Médine, à charge et à décharge, acte 3


Médine, à charge et à décharge, acte 3

Médine dans la peau d’un noir ou affichage opportuniste lors d’un concert en Afrique ?

Acte 3 repend les sujets de acte 1 et acte 2, voire les regroupe en mixant les textes, tant dans les couplets 1 et 2 que dans l’interlude. Les auteurs des 3 actes, si c’est le cas, sont en parfaite symbiose, ce qui peut être dit pour l’un, est à dire pour l’autre…

Ce n’est pas un nouvel acte abordant un nouveau cas, c’est une conclusion !
Il y est uniquement affaire de racisme entre Blancs et Noirs ! Personne d’autre n’est, ne serait concerné ? Un peu surprenant de textes traitant du racisme… Ou alors il s’agit d’une précaution ne voulant pas ajouter aux tensions existantes avec une autre ou d’autres communautés, dont la maghrébine de laquelle il est issu, la musulmane de laquelle il se réclame ! Ou encore, une façon de se prétendre au-dessus du débat ?

Déjà, à comparer acte1 et acte 2, les deux racismes ne sont pas traités sur un pied d’égalité… Le Blanc est autrement plus vilipendé que le Noir !
https://genius.com/Tiers-monde-angle-mort-acte-3-lyrics.

[Pas d’introduction]

[Refrain]
Retrouvé la nuit dernière dans l’coffre d’une (?)
Abattu par derrière, les corps brûlés n’laissent pas
De preuves dans cette affaire, aucun suspect pour la
Police judiciaire, d’après moi

[Couplet 1]
C’est parce qu’il était blanc qu’on l’a éliminé
Lui était suffisamment black pour être décapité
Abattu sans hésiter il fallait s’en douter
Puis ils nous crèvent dans un tieks (quartiers) qu’ils ont fabriqué
Simple agent de sécu’
Un fan de Black Panters
Qui grattait dur
Lui lutte pour ses frères
Qui collectionnait embrouilles et garbars
La rumeur dit qu’il s’était pris la tête avec de gros boucaques (bougnoule+macaque)
Impossible c’était un bon, un militant
Quelques blancs préméditèrent comme le Kux Klux Klan
Pourtant discret
Une démarche arrogante
Une manière de défier les autorités écrasante
Insolent, langage brut et brutal
Élevé à la dure il faisait que reproduire le schéma familial
Il incarnait l’image de tout c’que déteste la rue
Voilà pourquoi j’crois qu’c’est des bougnoules* qui l’ont tué
Voilà pourquoi des blancs l’auraient refroidi
Lâchement, subitement, ces victimes, souvent
* le terme a une origine noire qui fut appliquée aux maghrébins, les textes ne concernant pas les maghrébins, il ne s’applique finalement qu’aux noirs… Il en est donc de même pour boucaque !

[Interlude]
Allô ?

– C’est quoi vot’ délire là ?
– C’est qui là ?
– Ça liquide des mecs comme ça pour rien hein ?
– Comment ça vous butez des renois en plus tu m’appelles ?
– Quoi ?
– Vous voulez quoi vous cherchez la merde ou quoi ? – Vous vous prenez pour qui  ?
– Vous croyez on est des victimes ?
– C’est quoi vot’ délire ?
–  Y’a pas, vous faites du sale on va faire du sale
– Ici vous êtes pas chz vous jte l’dis  direct hein
– Vous faites du sale on va faire du sale
– vous voulez jouer on va jouer mais vous allez perdre gros !
– On va faire du sale y’a pas de délire
– Vous butez des gens qu’vous connaissez même pas !

[Couplet 2]
Il était afro
Européen
Malien ou Français de souche
Je vois qui est son père
Sa mère habite la tour douze
Comme tous ceux dans son cas il n’avait pas de thunes
Pas d’piston
Pas l’choix
Pas d’carrière
Pas d’issue
J’ai du l’croiser y’a deux trois jours soucieux
Des blancs le menaçaient d’une bastos entre les yeux
Des aryens, des macaques auraient juré d’avoir sa tête
Le coupable est forcément l’un d’eux
J’résume un mort par balles ok
Planqué dans l’coffre ok
Un crime racial ok
Un meurtre sans preuves ok
Des blancs qui l’détestent ok
Des noirs qui le testent ok
T’es soit noir soit blanc pas d’entre deux dans la tess (cité) ok
Un père noir
Une mère blanche
Ok sa peau son histoire ses problèmes étaient métissés
Maintenant on sait qui c’est
Maintenant on sait c’qu’il faisait
Maintenant qu’on l’pleure merde mais qui a pu l’buter ?
.

Finalement, quand on repend l’ensemble, le blanc est le principal responsable, même plus raciste que le noir… il a même fabriqué des quartiers pour ce métissage tiers-mondiste entre pauvres blancs qu’il méprise et les noirs !

Et cela ne concernerait pas le maghrébin, le musulman ???

Je doute avoir répondu à toutes les questions que posent ces textes, pas plus que Médine ne l’a fait ! En l’occurrence, le vertueux Médine oublie son conseil et oublie de l’appliquer à sa communauté « Délaisse la paille dans l’œil de ton voisin, Et regarde plutôt la poutre qui encombre le tien » , ce que les blancs connaissent bien  tant ils sont culpabilisés…
A chacun sa lecture, mais elle ne peut prétendre exclure l’existence de fortes incertitudes…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine