Fake news : big Macron installe la Pravda en France


Fake news : big Macron installe la Pravda en France

« Toute allégation ou imputation d’un fait, inexacte ou trompeuse, constitue une fausse information »

Voici la nouvelle définition soumise à la sagacité ( sic ) ) des députés et sénateurs. Le vote de la loi a été repoussé d’un mois. Il reste plus de 150 amendements à examiner. C’est que, même chez des députés et sénateurs serviles, on a quand même un peu peur… Non pas pour la liberté d’expression de tous, surtout pas, mais pour les plaintes qu’il pourrait y avoir contre leurs manipulations et mensonges, notamment en période électorale.

La loi s’appellera dorénavant « loi contre la manipulation des informations », malgré l’amour démesuré de Macron pour l’anglais et son dédain du français. Zut, si j’écris cela une fois la loi votée, vais-je être poursuivie pour « fake news » ?

La loi est accusée d’être et inutile et dangereuse, mais Macron y tient. Il pense à 2022, que voulez-vous, et il a très peur et des medias russes et des révélations des réseaux sociaux.

Certes, la loi est inutile puisqu’il y a déjà une loi contre la divulgation de  fausses informations dans la presse.

Elle date de 1881, elle est dans la fameuse loi de la presse. Mais elle oblige à « prouver le trouble à l’ordre public ». Très dérangeant pour le pouvoir actuel. Il s’agit d’interdire et de pénaliser par principe, par idéologie, même si la nouvelle ne pose pas de problèmes dans la société…  Il s’agit donc clairement d’éviter l’élection d’un autre Trump, d’éviter les campagnes anti-Macron, les rumeurs sur sa possible homosexualité, par exemple.

Certes, la loi est dangereuse puisqu’en ces temps de macronisme, de manipulations par les medias, de fausses rumeurs, de subventions géantes à la presse qui n’est plus que la voix du payeur, à savoir Macron pour l’heure, permettre les voix dissidentes c’est contre-balancer un pouvoir qui ne vit que de communication et manipulation.

Et la définition qui vient d’être donnée n’est pas là pour nous rassurer :

un fait inexact… combien de temps faut-il pour décider qu’un fait est vraiment inexact ? Que l’on se souvienne des ceux qui ont été condamnés à mort, après des années d’enquête, de longs procès… pour finalement découvrir, longtemps après, qu’ils étaient innocents ?

On peut évoquer encore l’affaire Christian Ranucci et ces très nombreux condamnés aux Etats-Unis qui ont fini par être innocentés, après des années de prison ou après leur mort.

http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-texas-un-noir-americain-condamne-a-mort-innocente-10-06-2015-1935124_24.php

Et cette fois le juge va devoir, en moins de 48 heures, suspendre ou interdire un site, mettre fin à une autorisation d’émettre ?

Une nouvelle trompeuse... Là aussi il y a  de quoi s’inquiéter… Et si la nouvelle est juste mais conduit à tromper les gens par la façon dont elle est présentée ? Nous voyons chaque jour des nouvelles trompeuses. Et elles n’inquiètent pas Macron, au contraire. A chaque attentat, on vous parle de déséquilibrés, de radicalisés qui n’auraient rien à voir avec l’islam. Elles ne sont pas trompeuses ces nouvelles ? 

Et si, dans une des rares vraies enquêtes journalistiques un fait grave est révélé et que le journaliste protège ses sources. Il sera condamné ?

Marine Le Pen a parfaitement résumé la situation : « Lorsque le pouvoir commence à définir la vérité, la démocratie est quelque part en danger« .

Le plus pervers, qui n’a rien de drôle, c’est que ceux qui, à l’Assemblée nationale et au Sénat, sont en train de tuer la liberté d’expression, nous coûtent la peau des fesses.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Fake news : big Macron installe la Pravda en France

  1. YKempenich

    J’ai lu dans Le Figaro que cette loi ne concernera pas les journalistes français , seulement les réseaux sociaux ou les chaînes étrangères (RT par exemple).

