Rassemblement de soutien à Tommy Robinson lundi prochain à Paris


Rassemblement de soutien à Tommy Robinson lundi prochain à Paris

Les rassemblements, communiqués, déclarations, pétitions, courriels, courriers… de soutien se multiplient partout dans le monde, mais le gouvernement anglais reste droit dans ses bottes…

Est-il inflexible ou bien les soutiens sont-ils trop peu nombreux pour peser vraiment ? Telle est la vraie question à se poser.

A Bordeaux hier ce fut un flop, quelques dizaines de personnes. De quoi douter de l’humanité, même quand on est une incurable optimiste comme moi.

Alors, que ceux qui le peuvent soient à Paris lundi à 18h30 à l’appel de Karim Ouchikh et de Renaud Camus.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Rassemblement de soutien à Tommy Robinson lundi prochain à Paris

  1. leroux

    Le GVT anglais reste droit dans ses bottes, car il est peut-être trop accaparé par la « traînée » de la comète Srkipal, pour laquelle il doit essayer de trouver une échappatoire

  2. Jean-Paul Saint-Marc

    A dire, militer ce n’est pas rester derrière son écran, c’est d’abord aller sur le terrain, autrement ce n’est que virtuel, cela n’existe pas, les politiques s’en foutent !
    Participer à des forums, faire des articles, allez sur twitter, facebook ne libèrent pas de l’obligation morale d’agir OUVERTEMENT !

  3. Armand LanlignelArmand Lanlignel

    Ceux qui ont envoyé un message une seule fois à l’adresse

    France.Enquiries@fco.gov.uk

    peuvent recommencer. La première fois, c’est une machine qui répond en envoyant divers liens pour renseignements administratifs (comme le suggère Enquiries). Si ces renseignements suffisent, le message est effacé, personne ne le lit. Mais la réponse précise que si l’on n’est pas satisfait, il faut utiliser la procédure ‘répondre’ sur leur message et renvoyer notre réponse pour qu’il soit pris en compte. Alors, on peut espérer une réponse dans trois semaines.

  4. Bernard

    A Bordeaux !! Tu m’étonnes. Ali jupette à donner des consignes. .si tu bouges tu vas à la 17ème et ils vont tout te prendre.
    Même ta liberté de penser.

  5. Michel

    La fréquentation assidue de RR (et d’autre sites) peut nous donner l’impression que nous sommes nombreux. En réalité, nous ne sommes – hélas – qu’une petite minorité, comme j’ai pu m’en apercevoir moi-même à maintes reprises…

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      les révolutions ont toujours été faites par une minorité ; il y avait une minorité de Résistants en 1940… Il n’y a pas de raison que ça change

      1. Rita

        J’ai lu quelque part qu’après la Libération, le nombre des « resistants » a augmenté énormement ! 😉

          1. claude t.a.l

            Ça me rappelle la boutade de Jacques Chaban Delmas. Dans les années 70,
            invité à une émission consacrée la Résistance ( il était un ancien résistant ), il avait répondu ainsi au journaliste :

            – le journaliste :  » combien y avait-il d’habitants en France pendant cette période ?  »

            – Chaban Delmas :  » 80 millions  »

            – le journaliste :  » voyons, ce n’est pas passible ! nous sommes maintenant tout juste 50 millions  »

            – Chaban Delmas :  » si ! la preuve : en 1943, 40 millions de Français soutenaient Pétain. Mi 1944, 40 millions de Français soutenaient de Gaulle.
            Ce n’étaient forcément pas les mêmes « .

            Espérons que ça se reproduira !

  6. Armand LanlignelArmand Lanlignel

    A Montpellier, nous étions bravement deux douzaines exactement près de Samothrace. Plus quelques personnes assises à l’ombre et se demandant ce que l’on faisait (renseignées par un tract). Il est vrai qu’il n’y a pas eu de publicité de faite, les gauchistes étant actifs et ayant déjà contre-carré la manif (déclarée) en hommage au colonel Beltrame qui n’a pas pu avoir lieu devant la préfecture comme prévu. La police présente a laissé les gauchistes barrer la rue sans rien faire alors que pourtant ils n’avaient rien déclaré au préalable. La LDH était représentée par plusieurs personnes solidaires des gauchistes.

Comments are closed.