Le Préfet du Nord naturalise 66 étrangers en marge de l’affaire Mamoudou Gassama


Le Préfet du Nord naturalise 66 étrangers en marge de l’affaire Mamoudou Gassama

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°33

 

Ce vendredi 1er juin 2018, une cérémonie de naturalisation s’est tenue à la Préfecture du Nord pour accueillir 66 personnes étrangères en provenance notamment du Maghreb.

Sous les lustres de la salle des fêtes, Monsieur Daniel Barnier, Préfet du Nord, affirme dans son discours : « Dans le département du Nord, je vous le dis solennellement, nous sommes fiers de vous accueillir ». Il insiste notamment sur l’importance du droit de vote qui est accordé à tout étranger naturalisé.

L’exploit réalisé récemment par Mamoudou Gassama était sur toutes les lèvres au cours de cette cérémonie. Un homme de confession musulmane, originaire du Maroc et naturalisé vendredi dernier, affirme que « c’est dommage qu’il faille un évènement aussi exceptionnel et médiatique pour qu’on arrête de mettre tous les migrants dans le même sac. »

 La Voix du Nord termine son article en rappelant que sur 83674 personnes ayant obtenu la nationalité française en 2017, plus de 2000 personnes étaient domiciliées dans le Nord.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “Le Préfet du Nord naturalise 66 étrangers en marge de l’affaire Mamoudou Gassama

    1. Machinchose

      un Prefet n’ est ni gauchiasse ni droitier

      c’est juste un larbin de trés haut vol, obeissant a la « voix de son Maître », comme le petit chien des anciens disques 78 tours : Pâtée-Macronie

      et pour qui, la soupe est toujours bonne ou qu il soit nommé en France

    2. Marie

      Je n’ai pas vécu « les heures les plus sombres de l’histoire », mais d’après ce que j’en ai appris à l’école, lu dans les livres et entendu de personnes l’ayant vécu, une majorité de préfets a eu un comportement pour le moins douteux pendant l’occupation. Rien de bien nouveau dans les préfectures.

  1. maury

    Je croyais que la naturalisation demandait une justification de respect aux lois du Pays , d’avoir appris la langue du Pays, de travail dans le Pays

  2. clairement

    Qu’est ce qu’il s’est passé dans la tête de ce type probablement aux ordres qui se fera peut être égorger un jour par ses protégés musulmans quand il seront plus nombreux.
    Qu’est ce que ça lui rapporte ?
    Une future promotion ?
    Un sentiment d’être bon ?

    Triste bonhomme inculte !

  3. Céquiça

    Ce préfet aurait eu la même attitude avec l’occupant en 1940, on peut l’imaginer. Nous sommes fiers de vous voir à Lille….

  4. claude t.a.l

    Les  » accommodements raisonnables  » :
    si on leur donne la nationalité, ils seront gentils !

    Vous connaissez la fable  » le scorpion et la grenouille  » ?

     » Un scorpion et une grenouille se rencontrent sur la rive d’une rivière. Le scorpion se tient à distance respectable et s’adresse à la grenouille.
    Scorpion : J’aurais un service à vous demander madame la grenouille.
    Grenouille : Allez y ça pourrait peut être m’intéresser.
    Scorpion : Voilà, je dois absolument traverser la rivière car j’ai un rendez-vous important de l’autre coté de la rive et je suis déjà en retard. Donc je me demandais si vous pourriez me prendre sur votre dos pour me faire traverser la rivière, car vous savez que nous les scorpions nous ne savons pas nager.
    Grenouille : Mais voyons monsieur le scorpion – tout le monde sait bien que la piqûre de votre dard est mortelle et que si je vous prends sur mon dos je risque la mort.
    Scorpion : Mais voyons madame la grenouille un tel raisonnement n’est pas digne de votre intelligence – si je vous pique je vais moi aussi couler avec vous au fond de la rivière et au risque de me répéter nous les scorpions nous ne savons pas nager.
    La grenouille se laisse convaincre et prend le scorpion sur son dos et nage vers l’autre rive de la rivière.

    Rendu au milieu entre les deux rives la grenouille sent le dard du scorpion s’enfoncer dans son dos. Avant de couler elle s’adresse au scorpion

    Grenouille : Mais pourquoi scorpion m’as tu piqué – ton incapacité à nager vas te condamner à une mort certaine.

