Pour le député Laurence Vanceneubrock-Mialon l’homophobie outre-mer, c’est la faute à la colonisation


Pour le député Laurence Vanceneubrock-Mialon l’homophobie outre-mer, c’est la faute à la colonisation

Les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît.

Les salauds ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît.

Homophobie, rejet des homos, honte d’être homosexuel… En Guadeloupe comme à Mayotte, il ne fait pas bon être homo.

Extraits de l’article de l’express

Un jeune homosexuel torturé en Guadeloupe, un autre jeune rejeté par sa famille à Mayotte, une femme licenciée pour avoir été vue embrassant sa compagne à La Réunion: dans les Outre-mer, la haine anti LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) est « plus virulente » que dans l’Hexagone.

[…]

Les rapporteurs notent aussi « des violences intrafamiliales répandues » (rupture des liens de filiation, interdits d’exprimer son homosexualité, menaces de mort), avec une violence homophobe « culturellement admise » liée au poids de l’honneur, et « de fréquentes expulsions du domicile familial », comme pour ce jeune Antillais, « expulsé par son père sous la menace d’un coutelas », ou ce Mahorais rejeté par les siens pour avoir embrassé son petit ami.

[…]

… poids de « l’insularité, de l’interconnaissance et de la rumeur« , et « la honte du regard des autres« . « Quand ils ont appris que j’étais homosexuel, j’étais quelqu’un de rejeté (…)« , témoigne dans le rapport Julien, 42 ans. Ses parents ont aussi souffert: « ils ont eu beaucoup de :+ton enfant n’est pas normal (…), tu n’es pas capable d’élever tes enfants+« .

[…]

Les auteurs évoquent « de graves atteintes aux droits« , notamment sur le plan de la justice – difficulté à porter plainte-, de la santé ou du droit d’asile-, et des « formes insidieuses de discriminations » (harcèlement à l’école, marginalisation, etc.).

 

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/la-haine-anti-lgbt-plus-virulente-en-outre-mer-que-dans-l-hexagone-selon-un-rapport_2018581.html

3 députés ont fait un rapport sur le sujet notant dans les Outre-mer une haine anti-LGBT plus marquée,   et un rejet latent, renforcés par  le poids de la famille, de la religion, des préjugées sexistes et de l’insularité .

Jusque-là tout va bien si on ose parler ainsi quand on sait l’horreur vécue par les homos dans des sociétés traditionnelles.

Mais voici que la Vanceneubrock-Mialon, macroniste devant donner des gages au pouvoir, va plus loin…

Et si, tout ça, c’était la faute à la colonisation et au christianisme qu’elle véhiculait, hein ?

« le poids de la colonisation » peut expliquer cette haine. « Les sociétés pré-coloniales était (sic) plus ouvertes », mais la colonisation et l’évangélisation ont « systématisé l’homophobie dans les sociétés ultramarines ».

[…]

Paradoxalement, dans ces territoires, l’homosexualité est aujourd’hui souvent « perçue comme une donnée culturelle exogène« , les populations caribéennes ou afro-descendantes l’imputant à « quelque chose qui appartiendrait à la +civilisation blanche+« , notent les auteurs.

Ben voyons…

Combien de chrétiens homophobes ont-ils torturé des homos ? Combien de chrétiens ont-ils licencié des homos embrassant leur alter ego ?

Parce que la vraie question est celle-ci. Que le christianisme ait refusé l’homosexualité au point que celle-ci est devenue un délit ( aboli depuis moins de 40 ans ), c’est une donnée historique. Que les homos aient dû pendant des siècles se cacher, se marier avec un être du sexe opposé, c’est vrai. Que des milliers d’homos aient dû refouler leur nature et se faire violence, c’est vrai.

Mais… à Mayotte comme en Guadeloupe, dites-moi, on est majoritairement chrétiens ou musulmans ?

Mais… à Mayotte comme en Guadeloupe, dites-moi, si le poids de la colonisation et de l’évangélisation était si fort, pourquoi le christianisme n’est-il pas la religion dominante, hein ?

Parce que l’histoire de Mayotte, par exemple, montre que la  Vanceneubrock-Mialon est une fieffée crétine  (et ses collègues aussi ), inculte, manipulatrice, faisant passer son idéologie nauséabonde avant tout : 

Extraits de Wikipedia : 

Vieille de 9 millions d’années, l’île ne semble pas avoir connu de présence humaine avant le Moyen Âge14, les mammifères en étant probablement absents à l’exception des roussettes.

