Hidalgo se prend pour Rousseau, elle veut aller boire du lait de ses vaches place de la République


Hidalgo se prend pour Rousseau, elle veut aller boire du lait de ses vaches place de la République

C’est la dernière de la folle de Chaillot. Euh ! de Paris.

Installer 20 000 mètres carrés de champs, bottes de paille, petites fleurs et autres vaches sur la place de la République.

C’est beau comme un camion, non ?

 

Et la gourdasse est fière d’elle, elle pavoise, elle s’applaudit elle-même. Penser, apprendre aux petits Parisiens et à leurs bobos de parents la biodiversité pour vivre à Paris, c’était une urgence absolue. C’est original, c’est très « dans le vent ».

Seul le diable sait combien cette fantaisie va encore coûter aux Parisiens… Il faut savoir que c’est une idée GE-NIALE d’un artiste, encore un copain d’Hidalgo qui va devoir son yacht aux contribuables parisiens. Faut-il voir dans la présence des vaches une allusion à eux ? Pervers, très pervers….

Appréciez le langage très tendance. Chez ces gens-là, on ne cause pas, monsieur, on s’écoute parler….

Au gré d’une promenade bucolique, vous découvrirez les tableaux vivants et interactifs de l’artiste et créateur de l’évènement Gad Weil. Chaque tableau reflète une vision contemporaine et active de la biodiversité, de l’agro-écologie, des énergies renouvelables, de l’économie circulaire et plus largement du développement durable.

A la fois pédagogique et festif, BiodiversiTerre est un grand évènement populaire, gratuit, voué aux rencontres et au partage de valeurs nouvelles qui s’attachent à la préservation de notre environnement. Néanmoins, cet oeuvre végétale et humaine est avant tout une prise de conscience écologique, économique et sociale, l’objectif étant de réinventer collectivement l’écosystème de notre monde.

http://golem13.fr/un-pre-de-20-000-m²-installe-place-de-la-republique/

Les artistes autour d’Hidalgo sont aussi naturels et nombreux que ses étrons. C’est très tendance, n’est-ce pas, l’utilisation d’un pré de 20 000 mètres carrés…

Pauvre place de la République, dénaturée par Nuit debout, à présent par des vaches ( un peu plus sympathiques  que les précédents occupants, ), sans parler des gauchistes et tagueurs en tout genre qui y passent régulièrement des petits moments pour créer…

Quant au fond… La France profonde est anti-Hidalgo, anti-Gad Weil, anti-snobisme, anti-artifice. Ça la dérange, Hidalgo. Une partie de la France qui lui échappe. Alors elle l’installe à Paris, place de la République, histoire d’essayer de lui faire croire qu’elle connaîtrait quelque chose à la campagne… en–dehors des fumettes des écolos.

Bientôt une abominable éolienne place de la République pour faire plaisir aux snobinards qui croient aux énergies renouvelables tout en passant leur temps dans les avions, les restaurants de luxe et qui mandent des cerises à Noël ?

Rions donc, amis lecteurs, c’est tout ce qui nous reste, de ces gens qui rêvent d’un monde uniformisé au point de mettre un pré de 20 000 mètres carrés en plein Paris, sur le macadam… Il n’y aurait pas quelques forêts, quelques champs libres autour de Paris pour faire cette exposition, en admettant qu’elle ait un sens.

La ville c’est la ville.

La campagne c’est la campagne.

Et ce sont des crétins d’urbains, croyant dur comme fer que les énergies renouvelables seraient l’avenir  qui vont voter pour des Macron qui mettent des usurpateurs comme Hulot à la tête de Ministères de l’écologie.

Rions, vous dis-je.

Quant à Gad Weil… c’est un copain de Jack Lang, qui l’aurait formé… C’est tout dire.

