Pire que l’agence Tass sous Staline, l’AFP sous Macron panique devant le terrorisme d’extrême-droite


Pire que l’agence Tass sous Staline, l’AFP sous Macron panique devant le terrorisme d’extrême-droite

Je viens de voir dans les actu. d’Orange un titre pour le moins surprenant, n’est-il pas?

AFP, publié le dimanche 17 juin 2018 à 12h31

« Le terroriste d’extrême droite, une menace grandissante au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni, frappé il y a un an par une attaque contre des musulmans à Londres, est confronté à une menace terroriste « grandissante » venue de l’extrême droite et alimentée par la prolifération de discours haineux, qui force les autorités à réagir.

Dans un pays touché par cinq attentats en 2017, ayant fait 36 morts, « la menace la plus importante vient du terrorisme islamiste », a déclaré le ministre de l’Intérieur Sajid Javid début juin.

Mais « le terrorisme d’extrême droite constitue aussi une menace grandissante », a-t-il ajouté, en annonçant une nouvelle stratégie anti-terroriste.

Au cours des cinq dernières années, quatre attentats terroristes au Royaume-Uni ont été perpétrés par des « acteurs solitaires motivés à des degrés divers par des idéologies d’extrême droite », indique le rapport gouvernemental dévoilant cette stratégie, baptisée Contest.

Parmi eux, Darren Osborne, un Gallois de 48 ans qui, le 19 juin 2017, avait projeté sa voiture sur un groupe de musulmans près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres, tuant un homme et en blessant douze autres.

Ce père de famille s’était radicalisé en quelques semaines, développant une obsession pour les musulmans, nourrie de la consultation compulsive de contenus haineux sur internet.

En outre, quatre attaques terroristes d’extrême-droite ont été déjouées depuis 2017, avait révélé en février Mark Rowley, à l’époque chef du contre-terrorisme britannique, qualifiant de « préoccupante » la croissance du terrorisme de droite.

« Il y a une nette augmentation à la fois du rythme des attaques menées par les extrémistes de droite et de la gravité, de la létalité, d’une telle violence », souligne Matthew Henman, chef du centre international d’analyse du terrorisme Jane, à IHS Markit, interrogé par l’AFP.

– Prêcheurs de haine en ligne –

Si, il y a quelques années, l’extrême droite se limitait à de petits groupes anti-immigration aux membres vieillissants, qui présentaient selon les autorités un très faible risque pour la sécurité nationale, de nouveaux groupes ont émergé comme l’organisation néo-nazie National Action, ou les groupuscules Britain First ou Generation Identity et une nouvelle génération d’extrémistes, plus jeunes et connectés, a vu le jour.

Trois des cinq « prêcheurs de haine » les plus suivis dans le monde sont britanniques, cumulant chacun plus d’un million d’abonnés sur différents réseaux sociaux, relève l’organisation anti-racisme Hope Not Hate.

Il s’agit de Stephen Lennon, connu sous le nom de Tommy Robinson, fondateur de l’English Defense League, qu’il a quittée en 2013, de Paul Joseph Watson, un jeune Anglais dont les vidéos font des centaines de milliers de vues et de Katie Hopkins, qui avait scandalisé l’opinion en traitant les migrants de « cafards » dans les colonnes du tabloïd The Sun.

Pour Hope Not Hate, « les autorités ne parviennent pas à prendre la mesure et à s’attaquer à cette menace d’extrême droite en ligne croissante et à la haine anti-musulmans en général ».

Le Conseil musulman du Royaume-Uni (MCB), organisation représentative des musulmans britanniques, a aussi dénoncé un climat islamophobe, couvant au sein même du Parti conservateur au pouvoir.

De son côté, Matthew Henman estime qu’il y a eu des « signaux encourageants » des autorités qui ont déjoué des complots terroristes et interdit National Action en décembre 2016, quelques mois après l’assassinat de la députée travailliste Jo Cox par un sympathisant néo-nazi.

Un acte perpétré peu avant le référendum sur le Brexit qui avait libéré la parole xénophobe au Royaume-Uni.

Mais National Action continue d’œuvrer dans l’ombre.

Mardi, un de ses membres présumés, Jack Renshaw, 23 ans, jugé à Londres, a plaidé coupable d’avoir fomenté le projet d’assassiner une députée travailliste.

Pour Matthew Henman, « les politiques s’attaquent aux symptômes de l’extrême-droite et pas à la cause » et, plutôt que de prendre des mesures de rétorsion, devraient développer une « approche plus globale ».

Il pointe aussi du doigt « des éléments dans les médias de droite et les politiques gouvernementales radicales qui ont contribué à favoriser un environnement dans lequel l’extrémisme de droite peut prendre racine et se propager ».

