Merci au Point – et (surtout) au maire FN du Pontet – pour leur défense de la liberté d’expression


Merci au Point – et (surtout) au maire FN du Pontet – pour leur défense de la liberté d’expression

 

Dès qu’il s’agit d’islam et des musulmans, Le Point modère très fortement les commentaires qui se rapprochent, souvent, de ceux de RR, c’est-à-dire, en gros : « ras-le-bol de cette idéologie et de ses fidèles ! »

Pour l’affaire des affiches d’Erdogan retirées au Pontet (Vaucluse), la parole semble avoir été miraculeusement libérée : des milliers de lecteurs ont pu manifester leur soutien à l’hebdomadaire. C’est-à-dire, en gros : « ras-le-bol d’Erdogan et de ses fidèles islamo-fasciste de l’AKP ! »

Résumé de l’affaire :

« La Une de l’hebdomadaire Le Point a été retiré d’un kiosque du Pontet (Vaucluse) vendredi après-midi, rapporte La Provence. Une dizaine de partisans de Receyp Tayyip Erdogan ont fait pression pour faire retirer cette une, titrée « Le Dictateur, Jusqu’où ira Erdogan ? ».

La gérante du kiosque aurait été intimidée dès la matinée, avant d’appeler la société JC Decaux pour retirer la Une. A son arrivée, l’employé s’est fait cerner par les partisans pro-Erdogan. La scène a été filmée et partagée sur les réseaux sociaux, suscitant de nombreuses réactions de politiques et de journalistes, s’inquiétant d’une atteinte à la liberté de la presse. L’employé n’a pas eu d’autres que choix que de retirer la Une. » (20minutes)

Ces sympathisants de l’AKP, promettaient de faire retirer toutes les affiches de la région; un second cas de destruction est recensé à Valence. Pour les Turcs du Pontet, traiter Erdogan de « dictateur » est une insulte à leur communauté et Le Point doit retirer sa Une. Comme dans une dictature, donc.

Seulement, Le Point est un média puissant et dispose d’appuis et de relais qui ont permis à l’affiche de reprendre sa place sur le kiosque à journaux du Pontet, entouré de policiers municipaux et de gendarmes, le doigt sur la gâchette du fusil-mitrailleur. Ouf, la liberté d’expression existe donc encore un peu dans ce pays.

« Quelques jours auparavant, l’une d’elles, figurant la couverture de notre journal – «  Le dictateur. Jusqu’où ira Erdogan  ?  » –, était retirée au Pontet (Vaucluse), sous la pression de manifestants qui promettaient de «  brûler  » le kiosque sur lequel elle était posée. Vous avez bien lu : «  brûler  » le kiosque… Une première. À notre demande, l’affiche a été rétablie, sous bonne garde de la gendarmerie.«  (Le Point)

Ce que le Point oublie de dire, c’est que le maire (et son premier adjoint) a demandé immédiatement à JC Decaux de remettre l’affiche, quitte à faire intervenir les forces de l’ordre. Mais, petit problème : le maire du Pontet, Joris Hébrard, est du Front national et pas un notable PS ou LREM.

Le FN et « l’extrême droite » défendant la liberté d’expression ! Dur à avaler pour Le Point et la médiasphère !

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/27/les-turcs-du-pontet-arrachent-les-affiches-du-point-seul-le-maire-fn-prend-les-choses-en-mains/

D’autant plus que Le Point avait écrit plusieurs articles sur les électeurs « xénophobes et antimusulmans » de cette banlieue déclassée d’Avignon : « Au Pontet, le Front national en terrain conquis », « Vaucluse : Le Pontet, « ville FN », rejoue les municipales »« La mairie FN du Pontet se désengage du Téléthon ». Où forcément, le maire frontiste et ses électeurs jouaient le rôle habituel des méchants racistes qui n’aiment pas la diversité…

Seulement, voilà, ce ne sont pas des « fachos de souche » qui retirent les Unes du Point leur déplaisant, mais les islamo-faschistes turcs de l’AKP, présents en nombre sur notre territoire. Et ça, même Le Monde l’admet :

« Le maire du Pontet, Joris Hebrard (Front national), a dénoncé dès samedi des incidents « inacceptables ». Dans un communiqué, il affirme avoir demandé au directeur régional de la société mise en cause de remettre l’affiche au plus tôt. « On ne transige pas avec la liberté d’expression en France et encore moins au Pontet », écrit le maire frontiste. Selon La Provence, il compte saisir le procureur de la République afin qu’une enquête soit menée et que « les fauteurs de troubles soient identifiés et expulsés […] Au Pontet, l’affiche du Point a été replacée sur le kiosque samedi, sous la protection d’agents de la police municipale et d’une dizaine de gendarmes. » (Le Monde)

Combien faudra-t-il de temps aux médias pour avouer que les fachos turcs, algériens, marocains, albano-kosovars ou tchétchènes sont beaucoup plus nombreux – et dangereux – que tous les Dupont Lajoie réunis de France ? Avec leur démographie et la submersion migratoire (le nombre total des Turcs et Franco-Turcs est estimé à 800.000), attendez encore 10 ans, Messieurs du Point et plus personne au Pontet ne lira votre magazine mais Hürriyet (devise : « La Turquie appartient aux Turcs » !) Posta ou Sabah, tous acquis à la gloire d’Erdogan le bienfaiteur.

