Pour les journaleux de France Info, il y aurait plus de mots arabes que gaulois dans la langue française


Pour les journaleux de France Info, il y aurait  plus de mots arabes que gaulois dans la langue française

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°39

Dans une vidéo tournée en janvier 2018 dans les rues de Paris, un journaliste français interpelle des passants pour leur demander leur avis sur certains mots de la langue française. Il affirme que les mots comme « tasse de café », « zéro », « algèbre », « sucre », « alcool », « orange » proviennent directement de l’arabe. Selon ce journaliste, il y a plus de mots arabes que gaulois dans la langue française et il est temps que les français reconnaissent ce que leur dialecte doit à l’arabité. Tous les jours, les français utilisent des termes de la langue française qui ont une étymologie arabe.

Au cours de cette vidéo, un lexicologue est également interviewé et il confirme que l’introduction des mots arabes dans notre langage français provient des conquêtes musulmanes en Europe au Moyen-Age, de la rencontre entre les européens et des savants de langue arabe, des périodes de colonisation et décolonisation au Maghreb et enfin de la génération rap en France.

Rappelons que cette chaîne Youtube « L’Instant Detox » qui répand sa propagande islamo-collabo sur Internet et en lien direct avec France Info avec une diffusion en direct tous les jeudis sur cette chaîne d’information.

Complément de Christine Tasin

Nous avions déjà abordé ce problème il y a quelques mois. Voici ce que je répondais alors au « lexicologue » menteur Jean Pruvost :

 

[…]

Ils ont inventé, ensuite, une manipulation grandeur nature pour nous faire croire que l’islam ferait partie de notre culture, de notre histoire, de notre patrimoine. Pour cela, ils touchent au coeur, à la langue, la langue de la nation. 

Et c’est un gugusse qui se prétend « lexicologue » qui se colle à la tâche, un certain Jean Pruvost,  auteur de Nos ancêtres les Arabes, ce que notre langue leur doit. 

En fait les Français parlent arabe ?

J. P. : Oui, ils parlent arabe beaucoup plus que gaulois… Le gaulois, c’est à peine un centaine de mots. Pour l’arabe, on est à 500 mots et même davantage si l’on compte les mots savants du côté de la faune et la flore. Un enfant qui part faire de l’algèbre et de la chimie dans son collège est dans le monde arabe.

Menteur. Manipulateur.

Je répète. Jean Pruvost  est un menteur, un manipulateur.

Démonstration : 

Au cas où le prétendu linguiste l’ignorerait, le français est une langue latine et non sémitique… Le français, via le latin, vient de l’indo-européen, système linguistique qui a donné via des évolutions particulières la plus grande partie des langues d’Eurasie actuelle ( français, anglais, allemand, espagnol, sanskrit…. ), tandis que l’arabe fait partie des langues afrasiennes.

Il se trouve que notre langue est constituée majoritairement de latin ( et de grec pour la plupart des mots scientifiques ) et certainement pas d’arabe !   D’ailleurs, si Clovis a abandonné sa langue pour se mettre au gallo-romain, il a amené et laissé dans notre langue un certain nombre de mots francs ( le francique est bien plus présent que l’arabe dans notre langue, de même que l’anglais et l’italien qui ont laissé plus d’occurrences dans le français que l’arabe ). Bref, l’arabe arrive  bien après toutes ces langues… et souvent pour des mots empruntés par l’arabe à d’autres langues.

On s’arrêtera sur le passage concernant l’algèbre et la chimie.

Celui qui passe pour l’inventeur de l’algèbre, Al-Khwarizmi (780-850) dit lui-même s’être inspiré des travaux d’Indiens du VIIème siècle… Indiens qui ont inventé l’algèbre, comme le zéro, comme le système décimal… Et si le mot algorithme vient de son nom ce n’est pas lui qui les a inventés, il a classifié ceux de Babyloniens et d’Euclide, d’Indiens et de Persans… Bref, il n’a rien inventé.

