Affaire Médine : le « en même temps » du sinistre Macron trouve ses limites …


Affaire Médine : le « en même temps » du sinistre Macron  trouve ses limites …

Affaire Médine : l’acte de décès du « en même temps » d’Emmanuel Macron ? 

Par Jérôme Barbet (Les Identitaires)

 

Une nouvelle fois, les identitaires ont joué leur rôle de lanceurs d’alerte.

Au début du mois de juin, des militants ont révélé sur les réseaux sociaux que le rappeur islamiste « Médine » doit se produire les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, cette fameuse salle de concert du XIème arrondissement parisien où 90 personnes ont été froidement abattues par un commando djihadiste le 13 novembre 2015.

Rapidement, de nombreux acteurs politiques de droite – du Front National à Laurent Wauquiez – ont protesté contre la tenue de ce concert. Ils ont été suivis par certaines associations de victimes qui ont réclamé à leur tour l’annulation du spectacle, et même par certains députés LREM.

L’objet de la polémique est évident. Le rappeur Médine Zaouiche, qui porte le prénom d’une des villes saintes de l’islam où fut enterré Mahomet, a longtemps affiché une barbe imposante, à l’instar des compagnons du prophète.

Le titre de son premier album évoque les attentats du 11 septembre 2001 qui avaient fait plus de 3 000 morts. Le deuxième album, sorti en 2005 et sobrement intitulé « Jihad », joue avec tous les codes de l’islam guerrier.

La pochette est notamment barrée d’un imposant sabre vertical constituant le « J » de « Jihad ».

On frissonne à l’idée de l’imaginer prononcer les paroles de sa chanson « Grand Médine » où il se compare à un combattant de l’Etat Islamique : « J’arrive sur tous les sites comme un djihadiste de Daesh ».

Dans ce contexte, la programmation d’un spectacle de Médine sur une scène ensanglantée par des terroristes islamistes constitue une provocation inacceptable.

Face à la controverse qui a pris une ampleur nationale, le gouvernement d’Emmanuel Macron se retrouve dans une posture délicate.

Comme souvent dès que l’on aborde les thématiques identitaires, le pouvoir macroniste est très ennuyé.

Il y a une limite à la conciliation des contraires.

S’agissant du rappeur islamiste Médine et de son concert au Bataclan, il ne peut y avoir de « en même temps ».

Ou bien ce spectacle est autorisé, ou bien il est interdit. Il faut prendre parti et trancher radicalement.

Impossible de biaiser, de réconcilier les parties adverses, de ménager les uns et les autres.

Mais le dilemme est sérieux.

Faut-il interdire à Médine de se produire au Bataclan et donner raison à la « fachosphère », ou laisser faire et donner le sentiment de céder face à l’islamisme ?

Différents signaux nous indiquent d’ores et déjà l’option privilégiée par l’exécutif.

Sur Cnews, le porte-parole du gouvernement a adopté une position de principe : « La liberté de l’artiste est totale. »

Avec ce relativisme irresponsable, le gouvernement accepterait donc que le « Djihad » soit revendiqué sur les lieux de l’attentat islamiste le plus meurtrier de l’Histoire de France.

Ce serait profaner la mémoire des victimes et humilier notre pays au nom de « droits » extensibles à l’infini.

Le Premier ministre Edouard Philippe, quant à lui, « assume pleinement » la subvention de la ville du Havre (attribuée lorsqu’il en était maire) au club de boxe de Médine.

On comprend dès lors de quel côté penchent le Président et ses ministres.

Cette fois il n’y aura pas de « en même temps ». Ou plutôt si. Avec Macron, nous aurons l’islamisation et en même temps, la soumission.

https://fr.novopress.info/211245/affaire-medine-lacte-de-deces-du-en-meme-temps-demmanuel-macron-jerome-barbet-les-identitaires/

Note d’Antiislam

C’est pire en fait : dire que Macron pratique le « en même temps »  sur l’immigration-islamisation est lui prêter une pensée qui ne l’effleure même pas.

En bon banquier, en bon libéral Macron est fanatiquement persuadé que tout problème est soluble dans l’économie.

Un  taux de croissance favorable,  et  … pschitt ! les problèmes liés à l’immigration, à l’islam s’évanouiront.

Il est évident, mais ces évidences ne passent pas la barrière céphalique du grand esprit qui nous gouverne, que c’est totalement faux.

Ben Laden était miliardaire et les pays musulmans, justement  les plus fanatiques,  permettent à leurs habitants, grâce au pétrole de disposer de revenus conséquents, sans même travailler …

D’ailleurs même dans nos banlieues le trafic de drogue que pratiquent les islamo-mafieux permet à un jeune musulman de  vivre très convenablement chez nous.