Étienne Gernelle, le directeur de l’hebdomadaire, pense-t-il porter plainte ? A quoi bon, souligne un commentateur du Point, « On ignore si les policiers présents ont relevé les identités et les titres de séjour de ces Turcs. Certainement pas. Aucune sanction donc à envisager pour cette entrave à la liberté d’expression, dans un pays qui n’est pas le leur ! »

 

Nationalistes turcs canalisés par les forces de l’ordre, à Lyon (photo : AFP)

Mariage turc et drapeau turcs sur le parvis de la cathédrale de Mâcon (Photo : Mediapress.info)

 

Quoiqu’il en soit, bravo au Point d’avoir refusé les oukases du sultan néo-ottoman et de ses affidés par des articles rompant avec le politiquement correct médiatique. Peut-être rejoindrez vous, un jour, le combat de nombreux patriotes, présents ici-même sur Résistance Républicaine.

Extraits :

Le dictateur

Au pouvoir depuis quinze ans et candidat à la présidentielles du24 juin, Recep Tayyip Erdogan bâtit un régime autocratique qui fait trembler l’Europe.

« Drôle de campagne électorale. L’un des principaux concurrents d’Erdogan, Selehattin Demirtas, est en prison. L’état d’urgence interdit les rassemblements de plus de dix personnes. […] La moindre critique émise envers le président peut être considérée comme une insulte, passible de plusieurs mois de prison. »

« La dictature en chiffres : [révolte de Taksim, au parc Gezi, matée dans le sang ; chasse au gülenistes et aux kurdes… NDLR] ; plusieurs écrivains et plus de 120 journalistes en prison, 140 000 fonctionnaires limogés et 50 000 personnes arrêtées depuis la tentative de putsch de 2016. Réintroduction possible de la peine de mort. »

« Depuis quelques années, la Turquie effraie de plus en plus les Européens et les Américains [… Avec Bruxelles] la guerre est ouverte. Dans cette partie de bras de fer, Erdogan est gagnant. Il a choisi de ne faire aucun cadeau avec l’Europe, qui a tant besoin de lui . Et il utilise la faiblesse des Européens à son plus grand profit »

« Les fameux Gastarbeiter sont près de 3 millions […] 1,2 millions de Turcs en Allemagne ont la nationalité allemande et, par conséquent, le droit de vote. Angela Merkel est donc particulièrement vulnérable au chantage et aux provocations d’Erdogan. »

« La France n’est pas en reste. Erdogan aime s’attaquer à la laïcité républicaine. Il sait que cela paie dans son électorat. »

« Qui êtes-vous pour prendre d’assaut ce qui nous est sacré ? […] Ces signataires sont les idiots, les barbares du XXIe siècle. C’est la version occidentale de Daesh » (Erdogan, à propos du manifeste des 300 contre le nouvel antisémitisme appelant à rendre caducs certains passages du Coran, NDLR)

« Sachez-le, si vous allez plus loin, ces frontières s’ouvriront. Sachez-le, ni moi, ni mon pays ne craignons des menaces vides » (Sur les 4 millions de réfugiés et après un vote-sanction du Parlement européen)

« Les Américains ne savent pas comment se comporter avec cet allié encombrant au sein de l’OTAN [… Ils] n’ont aucun moyen de pression. Ils ont besoin des bas militaires turques pour rester actif dans la région et lutter contre Daesh. Erdogan s’est récemment tourné vers Vladimir Poutine, alors même que la Russie soutient Bachar-el-Assad, l’ennemi juré de la Turquie […] Les Européens et les Américains respectent Erdogan parce qu’il est fort. »

Les réseaux français d’Erdogan

Noyautage. Comment le pouvoir turc organise le contrôle de ses ressortissants et tente de peser sur la politique hexagonale.

« Depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP, la religion est devenue un instrument de contrôle des diasporas turques dans toute l’Europe […] Ce contrôle passe par la constitution d’une identité turque qui mobilise le sentiment national et l’identité religieuse. »

« En France […] des soupçons d’espionnage et de prosélytisme politico-religieux pèsent sur certains des 200 professeurs de turc postés dans les écoles française par Ankara [… Le système des ELCO] a fini par aboutir de facto à une véritable délégation de service public de l’enseignement de turc sur le territoire français. »

« Depuis le prétendu coup d’état contre Erdogan, la Turquie nous envoie surtout des enseignants sympathisants de l’AKP et qui se comportent comme tels. Certains sont même des théologiens religieux, mais l’Éducation nationale ne dispose d’à peu près aucun moyen de contrôle. Alors, rien ne se passe. »

« [… Les réseaux européens de l’AKP] ont commencé à fonder des partis politiques. Aux Pays-Bas, il s’agit du Denk, en France, du parti Égalité et Justice […] L’idée consiste à jouer la carte communautaire en attirant les votes de tous les musulmans, pas seulement des Turcs [… par] une remise en question des lois contre le port du voile , dénonciation  de l’islamophobie ambiante, défense des droits des Palestiniens… »

Afrine, village martyr

Syrie. Pillage, viols, saluts nazis… La ville arrachée aux kurdes par les Turcs subit un véritable nettoyage ethnique.

« Depuis sa conquête le 18 mars par la Turquie est ses alliés syriens, des groupes armés islamistes, recueillir des témoignages sur place relève de la mission quasi impossible. »

« Ils ont pillé tout ce qu’il y avait dans la maison. Si quelqu’un conteste leurs actes (…), ils répondent : « Taisez-vous, sinon, on vous met une balle dans la tête […] Dans la ville de Rajo,, ils violent les femmes et les jeunes filles. »

« Parmi les kurdes, les Yézidis sont le plus en danger parce qu’ils ne sont pas musulmans […] Les lieux saints des Yézidis d’Afrine ont été détruits. Et ces Yézidis qui sont restés sont soit exécutés, soit convertis de force. »

« Selon les anciennes autorités kurdes de la ville, ce sont plus de 200 000 habitants qui ont fui à la mi-mars […] c’est tout bonnement un nettoyage ethnique à très grande échelle que commet la Turquie […] Erdogan a promis d’installer dans la zone pas moins de 350 000 syriens vivant aujourd’hui en Turquie (nda : des familles de de groupes armés anti-Assad) »

« La Turquie est bien engagée dans un processus de remodelage démographique d’Afrine […] C’est un gros doigt d’honneur aux Kurdes de Syrie […] Erdogan est le grand perturbateur et le grand décideur […] Ils sont désormais capables d’y expérimenter un nouveau projet, mélange inédit entre le fascisme néo-ottoman des Loup gris, les ultra-nationalistes turcs, et l’islamisme radical. »

 

« Les nouveaux policiers portent un uniforme noir impeccablement taillé digne des SA allemands et la barbe de rigueur dans les groupes islamistes. Et de hurler : « Pour la nation ! Takbir ! Allahuh Akbar ! Devant le peuple ! Devant Dieu ! » en tendant le bras en un vigoureux salut hitlérien. »

« [… Ainsi, l’arrivée de militants islamistes et de Syriens radicaux] va faire d’Afrine le nouveau point de transit, pour le djihad contre Assad et pour celui mené contre l’Occident. »

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




22 thoughts on “Merci au Point – et (surtout) au maire FN du Pontet – pour leur défense de la liberté d’expression

  1. Machinchose

    Nationalistes turcs canalisés par les forces de l’ordre, à Lyon (photo : AFP)

    xxxxxxxx

    quelle tristesse! quelle sinistre blague!

    j’ aimerais vois la même chose a Istanboul, avec des manifestants brandissant l’ étendard des Chevaliers de Malte, ou des Doges de Venise, qui eux deux savaient comment causer aux Turqueries ….

    qu ils fassent gaffe ces sales cons adeptes de l’ empire ottoman défunt et de ce nouveau sultan, a peine Mamamouchi de comédie, qui ne peut se faire plaisir qu a cause de la lâcheté européenne

    comme si nous n’ en n’ avions pas assez avec nos Maughrébins et autres Bananias….

    manquait plus que les « boeufs d’ Anatolie » -petite reflexion au passage, on reconnait aisément ces femmes turques d’ Anatolie a leur laideur caractéristique, leurs grolles d’ hommes et leur foulard encadrant un visage de mec…il y en a dans ma ville, toute proche de Paris
    jamais seules, toujours avec une flopée de lardons
    comme quoi on peut etre d’ une laideur repoussante, on n’ en n’ est pas moins une bonne pondeuse, faut dire que leurs Mémète et leurs Murat sont de fiers adeptes de « a hole is a hole »…….

    a quand la nouvelle Devchirmé et les nouveaux Janissaires chez nous ?