Quant à la chimie, son père n’est pas Jaber Ibn Hayyan (721-815)  comme « ils » voudraient nous le faire croire. Il s’st inspiré des Grecs, les pythagoriciens et néoplatoniciens. Et ce sont les premiers alchimistes du Pharaon,, qui n’avaient rien d’arabe, qui auraient inventé le mot chimie selon Plutarque. Ils appelaient en effet, d’après lui, l’Egypte « chmi », à cause de la noirceur du sol…

On ajoutera qu’il n’y a pas de littérature scientifique traduite en arabe, qu’il n’y a pas de prix Nobel scientifique attribué à un Arabe, qu’il n’y a pas dans le monde arabe, une seule acropole comme celle d’Athènes, une seule forteresse comme celle de Mycènes, un seul palais comme celui de Minos, une seule oeuvre d’art comme celles, occidentales, donc regorgent les musées d’Athènes ou de Paris… Alors « nos ancêtres les Arabes », il est bien gentil, le petit père Pruvost, mais il ferait bien d’arrêter de fumer la moquette pour mieux enfumer les crétins.

D’ailleurs, quelle démesure, quelles manipulations !

Tout ce bruit pour 500 mots de prétendu arabe dans les 5 millions de mots répertoriés par le plus grand dictionnaire étymologique de la langue française, le Französisches Etymologisches Wörterbuch

Un culot éhonté. Une oeuvre de falsification de notre histoire et de nos racines impardonnable.

Voir l’ensemble de l’article ici :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/21/nos-ancetres-les-arabes-menteur-jean-pruvost-veut-faire-croire-que-nous-parlerions-arabe/

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Pour les journaleux de France Info, il y aurait plus de mots arabes que gaulois dans la langue française

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Bon sang de bois !

    Le monde musulman a cessé totalement de faire de la science à la fin du Moyen-Äge (à la mort d’Al-Kashi, un Iranien : 1431).

    Le monde musulman est resté, au sens strict du mot, moyenâgeux en matière de maths, physique, chimie, biologie etc

    Et c’est de ces gens-là que ce triple *** de Pruvost prétend nous faire apprendre la science ???

    Merci à Louise Langlois et merci à Christine pour sa note.

    Comptez les savants musulmans dans :

    https://www.editions-ellipses.fr/product_info.php?products_id=6655

    Et dans les autres titres de la série (physique, chimie etc)

    Ils ne représentent pas – malgré les efforts « politiquement correct » – 2 à 3% des noms cités …

    Reply
  2. Adalbert le Grand

    Rien ne vaut la mauvaise foi pour « démontrer » une ineptie.

    Et ces mots prétendûment « arabes », ils viennent d’où? Pour beaucoup, de l’iranien, des langues indiennes – des langues indo-européennes – voire du grec et même du latin!

    Ce prétendu savant a l’air d’ignorer que Syrie, Mésopotamie, Palestine, Égypte, Maurétanie, Africa, Lybie et Arabie Heureuse (Yemen) étaient des provinces romaines, après avoir été hellénisées par Alexandre le Grand!

    Il serait plus juste de dire qu’ils nous sont parvenus VIA l’arabe.

    Par ailleurs, le « gaulois », ou plutôt celte étant une langue indo-européenne, de nombreux mots ressemblaient à des mots grecs, latins ou germaniques par étymon commun, ce qui fait qu’il est difficile d’évaluer le nombre réel de mots issus du gaulois. Ajoutons que les gaulois écrivaient avec l’alphabet grec (cf cratère de Vix)

    La centaine de mots dont il parle ne recense que ceux dont on est certain qu’ils viennent exclusivement du gaulois car ils n’ont pas d’équivalent latin ou grec!

    http://www.arbre-celtique.com/encyclopedie/mots-francais-d-origine-gauloise-71.htm

    La vraie question est : pourquoi veut-on nous faire avaler de telles fadaises, de telles falsifications historiques, et nous bâtir un mythe, une légende dorée? Parce que la réalité démontre le contraire, et que les muuslmans d’aujourd’hui sont de fieffés igorants obcurantistes?