C’est l’homme de l’OCDE, vous savez, cet organisme qui veut que nos enfants en sachent le minimum, qu’il n’y ait plus d’élites, seulement de bons techniciens obéissants…

Un bon fumeur de moquette, aussi, si on en juge par la présentation de lui-même qu’il fait sur son site :

Indéfini :
Qu’on ne peut délimiter, qui est sans limites : Je serais demeuré un temps indéfini à l’écouter. Se dit de certains adjectifs et pronoms qui expriment une idée plus ou moins vague de quantité ou de qualité, d’identité, de ressemblance ou de différence.Autodidacte, ayant appris à penser, créer et travailler auprès de personnalités diverses, Jack Lang, Lew Bogdan, Gilles de Bure, Dominique Menut, mon parcours est certainement atypique. Baigné de culture française et de culture juive, j’ai aimé depuis toujours ces aventures culturelles et artistiques collectives et foisonnantes. Elles m’ont inculqué le goût des autres, le respect des publics, le plaisir de raconter des histoires sous des formes diverses.
Puis d’années en années, mon travail s’est affirmé sous le ciel. Des Champs-Elysées à la Grande Muraille, de la Promenade des Anglais à Taïwan, c’est à l’extérieur, sur la place publique, que je m’exprime.

http://www.gadweil.com

Pas narcissique pour deux sous, n’est-ce-pas ?

Encore un qui, comme Brossat, se prend pour le Grand Manitou….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Hidalgo se prend pour Rousseau, elle veut aller boire du lait de ses vaches place de la République

  1. Machinchose

    Gad Weil ? je connais le Gad’ Lu ,:lol: , mais pas ce gribu …

    quand a l’ hidalgo, elle continue a mettre ses Parisiens sur la paille !!

    et, « Bientôt une abominable éolienne place de la République pour faire plaisir aux snobinards qui croient aux énergies renouvelables « , franchement je préfèrerais des toilettes sèche pour chier en plein air et se faire des potes

    comme on le faisait pendant l’ empire Romain

    https://www.alamyimages.fr/photo-image-les-toilettes-publiques-des-latrines-ville-antique-dephese-unesco-world-heritage-site-selcuk-province-dizmir-turquie-75503184.html?pv=1&stamp=2&imageid=52FCF509-0BC4-4733-B55E-B8BD1E9A894D&p=204622&n=0&orientation=0&pn=1&searchtype=0&IsFromSearch=1&srch=foo%3dbar%26st%3d0%26pn%3d1%26ps%3d100%26sortby%3d2%26resultview%3dsortbyPopular%26npgs%3d0%26qt%3dephesus%2520ruined%2520city%26qt_raw%3dephesus%2520ruined%2520city%26lic%3d3%26mr%3d0%26pr%3d0%26ot%3d0%26creative%3d%26ag%3d0%26hc%3d0%26pc%3d%26blackwhite%3d%26cutout%3d%26tbar%3d1%26et%3d0x000000000000000000000%26vp%3d0%26loc%3d0%26imgt%3d0%26dtfr%3d%26dtto%3d%26size%3d0xFF%26archive%3d1%26groupid%3d%26pseudoid%3d%26a%3d%26cdid%3d%26cdsrt%3d%26name%3d%26qn%3d%26apalib%3d%26apalic%3d%26lightbox%3d%26gname%3d%26gtype%3d%26xstx%3d0%26simid%3d%26saveQry%3d%26editorial%3d1%26nu%3d%26t%3d%26edoptin%3d%26customgeoip%3d%26cap%3d1%26cbstore%3d1%26vd%3d0%26lb%3d%26fi%3d2%26edrf%3d%26ispremium%3d1%26flip%3d0

    c’était autre chose que les sanisettes payantes et sinistres de Monsieur JC Ducon
    soleil! air pur,convivialité,détente ……

  2. durandurand

    Encore de l’amuse galerie , détourner l’attention du peuple pour qu’il ne regarde pas ce qu’il se passe ailleurs , en somme la main droite amuse la main gauche pour qu’elle ne voit pas ce quelle fait .