    En même temps, 80% des journalistes votent à gauche…

    1. pikachu

      @Ykempenich

      je crois sérieusement que l’Etat ne pouvait pas appliquer cette loi aux médias français pour une raison simplissime :
      l’Etat français est une fabrique à Fake News, via l’AFP qui est l’organe du Quai d’Orsay. Voir ici :
      http://infoequitable.org/affaire-thouraya-lagence-france-presse-a-t-elle-tronque-un-communique-de-tsahal/

      L’AFP est coutumière de la désinformation, aussi appliquer cette loi sur les médias français signifierait
      – soit mettre les projecteurs, régulièrement, sur les escroqueries de l’Agence France Presse
      – soit se priver de ce canal de propagande définitivement.

      Si une organisation, par exemple, se mettait en tête de démontrer que Kevin n’est pas Kevin, ou que l’affirmation prononcée par Castaner « L’islam est une religion d’amour », ou qu’un « déséquilibré » n’en est pas un, faute d’antécédents psychiatriques, alors cela n’irait plus du tout dans les médias français qui ne pourraient plus maquiller l’information.
      La loi sur les Fake News ne doit donc pas s’appliquer en France pour que les petites magouilles continuent.

  2. Céquiça

    Des canaux comme RTL-TVI courent au scoop. Et donc ils balancent des nouvelles non vérifiées, avec des illustrations non en rapport avec le sujet ou périmées. Je vois cela presque chaque jour, avec un tram jaune en toile de fond qui ne roule plus depuis des années, un ouvrage routier disparu depuis un certain temps, une voie métrique bizarre, une expression étrange et bien entendu, des sous-entendus( !?) de connivence. Ont va parler « fake news »…

  3. angora

    Les viols de Cologne ont été pendant 3 semaines des infos inexactes puisque la police allemande avait ordre de les taire.
    et c’est grace à la perseverance des sites de réinformation que l’affaire a été connue.
    meme chose à peu très pour les viols de fillettes en angleterre.
    c’est ça qui les dérange.
    ils voudraient que tous ces faits plus graves les uns que les autres cessent d’etre connus de la population.

  4. Machinchose

    « A chaque attentat, on vous parle de déséquilibrés, de radicalisés qui n’auraient rien à voir avec l’islam. Elles ne sont pas trompeuses ces nouvelles ?  »

    hé bien non! j’ai posé la question a l’ Egyptien Marre One Mohamerde, vous savez celui a la gueule de batracien, hé bien il m’ a rassuré en me confirmant: Absolument rien a voir! et confirmé que l’ islam sépassa, …passa los hombres, en las alturas, passa los hombres…por que tu..solo tu …..
    merde! je déconne, qu est ce que je fous en pleine missa criola…

    PS :  » « Il n’y a pas d’informations dans la Pravda et pas de vérité dans les Izvestzia » disaient en plaisantant les Russes à l’époque de l’ URSS »

    on y arrive enfin, a notre tour!

  5. Amélie Poulain

    « Marine Le Pen a parfaitement résumé la situation : « Lorsque le pouvoir commence à définir la vérité, la démocratie est quelque part en danger« .. »

    Oui, tout est dit dans cette phrase.

    Merci pour cet article Christine.

    Je pense que Macron ne se rend pas compte à quel point il fait monter la pression des Français avec de telles idées, il ne semble jamais, de toute façon,, je le constate, mesurer et anticiper les effets et conséquences de ses décisions.

  6. jpass60

    Il faudra sortir des réseaux sociaux pour faire circuler les informations et échanger. Demandez aux habitants de l’Europe qui ont connu le rideau de fer sous l’Union Soviétique : ils n’écoutez même plus la propagande officielle. Nous avons la notre avec les « grands médias ». La liberté d’expression, Dieu merci, ne se supprime pas par décret.

  7. claude t.a.l

    Et le coran, c’est pas bourré de fake news ?
    Et ce qui se dit dans les mosquées, c’est pas des fake news ?