Les autorités promettent vouloir agir en amont, en repérant des jeunes sensibles à cette propagande, et en développant des « discours alternatifs » à ceux des extrémistes, qu’ils viennent de l’islam radical ou de l’extrême droite.

Ma réflexion personnelle: « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».

Proverbe arabe.

 

Note d’Antiislam

Pour les plus jeunes de nos lecteurs, l’agence Tass était l’agence soviétique d’ « information » pendans l’ère soviétique et en particulier sous Staline.

L’AFP désormais remplit ce rôle dans la France de Macron : nous « informer ».

Il faut bien être conscient que ce flot de calomnies est financé  par l’argent du contribuable français.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Pire que l’agence Tass sous Staline, l’AFP sous Macron panique devant le terrorisme d’extrême-droite

  1. UlysseUlysse

    Le déni du terrorisme musulman comme celui de toute l’ignominie islamique, la lâcheté, la soumission, l’inaction des gouvernements et des médias pousse les consciences à bout, nous révolte à un tel degré… Comment s’étonner que des citoyens NORMAUX se décident à passer à l’action ? Ça ne risque pas de faiblir. Et on aura beau coller là-dessus toutes les étiquettes « extrême-droite » possibles et imaginables, on n’empêchera pas les consciences justes de se manifester, d’une manière ou d’une autre.

  2. maury

    Les réactions sont plutôt saines comme celles de défendre les droits des citoyens face à l’invasion dont ils sont les victimes, et rien de ce que ces dhimmis pourront dire ne pourra persuader les citoyens que le danger vient de petits groupuscules de nationalistes,mais bien que le danger vient de la colonisation de Pays souverains par des populations « d’un autre temps »
    Attila est venu de l’extérieur! mais nous nous avons le cheval de Troie à l’intérieur de nos murs, qui est plein à craquer de haineux manipulant « poignards ,hachoirs bombes etc !!
    Alors les Dhimmis qui sont les plus dangereux hein????

  3. SEPH 54

    Ces procédés typiquement totalitaires avec inversement des rôles ne sont pas nouveaux. Staline aurait conseillé à ses militants de traiter tous ses opposants de « fascistes », expliquant que pendant qu’ils passaient du temps à se justifier, ils ne faisaient pas autre chose.

  4. Lacata

    C’était juste une info récupérée mais qui m’a choquée à cause de propos haineux sur les patriotes. Merci Paco et à tous ceux qui mettent en page mes « trouvailles » avec talent.

  5. bm77

    L’AFP en profite pour amalgamer à une extrême droite radical et diaboliser toute force qui s’oppose à l’immigration ainsi qu’à l’islamisation de la société.
    C’est normal puisque c’est la « voix de son maitre » Macron 1er
    Je l’ ai moins entendu s’offusquer lorsque l’Angleterre était devenue un refuge pour les terroristes musulmans de tout poil pendant les années 90 , accueillant même les membres du Fis Algérien pour devenir le Londonistan, ce qui engendrera les attentats meurtriers de 2005 dans le métro Londonien, même si les experts vous diront que tout cela n’a rien à voir ensemble.
    Simple vérification à faire, consulter sur Wiki ou autre la liste des attentats perpétrés par l’extrême droite et ceux du terrorisme Islamique, il n’y a pas photo!!
    Il est vrai que dans ce sens là il ne faut pas faire d’amalgame entre Musulman et terroriste qui se revendique pourtant de la même religion par contre on n’hésite pas à en faire entre patriote sincère et extrémiste prêt à frapper à l’aveugle.
    Le but n’est-il pas de criminaliser toute opposition à l’Islamisation de notre société qui se renforce pourtant parallèlement aux attaques des fous d’Allah .
    A ce rythme dans quelques décennies les terroristes du Bataclan seront présentés comme des héros qui auront permis à l’islam de s’imposer comme la première religion en France devenue entre temps un partenaire incontournable de l’Etat et une force que l’on doit consulter avant chaque décision politique!
    Combien d’attentats d’ici là!

  6. Reconquista

    L’attitude des muzz est simple: petit à petit halaliser la société civile, imposer la non critique de l’islam et de son contenu sous prétexte « d’islamiohobie «  et en faisant croire que cette « islamiphibue » est un délit bref ils entendent imposer l’interdiction du blasphème. Ce sont les muzz qui commettent actuellement les horreurs comme au Bataclan et au nom parfaitement de l’islam. Le constater c’est encore de l’islamophobie et de l’amalgame. Enfin se défendre contre l’islamisation rampante qu’ils imposent c’est les attaquer etc. Quand aux politiques, ils ont peur de la réaction devenant de plus en plus légitime des autochtones car ils ont surtout peur du soulèvement des muzz ce qui démontrerait aux yeux du pays leur inconscience criminelle sur l’islam et l’invasion criminelle que nous subissons et risquerait de leur faire perdre les commandes du pouvoir.

