Enfin ! Daeninckx, proche de l’extrême-gauche dénonce la corruption dans les banlieues islamisées


Enfin ! Daeninckx, proche de l’extrême-gauche dénonce la corruption dans  les banlieues islamisées

Aubervilliers : Daeninckx passe la ville au vitriol.

Didier Daeninckx publie « Artana ! Artana ! », un roman à lire entre les lignes.

Dans son dernier roman « Artana ! Artana ! », Didier Daeninckx dresse un portrait sévère d’Aubervilliers et de quelques villes de Seine-Saint-Denis.

Mais tout ceci n’est bien sûr que fiction.

Des personnages inspirés d’élus du 93.

Un malin plaisir à mêler le vrai et le faux.

« En 2014, il y a eu un effondrement démocratique ».

Didier Daeninckx a publié une quarantaine de romans. Beaucoup se déroulent en Seine-Saint-Denis. Cette fois, son polar se double d’une féroce critique politique.

 

 

 

▪ Quelle a été votre inspiration de départ ?

Didier Daeninckx. En 2013 à Bagnolet, la police a fait irruption dans le centre technique municipal et saisit 11 kg de cocaïne et des armes de guerre.

On s’est aperçu que l’admnistration communale était entre les mains de voyous de haut vol.

Il y avait des complicités dans l’administration communale et un laisser-faire des élus.

C’était une nouveauté en Seine-Saint-Denis : il y avait des passerelles entre la voyoucratie, l’administration et le personnel politique.

L’alerte de Bagnolet m’a servi de grille de lecture pour me demander si c’était un phénomène isolé ou quelque chose de structurel en Seine-Saint-Denis.

Et votre conclusion ?

Aux élections municipales de 2014, j’ai découvert que le système de Bagnolet avait fait école dans plusieurs villes qu’elles soient de droite ou de gauche et qu’elles s’en étaient servi pour structurer des listes municipales.

Ensuite, on a assisté à Noisy-le-Sec, à la jambisation d’un élu municipal (il a été atteint d’une balle dans la jambe, une méthode employée lors de certains règlements de compte, NDLR).

A Aubervilliers, un militant sans qualification s’est vu confier un service de la ville. Une semaine après sa nomination, il est interpellé car il menace de mort son voisin.

Ces réflexes clientélistes avec des personnages douteux ne sont pas nouveaux…

Oui, mais avant, c’étaient des exceptions.

Maintenant, on est dans un système.

Après Bagnolet, il y a eu les 500 kg de drogue découverts au centre municipal de Saint-Denis.

Les élus ne pouvaient plus invoquer leur ignorance.

▪ Comment fonctionne ce système ?

Il existe une puissance du trafic de haschich dans ces banlieues.

Il génère beaucoup de richesses et est mieux organisé que les partis politiques.

Ces caïds ont une partie du pouvoir.

Parallèlement, il y a eu un effondrement démocratique.

En 2014, année des élections municipales, dans des villes de 110 000 habitants comme à Saint-Denis, il aurait dû y avoir 70 000 inscrits sur les listes électorales alors qu’il n’y en avait que la moitié et 60 % n’ont pas voté. [NDLR : lors du scrutin de 2014, Saint-Denis, comptait au premier tour 43 200 inscrits et un taux d’abstention de 58,16 %].

Pour être élu, il suffisait donc de rassembler 5 000 à 6 000 voix.

Si la démocratie fonctionnait, il faudrait convaincre 20 000 personnes.

▪ Ne craignez-vous pas la diffamation ?

Si des gens se retrouvent dans les personnages de mon roman, c’est curieux ou bien, ils ont un problème de schizophrénie. Courvilliers est une ville imaginaire.

▪ N’en profitez-vous pas pour régler vos comptes avec vos anciens amis communistes ?

Il n’y a rien de personnel.

Mais j’ai le sentiment d’une très grande tristesse et d’un gâchis.

