont été arrêtées, la veille, soupçonnées de préparer des attentats antimusulmans. Entre les ficus en plastique et les orchidées désœuvrées, la cellule anti-terroriste veille.

– Chef, on fait quoi avec l’ultra-droite ?

– Et bien, c’est comme avec l’ultra-gauche. Mais on cherche des gens plus dangereux que les Black Bloc, qui brûlent des corans, qui incendient des mosquées, qui arrachent les voiles des musulmanes et tirent la barbe aux imams.

– Mais chef, ça n’existe pas !

– Ça viendra… forcément, soyons vigilants. Le gouvernement n’a pas accordé 10 millions d’euros supplémentaires à la lutte contre l’ultra-droite pour rien ! Heureusement, comme il n’y a pas eu d’attentats islamistes depuis 13 jours, nous avons le renfort des collègues chargés de la surveillance des fichés S.

– Chef, j’ai un « Albert Cohen » sur Résistance Républicaine qui écrit « ras-le-bol de BHL, faut lui faire bouffer sa chemise. »

– Mhhh, sûrement un antisémite… Ils sont nombreux dans la fachosphère. Notez son adresse IP et surveillez-le attentivement.

– Chef, il y a Pierre Cassen qui organise un commando saucisson-pinard mais on ne sait pas quand ni où.

– Mince, ça, c’est sérieux. J’avertis le ministre de l’Intérieur et de votre côté, continuez les écoutes téléphoniques. Mettez un mouchard GPS sous sa 306 et alertez l’équipe d’intervention s’il passe à côté d’une mosquée ou d’une école coranique.

– Chef, il y a Pierre Sautarel qui publie un article sur « l’amant africain d’Emmanuel Macron. »

– Quoi ? Alerte générale : on brouille Fdesouche et on fait disparaître le site du web. Au besoin, faisons appel aux collègues informaticiens nord-coréens. Et garde à vue de 96h plus mise en examen pour « fake news ».

– Chef, il y a une réunion de bretons, de basques et de corses de l’AFN prévue le 25 septembre 2018. Ils prévoient, je cite, de « fêter les harkis. »

–  « Faire la fête aux harkis » ? J’en étais sûr : ils préparent un attentat contre des Algériens… Bouclez-les aussi !

– Chef, on a trouvé d’importantes réserves de cassoulet dans la cave d’un ancien policier et des kilos de choucroutes entreposés chez un douanier survivaliste à la retraite.

– Creusez, c’est une piste intéressante. Vérifiez bien les fadettes sur un an.

– Hé, on nous informe qu’à bord du Padamalgamus, des djihadistes de Daesh seraient déguisés en faux migrants érythréens. L’Italie refuse au navire d’entrer dans ses eaux territoriales mais la France l’accepte si les migrants répondent aux critères du droit d’asile. On intervient ?

– Négatif, on s’occupe d’abord des plus dangereux : Identitaires, patriotes, nationalistes, protectionnistes, eurosceptiques, républicains extrémistes, fillonistes récalcitrants, adhérents du Nouveau Rassemblement et de Debout la France, spectateurs de la cinéscénie du Puy du Fou. Trouvez leurs amants, leurs maîtresses ; dénichez leurs vices et leurs addictions. Fichez-les-moi S et bouclez tous ces lépreux si besoin !

– Chef, on n’est pas assez nombreux… On n’en finira jamais !

23h15 : le commissaire Marcel Patulacci n’est toujours pas rentré chez lui. La lutte contre l’ultra-droite est un combat de tous les instants qui, il en est certain, permettra d’éviter des milliers de morts et la partition du territoire.

* les noms ont été changés

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




22 thoughts on “Reportage exclusif dans les locaux de la DGSI, section anti-terroriste de lutte contre l’ultra-droite

  1. PacoPaco

    Excellent. Et tellement collé au réel ! Bravo. Et merci. On ne crache pas sur un bon moment de rigolade !

  2. Sébastien

    Merci pour ce petit moment de détente , on en a tous besoin par les temps qui courent . En effet je me rend compte des répercussions qu’aura tout ce remuménage médiatique orchestré par l’Etat : instaurer la peur de l’extrême droite , Le véritable Ennemi de la France ! Le fait de bien insister sur de  » simple pères de famille  » va en pousser plus d’un à suspecter ses voisins , voir même les signaler si en plus ils sont tireurs sportifs par exemple ! Sans parler de ceux qui ôsent mattre un drapeau Français …

  3. Jean Pierre

    J’aime les reportages exclusifs a fortiori quand ils traitent de l’ultra-droite peu connue du grand public.