    1. MaximeMaxime

      Le problème, ce sont surtout les traductions du Coran.
      Impossible de trouver deux versions identiques quand on cherche, faute de version officielle. Je voulais écrire un article en citant des extraits du Coran mais j’ai laissé tomber, ne maîtrisant pas l’arabe comme l’immense majorité des Français.
      Cela ne suffirait-il pas à proclamer l’application la plus large du principe de précaution dans le contexte actuel ?
      Certains répliqueront que d’autres textes religieux n’ont pas été écrits en français eux non plus. Mais leur traduction ne laisse désormais plus aucun doute, au point même de fignoler tellement la traduction que ça équivaut à couper les cheveux en quatre peut-être… (à propos de la prière « notre père »: http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/28/ne-nous-mets-pas-a-lepreuve-telle-est-la-phrase-de-jesus/)

      1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

        Vous êtes bien naïf d’écrire: ‘ leur traduction ne laisse désormais plus aucun -doute’. Regardez le passage de Luc : Voici que le Royaume de Dieu est au milieu de vous. En voilà une fake news ! C’est dans la bible de Jérusalem (octobre 92). Le texte grec dit ‘Le Royaume est à l’intérieur de vous’ (ou au dedans de vous), mais ça déplaît fortement aux théologiens. D’autres traductions disent ‘est parmi vous’ et font un renvoi pour citer ‘est en vous’ puis explique que cela ne correspond pas au contexte. En réalité, il s’agit d’une survivance de l’Évangile de Thomas (classé hérétique car non conforme aux attentes juives).
        On peut citer aussi le premier commandement ‘Tu ne tueras point’ alors que d’après des rabbins chevronnés (émission juive du dimanche matin sur France 2) la traduction correcte est ‘Tu n’assassineras pas’. Il n’est donc pas interdit dogmatiquement de tuer. Ce qui est interdit, c’est de préméditer un meurtre et de l’accomplir pour en retirer un bénéfice personnel.
        Bref, ne pas faire confiance aux traducteurs théologiens ayant envie de faire passer leurs conceptions. Et comparer les diverses traductions est pratiquement impossible.
        Quant au coran, la langue arabe a évolué depuis les 7e et 8e siècles, il est donc difficile de retrouver le sens initial. Et chaque pays de langue arabe a son interprétation …

  8. La moutarde me monte au nez

    Elle est où, alors la liberté d’expression?
    Si j’ai envie de dire que Jésus Christ était garde champêtre et a été fusillé par les allemands, je ne peux plus?
    Ils ont peur que mes interlocuteurs n’aient pas assez de discernement pour se rendre compte par eux mêmes que je suis zinzin ou que je déconne?
    Outre la liberté d’expression c’est la liberté de penser, l’esprit critique et le libre arbitre qu’on attaque.
    Il faudrait donc se gaver d’informations prédigérées et forcément incontestables puisque certifiées par la loi.
    Pravda pour pravda autant aller vivre directement en Russie.
    Peut être Poutine n’est il pas plus dictateur que Micron et au moins il pourchasse les terroristes jusque dans les chiottes, lui.

  9. Xtemps

    Et oui, les fascistes sont comme çà, ils doivent réécrire l’histoire à leurs manières, sans les débats dérangeants et que les débats arrangés sans critiques et acceptable pour l’état totalitaire fasciste en place.
     » Les fascistes de demain s’appelleront eux mêmes des Antifascites  »
    Winston Churchill.
    Nous l’observons et c’est bien le cas aujourd’hui.
    L’islam est esclavagiste, Fasciste, misogyne, pédophile, raciste, cannibale et il y a que les pouvoirs totalitaires esclavagistes qui s’entendent bien entre eux.
    Les vrais démocrates ne remettent jamais en cause les vrais droits de l’homme et du citoyens, car ils sont que pour les droits humains qui ont de la vrai humanité, liberté, fraternité et égalité, pas pour les autres qui en ont pas et font que semblant d’en avoir.
    Le contraire de la démocratie, c’est l’esclavage, il y a jamais de richesse avec l’esclavage, car rien ne vous appartient, même pas votre vie.

  10. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Macron et son gouvernement devraient suivre le texte pondu à la lettre et dégager au plus vite, suivis des media aux ordres.

    Quelle honte, mais j’imagine qu’ils ne connaissent même pas ce mot dans leur vocabulaire, surtout dans la pensée complexe du Jupiter en chambre !

Comments are closed.