Patrick Jardin : « J’aurais dû mettre mon poing dans la figure de Valls ! »


Patrick Jardin : « J’aurais dû mettre mon poing dans la figure de Valls ! »

 

Nouvelle interview de Patrick Jardin qui a perdu sa fille Nathalie au Bataclan, le 13 novembre 2015. Elle était régisseur lumière.

Voir en complément :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/12/interview-du-pere-dune-des-victimes-du-bataclan-jaccuse-130-morts-auraient-pu-etre-evitees/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/15/on-fera-justice-nous-memes-declare-patrick-jardin-pere-dune-victime-du-bataclan/

Complément de Yann Kempenich

Sur TV Libertés, à rebours du mantra officiel « vous n’aurez pas ma haine », entretien émouvant et sans concession de Patrick Jardin avec Martial Bild.

Trois ans après, il ne sait toujours pas comment sa fille a été tuée. A-t-elle été égorgée ? Torturée ?

Trois ans après, il ne sait toujours pas pourquoi les militaires ne sont pas intervenus.

Trois ans après, il ne comprend toujours pas le mutisme des autorités, réfugiées derrière le « secret-défense ».

« J’ai la haine envers les politiciens. Plus je vais dans l’enquête pour mon livre, plus je me rends compte que cet attentat-là était prévisible et aurait pu être évité […] Les attentats n’ont pas cessé depuis l’élection de Macron et je pense que l’on en aura de plus en plus : Emmanuel Macron est pour le fait de faire entrer des migrants […] Moi, je ne pourrais jamais oublier ma fille, c’est au-dessus de mes forces. J’affirme qu’il y a eu des actes de torture […] A mon petit niveau, je ferai tout pour éviter que cela se reproduise. Je n’ai plus rien à perdre. »

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Patrick Jardin : « J’aurais dû mettre mon poing dans la figure de Valls ! »

  1. Cat

    Si des millions d’hommes avaient ce courage, il serait peut être envisageable que la résistance reprenne de force les rênes du pays.. Mais je n’y crois plus à vrai dire de jour en jour ..

    1. Chardon26

      J’approuve totalement votre commentaire, malheureusement comme vous j’ai peu d’espoir.

    2. J

      D’accord aussi. Cet homme refuse de se plier au diktat de la bien-pensance, lui. Je le soutiens sans condition, car lui au moins n’absout pas les meurtriers de sa fille.

  2. Jean. marc

    Non je ne crois pas qu’il est possible pour l’instant de sortir notre pays de cette dictature, car en France, ils y a trop de gens qui profitent de la vie, pendant la crise économique, combien de français sont partis en vacances d’hiver, et en plus sont parties en vacances d’été, ils étaient nombreux, cette crise et passer comme une lettre à la poste, regarder la coupe du monde de football, combien sont ils à sacrifier les vacances de leurs femmes et leurs enfants pour participer à cette événement, ils balance toutes leurs économies et pour certains font crédits pour ce payer le voyage et vivent un moment de plaisir éphémère qui dure un mois, et le restant de l’année ils serre les dents pour payer leurs factures et finirent leurs fin de mois, un pauvre, c’est facile à acheter surtout les lopettes et les lâches , avec de l’argent ont fait ce que l’ont veut, nos politiques et patrons savent très bien équilibré cela avec l’argents pour empêcher la révoltes,

    1. denise

      évidemment , et il faut dire , parce que cela a toujours éxisté , que quand on est pas touché soit , c’est l’autre donc , ouf , on a échappé !! parce que ces personnes n’ont pas conscience de  » l’autre  » , partout, pour tout !

  3. frejusien

    C’est poignant comme témoignage,
    j’admire le courage de cet homme, à la recherche de la vérité,
    Trois ans après l’assassinat de sa fille, il ne sait toujours pas comment elle est morte, si elle a été torturée, si elle a été mutilée,…
    on ne lui a pas laissé voir de près, ni toucher , son cadavre, on a voulu lui cacher des horreurs,
    mais surtout , on a voulu cacher à la France entière, ce qu’il s’est réellement passé au Bataclan,
    tout cela dans le but de blanchir l’islam et son cortège d’atrocités

    1. denise

      il y a eu une commission d’enquête exigée par un magistrat RL , avec un rapporteur du PS, qui avaient demandé à la suite, d’être reçu et entendu par le gouvernement de Hollande ! que nenni ! pourquoi donc faire avancer les éléments d’enquête pour une meilleure compréhension et pour en tirer des conclusions concrètes sur le dysfonctionnement, afin de s’améliorer ! Bref il me semble me rappeler, parce que j’en avais lu une partie , que des éléments sur des mutilations et autres, étaient bien présents dans le récit, et d’ailleurs Mr Bild le dit lui même . Tout le monde peut donc le lire si elle n’a pas disparu .
      Je ne sais comment on peut témoigner à cet homme notre soutien .

  4. claude t.a.l

    C’est rare, maintenant, de voir un homme d’une telle dignité …..

    …. Quand tout le pays sombre dans l’indigne !

    Tiens, par exemple, en ce moment, c’est le ramadan.
    Dans tous les supermarchés, des rayons et des affiches :  » ramadan, goûtez les saveurs de l’ orient « .

    Dans les journaux aussi :
     » Trois spécialités culinaires orientales à déguster à l’occasion du ramadan  »
    ( la rep du centre ).

    Les  » spécialités orientales  » et  » les saveurs de l’orient « , on les connaît :

    Ça va des pleurnicheries au retrait de produits israéliens des rayons.
    De l’incendie de poubelles au caillassage de pompiers ou de policiers.
    De la revendication du halal dans les cantines au tabassage du personnel des hôpitaux.

    Sans oublier les attentats et les égorgements.