  3. de monredon joelle

    est ce qu’il n’y a pas un psychiatre honnete à Paris qui va demander la mise sous tutelle de mme le maire Hidalgo pour problèmes psychiatriques aigus et dangerux pour l’entourage

  4. claude t.a.l

    Par ailleurs, j’ai lu que son fidèle Ian Brossat ( une célébritude ! ) serait tête de liste du parti communiste aux élections européennes.
    On en vient à regretter Marchais,
    et même Staline !

  5. Fomalol

    Super! Nous arrivons juste à l’époque des barbecues. Imaginez le nombre de migrants ( et l’on espère de SDF) qui vont pourvoir manger des grillades sur place. Mmmmm la bonne odeur de rôti, sans compter le lait cru et les fromages moulés à la main par les mamas d’expérience!

    1. Lucomoto

      Que des vaches ?
      Mais qu’en est-il du vivre-ensemble au nom de la diversité?
      Ça manque de loups, d’hyènes et de crocodiles.

  6. conan

    Combien ça coûte ???….
    Boffffffff, c’est la mairie qui paye !
    Comment une telle sotte, gourdasse incomparable, a-t-elle pu se faire confier de telles manettes ??…..

  7. Armand LanlignelArmand Lanlignel

    Chez moi, on ne dit pas vingt mille mètres carrés mais deux hectares! Les prairies s’évaluent en hectares (et les champs, jadis, en jours de travail).

    Je plains les animaux, et en particulier les vaches, de devoir supporter un tel dépaysement.

  8. MAQUIGNON

    Ecolo ? Les ruminants sont les principaux émetteurs de gaz qualifiés « à effet de serre » par les érudits pétomanes.

  9. Niko

    Elle me fait penser à Marie-Antoinette qui jouait à la bergère au hameau du Petit Trianon.

  10. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    C’est parfaitement hypocrite.

    Parce que, pendant ce temps, elle a détruit le discret « musée des Arts et Traditions Populaires » pour le donner au miliardaire Arnault qui l’a remplacé par un truc d’art moderne mondialisé dans un bâtiment gigantesque et hideux.

    Autre méfait : elle commence à détruire les serres d’Auteuil, merveilleux musée de la biodiversité végétale, au profit de l’extension de Roland Garros.

    Elle bétonne , aussi, dans les grandes hauteurs : Tour Triangle, nouveau Palais de Justice (une horreur !) etc, etc

    Bref des alliés communistes (Brossat) qui livrent les traditions populaires aux ultra-miliardaires et des alliés écologistes (Najdovski) qui livrent la biodiversité végétale aux bétonneuses ….

    1. Machinchose

      « musée des Arts et Traditions Populaires »

      souvenirs, souvenirs de cet endroit magique ou j’ ai souvent emmené mes enfants… mes petits enfants n’ ont pas eu cette chance
      le beau musée avait déjà disparu..

    2. frejusien

      La biodiversité en trompe-l’œil, oui,
      mais la vraie, celle des serres d’Auteuil, non,
      c’est l’hypocrisie gauchiste dans toute sa largeur !

      quelle écœurante ânesse !
      elle s’est bien gardé de mettre quelques ânes !

  11. Marie

    C’est de la maltraitance animale, ces pauvres bêtes ne sont pas habituées à l’air pollué de Paris, au bruit et aux odeurs…. sans compter qu’elles sont mises en danger de mort quand on voit la faune locale. Les paysans qui participent à cette mascarade devraient avoir honte.

  12. Joël

    Mais alors, l’histoire de la pollution qui ferait crever les gens et les animaux serait bidon ?
    Et l’entretien, le ramassage des bouses, la nourriture, etc. ? On utilise les clandestins pour les occuper et les rendre productifs ?

  13. Dorylée

    Je ne doute pas un seul instant que ces abrutis nous révéleront le cubage de gas oil qu’a nécessité ce déploiement de bêtise et que nécessitera son déblaiement. Notre drame de Paris va sans doute nous faire croire que tout cela a été transporté en camion électrique, en tracteur électrique et la lumière sur le site produite par des groupes électrogènes électriques eux aussi. Chez le bobo, la connerie ne connaît aucune limite.

Comments are closed.