    Comment peut-on oser comparer « l’apport fantastique  » de la « science musulmane » (qui au demeurant ne doit rien à l’islam), 3 pelés et deux tondus, avec la production européenne depuis 2500 ans?

    On monte en épingle quelques savants, et on nous fait croire que nous ne serions rien sans eux, que nous leur devons tout! Quelle fumisterie! Et eux, ils ne devaient rien à leurs voisins ou prédécesseurs?

    Dernière chose: la plupart des savants dits « arabo-musulmans » par une métonymie trompeuse (encore une duperie) n’étaient pas musulmans (beaucoup de juifs, chrétiens, zoroastriens, voire athées), et aucun n’était arabe à proprement parler! Al-Khwarizmi était Ouzbekh, comme son nom l’indique! (du Khwarezm).

    Il y en a marre de ces enfumages et de ces balivernes! Il faut rentrer dans le lard de ces falsificateurs et dénoncer leurs mensonges!

    Reply
    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Merci de ces très justes remarques.

      L’inventeur du concept de science « arabo-musulmane » (sic) Ahmed Djebbar se faisait régulièrement accrocher par des Kurdes, des Iraniens à cause de ce que vous expliquez.

      Une fois, j’ai pris la main dans le sac un musulman qui vantait sur un forum « les grands médecins musulmans » Bakhtishu.

      Pas de chance pour lui : ils étaient des chrétiens !

      (Je le savais par le livre « Aristote au Mont Saint-Michel »).

      Reply
      1. Adalbert le Grand

        Oui, il faut rajouter que l’islam rigoriste et exclusif de Ibn Arabi, Al-Ghazali, et d’autres (Taymiyya, Abdelwahhab), dans la lignée de Ibn Hanbal, qui s’est imposé à partir du XIème siècle, a finalement exclu voire interdit les sciences et la philosophie, propulsant le soi-disant « islam des lumières » dans un millénaire d’obscurantisme et de totale stérilité intellectuelle, dans lequel il continue de végéter et s’enfoncer.

        C’est une véritable imposture, une escroquerie intellectuelle de nous vanter la supériorité de la « science arabe » ou l’importance ‘ »exceptionnelle » de l’apport arabo-musulman, qui ne sont rien comparés à la Chine, l’Inde ou l’Europe, ou plus loin l’Égypte et la Mésopotamie.

        La marche forcée vers l’obscurantisme est d’autant plus « remarquable » dans son genre qu’ils avaient justement la possibilité, en étant au carrefour de toutes ces influences de prendre une avance décisive – ce que l’Europe a réalisé par la suite.

        Comment nos grands intellectuels islamophiles expliquent-ils cela, sinon par l’obscurantisme et l’intolérance inhérents à l’islam? Le racisme et l’islamophobie des européens, comme d’habitude?

        Selon certains, le monde musulman a publié moins d’ouvrages (littéraires, philosophiques ou scientifiques) dans le dernier millénaire que l’Espagne n’en publie chaque année.

        Quand on sait cela, on a tout compris.

        Reply
  3. Machinchose

    500 mots ??

    salopard inculte!! lèche-raies prosternées !!

    j’ accepte un nouvel apport, oui, tels que « Niktamère, Wesh, Chouf, Haschich, Kaf,Zalouks,achilime, Rimise,choumir, etc etc ….

    mais faut pas déconner!

    et ce ne sont ni El Qsir (elixir) ni el Jabar (Algèbre) ni Abou Hing (remigration ) qui changeront la donne … abou Hing peut etre remplacé par « Babour » (vapeur, sous entendant bateau a vapeur, paquebot….)