    Je pourrais illustrer tout ceci par des images, mais je m’en garde bien : Gilbert Collard et Marine Le Pen sont poursuivis pour l’avoir fait.

    Ramadan rime avec Bataclan !

  5. Clark

    Pour ceux qui n’ont pas eu le temps de lire les rapports officiels des attentats , voici quelques extraits. Pour le moment ils sont en ligne (de toute façon beaucoup l’ont téléchargé) :

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp

    … Les policiers s’engagent dans le passage et, par radio, rendent compte de ce qu’ils voient : « c’est une scène de guerre, des personnes sont au sol, blessées ou mortes ».

    …Là, le premier aperçoit quelques effectifs de police dans le passage Saint-Pierre Amelot et constate que des corps gisent sur le trottoir non loin de l’entrée principale.

    … Nous avons commencé à mettre en place une noria d’évacuation, avec toutes les difficultés présentes : le sol était extrêmement glissant car il y avait du sang et des douilles partout, ainsi que des chargeurs de Kalachnikovs. Nous étions obligés d’enjamber ou de déplacer des personnes décédées…

    … jeunes gardiens de la paix de la direction territoriale de Paris ou de la SDSS, âgés d’une vingtaine d’années [qui] ont porté jusqu’aux pompiers des mourants ou des agonisants…

    …Au total, les attaques perpétrées le soir du 13 novembre 2015 ont fait cent trente morts et quatre cent quatre-vingt-treize blessés auxquels il faut ajouter mille cent vingt-quatre personnes choquées…

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cemoyter/15-16/c1516011.asp

    …Je crois que nous prenons une salve de kalachnikov : nous voyons tomber des personnes autour de nous, mais nous ne parvenons pas à déterminer l’origine des tirs – c’est assez frustrant….

    …M. T. P. L’un d’entre eux a été neutralisé. L’autre est là-haut en train de… J’ai tendance à me dire que, tant qu’on tire sur moi, on ne tue personne d’autre.

    M. Pierre Lellouche. Que voulez-vous dire par « en train de… » ?

    M. le président Georges Fenech. Je crois que certaines choses n’ont jamais été dites. Je pense que l’on pourrait peut-être, à ce stade, éclaircir les choses.

    M. T. P. Des corps n’ont pas été présentés aux familles parce qu’il y a eu des gens
    décapités, des gens égorgés, des gens qui ont été éviscérés. Il y a des femmes qui ont pris des coups de couteau au niveau des appareils génitaux.

    M. le président Georges Fenech. Tout cela aurait été filmé en vidéo pour DAECH !

    M. T. P. Il me semble. Les victimes en ont parlé.

    …Après ce moment, les tirs que nous avons entendus à l’intérieur n’étaient que très sporadiques. Il n’y a plus eu de rafales. Selon toute vraisemblance, un des terroristes ou plusieurs achevaient les gens. Ensuite, j’avoue que je n’ai fait que quinze mètres à l’intérieur du Bataclan derrière la BRI. Ma présence n’était pas nécessaire, je suis donc ressorti. Ce que j’avais vu m’avait suffi.

    M. T. P. Ils se sont fait exploser. Il y a eu des personnes décapitées, égorgées, éviscérées. Il y a eu des mimiques d’actes sexuels sur des femmes et des coups de couteau au niveau des appareils génitaux. Si je ne me trompe pas, les yeux de certaines personnes ont été arrachés.

    M. L. S. Nous ne les voyons pas. Nous entendons des tirs de temps en temps. J’extrapole, mais on peut imaginer qu’ils faisaient le tour et que, de temps en temps, ils mettaient une cartouche ou deux dans certaines victimes.

    M. le président Georges Fenech. Pour l’information de la commission d’enquête, monsieur P. T., pouvez-vous nous dire comment vous avez appris qu’il y avait eu des actes de barbarie à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations… ?
    M. T. P. Après l’assaut, nous étions avec des collègues au niveau du passage Saint-Pierre-Amelot lorsque j’ai vu sortir un enquêteur en pleurs qui est allé vomir. Il nous a dit ce qu’il avait vu. Je ne connaissais pas ce collègue, mais il avait été tellement choqué que c’est sorti naturellement.

    M. Alain Marsaud. Les actes de tortures se sont passés au deuxième étage ?

  6. frejusien

    S’ils ont eu le temps de faire des vidéos pour daesh et de pratiquer des mutilations, c’est qu’ils étaient bien organisés, et on peut supposer à juste titre une complicité interne, au niveau des  » vigiles » musulmans,

    ceci n’a jamais été révélé, et de plus les complices n’ont jamais été inquiétés, ni interrogés,
    certains se sont posés la question d’une complicité à un plus haut niveau,
    on ne le saura jamais, ou peut-être dans quelques décennies, quand les langues se délieront par remords, ou par prescription

  7. Cat

    Oui je pense que complicité de la « Haute » il y a eu et cela finira par ce savoir … Je pleur de l’intérieur et je prie tellement fort (n’étant pourtant pas croyante) pour qu’un jour enfin il y est des justiciers qui s’unissent et qui montent au créneau pour restaurer « l’équilibre »… Car ne dit on pas souvent que la fiction est parfois une vision de la réalité du futur ?…..

  8. palimola

    Les mutilations ne font pour moi aucun doute sinon pour quelle raison aurait on caché les corps de la vue des familles ? Et puis peut être aussi que la réaction des Français aurait été autre que d’allumer des bougies et lire des poèmes en découvrant la barbarie absolue et innommable dont sont capables certains ……………..

    1. frejusien

      C’est bien ça, on a caché les atrocités pour continuer à nous chanter la complainte de la religion d’amour,
      écœurant, ignoble, impardonnable !
      un jour , les complices paieront leur traitrise

Comments are closed.