    Scorpion : Tu m’excuseras grenouille mais c’est dans ma nature!  »

    ______________

    Quand les Anglais parlent des Français, ils disent :  » frogs  » – les grenouilles !

  5. Claude LaurentClaude Laurent

    claude t.a.l
    C’est ce que Brigitte Gabriel relatait dans une conférence:
    (Rappel pour les nouveaux lecteurs)
    Brigitte Gabriel dit aux Français ce qui les attend
    si vous n’avez pas le temps, voir à 6:10 le message
    https://www.youtube.com/watch?v=sUs8tunZ6MI&feature=youtu.be

    En complément:
    CENSURE ISLAMIQUE :CHARIA & ONU L’ultra-puissance du lobby islamiste mondial
    https://www.youtube.com/watch?v=5qAxl31jkP0&feature=youtu.be

    Et voici le coup de grâce (Renaud Camus devrait demander réparation de sa condamnation)
    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/23/1/1528096205-onu-remplacement-de-population.jpg

  6. Xtemps

    Et oui, et tout cela sans demander lavis du peuple autochtones français qui lui n’a plus rien à dire, sans aucunes consultations populaires par référendum nul part de la par des élus qui ont été élu par le peuple autochtone!, alors que les autres comme ils disent n’ont pas voté pour eux et ne les regardent pas.
    Sans consulter le peuple de souche est un peuple humilié par ses dirigeants, une violation des droits du peuple légitime et n’a plus de liberté de choix que d’accepter de force, une agression et une colonisation de son territoire permit par des escrocs imposteurs aux pouvoirs.
    Les dictateurs imposent de force et ne demandent jamais au peuple légitime au apparences trompeuses de liberté.
    Les vrais démocrates représentent toujours que le peuple légitime et n’imposent jamais, ils ne font que proposer au peuple légitime en toutes circonstances y compris pour l’immigration, sans insultes du racisme et autres escroqueries du même genre.
    Une immigration ne doit jamais être imposer de force pour être une immigration, sans çà c’est une colonisation de force.
    Et les immigrés imposer de force sont des colonisateurs pas des immigrés ou d’origines immigrés.
    Aucun peuple au monde ne doit être traité de raciste chez lui, le racisme est une arnaque faite au peuple, instrumentalisé aux avantages pour des escrocs imposteurs pour se remplir les poches, pendant que le vrai racisme n’est pas combattu.

    1. Machinchose

      « Aucun peuple au monde ne doit être traité de raciste chez lui »

      Aaaahh ! une des rares fois ou je suis bien d’ accord avec toi !!

  7. frejusien

    Ah ! l’air réjoui de ce meufmeuf !
    pour reprendre une expression souvent entendue, en voilà un qui est heureux de « niquer sa race « 

  8. conan

    Les bien-veautants sont bien récompensés …
    Y’a bon vos impôts !…
    C’est vrai qu’on a tellement pillé leurs « richesses »…..

  9. inconnue

    à ce rythme, les autres auront tous la nationalité française et nous FRANCAIS de souche on va nous la retirer, le pire est que ne n’avons pas atteint le haut du tableau de toutes ces magouilles

  10. La moutarde me monte au nez

    Chaque année nous « engrangeons «  officiellement l’equivalant de villes comme Le Mans ou Limoge en population immigrée et illégalement l’equivalent de population de villes comme Strasbourg ou Toulon.
    Alors que nous n’avons déjà pas assez de logements, d’emplois,de places de crèche, de personnels soignants, de policiers, de gardiens et de places de prison, un déficit social abyssal, quoiqu’on veuille nous faire croire, que nous croulons sous le poids des charges sociales et des impôts,j’en passe et des meilleures.
    Ces gens, qui pour la plupart nous détestent, ne respectent ni nos lois ni nos coutumes, ne nous apportent que désordre et désolation.
    Et une bande de salauds nous impose de partager avec ses nouveaux intrus le fruit de notre labeur et celui de nos ancêtres, tout en mettant en péril notre vie et celles de nos enfants.
    Jusqu’à quand arriverons nous à supporter cette iniquité ?

Comments are closed.