Les viie et ixe siècles voient les premières installations humaines. Il semble que les premiers habitants appartiennent déjà aux premiers peuples swahilis, caractérisés par une culture d’origine bantoue répandue sur l’ensemble des rivages de l’Afrique orientale de la Somalie au Mozambique, entretenant des relations encore mal connues avec les populations malgaches, d’origine austronésienne52. Mayotte et Anjouan ont été occupées apparemment plus tardivement car les deux îles se différencient de l’ensemble des Comores par une évolution linguistique spécifique. Le commerce maritime, très actif dès cette époque, atteste de contacts avec le Moyen-Orient musulman. Les plus vieux vestiges d’occupation humaine ont été retrouvés à Acoua, et datent de cette période14 ; les premières populations n’étaient vraisemblablement pas musulmanes, et ne se seraient islamisées que plus tard, au contact des marchands arabes.

Aux xiiie et xve siècles, l’île est sous la direction de chefs musulmans, les Fani. Les contacts culturels avec la côte swahilie et Madagascar sont importants.

Vers 1470, un sultanat shirazi (originaire de Perse) s’établit et est reconnu jusqu’au début du xixe siècle. C’est de cette époque que date l’établissement de l’islam sunnite chaféite encore pratiqué à Mayotte14.

En 1503, l’île de Mayotte est mentionnée pour la première fois par une escadre portugaise qui l’aborde ; elle est baptisée « île du Saint-Esprit » en 1507. D’après les archives de l’amirauté portugaise, elle est cartographiée par Diego Ribeiro en 1527. Dans un premier temps ce repérage soigneux permet surtout de l’éviter, à la façon des convois de boutres qui ont sillonné de manière multiséculaire le canal du Mozambique : les récif de corail de Mayotte représentent un danger mortel pour les bateaux. C’est pourquoi jusqu’au xviiie siècle, l’île n’est pas un lieu d’escale ordinaire pour les grandes flottes et n’accueille que quelques grands navires européens égarés et prudents, venus s’y ravitailler par nécessité.

C’est seulement au XIXème siècle que les Européens s’intéresseront à l’île, que la France l’achètera et s’y installera… Et l’homophobie viendrait d’eux ?

Comment se fait-il donc qu’en France, où les chrétiens ont sévi pendant des siècles, l’homophobie ait disparu ?

Comment se fait-il donc que dans les pays musulmans les homos soient pourchassés, pendus, jetés du haut d’immeubles de 4 étages ?

La violence contre les homos, à votre avis, elle vient du coran ou des Evangiles ?

Bande de salopards, dignes de Macron et de son immonde fête de la musique à l’Elysée.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


12 thoughts on “Pour le député Laurence Vanceneubrock-Mialon l’homophobie outre-mer, c’est la faute à la colonisation

  1. Stephane

    1 – il y a 4 jour : rapport de Vanceunebrock-Mialon sur la Lutte contre les discriminations anti-LGBT Outre-mer.

    2 – il y a 2 jours l’Elysée organise une soirée gay « immigrés » et « noirs ».
    Tout un symbole d’intégration voulu par le chef de l’état !
    Ce qui nous vaudrait un procès si cela venait de nous, était écrit sur le tee-shirt du DJ, bien visible : « Fils d’immigrés, noir et pédé ».
    Mais ne faisons pas d’amalgame.

    Pour un président qui prétend ne pas vouloir commenter l’actualité à chaud, il est bien tombé dans le panneau le mac-quereau !

    http://www.leparisien.fr/politique/l-etonnante-photo-du-couple-macron-lors-de-la-fete-de-la-musique-a-l-elysee-22-06-2018-7787934.php

    1. Amélie Poulain

      Non tout le monde s’en fout, chacun fait ce qu’il veut dans l’alcôve, c’est secret (ou ça devrait l’être) et ce n’est pas écrit sur le front des gens leurs comportements et choix vis-à-vis de la sexualité.

  2. UN GAULOIS

    « Et si, tout ça, c’était la faute à la colonisation et au christianisme qu’elle véhiculait, hein ? »

    Pour çà je connais une solution. Qu’ils demandent l’indépendance…………..Ce serait bon pour les finances publiques françaises.
    Mais depuis le temps qu’ils sont biberonnés à l’argent public donc mon(notre) travail, ils sont incapables de s’assumer.

  3. Alix

     » quelque chose qui appartiendrait à la +civilisation blanche+« , notent les auteurs. »
    Rendons à César, l’auteur de ce concept c’est Houria Bouteldja… Ils pourraient au moins la citer !

  4. Conan

    Me demande si ces gens dont l’obsession tourne autour des problèmes orgasmiques –d’ordre anale et autres–…plutôt que par le chômage et l’invasion migratoire, ne devraient pas consulter ??….