  4. Jean-Pierre Coq

    Merci pour ce moment de rire jaune pas si éloigné de la vérité. Va falloir la jouer fine.

    1. Yann Kempenich Post author

      Si, j’avais pensé ajouter les royalistes, les bonapartistes, les orléanistes, les légitimistes… mais la liste serait trop grande !

  5. PACOPACO

    En même temps cette « vaste » histoire me semble un réel enfumage. C’est tout ce que la DGmachin a pu se mettre sous la dents ? Quelques papys dans mon genre équipés d’escopettes, de boules puantes de frondes et de tapettes à souris ?… Je suis certain qu’il existe dans ce pays des réseaux étanches, bien mieux et bien plus outillés que la bande de Grogneugneu en question. Mais dans les chaumières, là ou les merdias dictent la manière de penser et son contenu, sans aucun doute que l’impact est réel. Rendez vous compte… l’Esssstrème Adroite !

  6. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Un représentant du ministère de l’intérieur a craché le morceau, hier, sur France 2.

    200 personnes fichées S sous la rubrique ultra-droite …

    A comparer avec les 20 000 fichés S musulmans suivis pour « radicalisme islamique » …

    Bref il y a 100 fois plus de musulmans fichés S que d’ultra-droite alors que les musulmans ne sont que 10% de la population française.

    Mais pour la presse, la menace principale vient de l’ultra-droite et pas des musulmans …

    1. Yann Kempenich Post author

      Et si cela se trouve, sur les 200 personnes fichées S, il y a des Christine Tasin ou des Pierre Cassen…

      1. Michel

        C’est même certain, de même qu’ils se sont intéressés aux auteurs des articles et aux commentateurs les plus réguliers.

        1. Yann Kempenich Post author

          Mince, nous sommes cuits ! 🙂

          Blague à part, « ils » risquent de s’ennuyer : la vie des contributeurs et des commentateurs doit être quand même plus lisse que celle des racailles islamisées…

        2. hathoriti

          Bah ! Bientôt ce sera un honneur que de dire : « j’ai été mis en taule sous les « règnes » de hollande et de macron »…

    1. Mariana

      Le Figaro est devenu un sous-libé donc les infos = mensonges et
      fake news. Je le lis sur internet que les titres donnant déjà le ton de leur intox . Ah si des news people et de temps en temps des articles du Figaro.fr Madame pour me détendre .
      Bref pour la politique et la vérité que les medias nous cachent il n’y a que la Réinfosphere de valable .
      Cette histoire pour les groupes d’extrême droite en est la preuve .
      Dommage que le ridicule ne tue pas oser parler du danger de l’extrême droite alors qu’il y a 20000 musulmans fichés S , les attentats , les agressions racistes et antisémites c’est toujours les musulmans qui tuent .
      Ils se foutent des français !
      +10 millions c’est dans la lutte antiterroristes musulmans que le gouvernement doit les utiliser pas ailleurs .

  7. Dédé

    Guy S., Viviane B. , Germaine M., ont été arrêtés dans le cadre de l enquête. Leurs pistolets à eau leur ont été retirés. Gérard Collomb félicite la DGSI pour son excellent travail.

  8. Michel

    Ancienne définition du mot « policier » : fonctionnaire chargé de préserver l’ordre public.

    Nouvelle définition : fonctionnaire chargé de préserver l’arrivée des migrants en surveillant ceux qu’inquiète le désordre public qui s’ensuit.

  9. reuri

    Bravo . C’est tellement surréaliste et pourtant pas si loin de la réalité.
    Et félicitations au brillant Marcel Patulacci et ses coéquipiers si consciencieux.

  10. zipo

    excellent ,cela déride un peu !vous imaginez ces gens la se précipitent sur les anciens colons qui leur ont fait tant de mal!
    ces messieurs de la presse devraient quand méme se poser des questions sur le QI de tous ces arrivants ,moi personnellement si j’avais souffert de l’occupation ,je ne précipiterai pas pour chercher refuge chez l’ancien occupant ,je me battrai chez moi pour ma liberté !!
    Mais fuir ses congénères pour aller occuper l’ancien occupant il y a de quoi se poser la question sur notre société qui a mon avis a perdu les pédales !!

Comments are closed.