Un chauffeur routier poignardé par des clandestins à Dunkerque


Un chauffeur routier poignardé par des clandestins à Dunkerque

Dunkerque, avec son camp de Grande-Synthe, en périphérie de la ville, connaît depuis près de vingt ans les joies du multiculturalisme tant vanté par nos élus. La richesse de l’immigration y est chaque jour appréciée à sa juste mesure.

Il y a quelques jours, les frais arrivants ont fait goûter à un routier la nouvelle spécialité locale, l’agression au couteau.

Un chauffeur de camion a été poignardé par deux migrants en transit, près de Dunkerque.

Le chauffeur s’est offert une pause, après plusieurs heures de route, et s’est donc arrêté sur une aire de repos, lorsqu’il a entendu un bruit soudain. Il est monté sur le toit de son camion et a aperçu une entaille dans la bâche de celui-ci, dans laquelle s’étaient engouffrés deux migrants en transit, désireux de rejoindre l’Angleterre.

Le chauffeur a tenté de faire comprendre aux deux individus qu’il encourait des problèmes à cause de leur comportement, puisqu’il devrait expliquer les dégâts sur son véhicule à son patron. La discussion a dégénéré et le chauffeur du camion a été victime d’un coup de couteau à l’épaule. Les deux migrants ont quitté le parking dans la foulée.

Source: http://www.lesoir.be/160191/article/2018-06-01/un-chauffeur-de-camion-poignarde-par-des-migrants-en-transit-dunkerque

On est heureux d’apprendre que les migrants sont « en transit », car, leur nombre ne cessant d’augmenter à Dunkerque, comme partout en France, on se demande bien ce que serait leur implantation si tous étaient arrivés à bon port.

Sans vouloir abuser des bonnes choses, il me semble que l’Etat, dans sa mission régalienne, pourrait peut-être faire quelque chose pour la sécurité des riverains, allez savoir. Les policiers municipaux, eux, en ont visiblement un peu assez de leur emploi du temps légèrement saturé.

Lundi 4 juin, à partir de minuit, les agents de la police municipale engageront un mouvement de grève reconductible.

Suite à une réorganisation au sein de leur service, les policiers demandent que le travail du dimanche ne soit pas intégré dans leur temps de travail. Ils souhaitent continuer à travailler volontairement et à être payés en heures supplémentaires.

Les agents de la police municipale réclament également plus d’équité dans le temps de travail entre les différentes brigades.

Source:   http://www.lepharedunkerquois.fr/dunkerque/dunkerque-la-police-municipale-en-greve-des-ce-lundi-ia683b0n250852

Visiblement, ils ne reçoivent pas le même écho que les vendeurs d’H&M des Champs-Elysées. Ces derniers, tout comme leurs confrères de Zara et autres Promod, avaient obtenu « le doublement de la rémunération des heures effectuées le dimanche, un repos compensateur rémunéré pour les heures supplémentaires », ainsi que le « volontariat réversible et la possibilité d’y renoncer ponctuellement en cas d’indisponibilité ». Les uniformes ne seraient-ils pas assez cosmopolites pour nos élus ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




28 thoughts on “Un chauffeur routier poignardé par des clandestins à Dunkerque

      1. Jean. marc

        c’est vrai que ceux qui sont en face ne sont pas très rassurant, ils le regardent tous comme ci ils n’avaient pas manger un bout de viandes depuis des années, à mon avis vu la gueule que fait le gendarme, il doit faire dans son froc.

  1. claude t.a.l

    C’est la dèche :
    L’  » état islamique  » est débordé.
    Ils n’ont même plus le temps de revendiquer toutes les attaques au couteau.
    Il y en a trop !

  2. Jean Bart

    Je suis de Dunkerque. Ras le bol de cette invasion de sous merdes bestiales représentant la lie de l humanité. Je veux vivre dans MON pays sans être envahi par ces dechets que font rentrer en France des fils de pute comme ce Cedric Herrou. Que ce fils de pute crevé. On a déjà assez de merdes comme Angot la sodomite ou Ruquier avec sa bouche de suceur subventionnés par l argent public. Qu on tire la chasse d’eau eau. Vite. J étouffe !

    1. Machinchose

      bienvenue JB j’ aime bien ton personnage-pseudo avec ce chapeau conique
      tu n’ es pas le seul a étouffer
      des millions de nos semblables en sont au même point

    1. frejusien

      Non, un bon gros couteau de boucher devrait faire l’affaire !
      ce pauvre routier a cru bon de parlementer, mais on ne cause pas aux créatures du diable, même les bêtes ont plus de compréhension du langage humain

    2. Joël

      Interdit par la loi. Décret N° 2013-700 du 30 juillet 2013. Extrait :
      Les bombes lacrymogène anti agression suivent la réglementation fixant le régime des matériels de guerre, armes et munition) qui sont des armes de catégorie D* (ancienne 6ème catégorie).
      En ce qui concerne le port (sur soi) ou le transport (véhicule ou autre), des armes de catégorie D, il est interdit sans motif légitime, souvent laissé à l’appréciation des forces de l’ordre qui contrôlent.

      Les routiers feraient mieux de se mettre en grève jusqu’à ce que le gouvernement nettoie définitivement ce cloaque. Pour une fois, une grève serait utile et nous en profiterions également.

  3. WoxBo

    Pas vu cette info dans les merdias, alors que SpiderMamadou a tourné en boucle…

    Est-ce que ce routier recevra la visite du président à son chevet comme Théo la Racaille en son temps ?

  4. sitting bull

    moi je serai plus méchant que Salvini , si j étais en Italie comme premier ministre , je les remballerai tous par navires complet et les débarquerai sur les plages d ou ils sont venus mais avant je les stériliserait pour ne pas qu ils se reproduisent ces métastases

    1. Joël

      Il pourrait déjà saisir et ferrailler les navires des ONG qui débarquent tout le monde en Italie, cela serait un bon début.

  5. Flupke

    Si les media autorisés parlaient de toutes les coranneries du jour, ils n’auraient plus de place ni de temps pour les autres infos. C’est l’omerta. Sans doute aussi la crainte de se faire virer.

  6. bruixes

    Je pense que l’état ne fera rien pour empêcher les coups de couteaux
    Il attend que les français en ont mare de cette racaille et qu’ils descendent dans la rue.
    Pour moi tout est organisé pour que cela pête

    1. Joël

      Imaginez la même scène aux US à la frontière mexicaine = 200 flics avec fusil à pompe et pas un seul clandestin qui ne serait-ce que toucher le grillage.

  7. Verdammt

    Ce brave camionneur aurait du s équiper d une grosse clé a molette et surtout ne pas discuter avec ces merdes humaines.

  8. Chevalier d'Eon

    Ne jamais discuter avec ces gens
    Par contre la seule discution à tenir c’est de les tenir en respect , pas besoin de préciser comment …

Comments are closed.