On parle de 100 euros/ jour pour un simple guetteur …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


10 thoughts on “Affaire Médine : le « en même temps » du sinistre Macron trouve ses limites …

  1. conan

    Après l’infiltration, le noyautage, le massacre, vient le temps de l’humiliation….
    Toutes ces phases conquérantes en vue de la mise en œuvre du califat sont écrites dans « Gestion de la barbarie » d’abu bakr naji ….
    Bien que né au Havre, ce type doit bénéficier de la double nationalité, comme il est d’usage pour tous ces « frères »…
    Par suite, devant une provocation aussi intolérable, l’Etat français devrait le déchoir de sa nationalité française et lui imposer son expulsion définitive dans l’autre pays dont il est fait mention dans ses documents d’Etat Civil.
    Cette déchéance devrait être codifiée dans notre législation, de façon à ce que toutes ces personnes soient prévenues de ce à quoi elles s’exposent à vouloir montrer qu’elles niquent la France !
    Et, bien sûr, des accords en ce sens devront être imposés aux pays musulmans en vue de ces éventuels retours.
    Qu’est-ce qui peut bien empêcher l’Etat français d’aménager ainsi son code de la nationalité ?
    Le pétrole, le gaz ? Il y en a aussi en Russie !
    Merde à la fin !

    1. Leon de Lusignan

      Bravo, j’approuve votre reflexion, ce musulman islamiste plus bledard criminel que Francais doit etre dechu de sa nationalite Francaise et expulser de chez nous a coups de pieds au cul.
      En aucun cas il ne dois cracher encore sa haine toute coranique sur les martyres du Bataclan, il doit etre empecher de nous cracher a la gueule ce cafard, il en va de l’Honneur des Francais, pour ma part, j’irai manifester si cette pourriture faisait ces concerts dans ce lieu de memoire nationale des crimes de l’islam en France.
      Et si micron le fourbe ne faiit rien pour l’interdire, je pense que cette fois-ci, les veaux voteront comme en Italie aux Europeenne.
      ISLAM DEHORS, MEDINE DEHORS.

  2. Jean Bart

    Philippe est une merde islamo-collabo suce babouches. ..Ah il aime…Il aime faire la pute pour draguer tous ces ramassis de merdes et de résidus de fosse d aisance qui constituent son électorat.
    Prêt à se mettre en levrette pour avoir leurs voix….

  3. Rakotobe

    Les djihadistes,ça ose tout,c’est à ça qu’on les reconnait;les français,buveurs de Kanterbraü,bouffeurs de cochons,antinomiques islamiques,resteront-ils bras ballants,devant ce nouvel affront?

  4. Laurent PLaurent P

    Faites savoir au sinistre Macron que vous partagez pleinement l’opinion exprimé dans cet article, et, surtout, que vous êtes prêt à participer à un BLOCUS devant le BATACLAN si le concert de Médine y est maintenu :
    Imprimer cet article et l’envoyer à l’adresse postale de la présidence de la République, qui se trouve sur la page
    https://formalites-administratives.ooreka.fr/fiche/voir/632053/ecrire-au-president-de-la-republique
    NOTEZ BIEN que le courrier à destination du président est dispensé d’affranchissement, donc pas besoin de timbrer. L’envoi est gratuit, ce serait bête de se priver d’envoyer un courrier qui ne coûte rien…
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/krJFRC )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image100%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les trois pleines pages de la version PDF que vous venez de créer en une feuille imprimée recto-verso + une feuille imprimées recto seulement.
    Au dos resté libre de la dernière page, écrire en GROS et en rouge, de préférence à la main pour personnaliser (mais vous pouvez aussi le faire avec une imprimante et votre traitement de texte habituel si vous préférez) :
    JE SUIS PRET
    A PARTICIPER
    A UN BLOCUS
    DEVANT LE
    BATACLAN SI
    LE CONCERT
    DE MEDINE
    EST
    MAINTENU
    Optionnellement vous pouvez signer de vos seuls prénom et ville (inutile de risquer des représailles de la part de ce gouvernement de collabos en indiquant vos coordonnées complètes).
    Mettre dans l’enveloppe, fermer, écrire l’adresse, NE PAS timbrer et poster.
    Voilà, entrer en résistance contre le pétainisme pro-mahométan des traitres qui se pavanent à l’Elysée ça commence aussi simplement que cela.

  5. Joël

    « La liberté de l’artiste est totale. »
    Donc, l’apologie du terrorisme n’est pas un délit et est totalement libre ?
    Bon, il est vrai que le prédécesseur de Philippe l’avait déjà confirmé.

Comments are closed.