  5. MaximeMaxime

    La Guadeloupe est plutôt de culture majoritairement chrétienne, contrairement à Mayotte.
    Ce n’est pas du tout la même Histoire qu’ont connus ces deux territoires d’outre-mer.
    Peut-être ce rapport a-t-il été fait pour occuper le temps de la députée en question, justifier son poste (nous n’aurions pas besoin d’un parlement à temps complet, du moins avec une telle tendance politique ; un parlement de patriotes aurait au contraire du pain sur la planche).
    Les cas individuels ne veulent pas dire grand chose, d’autant plus qu’on circule librement d’une région à une autre en France. La population d’origine ne reste pas forcément outre-mer et peut s’établir en métropole.
    Les intéressés, si vraiment c’était avéré, changeraient-ils donc de moeurs en changeant de climat ?
    Cette étude paraît complètement bidon. Ce n’est pas parce que quelques dingues ont torturé un jeune avec un fer à repasser qu’on peut en tirer une vérité concernant un territoire !
    Nous ne sommes plus sous l’ancien Régime, enfin normalement car il est vrai qu’avec Manu Premier et sa vaisselle hors de prix on se croit revenu aux temps de Marie-Antoinette et Louis XVI (à laquelle Arte consacre un beau documentaire : https://www.arte.tv/fr/videos/072463-000-A/le-versailles-secret-de-marie-antoinette/).
    Ces députés véhiculent d’étranges idées… Sans aller jusqu’à les accuser de racisme, on pourrait songer à la théorie des climats, très en vogue au XVIIIème siècle.
    Montesquieu consacre aux climats d’importants développements, qui font sourire de condescendance le lecteur contemporain et qui surprennent compte tenu du fait que le reste de « l’Esprit des lois » est souvent d’une sagacité extrême.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_climats
    Alors comme au 18ème siècle, chez « en Marche » on croit à la théorie des climats ?
    Quant à l’unification territoriale, l’adoption d’une Loi pour toute la France, la diffusion d’une culture commune remplaçant les coutumes locales, c’était un progrès de l’époque révolutionnaire.
    Voltaire pouvait moquer avant la Révolution la diversité des us et coutumes, qui faisaient loi dans la plupart des cas :
    « Outre ces quarante mille lois, dont on cite toujours quelqu’une au hasard, nous avons cinq cent quarante coutumes différentes, en comptant les petites villes et même quelques bourgs, qui dérogent aux usages de la juridiction principale ; de sorte qu’un homme qui court la poste, en France, change de lois plus souvent qu’il ne change de chevaux et qu’un avocat qui sera très-savant dans sa ville ne sera qu’un ignorant dans la ville voisine ».
    https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Voltaire_-_%C5%92uvres_compl%C3%A8tes_Garnier_tome15.djvu/437
    Ainsi donc pour ces députés, selon la province où l’on se trouverait, il y aurait plus ou moins d’homophobie dans une France une et indivisible ?
    C’est bien que quelque chose cloche si tel est le cas. On veut bien croire que le brassage de populations soit moindre avec l’Outre-mer compte tenu qu’un déménagement vers la métropole ou de métropole vers l’Outre-mer n’est pas aussi facile à réaliser que lorsque les voies terrestres sont seules empruntées, mais quand même…
    On a de plus en plus dans ce pays d’être revenu à la veille de la Révolution. Faut-il s’en inquiéter ou s’en réjouir ?
    A moins que la situation décrite par le rapport soit purement imaginaire et qu’on a mis la Guadeloupe dans le panier pour éviter d’offenser les Mahorais en stigmatisant l’islam (le sort des homosexuels dans le monde étant plus mauvais dans les pays musulmans, les seuls pays condamnant à mort à ce sujet étant les pays musulmans; aucun pays musulman n’ayant amélioré par ailleurs le statut civil des couples homosexuels) ?
    En fait, la seule façon rationnelle de procéder serait de s’intéresser précisément aux idéologies. Les cas individuels, même répétés, ne peuvent pas en eux-mêmes signifier une vérité générale absolue. C’est bien pour éviter de se référer aux idéologies qu’ils en viennent à accuser vaguement la colonisation sur fond de déterrement de la théorie surannée des climats.

  6. Mariana

    BRAVO Christine pour votre article : cette députée dit n’importe quoi tout le monde sait que l’homophobie et la mort des homosexuels sont la réalité des pays musulmans et des endroits à dominante musulmane .
    C’est très bien d’avoir ajouté la photo à la conclusion de l’article pour la connaissance de leurs pratiques criminelles il y a pas mieux. Cela se passe de nos jours l’enfumage grotesque de la députée à côté est indécent .
    Quand est-ce que les crétins arrêteront de mentir sur l’islam ?
    Il y en a marre de leurs c…ies grotesques !!!

Comments are closed.