Il y a des personnages de fiction qui trahissent le message qu’est censé incarner leur idéologie.

Ces gens ont été portés par le suffrage universel et soudain démissionnent.

C’est une comédie du pouvoir.

Si on veut conduire les électeurs à l’abstention, on ne doit pas s’y prendre autrement.

 

 

 

« CE N’EST PAS ÇA L’IMAGE d’AUBERVILLIERS »

En mairie, on semble se désintéresser du brûlot de Didier Daeninckx

La librairie les Mots Passants a vendu une trentaine d’exemplaires d’« Artana ! Artana ! »

Parmi les curieux, « quelques personnes de la mairie », confie-t-on. Elles se comptent tout au plus sur les doigts d’une main.

Jean-Jacques Karman, adjoint (La Gauche communiste), brouillé à mort avec Daeninckx, s’est cherché en vain parmi les personnages du roman mais il ne s’y est pas trouvé.

L’auteur l’a ignoré.

Pascal Beaudet, en revanche l’une des figures récurrentes du polar politico-local, ne l’a pas ouvert.

Il ne veut même pas en parler.

La maire (PC) Meriem Derkaoui, également absente des pages, ne s’y est pas intéressée.

« Beaucoup ne l’ont pas lu. C’est un écrivain, il a le droit d’écrire ce qu’il veut. Il s’est fait plaisir, explique un observateur de la vie communale. On a juste eu l’impression qu’il a eu envie de cracher sur Aubervilliers. En fait, il déteste sa ville. Ce n’est pas ça l’image d’Aubervilliers. Il y a enlevé tous les aspects positifs et à la place il laisse entendre qu’on va se faire tuer à chaque coin de rue. »

 

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aubervilliers-daeninckx-passe-la-ville-au-vitriol-05-06-2018-7754691.php

 

Note de Christine Tasin

Evolution intéressante d’un gauchiste-communiste franc-tireur :

Opposé au « colonialisme », militant un temps à Ras-le-front qu‘il quitte très vite, il a acquis la réputation d’un délateur, d’un homme instruisant des procès de Moscou… Vilipendé par une partie de la gauche et défendu par l’autre…. Homme libre, même si on n’est pas d’accord avec lui sur pas mal de choses. Ce n’est pas un ami, on se souviendra qu’entre les deux tours des présidentielles de 2017, il a publiquement reproché à Mélenchon de ne pas appeler clairement à voter Macron contre la bête immonde….

Mais il est bon que des voix de la gauche, en-dehors des « historiques de lutte contre l’islam » que nous sommes, brisent de temps à autre l’omerta.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


7 thoughts on “Enfin ! Daeninckx, proche de l’extrême-gauche dénonce la corruption dans les banlieues islamisées

  1. Conan

    Il a écrit, décrit …
    C’est bien.
    Que propose t-il pour sortir de cette situation où les mafieux islamo-trotsko-narcotrafiquants ont fait main basse sur la ville ?…ou plutôt sur tout le 9-3…
    Que lui inspire ce constat ?
    Dans les traces de Chateaubriand qui se lamentait d’une évolution qu’il avait lui-même contribué à susciter…
    De la prose pour se faire plaisir…
    Ce type est un peu comme un pétomane, il se complaît dans ses odeurs de pets …