  2. JPL

    Je ne pense pas qu’il s’agisse ici de liberté d’expression. C’est un problème d’affichage commercial.

    A partir du moment où on a laissé s’installer en grand nombre des étrangers sans les avertir de nos moeurs ni leur demander la moindre allégeance à celles-ci ils ne faut pas s’étonner de leur colère devant cet affichage grand format insultant pour le dirigeant de leur pays d’origine.

    D’ailleurs je serais bien étonné qu’un tel affichage soit toléré envers notre propre Président.

    Ne nous exonérons pas de nos propres turpitudes.

    1. denise

      c’est vrai vous avez raison ! d’ailleurs la prochaine fois ils feront comme avec Charlie hebdo , ce sera plus rapide !!!! vous parlez d’ affichage, mais je vous signale que Erdogan était venu à Strasbourg et critiquait la France !! qu’en dites vous ?

      1. JPL

        J’en dis comme vous que c’est insupportable.

        Mais il me semble que dévoyer les mots ne sert qu’à noyer le poisson.

        Et que parler ici de « liberté d’expression » c’est faire de faits bien concrets une abstraction.

  3. PUGNACITE

    aucune réjouissance….
    On est désormais en phase d’inféodation,,,
    Regardez autour de vous , le grand remplacement est en marche très active?

  4. Clark

    Militairement parlant, la Turquie est en mesure d’envoyer en direction de l’Europe une armée de près de 100 000 hommes sans dégarnir son flanc Est (contre l’Iran) . Sur le chemin, les musulmans de la ex-Yougoslavie, quelques 200 à 300 000 individus, plus la diaspora, peuvent très bien prêter main forte et assurer le ravitaillement. Y a plus qu’à précéder tout ceci d’une vague sans précédente d’immigration venu du moyen orient pour déstabiliser l’Europe. Reste le motif. Pourquoi pas des banlieues qui s’embrasent avec des morts par centaines. Il ne reste plus qu’à porter secours aux muslims qui se font massacrer par l’Occident. Pensez-vous que la Russie réagira après tout ce que l’Europe lui a fait subir? Quelle armée Européenne sera capable de stopper ce scénario?

  5. claude t.a.l

    Erdogan, dictateur ? C’est sûrement une  » fake news  » !

    Chaque jour, on se dit :  » cette fois, on a vraiment touché le fond !  »
    Et non ! Le lendemain arrive pire encore.

    Aujourd’hui, Françoise Nyssen, ministre de la culture et de la propagande, vient de dévoiler le programme gouvernemental de réforme de l’audiovisuel public, celui qui est financé par nos impôts.

    Au programme, donc :

    –  » changer les mentalités  » des Français dont une partie est  » « hautement réactionnaire »
    –  » les mâles blancs sont trop nombreux à l’antenne « .
    Une extermination en vue ?
    –  » une plateforme commune de décryptage des fausses nouvelles  » !

    Les Français sont si cons qu’ils ne peuvent se rendre compte par eux-mêmes. Ils ont besoin d’un tuteur. .

    Nous allons donc avoir :
     » l’ islam n’est pas compatible avec la République  » = ? ….. fake news !
     » l’ immigration est une chance pour la France  » = ? ……. real news !
     » Macron participe à la destruction du pays  » = ? ……. fake news !

    Le  » Ministère de la Vérité  » ( Orwell –  » 1984  » ), nous l’avons, maintenant, en France ! En 2018 !

    1. Machinchose

       » « un Français hautement réactionnaire »

      mais elle me connait la bougresse!! 😆

      moi aussi je la connais, c’est la fille du Docteur Nissenbaum, il ont viré les trois dernières lettres , ça enbaumait trop le Shtetl…. et un Y grec ça remplace avantageusement le petit i a point sur la tête !! (de noeud ?)

  6. Xtemps

    La liberté avec des policiers armés!.
    Les Turcs doivent retourner chez eux en Turquie et qu’ils viennent pas avec le racisme, ils l’accepteraient pas en Turquie.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Les Turcs chrétiens se mariant dans une église sont, je crois, capables de devenir de bons Français.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      A 7h48, sur les premières vidéo, pas de vieille dame … C’est à quelle date?

  7. Sylvie

    Ces adolescents sont sans doûte des Français de souche européenne. On ne parlera pas de ces jeunes gens conscients et courageux venus au secours d’une personne âgée en difficulté. On ne les décorera pas, on ne leur donnera pas une médaille ni un brevet de civisme, ni un stage chez les sapeurs-pompies…
    Ces gamins doivent se prénommer Jacques, Henri, Michel ou Isabelle, Marie, Sophie et sont des Français.

Comments are closed.