  7. frejusien

    Et ils vont les perdre les commandes du pouvoir,
    quelle que soit l’issue, soit que les muzz deviennent suffisamment nombreux pour le prendre,
    soit que les autochtones se réveillent et virent les corrompus

  8. Casto

    Le plus dur dans tout ça est que les « dits extrêmes droite » n’ont pas droit à l’erreur et à la violence — ce qui confirmerait les calomnies.
    En revanche, les « autres » de la diversité ont tous ces droits

  9. SarisseSarisse

    Tout cela donne une impression de gens assis sur le couvercle d’une marmite, au lieu de traiter les causes ils se contentent de casser le thermomètre, il accusent la réalité d’être « d’extrême -droite » jusqu’au jour ou effectivement ce couvercle sautera avec eux dessus.
    Soit il sautera parce que les autochtones effrayés par les proportions prises par l’islamisation finiront par retrouver le courage se révolter, soit il sautera parce que l’islam aura finit, sans avoir recours aux guerres du passé, par les éjecter du pouvoir, parce qu’il n’aura plus besoin de leur collaboration.
    La France et la Grande-Bretagne sont actuellement les pays les plus atteints, mais les autochtones britanniques commencent à davantage réagir depuis l’incarcération d’un Tommy Robinson qui n’a pourtant à la différence des attentats ( revendiqués comme islamiques) de Londres pas de sang sur les mains mais seulement sa conscience et son verbe.
    A force de mettre la réalité sous l’éteignoir, de se refuser à tout débat sincère sur l’islam, le contenu de ses textes et de son idéologie, de ses prêches, son histoire, elle finira par se manifester de plus en plus violemment.
    Un Churchill, au parlement, aurait probablement réagit comme Tommy Robinson, il aurait produit un très grand discours, sans doute été attaqué, mais sa position de Lord ou de Sir lui aurait évité l’action des traîtres et des lâches qui trahissent l’histoire de leur nation en livrant ses filles et ses fils(comme dans l’affaire de Talford) à l’ennemi.
    Ce qui est triste c’est que c’est un petit prolétaire, extrêmement courageux ,un enfant de Luton, qui a fini par endosser cette responsabilité, passant par la mort sociale pour enfiler le manteau du vieux lion, un petit prolétaire dont le nom de famille est, paradoxalement homonyme et homophone de celui d’un autre anglais célèbre qui risque la mort pour d’autre raisons, mais non parce qu’il chante des chansons naïves ou angéliques en rêvant d’un monde meilleur, mais mets le doigts sur la plaie.
    Le danger est de même nature que celui du nazisme et ce sont ceux qui tirent la sonnette d’alarme qui sont accusés d’être une « extrême-droite » et traînés devant les tribunaux!

    N’est ce pas étonnant que cette monstruosité se manifeste au pays de l’Habeas Corpus, dans la patrie de John Milton, dans la patrie du grand Churchill, d’Aldous Huxley et, surtout d’un George Orwell?
    Le grand Shakespeare aurait pu faire une très grande pièce sur cette lâcheté et cette corruption, mais il l’évoque dans beaucoup de ses oeuvres.

    Le comportement du gouvernement britannique( et d’autres gouvernements occidentaux en Europe) nous incite de plus en plus à les relire.

    Mais ce qui manque, c’est bien un très grand premier ministre lucide qui reprennent le flambeau du vieux lion en Angleterre, car le temps de la sueur et des larmes s’approche de plus en plus.
    La réponse ne saura être que politique (mais un soulèvement populaire , un guerre civile , ce qui n’est pas à souhaiter est une action politique par d’autres moyens), l’émergence d’un puissant bloc de résistance chez les conservateurs britanniques pour écarter Madame May du pouvoir (sa nomination alors qu’elle n’était pas pro -Brexit est une inconséquence) , tâche très difficile car il existe aussi des islamophiles et même du genre militants dans le parti tory (y compris des musulmans à des postes charnières, quand on nomme un ministre de l’intérieur musulman c’est qu’on ést tombé déjà bien bas).
    Le peuple anglais (je ne parle pas des gallois, nord-irlandais et écossais) a désormais derrière un courageux petit prolétaire de la banlieue anglaise son destin en main, la rebellion ou la soumission d’un peuple que même un Hitler ne parvint pas pas à faire plier sous le blitz.
    Ce qui se passe en Angleterre est très important, capital même.

Comments are closed.