  2. bm77

    C’est quand même rassurant de constater que tous les gens issus de la gauche ne se mettent pas la tête dans le sable . Il utilise ce qu’il sait faire c’est à dire des romans pour dénoncer une situation qui heurte sa conception de la démocratie.
    Moi ça me va si chacun à sa place témoignait de ce qui se passe dans ce pays qui devient pourri on ferait avancer les choses.
    Malheureusement le pouvoir est entre les mains parfois de malfrats qui sont capable de faire payer cher les bavards .
    Je ne suis pas sûr qu’il y ait une extrême droite structurée en France mais il y a une extrême immigration qui a amené une extrême délinquance et ce qui est dénoncé par Didier Daeninkx n’en est que la résultante.
    C’est extrêmement grave car dans ces conditions on peut tout s’imaginer y compris et surtout que l’on truande comme dans certains pays du Maghreb pendant les consultations électorales .
    Tout ceci a amené une grande partie de la population à migrer vers la France périphérique mais je vous pris de croire que l’on y prendra plus les ex communistes de ces villes, ils votent tous à fond pour le FN!
    Et ce ne sont pas eux qui ont trahi leur idéal mais tous ce pourris d’élus communistes ou socialistes qui ont voulu garder le pouvoir au prix même de la corruption , du mensonge sur les faits de délinquance, de trafics de drogue qu’ils ont minimisé pendant des décennies .

  3. frejusien

    C’est amusant ce lavage de linge sale en famille,
    que les gens honnêtes quittent au plus vite l’extrême gauche et la gauche !

    ces villes du 93 sont la honte de notre pays, et c’est l’œuvre de ceux qui devaient libérer les ouvriers, quelle turpitude !

  4. SarisseSarisse

    Certains ont oublié le prisme déformant de leurs engagements politiques passés pour ouvrir les yeux et faire leurs constats par eux-mêmes, Louis Chagnon et Robert Redeker, anciens communistes en savent quelque chose.
    Face à l’islamisation et face à l’islam il n’y a qu’une chose, laisser de côté le fait d’être de droite ou de gauche et redevenir un homme ou une femme assez libre et intelligent pour examiner ce qui dans des textes, une longue histoire émaillée de violence voire d’atrocités, des prêches et des comportements fait qu’on ose enfin le dire, l’islam est incompatible avec tout ce que , à droite comme à gauche à produit notre civilisation, au risque de la mort sociale.
    Didier Daeninckx se réveille un peu, il regzrde par sa fenêtre de temps en temps, tant mieux.
    Enfin se rend-t-il compte, un peu, que la vieille ceinture rouge qui ceinturait
    Paris s’est de plus en plus muée en une ceinture en forme de turban vert.

    Pour ceux qui douteraient de cette mutation de nos banlieues il suffit de voir les petits supporters de l’Equipe de France de football interrogés lors du JT de TF1 ce midi, pas un seul petit européen devant les micros, et un Jean -Pierre Pernaut qui en rajoute une couche en s’étonnant (malicieusement)qu’il y ait si peu de supporteurs français derrière cette équipe à Moscou( en comparaison avec ceux du Pérou ce soir!), la France périphérique se rend bien compte qu’elle est hors -jeu.

  5. Chevalier d'Eon

    De toute façon ce gauchiste crache dans sa soupe !
    car c’est toute la technocratie de gauche qui a crée tout les problèmes insurmontable dont nous devons lutter aujourd’hui …
    C’est bien d’écrire et pointer le doigt sur la merde , mais c’est mieux de s’en débarrasser

  6. Amélie Poulain

    J’aime bien ces gens qui tout à coup se rendent compte après en avoir constaté les conséquences, de la bêtise de leurs choix et de leurs idées…

    Mais le mal est fait, il fallait bien réfléchir avant….

    1. bm77

      Je ne suis pas d’accord avec vous la lutte contre l’islamisation de la société n’est pas et ne devrait pas être l’apanage de la droite. C’est ce que je reproche justement à la gauche: avoir renoncé au combat pour la laïcité. N’oublions pas que c’est VGE qui a créé la loi sur le regroupement familial qui nous a amené à cette situation catastrophique et c’est sous un régime Mitterrandien qui a abandonné les valeurs de la gauche pour se rapprocher du libéralisme que la gauche a abandonné le social pour se consacrer au racial! Depuis les gouvernements de droite ou de gauche n’ont pas remis en question cela.
      La France a toujours eu besoin d’un équilibre entre forces de gauche et droite, c’est l’ouverture des frontières qui rompt cet équilibre.

Comments are closed.