    Reply
  4. Pierre Gouverneur

    Tout leur semble bon, même le plus insensé, pour faire admettre l’islamisation de notre peuple, …, qui, malgré tout, finira par s’y opposer, …, pour be pas rétrograder et tourner le dos à son évolution qui est reconnue comme un phare de l’Humanité, pour progresser vers l’idéal de respect de soi et des autres .., reposant sur le développement de l’égalité, de la liberté, de la fraternité humaine qui implique de combattre tous ceux qui veulent s’imposer …
    La coopération entre les peuples ne peut survenir que dans le respect mutuel de l’identité de chacun d’entre eux …

    Reply
  5. peplum

    Je suppose que ce militant est (encore) sur la sellette parce que son mentor Bernard Quemada vient de mourir.
    Je suppose aussi que quelques bons chartistes (hormis peut-être Libera ?) lui riront au nez.
    Et perfidement, hors sujet, je proposerai à ses adeptes gobeurs de googliser « mots étrangers coran ».

    Reply
  6. NICOLAS F

    OUI mais notre syntaxe est bien française .Et le restera.
    Et les arabes nous piquent beaucoup de mots:nique ta mère,bâtard,vielle pute,eh mamoiselle!, j’ai la haine …..
    Leur vocabulaire s’enrichit de jour en jour mais pas leur syntaxe.

    Reply
    1. Machinchose

      y a aussi

       » tu es bonne……………………….. » a tout faire comme ma grand mère chez les roumis en Algérie avant la dépendance….mais au moins elle faisait bouffer ton père et sa famille

      Reply
  7. laetitia

    Pierre Guiraud, spécialiste de ces questions (étymologie, sémantique, lexique, etc), donne des chiffres dans son « Les mots étrangers» PUF, p.6:
    mots italiens:824; anglais: 694; espagnols:302; etc., et:
    arabes:269; mais comme vient de dire Adalbert le Grand…

    Reply
  8. Verdammt

    C est le grand mathématicien Fibonachi qui a impose les chiffres arabes.
    Les arabes nous font chier. Toujours a pleurer.
    Les arabes n ont jamais rien apporte, si de la merde.

    Reply
  9. Dorylée

    Il y a des mots dont on est certain qu’ils ont une origine mahométane : viol, lapidation, pédophilie, décapitation, égorgement, massacre de masse, , homophobie, etc. et d’autre dont on est tout aussi sûr qu’ils n’ont aucune origine commune avec ces même muzz : intelligence, science, amour, tolérance, respect, progrès, liberté….. C’est la même différence qu’entre odeur et parfum : la merde a une odeur, la violette un parfum.

    Reply
  10. J

    Analyse complètement biaisée. Ces soi-disant mots en arabe sont eux-mêmes tirés du perse, voire du sanskrit. Facile de s’arrêter à un moment choisi dans la chronologie.

    Reply
  11. frejusien

    C’est pour cela que partout où ils passent, ils détruisent toutes les œuvres d’art et les splendides beautés architecturales qui les ont précédés,

    Ne laisser aucune trace de leur petitesse en comparaison, de leur inculture, de leur incapacité à créer quelque chose de beau, de leur ignorance des lettres et des sciences, des mathématiques qui ont permis de construire les cathédrales européennes,
    et ce chiard cucul-gauchiste qui s’imagine avoir découvert la lune !!

    de jeunes lycéens vont tomber dans le panneau, vu qu’il n’y a quasiment plus d’histoire enseignée à l’école

    Reply
  12. Céquiça

    Les Arabes n’ont pas apporté grand chose à l’humanité, on pourrait s’en passer sinon une belle architecture, reconnaissont le fait. Pour le reste, il suffit de prendre connaissance des prix Nobel divers, il n’y a rien. Quant aux Africains, c’est encore pire…Nous par contre, on peut dire qu’on a le meilleur, mais les Asiatiques nous dépassent et on a aussi commis les pires horreurs (Hitler,Staline,…), comme les Jaunes d’ailleurs (Japon, Mao,Khmers, Pot,…).

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *